Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Un moelleux au chocolat pour les vacances?

21 Octobre 2015, 04:00am

Publié par Alice

Un moelleux au chocolat pour les vacances?

Voilà, faut toujours que je me trouve des excuses pour tester de nouvelles recettes de gâteaux. Fondant, moelleux, crémeux... tout est bon finalement.

Les Blonds l'aiment épais, alors soit, j'ai tenté une variante avec les blancs montés en neige. Rien de sorcier mais une efficacité redoutable.

 

Les ingrédients:

- 200 grammes de bon chocolat (ça change tout ça)

- 4 œufs

- 100 grammes de beurre, 100 de sucre,

- 125 grammes de farine tamisée

- 1 sachet de levure tamisée.

 

J'ai fait fondre le chocolat et le beurre, puis, hors du feu, la farine et la levure.

Ensuite j'ai fouetté les jaunes d’œufs avec un peu d'eau et le sucre, de manière à former une mousse, que j'ai ensuite mélangée à l'appareil au chocolat.

J'ai battu les blancs en neige et les ai délicatement incorporés à la précédente préparation.

 

J'ai versé le tout dans un moule beurré et fariné et enfourné à 180°c une petite demi-heure, le couteau planté pas vraiment sec.

 

Une recette pour les mercredis gourmands d'Anne Laure TSophie Turbigo, et Sysyinthecity

Voir les commentaires

Mon coeur de Maman pour un sms

19 Octobre 2015, 19:22pm

Publié par Alice

Mon coeur de Maman pour un sms

Les Blonds partis quelques heures plus tôt chez leurs grands-parents, je reçois (enfin) une réponse au SMS envoyé le matin à ma maman.

Il m'a fallu quelques secondes pour réaliser que ce n'était pas ma mère derrière l'écran de son téléphone, mais mon Octave. L'échange, bien que surprenant parce que peu codifié par les règles de la conversation (et de l'orthographe), m'a complètement renversé le coeur.

Hé oui il n'y a pas que les premiers mots, ni les premiers pas qui font frissonner. Il y a aussi tous ces premiers pas vers l'autonomie, l'expression des idées, de l'affirmation de soi... et puis les déclarations d'amour, toujours plus belles...

Mais que je l'aime ce Blond !

 

Voir les commentaires

Thé, café, ou pisse-mémé?

19 Octobre 2015, 04:17am

Publié par Alice

Thé, café, ou pisse-mémé?

(La rime est nulle mais elle me plaît bien !)

Ce que préfère désormais, c'est le café noyé le matin à 6h30: une dosette pour deux volumes d'eau. Ensuite, je prends un autre café vers 10 heures, en classe, même si ma nouvelle Chef (qui ne l'est plus pour longtemps) guette un peu le contenu de ma tasse. C'est interdit pour les stagiaires, alors ça l'est aussi pour les formateurs. Sauf que je vois rarement la couleur de la pause et que justement, pour cette raison, un café à 10 heures c'est vital.

Et l'après-midi, je choisis un thé dans la boîte magique du bureau de ma collègue où on partage nos Kusmi ou nos assortiments de thés parfumés, et là encore je ruse pour planquer ma tasse (ma vie au boulot est palpitante).

A la maison, je prends aussi un grand plaisir à partager le thé de l'après sieste avec les Blonds (je le noie et leur sucre) ou mieux (et pire pour les calories), le cacao tout chaud. Mais, bien évidemment, difficile de résister à la tranche de pain d'épices, brioche ou pain de Dieppe beurré...

Je suis gourmande, de tout. Ce qui me sauve quand même un peu, c'est que je ne sucre jamais mes boissons chaudes, mais je me méfie de la théine et caféine dont je tente de ne pas trop abuser.

MHF s'est convertie au Rooïbos et le choix est vaste !

Anuyka est adepte des boissons chaudes et nous le montre

Swettylux petit déjeune en deux temps, et pour le goûter, pourquoi pas un bon chocolat chaud, comme son gars !

Ptisa organise avec ses collègues les deux pauses de la journée pour faire tourner les thés, cafés et tisanes

Anne Laure T boit d café au lait, mais attention, ce n'est pas vraiment du café, ni du lait d'ailleurs :)

Zaza ne peut imaginer sa vie sans café !

Mamie Dany boit son petit café noir et son tue-la-toux maison !

Zoup est adepte des thés/tricot/gâteaux

Pilisi varie les plaisirs : thé, café, tisane, tout dépend de l'heure.

Despe a un relation complexe avec le café, sinon c'est thé, ricoré !

Arlette n'a que l'embarras du choix, et elle nous propose justement de choisir : on arriiiiive!

La semaine dernière, la gourmandise était au rendez-vous et les plats d'automne sont bien appétissants chez les Filles du Lundi.

 

La semaine prochaine, chez Zaza, chez moi et chez vous, nous évoquerons nos chers disparus, ceux que l'on porte dans nos coeurs au quotidien...

Et en attendant, retrouvez-nous sur le groupe FB

Voir les commentaires

Une semaine douce et ordinaire

18 Octobre 2015, 11:41am

Publié par Alice

Encore une que je n'ai pas trop vu passer, de celle que je qualifie d'"apnée", quand on évite de se poser trop de questions car on se sent fragile.

Lundi 12. Piscine, il fait froid mais beau, un temps idéal pour les longueurs. Et mon frère qui surprend les Blonds heureux, en traversant la France. Bientôt ce sera notre tour, notre valise est déjà descendue !

Une semaine douce et ordinaire
Une semaine douce et ordinaire

Mardi 13. Comme j'aime les regarder dormir, l'émotion me serre toujours,le coeur, soir après soir. Il ne reste que quelques semaines avant les 7 ans.

Une semaine douce et ordinaire

Mercredi 14. Chez Mamie, les citrouille d'Halloween sont de sortie. C'est vraiment une fête que nous ne célébrons pas ici, à la maison...

Une semaine douce et ordinaire

Jeudi 15. Le moelleux au chocolat sort du four pour accueillir les Blonds à la sortie de l'école.

Une semaine douce et ordinaire

Vendredi 16. Un rendez-vous chez ma copine dentiste, juste pour des petits bricolages. Chaque fois c'est la même histoire, je manque de mévanouir en sortant. Pourtant, cela ne m'a pas empêchée de m'engouffrer dans le hall d'un petit immeuble pour admirer ce carrelage.

Un petit tour en ville avec le mini Blond, et la fierté de me trouver dans les présentoirs avec cette nouvelle édition de VosInfos (et la colère de n'avoir pas su bien me relire et y trouver des fautes).

Une semaine douce et ordinaire
Une semaine douce et ordinaire

Samedi 17. Une journée que l'on n'a pas vu passer et qui s'achève par une soirée entre copains. Et puis les courses du marché livrées à domicile

Une semaine douce et ordinaire

Dimanche 18. Comme toujours, quand on sort le soir, je le paie cher le lendemain avec les copies/cours à préparer, le réveil très matinal (merci Ernest) et la blanquette qui mijote... Je ne parle pas de ma Glue qui ne sait rien faire sans être à moins de deux mètres de moi...

Une semaine douce et ordinaire

Les autres participations sont chez VirginieB, et on se retrouve demain pour évoquer les boissons chaudes, bien appréciées sous la fraicheur d'automne.

Voir les commentaires

Sportive à l'insu de mon plein gré

15 Octobre 2015, 19:44pm

Publié par Alice

Sportive à l'insu de mon plein gré

La quarantaine active? Le prise de conscience que cela me réussit bien? la peur de voir mon corps devenir (plus) flasque (encore)? L'envie de me sentir vivante?

Autant de questions qui n'ont qu'une réponse : mes deux séances hebdomadaires de "je me bouge". Le lundi, j'enfile mon maillot et bonnet de bain pour mon kilomètre devenu kilomètre et demi de brasse et dos crawlé/palmes et le jeudi je rejoins les copines/dames pour une bonne heure de gym active. Aujourd'hui c'était steps et je ne suis plus qu'un corps sans muscles.

Je ne vous cacherai pas que je suis rarement motivée avant. Que la perspective d'aller me baigner dans une piscine certes chauffée, mais extérieure, en bord de mer, avec une bise glaciale, ne m'enchante guère. Que le gâteau tout moelleux au chocolat encore tiède, la cheminée allumée au retour de l'école, ne m'ont pas donné envie d'enfiler mes baskets pour aller me bouger en rythme.

Et pourtant, j'ai plus de 20 ans de points de comparaison et j'entame cet automne avec un peps que je n'ai jamais eu ; bien sûr la semaine dernière a été rude avec la toux d'Ernest, mais je ne suis plus épuisée par le changement de saison, le rythme effrené de début d'année scolaire comme j'ai pu l'être les années précédentes. La sieste post- déjeuner n'est plus un impératif. Je me sens plus vivante, plus tonique, plus en forme.

Comme l'arrêt de la cigarette le fut un temps, je suis portée par le bénéfice de ce changement. Il ne faut pas que j'oublie à quel point c'est bon. Après.

Voir les commentaires

Une normande à Paris

14 Octobre 2015, 19:39pm

Publié par Alice

Ma famille est formidable (mes amis aussi, cela va sans dire). Cousins, tantes, oncles, se sont cotisés pour nous offrir deux nuits et trois jours à Paris, un pack comprenant la garde des enfants à domicile, et une balade en bateau mouche.

Un hôtel très sympa dans une petite rue tranquille et un quartier éloigné de la foule, dans le XIVième, à Montparnasse (dont voici la tour).

 

 

 

Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris

Le samedi, la grasse matinée, pas forcément désirée, a considérablement écourté notre journée. Pourtant, sur les conseils avisés de MamieVlin qui nous avait prévu une liste de suggestions, nous sommes passé au kiosque pour acheter les places de spectacle pour le soir.

Pas toujours facile sans avoir anticipé au préalable, pourtant nous avons trouvé et surtout, nous avons fait le bon choix.

Le soleil était là, l'air frais aussi, parfait pour la balade en bateau mouche. La foule, l'impression de ne pas être à ma place, la sensation d'étouffer au milieu de tous ces gens, l'heure qui passe et nous qui attendons... c'est une expérience inédite.

N'empêche, cela m'a permis de prendre des photos d'un Paris vu depuis la Seine !

 

Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris
Une normande à Paris

Un déjeuner thaï pris à Oberkampf, une grande balade dans le XIième, nous prenons le métro pour nous rendre cette fois ci dans le XVIième, au théâtre, pour le rendez-vous avec Cyrano de Bergerac au Théâtre du Ranelagh, mis en scène par Jean-Philippe DAGUERRE : Un spectacle éblouissant !

La beauté des textes retrouvée, l'interprétation magistrale, le violon qui accompagne Cyrano sur scène, les combats d'épée... deux heures magiques.

 

Une normande à Paris

C'est bon de voir et de vivre autre chose à deux. Et puis, Paris...alice

Voir les commentaires

Etre un mec

13 Octobre 2015, 19:28pm

Publié par Alice

Etre un mec

Non mais franchement, nous ne sommes pas faits du même bois ! Je me demande même si nous ne serions tous pas plus heureux à vivre séparément, hommes et femmes...

Alors, comme il n'est pas encore acceptable (ni dans la société, ni dans ma tête - et encore moins dans celle de L'Epoux) que nous n'élevions pas ensemble, sous le même toit, nos Blonds, je réfléchis depuis plus de 10 ans à la manière de bien cohabiter, sans oublier que nous sommes amoureux, avec deux enfants.

Et c'est pas gagné.

Si on ajoute les données "horaires décalés", et la voiture unique pour deux, le vivre ensemble me semble souvent épineux car j'ai le sentiment que tout repose sur mes épaules (oui oui, j'ai appris à évoquer mon ressenti plutôt qu'à accuser l'autre de tous les torts en commençant mes phrases par "tu").

Au quotidien donc je râle, enfin je travaille pour cesser de râler et pester ou pire, me plaindre. J'exprime mon agacement. C'est mieux. Je propose des solutions (à ce que moi seule considère comme des problèmes). Bref, je m'épuise à accepter et plutôt qu'à vouloir changer l'autre, je tente de modifier ma perception de ce qui m'irrite. Concrètement? je me mets dans la peau de mon mec.

Je procrastine. Oui rien n'est parfait mais moi aussi j'ai envie de ne rien faire, de me poser dans le canapé, bouquiner, jouer avec les Blonds, lire des histoires.

Je relativise, cherche à dénouer ce qui est urgent de ce qui ne l'est pas, ce qui est important ou grave, de l'accessoire. Evidemment la maison est loin d'être rangée, propre tous les jours, mais tant pis. Je préfère être une femme et maman présente, un peu plus détendue qu'une hystérique de l'aspirateur à 19h, entre un four qui chauffe et un bain à donner...

Voir les commentaires

Fruits d'automne

12 Octobre 2015, 04:00am

Publié par Alice

Fruits d'automne

Noix, noisettes... et les faines, vous connaissez les faines? ces fruits du hêtre (photo chipée ici)?

La petite madeleine de Proust, c'est loin d'être une anecdote ici, puisque les souvenirs passent essentiellement par les goûts, ou la nourriture.

Je me souviens remplir mes poches de faines, en attendant qu'on vienne me chercher pour aller à l'école. Devant notre grand portail qui cachait à peine notre chaumière, je ramassais tout ce que je pouvais trouver pour offrir aux camarades de classe ces trésors.

Plus tard je me souviendrai du noisetier de mes grands-parents et me ravir de la générosité de la nature, tellement, que je garde en tête le dégoût d'un trop plein de noisettes, qui m'a laissé le front huileux d'en avoir trop mangé. 

Et puis il y a les noix que j'aimerais davantage associer à des recettes...

Fruits d'automne

Et chez vous, alors, quelles sont les gourmandises de votre automne?

MHF reprend le chemin des soupes et des mini crêpes familiales

Pilisi fait mijoter le pot au feu

Zaza nous présente un livre qui semble génial sur le fait maison, enfin le bon fait maison

Despe partage la recette des soumoussas maison, mais j'ai repéré aussi sa belle tarte aux pommes

Les miss à couettes partage son crumble, enfin la recette !

Mamie Dany partage ses deux incontournables d'automne: le gratin de courges et le gâteau de courges, une découverte pour moi.

Wondermômes tente et prépare le One Pot Pasta épinards/saumon

AnneLaureT prépare un boeur bourguignon pour le repas. Miam !

VirginieB me fait saliver avec ses belles gaufres légères aux amandes

Ptisa cuisine des courges et des chataignes au four

GenevieveT dévoila sa recette du gâteau aux noix

tOrtue prépare du poulet au citron, des couscous, des crêpes... Miam !

Swettylux partage sa recette de pommes de terre carbonara 

Dune Ile à Paris a mis le potimarron surprise à son menu et cherche des recettes de confitures

Labonoccaz a choisi des côtes tendres de porc gratinées au four

Arlette a des recettes magiques pour ses gourmands, qu'ils soient petits ou grands

La semaine prochaine, chez Zaza, chez moi et chez vous, nous évoquerons les boissons chaudes : tisanes, thés, chocolats. On boit quoi chez vous ?

Et on peut se retrouver, en attendant les récap', sur le groupe facebook.

Voir les commentaires

La Normandie et puis Paris

11 Octobre 2015, 18:52pm

Publié par Alice

Cette semaine nous avons renoué avec les nuits hachées, quasi blanches. La faute à la toux qui a duré 4 jours mais surtout 4 nuits ; nous avons tenté toutes les possibilités. Lui et moi dans son lit, lui et moi par terre. Lui dans mon lit, L'Epoux dans son lit, Lui dans notre lit et L'Epoux râlant. Lui dans notre lit et moi veillant. Bref, je suis partie vendredi après-midi à Paris dans un brouillard intellectuel et physique inquiétant.

La torture a cessé en partant, et apparemment avec mes cousins ou les mamies, il ne tousse plus. Tant mieux pour eux !

Aujourd'hui, ma tête est reposée, mes pieds ampoulés et mon corps fourbu d'avoir tant marché, mais peu importe puisque ces 48 heures ont été belles (merci cousins, cousines, oncles, tantes... pour le cadeau des 40)

Lundi 5. Journée de l'oignon ou plutôt nuit du grand test. Jamais plus. 

La Normandie et puis Paris

Mardi 6. Comment, pourquoi? Une envie de partir. L'Epoux gèrera la première semaine de vacances avec les Blonds, moi la seconde. Nous serons des Blonds des Sud !

La Normandie et puis Paris

Mercredi 7. Repos des petits guerriers, passion chaussettes.

La Normandie et puis Paris

Jeudi 8. Un matin où je les trouve drôlement lookés de bleu, mes Blonds. Je ne vais pas les voir durant deux jours et j'ai besoin de les garder précieusement dans mon objectif.

La Normandie et puis Paris

Vendredi 9. Paris nous voici !

La Normandie et puis Paris

Samedi 10. Une nuit de plus de 12 heures, un réveil tardif et des places de théâtre prises, je trouverai bien le temps cette semaine de vous raconter...

La Normandie et puis Paris

Dimanche 11. Le retour. Les retrouvailles, au revoir ce pont aux amours cadenassées.

La Normandie et puis Paris

Les autres participations chez VirginieB, et on se retrouve demain pour les petits plats et gourmandises d'automne !

Voir les commentaires

LA question

8 Octobre 2015, 19:43pm

Publié par Alice

LA question

Alors que nous lisions l'histoire du soir, Octave et moi, voilà que pour la première fois, nous tombons sur LA question : "Comment on fait les bébés?"

Le livre en question élude. Enfin, c'est le Papa qui élude la question d'Adèle, la fillette, qui se réjouit d'avoir une heure de tranquillité pendant que le Papa, gêné, sort à pas de loup du salon, espérant ainsi qu'elle oublie sa question.

Je prends mon courage à deux mains et demande : "Et toi, tu sais comment on fait les bébés?"

Air gêné d'Octave (l'amour, les sentiments, les filles, c'est le sujet crispant du moment) :

- Oui. Moi je sais

- Ha oui? et alors?

- C'est les mamans qui font les bébés. Il y a un minuscule bébé qui grandit pendant neuf mois et qui sort.

- Et comment il y vient là, dans le ventre?

- Ben au départ il y a 20 graines et quand la maman décide de faire un bébé, ben y'en a une qui pousse.

- Oui, d'accord mais comment elles arrivent ces graines?

- Ben ce sont des graines, des pépins de raisin que la maman mange.

- Donc, tu viens d'un grain de raisin?

- ... heu peut-être pas en fait.

Bienvenue dans notre monde très matriarcal où les papas n'existent pas vraiment.

Notre monde où évidemment les bébés sortent par le ventre puisque Maman a un joli "sourire" de césarienne haute.

(Je lui ai quand même expliqué que ce n'était pas exactement ça, et que je trouverai un livre pour raconter en images, comme ça se passe VRAIMENT. Si vous avez des titres...)

Voir les commentaires