Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Avec un peu d'élégance

28 Octobre 2015, 08:27am

Publié par Alice

Avec un peu d'élégance
Avec un peu d'élégance

Je n'ai quasiment jamais porté les cheveux courts. Pourtant, à part les nattes, tresses de l'enfance, je n'ai jamais porté des cheveux longs coiffés.

Des années de queues de cheval mal faites, de chignons à demi attachés, et quelquefois les cheveux lâchés, mais rarement car mal coiffés, l'effet semble contre productif.

Pourtant impossible de me résoudre à les couper vraiment, ils sont épais, beaux semble-t-il... et puis, toutes ces coiffures qui ne semblent pas si compliquées à réaliser et qui font un effet terrible quand j'observe certaines femmes.

Et là semaine dernière, je me suis lancée. D'abord j'ai rêvé d'un head band, et puis j'ai observé la coiffure autour du head band, alors j'ai tourbillonné deux mèches entre mes doigts, noué le tout. Le lendemain, j'ai tressé deux mèches et attaché le tout. Un résultat superbe pour 3 minutes de bidouillage. Il me semble même que L'Epoux a photographié mon profil lorsque j'étais avec les enfants (à moins que ce ne soit la perspective d'être sans nous une petite semaine).

Bon voilà, je suis une femme qui semble coiffée désormais et je vais pouvoir craquer sur de jolis accessoires, connaissez-vous des créatrices sur le net?

Voir les commentaires

Ceux qui ne disparaissent jamais vraiment...

26 Octobre 2015, 08:26am

Publié par Alice

La bague de fiançailles de ma Mamie (Câline)

La bague de fiançailles de ma Mamie (Câline)

De culture (plus que de pratique) catholique, nous célébrons les disparus à l'église, lors de messes commémoratives, mais de manière moins formelle au cimetière.

Plus jeune, j'allais avec ma Maman sur la tombe de ma grand-mère, nous astiquions au Plizz, faisions pousser des fleurs. On parlait doucement, chuchotions des anecdotes, lui racontions petites misères et joies du quotidien.

Et puis le temps, les études un peu plus lointaines, les excuses aussi que je me trouve encore aujourdhui... je ne vais plus au cimetière, laissant la génération du dessus s'occuper de celles plus lointaines.

Pourtant, cela ne signifie pas que j'oublie mes grands-parents, bien au contraire. Les mots permettent le souvenir. Je les raconte aux Blonds, mon Grand-Père, cette force de la nature au caractère aussi haut en couleurs que le volume de la voix était fort, ma grand-mère, accrochée aux étoiles, toujours rêveuse, dont je me sentais si proche...

Au quotidien, ma maison est remplie de signes de leur présence : un gilet tricoté, un CD écouté, une bague, des grelots dans mon bureau, quelques livres.

Et, s'il y a bien une chose que je m'efforce de faire, c'est de profiter de ceux qui sont là, aujourd'hui. Avec ma cousine plutôt éloignée, mais cousine quand même, nous réunissons les arrière-grand-mères, à chaque vacances, pour un goûter autour des trois, bientôt quatre, petits. Nous partageons, des souvenirs, des anecdotes. Elles racontent aux enfants, et rient de celles que l'on dévoile aussi (en général l'information circule très vite, et il n'est pas rare que les mésaventures de mes Blonds me reviennent d'une tierce personne) !

En effet, évoquer nos disparus est un sujet sensible, douloureux, ce rapport au temps qui passe, à ceux qui nous manquent ... mais malgré le chagrin, on peut aussi garder en nous la force des sentiments que l'on éprouve encore, rétrospectivement, à leur égard.

MHF évoque de manière très juste les deuils qui sont difficiles à faire, les amitiés cassées, ou les relations brisées.

Zaza parle de ces amitiés de blog, plus que de amitiés virtuelles, que l'on voir disparaitre avec chagrin.

Mamie Dany partage un joli poème bien émouvant.

Ptisa garde précieusement une photo

Les miss à couettes nous livre un récit intime et bouleversant...

Arlette évoque sa maman et pffff quelle émotion...

Labonoccaz en profite pour évoquer Halloween 

Anyuka m'a fait pleurer d'émotion...

DameVivie raconte ses disparus le coeur serré

Wondermomes évoque ceux qui ont disparu et qui lui sont cher;

 

C'était le thème émouvant de ce lundi... avec les participations que l'on pourra retrouver sur le groupe Facebook avant les récap' ici.

Voici le programme de Novembre, chez Zaza et chez moi :

Le 2 novembre : Halloween, ses sorcières, monstres, bonbons et déguisements:
Le 9 : L'amitié ! les copains/copines/amies, c'est important pour vous? (avec je l'espère une surprise pour vous, les copines du Lundi!)
Le 16 : La petite laine sur le dos, ou la pelote au bout des aiguilles? L'angora/l'agneau, bref la laine, ça vous parle?
Le 23 : A 2 ou 4 roues?
Le 30 : Il sera l'heure de commencer la liste au Père Noël !

Voir les commentaires

La semaine aux surprises

25 Octobre 2015, 09:26am

Publié par Alice

Whaou ! je suis en vacances pour une semaine ! Seule avec mes Blonds, en partance pour de nouvelles aventures !

Mais avant de traverser la France, voici ma semaine bien mouvementée.

Lundi 19. Rentrer du travail et trouver une maison sans enfants, c'est quand même une vie différente. Une vie calme, et tendre quand on reçoit de doux messages.

La semaine aux surprises

Mardi 20. Aïe mon cou ! je suis coincée, la journée est usante et douloureuse. Rendez-vous pris chez le médecin, je prends mon Ernest avec moi : une double otite dont un tympan perforé. Quant à Octave, on jongle avec la Ventoline.

La semaine aux surprises

Mercredi 21. Réveil très tôt pour accompagner notre petit champion au rendez-vous échecs. Tiens, c'est bizarre, Ernest a les deux dents de devant grises. Il a mangé du chocolat? non... un souvenir me revient : il est tombé sur les dents il y a quelques poignées de jours. Pas terrible du tout... attendons que ça tombe !

La semaine aux surprises

Jeudi 22. Comme j'en ai assez de mes queues de cheval. C'est décidé, je tente des coiffures rapides mais qui me donnent un air plus apprêté.

Seule le soir, j'ouvre un nouveau roman. Comme j'ai ce qu'écrit cette auteure.

La semaine aux surprises
La semaine aux surprises

Vendredi 23. VACANCES ! Comme un rituel, nous nous retrouvons, ma cousine et moi, autour d'un goûter, et surtout partagé avec les arrière-grand-mères.

La semaine aux surprises
La semaine aux surprises

Samedi 24. Prendre le temps de vivre, d'être ensemble.

Une balade au bois pour ramasser des châtaignes. un bon bol d'air en bord de mer, une gaufre en terrasse, une pizza 100% maison et originale le soir venu (chèvre, neufchâtel, miel, noix, bacon).

La vie est belle.

 

La semaine aux surprises
La semaine aux surprises
La semaine aux surprises
La semaine aux surprises
La semaine aux surprises
La semaine aux surprises

Dimanche 25. Pas facile de se prendre en photo de dos!! Je poursuis mes essais de coiffure en deux minutes chrono, ratage y compris !

La semaine aux surprises

Et toutes les autres participations chez VirginieB, et on se retrouve demain pour évoquer les disparus... Un billet qui n'est pas obligatoirement triste hein ! on peut aussi penser à ceux qui nous manquent avec tendresse et se souvenir des doux moments que l'on a envie de transmettre!

Voir les commentaires

Brèves de dernière

23 Octobre 2015, 05:39am

Publié par Alice

A midi je serai en vacances, et OUF !

Même si 24/24 avec deux Blonds n'est pas forcément reposant quand il pleut, quand le Papa travaille de 13 à 21h, et quand aucune activité n'est prévue, anticiper le changement d'air en traversant la France de bas en haut, me parait une alternative rassurante.

Alors, ces jours derniers, j'ai tenté de neutraliser les éléments qui pourraient avoir envie de perturber nos vacances en famille :

- 10 heures de correction de copies =  2 paquets corrigés. Il en reste mais je crois qu'elles sont plus lights.

- l'histoire d'un cou en permancence coincé la nuit qui a enfin trouvé sa résolution dans la pratique de la natation, et en particulier de la brasse sans lunettes adaptées, et donc une tête trop relevée.

- des oreilles un peu trop sensibles et une double otite avec notamment un tympan perforé (donc RV ORL pour la rentrée pour le Petit)

- une toux persistante, des grattements, des éternuements et un asthme qui fait son grand retour (donc RV pris chez l'allergologue pour la rentrée pour le Grand)

- Et on en parle des deux anniversaires? 4 et 7 novembre avec des fêtes de famille à caser malgré les plannings chargés et les horaires en dents de scie de L'Epoux.

L'emploi du temps de novembre est plein comme un oeuf, chaque jour est marqué d'une croix, et presque d'une émotion différente; des moments heureux sont prévus, tout comme ceux moins drôles, ou aussi ceux en solo puisque L'Epoux partira en formation une semaine.

J'espère puiser dans ces quelques jours de vacances de l'énergie pour affronter le rythme soutenu du mois qui vient, même si je crois qu'il s'agit avant tout d'un état d'esprit et de la manière dont on appréhende les événements.

 

Brèves de dernière

Ha au fait, je ne vous l'ai pas dit? mon Grand Blond a terminé second au Championnat départemental d'Echecs, dans la catégorie "Petit poussin" ! 

Le voilà fièrement parti vers la conquête de la Région !

Voir les commentaires

Un moelleux au chocolat pour les vacances?

21 Octobre 2015, 04:00am

Publié par Alice

Un moelleux au chocolat pour les vacances?

Voilà, faut toujours que je me trouve des excuses pour tester de nouvelles recettes de gâteaux. Fondant, moelleux, crémeux... tout est bon finalement.

Les Blonds l'aiment épais, alors soit, j'ai tenté une variante avec les blancs montés en neige. Rien de sorcier mais une efficacité redoutable.

 

Les ingrédients:

- 200 grammes de bon chocolat (ça change tout ça)

- 4 œufs

- 100 grammes de beurre, 100 de sucre,

- 125 grammes de farine tamisée

- 1 sachet de levure tamisée.

 

J'ai fait fondre le chocolat et le beurre, puis, hors du feu, la farine et la levure.

Ensuite j'ai fouetté les jaunes d’œufs avec un peu d'eau et le sucre, de manière à former une mousse, que j'ai ensuite mélangée à l'appareil au chocolat.

J'ai battu les blancs en neige et les ai délicatement incorporés à la précédente préparation.

 

J'ai versé le tout dans un moule beurré et fariné et enfourné à 180°c une petite demi-heure, le couteau planté pas vraiment sec.

 

Une recette pour les mercredis gourmands d'Anne Laure TSophie Turbigo, et Sysyinthecity

Voir les commentaires

Mon coeur de Maman pour un sms

19 Octobre 2015, 19:22pm

Publié par Alice

Mon coeur de Maman pour un sms

Les Blonds partis quelques heures plus tôt chez leurs grands-parents, je reçois (enfin) une réponse au SMS envoyé le matin à ma maman.

Il m'a fallu quelques secondes pour réaliser que ce n'était pas ma mère derrière l'écran de son téléphone, mais mon Octave. L'échange, bien que surprenant parce que peu codifié par les règles de la conversation (et de l'orthographe), m'a complètement renversé le coeur.

Hé oui il n'y a pas que les premiers mots, ni les premiers pas qui font frissonner. Il y a aussi tous ces premiers pas vers l'autonomie, l'expression des idées, de l'affirmation de soi... et puis les déclarations d'amour, toujours plus belles...

Mais que je l'aime ce Blond !

 

Voir les commentaires

Thé, café, ou pisse-mémé?

19 Octobre 2015, 04:17am

Publié par Alice

Thé, café, ou pisse-mémé?

(La rime est nulle mais elle me plaît bien !)

Ce que préfère désormais, c'est le café noyé le matin à 6h30: une dosette pour deux volumes d'eau. Ensuite, je prends un autre café vers 10 heures, en classe, même si ma nouvelle Chef (qui ne l'est plus pour longtemps) guette un peu le contenu de ma tasse. C'est interdit pour les stagiaires, alors ça l'est aussi pour les formateurs. Sauf que je vois rarement la couleur de la pause et que justement, pour cette raison, un café à 10 heures c'est vital.

Et l'après-midi, je choisis un thé dans la boîte magique du bureau de ma collègue où on partage nos Kusmi ou nos assortiments de thés parfumés, et là encore je ruse pour planquer ma tasse (ma vie au boulot est palpitante).

A la maison, je prends aussi un grand plaisir à partager le thé de l'après sieste avec les Blonds (je le noie et leur sucre) ou mieux (et pire pour les calories), le cacao tout chaud. Mais, bien évidemment, difficile de résister à la tranche de pain d'épices, brioche ou pain de Dieppe beurré...

Je suis gourmande, de tout. Ce qui me sauve quand même un peu, c'est que je ne sucre jamais mes boissons chaudes, mais je me méfie de la théine et caféine dont je tente de ne pas trop abuser.

MHF s'est convertie au Rooïbos et le choix est vaste !

Anuyka est adepte des boissons chaudes et nous le montre

Swettylux petit déjeune en deux temps, et pour le goûter, pourquoi pas un bon chocolat chaud, comme son gars !

Ptisa organise avec ses collègues les deux pauses de la journée pour faire tourner les thés, cafés et tisanes

Anne Laure T boit d café au lait, mais attention, ce n'est pas vraiment du café, ni du lait d'ailleurs :)

Zaza ne peut imaginer sa vie sans café !

Mamie Dany boit son petit café noir et son tue-la-toux maison !

Zoup est adepte des thés/tricot/gâteaux

Pilisi varie les plaisirs : thé, café, tisane, tout dépend de l'heure.

Despe a un relation complexe avec le café, sinon c'est thé, ricoré !

Arlette n'a que l'embarras du choix, et elle nous propose justement de choisir : on arriiiiive!

La semaine dernière, la gourmandise était au rendez-vous et les plats d'automne sont bien appétissants chez les Filles du Lundi.

 

La semaine prochaine, chez Zaza, chez moi et chez vous, nous évoquerons nos chers disparus, ceux que l'on porte dans nos coeurs au quotidien...

Et en attendant, retrouvez-nous sur le groupe FB

Voir les commentaires

Une semaine douce et ordinaire

18 Octobre 2015, 11:41am

Publié par Alice

Encore une que je n'ai pas trop vu passer, de celle que je qualifie d'"apnée", quand on évite de se poser trop de questions car on se sent fragile.

Lundi 12. Piscine, il fait froid mais beau, un temps idéal pour les longueurs. Et mon frère qui surprend les Blonds heureux, en traversant la France. Bientôt ce sera notre tour, notre valise est déjà descendue !

Une semaine douce et ordinaire
Une semaine douce et ordinaire

Mardi 13. Comme j'aime les regarder dormir, l'émotion me serre toujours,le coeur, soir après soir. Il ne reste que quelques semaines avant les 7 ans.

Une semaine douce et ordinaire

Mercredi 14. Chez Mamie, les citrouille d'Halloween sont de sortie. C'est vraiment une fête que nous ne célébrons pas ici, à la maison...

Une semaine douce et ordinaire

Jeudi 15. Le moelleux au chocolat sort du four pour accueillir les Blonds à la sortie de l'école.

Une semaine douce et ordinaire

Vendredi 16. Un rendez-vous chez ma copine dentiste, juste pour des petits bricolages. Chaque fois c'est la même histoire, je manque de mévanouir en sortant. Pourtant, cela ne m'a pas empêchée de m'engouffrer dans le hall d'un petit immeuble pour admirer ce carrelage.

Un petit tour en ville avec le mini Blond, et la fierté de me trouver dans les présentoirs avec cette nouvelle édition de VosInfos (et la colère de n'avoir pas su bien me relire et y trouver des fautes).

Une semaine douce et ordinaire
Une semaine douce et ordinaire

Samedi 17. Une journée que l'on n'a pas vu passer et qui s'achève par une soirée entre copains. Et puis les courses du marché livrées à domicile

Une semaine douce et ordinaire

Dimanche 18. Comme toujours, quand on sort le soir, je le paie cher le lendemain avec les copies/cours à préparer, le réveil très matinal (merci Ernest) et la blanquette qui mijote... Je ne parle pas de ma Glue qui ne sait rien faire sans être à moins de deux mètres de moi...

Une semaine douce et ordinaire

Les autres participations sont chez VirginieB, et on se retrouve demain pour évoquer les boissons chaudes, bien appréciées sous la fraicheur d'automne.

Voir les commentaires

Sportive à l'insu de mon plein gré

15 Octobre 2015, 19:44pm

Publié par Alice

Sportive à l'insu de mon plein gré

La quarantaine active? Le prise de conscience que cela me réussit bien? la peur de voir mon corps devenir (plus) flasque (encore)? L'envie de me sentir vivante?

Autant de questions qui n'ont qu'une réponse : mes deux séances hebdomadaires de "je me bouge". Le lundi, j'enfile mon maillot et bonnet de bain pour mon kilomètre devenu kilomètre et demi de brasse et dos crawlé/palmes et le jeudi je rejoins les copines/dames pour une bonne heure de gym active. Aujourd'hui c'était steps et je ne suis plus qu'un corps sans muscles.

Je ne vous cacherai pas que je suis rarement motivée avant. Que la perspective d'aller me baigner dans une piscine certes chauffée, mais extérieure, en bord de mer, avec une bise glaciale, ne m'enchante guère. Que le gâteau tout moelleux au chocolat encore tiède, la cheminée allumée au retour de l'école, ne m'ont pas donné envie d'enfiler mes baskets pour aller me bouger en rythme.

Et pourtant, j'ai plus de 20 ans de points de comparaison et j'entame cet automne avec un peps que je n'ai jamais eu ; bien sûr la semaine dernière a été rude avec la toux d'Ernest, mais je ne suis plus épuisée par le changement de saison, le rythme effrené de début d'année scolaire comme j'ai pu l'être les années précédentes. La sieste post- déjeuner n'est plus un impératif. Je me sens plus vivante, plus tonique, plus en forme.

Comme l'arrêt de la cigarette le fut un temps, je suis portée par le bénéfice de ce changement. Il ne faut pas que j'oublie à quel point c'est bon. Après.

Voir les commentaires

Une normande à Paris

14 Octobre 2015, 19:39pm

Publié par Alice

Ma famille est formidable (mes amis aussi, cela va sans dire). Cousins, tantes, oncles, se sont cotisés pour nous offrir deux nuits et trois jours à Paris, un pack comprenant la garde des enfants à domicile, et une balade en bateau mouche.

Un hôtel très sympa dans une petite rue tranquille et un quartier éloigné de la foule, dans le XIVième, à Montparnasse (dont voici la tour).

 

 

 

Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris

Le samedi, la grasse matinée, pas forcément désirée, a considérablement écourté notre journée. Pourtant, sur les conseils avisés de MamieVlin qui nous avait prévu une liste de suggestions, nous sommes passé au kiosque pour acheter les places de spectacle pour le soir.

Pas toujours facile sans avoir anticipé au préalable, pourtant nous avons trouvé et surtout, nous avons fait le bon choix.

Le soleil était là, l'air frais aussi, parfait pour la balade en bateau mouche. La foule, l'impression de ne pas être à ma place, la sensation d'étouffer au milieu de tous ces gens, l'heure qui passe et nous qui attendons... c'est une expérience inédite.

N'empêche, cela m'a permis de prendre des photos d'un Paris vu depuis la Seine !

 

Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris

Un déjeuner thaï pris à Oberkampf, une grande balade dans le XIième, nous prenons le métro pour nous rendre cette fois ci dans le XVIième, au théâtre, pour le rendez-vous avec Cyrano de Bergerac au Théâtre du Ranelagh, mis en scène par Jean-Philippe DAGUERRE : Un spectacle éblouissant !

La beauté des textes retrouvée, l'interprétation magistrale, le violon qui accompagne Cyrano sur scène, les combats d'épée... deux heures magiques.

 

Une normande à Paris

C'est bon de voir et de vivre autre chose à deux. Et puis, Paris...alice

Voir les commentaires