Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

De la poésie dans ma vie

24 Avril 2017, 20:24pm

Publié par Alice

De la poésie dans ma vie

Il y a onze ans, quand j'ai "retrouvé" L'Epoux, il se moquait souvent de moi quand je lui racontais mes journées. Je donnais, selon lui, toujours le sentiment de vivre plein de petits et grands événements, comme si je vivais une semaine en 12 heures.

A mon sens, rien n'est anodin. Je m'amuse de beaucoup de choses et situations.

Depuis que je suis Maman je me régale de chaque jour passé auprès des Blonds. Bien sûr je m'agace mais que j'aime nos discussions, nos interrogations sur le monde que l'on poursuit pas ricochets de jour en jour.

Alors il y a les mots, mais il y a aussi leurs regards que je surprends, leurs gestes tendres, leurs grandes déclarations, la douceur de leur peau.

La poésie du quotidien, c'est ce qui réchauffe le coeur, c'est ce qui peut paraître invisible pour les autres, mais qui moi me rend la vie plus belle, plus douce, un peu magique aussi ; comme un instant très fugace dont on décide de garder l'image en soi parce qu'elle nous fait du bien. Comme quelques vers sur lesquels on s'arrête et que l'on mémorise parce qu'ils nous remuent profondément, et qu'ils parlent en nous.

Et l'auteur dont souvent les mots s'ajustent parfaitement à ces instantanés quotidiens, c'est Paul Eluard, le poète de mon quotidien. Vous le connaissez?

 

De la poésie dans ma vie

C'est lundi et poésie du quotidien chez Wondermomes, MamanCalimero, Ptisa, Labonoccaz, tOrtue, MHF

Voir les commentaires

Une semaine à Marrakech

23 Avril 2017, 08:04am

Publié par Alice

Une semaine à Marrakech

J'avais oublié à quel point partir à Pâques est bon pour le moral, la peau, l'énergie... d'autant plus quand le printemps peine à arriver et que des giboulées de grêle et neige sont annoncées la semaine prochaine en Normandie !

Quel bonheur que cette pause exotique et enchantée. J'ai retrouvé l'hôtel de mon adolescence. Mon père était là. Des vacances en famille, sans contraintes.

Nous espérions que le mini-club gère les Blonds mais c'était sans compter leur besoin d'être collés à nous... alors faute de vacances culturelles, nous avons surtout "ploufé" dans la piscine et avons durement négocié des balades en ville (presque autant qu'une paire de babouches, c'est dire !)

 

Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech

Je reviens gonflée d'énergie et reposée, même si en vrai j'ai déjà envie de repartir en vacances. Les Blonds sont dorés à croquer.

Nous avons dégusté sans modération pâtisseries, jus de fruits frais, tajines et couscous, sorbets. J'ai abusé du SPA de l'hôtel et ma peau est douce comme jamais.

Les mille kilomètres qui nous séparent de mon père nous semblent plus que jamais énormes.

Mais voilà, nous sommes prêts à attaquer la dernière ligne droite, faite de courtes semaines...

Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech
Une semaine à Marrakech

Et puis demain il sera question de poésie du quotidien...

Voir les commentaires

Chercher le bon plan

12 Avril 2017, 06:55am

Publié par Alice

Chercher le bon plan

Il y a tant de choses aujourd'hui qui  peuvent se faire si facilement derrière l'écran ; qu'il s'agisse d'administratif, de communication, de musique à la demande.. qu'on a tendance à toujours chercher "encore mieux". Des prix plus concurrentiels, des couleurs que l'on ne trouve pas en magasin, des livraisons rapides ...

Au quotidien, même si je privilégie toujours les artisans et commerçants indépendants, notamment pour l'alimentaire, je suis devenue une "web-consommatrice". 

J'ai quelques bons plans que je partage (et si vous en avez, je prends évidemment !) :

- Pour les photos, j'ai installé l'application Free Prints qui développe gratuitement les photos stockées sur mon téléphone. Seule condition : payer les frais de port, peu onéreux. La qualité est là et l'appli facile d'utilisation.

- Les courses en ligne : finie la grosse corvée du supermarché ou pire, de l'hyper ! Mon panier est souvent le même d'une semaine sur l'autre, je le récupère en quelques minutes en sortant du boulot.

- J'aime aussi me balader sur La Redoute Outlet, j'y trouve souvent des articles chouettes à petit prix : décoration, linge de maison, vêtements, chaussures... En fait, j'achète ce dont je n'ai pas besoin, mais au moins je ne vide pas mon compte en banque.

- Concernant la "seconde main" ou les vêtements d'occasion (que je vends et achète), je vais souvent sur les sites pour enfants, il y en a un paquet sur le net, je suis inscrite à certains groupes Facebook type Le bon coin, proches de chez moi.

- Les livres. Une petite centaine par an. Imaginez le budget ! J'en achète à prix fort quand il m'est impossible d'attendre la sortie en poche ou la disponibilité en biblio, j'en emprunte mais je m'inscris aussi à des Prix littéraires pour espérer participer en tant que juré et donc recevoir des exemplaires gratuitement (évidemment il y a aussi le plaisir de découvrir, confronter mes avis etc.). Il y a des concours aussi, organisés par des maisons d'édition. Je relaie souvent ces informations sur ma page FB

J'attends impatiemment vos bon plans... Vous trouverez sur la page FB du groupe des Lundis à deux ceux de Dame Vivie, Pilisi, Labonoccaz, MHF

Voir les commentaires

Et la petite graine

3 Avril 2017, 14:47pm

Publié par Alice

Et la petite graine

Cette année nous avons pris la résolution de nous occuper de notre jardin-et. Enfin Ernest creuse et jette les graines et moi je passe derrière pour harmoniser les effets de ses lancers.

A la fin de l'été dernier, ma maman a récolté les graines des fleurs de son jardin, les a fait sécher et les a gardées précieusement, dans des enveloppes, avec une fleur scotchée comme "modèle". C'est Ernest qui s'est occupé de creuser pour planter/jeter les roses trémières de différentes couleurs, pois de cent ans et autres petites merveilles...

Nous avons mis en pot des pommes de terre que nous avions laissé germer, planté des bulbes d'iris, et des courgettes, cueilli des jonquilles avec leur racine et bulbe pour les replanter dans le jardin.

Depuis une semaine des petits pois séchés germent également sous des cotons humidifiés, la plantation est prochaine.

Et puis, nous irons acheter des pousses de fraises et tomates cerises pour les mettre en terre à notre retour de vacances.

Tous les jours j'observe l'avancée des plantations, moi la grande impatiente et j'ai hâte de découvrir le résultat !

Et la petite graine
Et la petite graine

Et vous alors, les mains dans la terre? Vous nous rejoignez ? comme DuneileaParis, Pilisi, MHF, Martine

Voir les commentaires

Voilà l'été et ça se complique (ou comment mal gérer le non-38)

27 Mars 2017, 10:43am

Publié par Alice

Le soleil est là, généreux. Je savoure ses rayons sur ma peau protégée. Je dénoue mon écharpe. C'est bon et jusque là tout est normal.

Mais c'est aussi là que tout se complique pour moi, mes kilos en trop, mes bras trop larges, mes cuisses à cellulite, et toutes mes autres imperfections diverses et variées. Il va falloir que je m'habille en ne me regardant pas, ou que je réfléchisse au camouflage le plus discret possible pour ne pas paraître ridicule en manches longues et pantalon sous 30 degrés.

M'accepter me semble aussi difficile que m'alléger. Toujours les mêmes questions, toujours les mêmes dilemmes pour vous qui me lisez depuis peut-être des années.

Pourtant, et peut-être paradoxalement, je suis coquette. J'aime le shopping et j'apprécie m'habiller même si jamais je ne suis satisfaite de ce que mon miroir me renvoie.

Dans trois semaines nous partirons au soleil et je n'ai pas ouvert le placard des affaires d'été. Rien ne sera trop petit ni trop grand, mais il va falloir à nouveau que j'accepte de dévoiler ce que je trouve si moche, la peau blanche en plus.

Voilà l'été et ça se complique (ou comment mal gérer le non-38)

Mon article favori, c'est la robe, le pull, la veste « je cache tout en un coup »

Je viens de m'acheter une robe longue, très longue et manches ¾. J'en ai repéré plusieurs autres sur ce site puisqu'elles ont le mérite d'avoir quasiment toutes des manches et de n'être pas courtes.

Je collectionne aussi les blouses amples à manches longues. A part le fait que même si elles sont larges la fermeture laisse toujours entrevoir mon soutien-gorge, quand les boutons ne se défont pas seuls, c'est quand même bien pratique.

Je peine davantage à trouver des jupes, il y a toujours un bourrelet qui se fait la malle au-dessus ou au-dessous de la ceinture.

Concernant les pantalons il y a un léger mieux puisque les jeans ou slims de chez MS Mode  me donnent encore l'impression d'être « normale », j'achète du 40/42 alors que je rentre à peine dans un 44 de chez Esprit. Je les use jusqu'à la corde et ils sont solides.,

Le shopping deviendrait quelquefois une épreuve dans une petite ville. Peu de magasins et donc peu de choix. Sur le web, dans les sites « ordinaires » qui te vendent des grandes tailles les mannequins portent un 36/38 donc visualiser l'air que cela pourrait avoir porté sur toi relève du ridicule. Quand je le commande à distance, au moins devant mon miroir, je n'éprouve pas la gêne de devoir sortir de la cabine et subir les 10 yeux braqués sur moi, qui portent manifestement le même jugement mais ont la politesse de le taire.

 

Oui, je sais, pourtant il suffirait de.

Mais ce sont peut-être 35 ans d'habitudes alimentaires, mais surtout de mécanismes de défense (offensifs) qu'il faut transformer. La pleine conscience n'induit pas nécessaire la pleine action... et celle qui en parle le mieux, c'est Elle, LMO.

 

Blouse Monoprix, Veste Camaïeu, jean MS Mode

Blouse Monoprix, Veste Camaïeu, jean MS Mode

Voir les commentaires

Premier dimanche de printemps

26 Mars 2017, 19:31pm

Publié par Alice

Premier dimanche de printemps
Premier dimanche de printemps
Premier dimanche de printemps

Cette semaine j'ai éprouvé le besoin de retrouver des plaisirs basiques. Je crois que les odeurs de printemps m'ont pas mal aidée, et puis le soleil qui ne nous quitte pas ces jours-ci y est pour beaucoup aussi.

Hier nous avons planté toutes les graines soigneusement cueillies et triées l'été dernier par ma Maman. Nous avons tenté aussi de faire pousser des courgettes et pommes de terre en pot. Ernest croit déjà tout voir fleurir...

J'ai enlevé mon alliance pour porter à nouveau la bague de fiançailles de ma grand-mère que je ne peux porter que sur l'annulaire de ma main gauche, et je ne me lasse pas de l'admirer.

Nous avons nourri les canards, patiné et pique-niqué sur la plage ce midi. Nous nous sommes beaucoup embrassés, et puis on a sorti les baskets en toile.

 

Premier dimanche de printemps
Premier dimanche de printemps
Premier dimanche de printemps

Comme finalement, il n'y a jamais une semaine sans acte militant, nous avons tenté de nous opposer à la fermeture d'une classe dans l'école maternelle de quartier.

Il y a eu aussi un joli match de foot, entre futurs policiers et mineurs que l'on voudrait moins isolés. Une belle rencontre, avec de l'humanité. Faire des liens, combattre la méconnaissance et les préjugés, voilà un combat qu'il me plait de mener.

Premier dimanche de printemps
Premier dimanche de printemps

Et demain c'est lundi, au programme soleil pour toute la semaine et défilé du Carnaval pour mes Blonds jeudi. Bonne soirée à tous !

Voir les commentaires

Occuper les espaces

20 Mars 2017, 05:00am

Publié par Alice

J'aime notre maison (enfin celle qui sera notre maison dans 15 ans). : lumineuse et bien isolée, citadine mais dans un quartier calme, et très proche de nos deux lieux de travail.

Mais les 100 mètres carrés sont en hauteur (33 par étage).

Au rez-de chaussée, un salon/cheminée et une cuisine mal agencée, minuscule pour accueillir le coin repas. J'avais déjà dû m'en plaindre à plusieurs reprises si je me relis ici ou encore là (oui je me répète).

Au premier étage, deux chambres séparées par la salle de bains. Les garçons dorment dabs la même depuis des années.

Au second étage, deux chambres (dont un bureau/pièce à étendre le linge) et notre chambre.

Donc deux pièces dont on ne se sert jamais sur six pièces à vivre. Et toujours ce sentiment de manquer d'espace. Nous avons donc retroussé nos manches et vidé notre compte en banque pour investir la seconde pièce du premier étage (celle qu'Ernest appelait "la bibliothèque"), de manière à en faire un lieu de vie pour les Blonds, une pièce à jouer/jouets, une pièce pour s'isoler l'un de l'autre, une pièce pour regarder un DVD au calme, ou pour accueillir un copain pour la nuit.

Cela m'a permis de faire un vrai tri dans les jouets, auxquels ils ne jouaient pas, de ressortir des jeux de société ou loisirs créatifs, de leur offrir un espace à eux. C'était la première étape vers le tri. Prochain challenge : le garage où une pièce entière est remplie de vêtements à vendre et donner, de jouets et matériels bébé. Mais il y aussi le bureau que je voudrais vraiment investir pour travailler au calme et lancer quelques projets.

Quelle énergie avec le printemps qui arrive...  pas vous ?

Occuper les espaces
Occuper les espaces
Occuper les espaces

On se retrouve sur le groupe Facebook des Lundis à deux pour voir les autres participations de la journée (et/ou de la semaine)?

Voir les commentaires

Le retour du dimanche

19 Mars 2017, 19:56pm

Publié par Alice

Le retour du dimanche

Ho la la trois semaines sans mettre les yeux par ici.

Une désertion.

Pourtant il n'a pas fait très beau. Je n'ai pas été plus occupée. Je ne savais juste pas quoi écrire. Quelquefois je doute que ce que j'écris ici soit intéressant pour vous. Quelquefois je me dis que j'aurais juste trop à dire aussi.J'ai plein d'envies. Plein de questionnements. Je m'agace contre moi-même parce que je ne me donne pas les moyens de mes résolutions.

Mais je vais bien. Nous allons bien. Les Blonds grandissent et j'adore les voir (bien) pousser, même si j'éprouve quelquefois la nostalgie des bébés qu'ils ont été et de mes 41 ans qui interdisent le petit dernier.

En vrac, j'ai coupé plus d'une dizaine de centimètres de cheveux, cuisiné des plats d'hiver, acheté des tabourets tout mignons chez Noz, refait les passeports pour notre départ dans 4 semaines, dansé avec plus de 10 nationalités différentes.

Le retour du dimanche
Le retour du dimanche
Le retour du dimanche
Le retour du dimanche

Nous poursuivons aussi nos activités associatives avec un week-end passionnant entre associations impliquées dans le soutien aux migrants, autour de la création du Journal des Jungles, dont les rédacteurs étaient les exilés.

Le samedi, il y a encore les rendez-vous autour des jeux de société avec les mineurs isolés. Les Blonds adorent ces partenaires bien plus tolérants que moi.

Le retour du dimanche
Le retour du dimanche
Le retour du dimanche
Le retour du dimanche

Et puis les siestes du week-end avec des records battus dimanche après dimanche. Je crois que je pourrais dormir l'après-midi entière. Des envies de livres, encore et toujours. Des achats incontrôlables. Une envie de vider toute la maison et d'investir toutes les pièces pour redéfinir l'espace. Des câlins et beaucoup d'amour... et tout autant d'énervements contre ma bête à poils.

Le retour du dimanche
Le retour du dimanche
Le retour du dimanche
Le retour du dimanche

Demain, je serai là aussi.

Au programme, ménage de printemps et changements d'habitudes.

Bonne semaine à tous :)

Voir les commentaires

Dix doigts bien occupés

27 Février 2017, 05:00am

Publié par Alice

Dix doigts bien occupés

Je ne suis pas une manuelle, peut-être parce que je ne suis pas perfectionniste.

Je suis une bidouilleuse : je prends du plaisir à coudre, tricoter, tourner les pages, photographier, cuisiner, décorer, chiner, écrire, planter et sans doute mille autre choses. Mais tout ceci n'est que dilettantisme. Je ne suis pas vraiment douée, mais pas vraiment ridicule non plus quand j'entreprends un projet.

Mes désirs sont cycliques, et ce sont toujours un peu les mêmes d'ailleurs.

En ce moment, je passe du temps derrière l'écran pour le travail, ce qui m'ôte toute envie d'y être pour le plaisir. Alors je blogue beaucoup moins, j'ai enlevé l'application Facebook et messenger de mon téléphone. 

De cette distance avec l'écran (comme loisir) sont nées d'autres envies, comme celle de jardiner avec les Blonds, de réfléchir à ce que nous avons envie de planter dans le jardin. Nous allons aussi reconfigurer leur espace au premier étage, pour faire de la seconde chambre une vraie salle de jeux, et pas une pièce à mi-chemin entre la bibliothèque (sans canapé pour lire) et les jouets d'enfants auxquels ils ne jouent plus depuis longtemps. Dans cette pièce ils pourront s'isoler l'un de l'autre et ne plus vivre cette cohabitation qu'ils aiment, mais forcée les jours de dispute.

J'écoute mes envies et si je viens plus par ici quelques semaines, mois, tant pis. Ce temps et cette inspiration que je consacrais à cet espace, je les mets à profit dans la confection de soupes quotidiennes diverses, ou encore de descriptions de produits pour un job complémentaire que j'ai trouvé.

Je suis là et ailleurs. Mes dix doigts ne s'ennuient pas, croyez -moi :)

Le thème de ce lundi, on peut aussi le retrouver chez MHF

 

 

 

Voir les commentaires

Le rythme du dimanche

6 Février 2017, 16:53pm

Publié par Alice

Le rythme du dimanche

Le Dimanche c'est le seul jour sans contraintes horaires.

Le Dimanche, une fois sur deux, c'est la moitié de la journée en solo avec les Blonds.

Les grasses matinées ce n'est plus pour moi, alors même si cela me brise souvent le coeur (et le moral), je tente d'expédier les tâches pénibles : copies, cours à préparer, linge à trier pour me sentir libre pour cuisiner. J'aime quand la maison embaume, quand je prépare des repas qui nécessitent plus de préparation, des desserts ou des marmites qui mijotent longtemps sur le feu.

Je laisse les Blonds aller à leur rythme aussi, dormir et se nicher sous un plaid pour regarder des dessins animés ou jouer aux échecs.

Et l'après-midi, je sieste. Jamais longtemps mais très efficacement. Toujours avec un ou deux Blonds collé(s) à moi.

Quand il pleut, c'est une excuse toute trouvée pour aller à la bibliothèque ou "faire quelque chose" avec les enfants.

Quelquefois j'aimerais retrouver nos dimanches de jeunes amoureux : un réveil matinal, un saut à la boulangerie et chez le buraliste pour acheter le journal de la veille (Le Monde week-end) et prendre le petit déjeuner au lit pour mieux nous rendormir.

Cela ne m'est plus jamais arrivé depuis au moins 8/9 ans. Je crois me réveiller souvent déjà frustrée, ne parvenant pas toujours à faire la part des choses entre ce que je dois faire, ce que je voudrais faire et ce qu'il faut faire pour les Blonds (les sortir).

L'essentiel, c'est tout de même cette satisfaction que je ressens quand le soir tombe, quand j'ai profité de chaque minute auprès des miens et que je me suis ressourcée.

Aujourd'hui lundi le thème était ... le dimanche. Les participations sont ici.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>