Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Un Dimanche ordinaire

29 Septembre 2013, 19:00pm

Publié par Alice

c-copie-1

 

Un seul mot en tête aujourd'hui : optimiser

Il pleut j'ai ouvert l'oeil et l'oreille à 6h20, il tombait des cordes sur les velux. J'ai eu mal pour L'Epoux qui partait au boulot sous la pluie. J'ai bien fait de compatir, 10 minutes plus tard, c'était le Grand qui me rejoignait dans le lit, suivi par Le Chat, et quelques minutes après par les hurlements d'Ernest.

Ai-je besoin de préciser que la semaine je dois très souvent les réveiller vers 7h30?

J'ai l'impression d'avoir fait une nuit blanche, sans doute parce que je ne remets pas de mon Saturday Night Fiever à repasser ma tonne de linge en un temps record : 3 heures!

En boucle, dans ma tête, la liste de ce que je dois faire avant demain : les copies à remettre (et donc à corriger avant, c'est mieux, celles des futurs surveillants pénitentiaires et celles des futurs travailleurs sociaux) un brin (euphémisme) de ménage dans notre taudis, rangement de la tonne de linge, étendre celui qui est lavé, créer les bulletins de vote pour les élections des représentants d'élèves (oui, oui, je me suis inscrite, ai assisté avec mon duo de copines à la première réunion bien mouvementée) mais je ne suis pas équipée sur mon mini pc et n'arrive même pas à transformer ma page en paysage, préparer des colis pour les vêtements que je vends toujours bien. Eventuellement, je peux envisager de m'occuper de mes enfants car il parait que le week-end est fait pour cela.

Si je suis usée par ce énième réveil très matinal, les garçons semblent être aussi bien fatigués, mais aucun ne veut entendre parler de sieste. A 9h, j'en chope un par surprise (le plus petit) et le colle au lit, heure absolument idéale si je veux pas exclure la possibilité de celle de l'après-midi.

Je trouve des âmes charitables qui se dévouent pour créer les bulletins de vote, (merci Anuyka et Anne Laure T), plie, pèse et facture mes colis. Je tente de sortir Octave de son état léthargique, comme toujours ça geint, crie, pleure. Je ne cède pas. Je prépare mes questions d'actu déjà dégrossies durant la semaine. Les cris du Grand ont réveillé le Petit. Tant mieux, il est l'heure de passer à la boulangerie récupérer les gâteaux du dimanche. Trajet effectué en voiture malgré le petit kilomètre à parcourir, la dernière balade (vélo/patinette) m'ayant traumatisée pour un paquet de mois.

J'achète une baguette au Neufchâtel (au fromage), ils se battent pour en avoir. J'en coupe des petits bouts. Pendant que l'eau des pâtes boue, la chahute a raison par trois fois d'Ernest qui s'écrase le pif sur le carrelage, l'oreille sur la table basse, le pied sous celui d'Octave. Adieu les ambitions culinaires, les oeufs sont fouettés avec le gruyère et la ciboulette, les pâtes mélangées avec une cuillère de crème de ferme.

Les estomacs remplis, l'excitation retombe comme un soufflet. Je ne sais pas si c'est normal mais ici les conflits et crises se résolvent comme par miracle le ventre plein. Ils jouent calmement à deux, aux dominos. Ca sent la manipulation pour ne pas dormir. M'en fous, je prends le silence comme un miracle et nettoie la cuisine. DVD mis, doudoux à la main, tétines au becs. La paix dure 15 minutes, le Grand n'aime pas Danny le Dauphin (il a raison, c'est pas top), le petit est parti dehors en chaussettes et gratte la terre.

Je craque. Les deux montent d'un étage, chacun dans sa piaule.  Durant une heure, ça chante/ça pleure/ça joue/ça crie/ ça appelle. Je tiens bon et tente de dormir un peu sur le canapé. Dévinez. Au moment où je renonce car la conscience professionnelle est plus forte que la fatigue, le silence est revenu. L'Epoux aussi.

Et ENFIN la journée se déroule normalement. Les enfants ont dormi deux heures, deviennent donc des enfants gérables et sages. Il est 18h, l'envie d'aller courir et d'étrenner mes "runnings premier prix Décathlon" est encore présente. J'y file alors, non sans avoir essayé d'entrainer dans mon sillage Octave qui, bien évidemment, refuse. Pourquoi faudrait-il se fatiguer, hein?

 

Photo d'archive, le soleil n'a pas été si généreux et Over-blog refuse mes photos...

Voir les commentaires

* Mes précieux coupons *

28 Septembre 2013, 14:49pm

Publié par Alice

DSC00512.JPG

 

Merci Hélène, Merci Pauline. Ils sont superbes!!

Encore une fois nous sommes très gâtés, le projet de la couverture avance... je compte mes coupons dans la semaine même si, je crois, je suis loin d'être au bout de ma quête !

Bon week-end à vous!

Voir les commentaires

Quand la sensibilité devient un handicap (ou presque)

26 Septembre 2013, 18:56pm

Publié par Alice

sensible.jpg

 

Qui n'a pas entendu parler ces derniers jours de l'affaire de la petite Fiona? Il faudrait être bien sourde pour être passé au travers des remous, des commentaires insultants, outragés à l'égard de la Maman ou du Beau-père.

Je tente de me boucher les oreilles, d'éviter sa photo en Une des journaux mais partout l'histoire sordide est là.

Cet après-midi, pour la première fois depuis des mois, je me suis installée seule sur le canapé, mes copies comme alibi sur mes genoux, et j'ai regardé Ombline. Un film de Stéphane Cazes qui raconte l'histoire d'une jeune femme accouchant en prison, gardant son enfant comme la loi le prévoit pendant 18 mois auprès d'elle, puis le laissant chez une famille d'accueil. Le film a du durer 1h35, j'ai pleuré 1h30, non stop, à grosses larmes. Interdit aux moins de 10 ans pourtant.

Je ne peux pas, je ne peux plus.

Cela fait bientôt 5 ans (depuis que je suis Maman) que je pense que ça va être passager, que ça va s'arranger mais c'est de pire en pire. Ce qui touche aux enfants, à leur souffrance, leur détresse me rend malade. Physiquement et moralement malade.

Des mois que je n'ai pas regardé un journal télé, que je ne vois plus (ou presque) de film, que je cauchemarde d'histoires entendues, qu'elles me poursuivent des journées et des mois. 

J'avais pensé me reconvertir dans le social mais malgré ma volonté d'aider, je ne contrôle pas la force de la compassion que je ressens. Plus le temps passe, plus je vis cela comme un handicap, je suis dans le transfert, je le sais, je le sens mais je parviens pas à désenclencher la sensiblerie/sensibilité.

Impossible de regarder un film avec L'Epoux qui a renoncé à trouver un film "type comédie" (selon mes injonctions) en commun. Alors je monte au second, à notre étage, de bonne heure pour lire car au moins, je peux sauter des lignes voire des pages pour éviter de me faire du mal.

Aujourd'hui, ce que je me demande c'est s'il faut tenter de guérir ou continuer d'adopter cette stratégie de fuite si bien rôdée (montrer des films à mes stagiaires et sortir de la salle une bonne partie de la séance), me concentrer très fort sur une pensée quand un intervenant comme celui que j'ai accueilli ce matin (commandant de gendarmerie) évoque des séances traumatisantes pour éviter que mes stagiaires idéalisent le métier.

Je ne peux pas dire que "je travaille" à accepter cette réalité car justement, c'est parce que je sais ces tragédies réelles que je ne supporte pas de les visualiser.

Je me demande juste finalement, si ce n'est pas une sorte de garde-fou pour aimer plus fort mes enfants chaque jour, pour supporter ces moments difficiles, ceux ou j'ai cru mille fois devenir folle de rage contre eux, ceux où quelque fois il suffirait d'un presque rien pour passer de l'autre côté, du côté de celles qui mettent une fessée, puis deux puis trois parce qu'elles ne trouvent pas d'autre issue.

Alors, chaque jour, je me couche le coeur gonflé d'amour, de tendresse pour ces petits que j'aime si inconditionnellement et si démesurément et je sais que c'est la première chose que je leur dirai dès qu'ils ouvriront une paupière, et que chaque minute je vais oeuvrer pour faire coïncider actes et pensées.

Voir les commentaires

Un fondant pour une énième recette au citron!

25 Septembre 2013, 18:53pm

Publié par Alice

Des mois que je tente de nouvelles variations au citron. Ma nouvelle obsession après le chcoolat !

Il y a eu le cake citron/pavot, les carrés au citron pour un goûter New-yorkais, un moelleux au glaçage raté, puis la tarte au citron meringuée.

Et aujourd'hui voilà le fondant avec glaçage réussi !

citron.jpg

 

Ingrédients:

100 grammes de beurre, 120 de sucre, 120 de farine, 2 oeufs, 1 citron, 1sachet de levure chimique, et pour le glaçage 150 grammes de sucre glace et le reste du citron.

Mélanger le sucre et le beurre fondu. Ajouter les oeufs un à un, la farine et la levure en mélangeant bien entre chaque ingrédient. Ajouter le zeste du citron et la moitié de celui-ci pressé. Incorporez la levure.

Faire cuire 30 minutes à feu doux (four moyen, 180°c) dans un moule un peu haut. J'avais découpé une pièce de papier sulfurisé que j'avais glissé au fond de mon plat, ainsi quand il a fallu démouler le gâteau, c'était plus "clean". Le dessous était donc au dessus.

J'ai mélangé pendant la cuisson mon sucre glace avc le demi-citron pressé. Cela a créé une pâte un peu épaisse dont j'ai nappé le gâteau tiédi.

J'ai laissé refroidir et l'ai caché dans la cuisine car je l'apportais pour dîner chez des amis. Je n'ai donc pas photographié l'intérieur mais c'était très moelleux, très fondant, et délicieux puisque pour une fois, mon glaçage était réussi!

On m'a aussi conseillé de le servir frais. La prochaine fois peut-être, avec toi, Anne Laure T?

Voir les commentaires

Lui et ses habits

24 Septembre 2013, 19:16pm

Publié par Alice

LOOK2.jpg

look1.jpg

look.jpg

Lui ne porte et ne portera pas les vêtements "so British" et so "Jacadi" de son frère parce qu'il parait un peu ridicule, un peu déguisé quand je lui enfile. 

Alors pour lui, les habits sont colorés, rarement lignés; j'ose la fantaisie, les tenues plus décontractées. Son armoire est remplie de jeans et de velours rouges, verts et bleu roi. 

Moi qui croyais pourtant recycler, c'est moins facile que prévu. Son petit look m'éclate car tous les vêtements semblent fluides sur lui.

Je lui cherche des chaussures colorées pour cet hiver, j'ai repéré celles-ci :

baskets-feiyue-tigre

ten-3-velcros-yuma-bleu.jpg

tennis-3-velcros-yuma-yellow.jpg

 

Mais pour le moment je résiste à la tentation, car j'ai vu ces boots pour moi et elles me font sacrément envie :

boo.jpg

 

De vrais dilemmes, non?!

 

 

Voir les commentaires

Petites habitudes ...

23 Septembre 2013, 19:38pm

Publié par Alice

manie.jpg

 

Je suis pleine de manies, des petites, des grandes mais jamais vraiment dérangeantes je crois.

Petite séance de confessions pour imiter Zaza, Anyuka, Anne-Laure et d'autres encore... : 

* le matin toujours la même tasse. Seule, l'écran de mon mini-pc allumé pour les premières nouvelles fraiches (actu et boite mail)

* jamais de brosse à cheveux dans les cheveux sauf tous les 2,3 jours quand ils se font shampouiner

* avant de poser mon livre le soir (et tous les soirs, quelle que soit la fatigue), je presse les deux côtés pour évaluer la partie restante de la partie déjà lue.

* je ne pars jamais de chez moi sans mon appareil photo et sans mascara

* je n'aime pas téléphoner. La raison en est terrifiante: je n'ai jamais l'impression d'avoir le temps et la disponiblité de rester pendue au bout de mon portable, surtout après une journée passée au boulot à parler.

* "faire mes comptes" est un calvaire, même avec l'accès internet, graphiques et tout le toutim, je suis capable de me planter de quelques centaines d'euros.

* je ne parviens absolument pas à être ordonnée.

* je suis capable de me réveiller indécemment tôt pour être seule quelques minutes.

* je ne sors jamais sans écharpe/foulard autour du cou si la température descend en dessous de 15°c.

* j'ai besoin de l'odeur de la peau de mes trois garçons tous les jours, matin et soir pour trouver mon souffle quotidien. Paradoxalement, je suis très indisposée par les odeurs, qu'un collègue m'embrasse avec un parfum d'after-shave me rend malade. Je n'ose frotter mes joues un peu maquillées et crémées mais me laisser surprendre par une odeur étrangère sur moi me dégoute. Alors j'ai mis au point des stratégies d'évitement assez bien rôdées et qui me font passer pour une impolie.

Et toi, tu racontes?

 

Voir les commentaires

Dans tous les sens

22 Septembre 2013, 18:12pm

Publié par Alice

Les deux pieds dans la rentrée... je tiens le rythme sans vraiment avoir le temps d'y penser d'ailleurs. 

Les petits se sont assagis (depuis la semaine dernière, c'est bref pour en faire déjà un bilan mais quand c'est positif, ça vaut le coup de le remarquer). 

J'ai repris le sport en trainant en les pieds, en ne comprenant pas pourquoi mon survêtement a rétréci 2 ans et demi enfermé dans un tiroir. Mais j'ai aimé que mon corps reprenne vie. J'ai même entraîné ma copine dans le mouvement.

Octave aussi a débuté le tennis le samedi matin 9h30 à 15 minutes de la maison (j'ai pris conscience du sacrifice que je faisais une fois que le premier chèque a été débité). Mais finalement, cela me permet de voir du paysage, de découvrir des coins tout prêt de chez nous, et quel plaisir de le voir écouter les consignes, se bouger, courir après la balle avec plaisir (ce qui ne rime pas avec talent...). J'avais pris mon roman que je n'ai même pas ouvert, c'est un signe positif, même si faut dire, ils ont su me convaincre de transformer le premier court d'essai en engagement puisqu'ils ont reçu les parents avec un café tout chaud.

J'ai encore reçu de superbes coupons (merci Val, merci Mana), je m'en suis offert également. J'ai hâte que le projet prenne forme!

Je me noie dans les tâches ménagères (surtout le linge), pas encore dans les copies, mais ça va bien vite arriver.

Mes stagiaires semblent sympathiques, L'Institut pour lequel je bosse semblerait sorti d'affaire. Restent à étudier les conditions dans lesquelles nous serons "repris" et pourquoi pas réfléchir (encore) pour de vrai à une formation qui me permette d'effectuer un léger virage professionnel.

Mes virées en solo à la médiathèque m'ont permis de nouer des complicités littéraires avec les bibliothécaires et j'adore ça! Me voilà invitée à des séances de blabla autour de café, thé et livres pour partager lectures et coups de coeur. Je ne m'en crois pas capable mais je suis ravie d'y avoir été conviée.

Allez, assez de bavardages en tous sens, je vous embrasse et vous souhaite une heureuse semaine.

 

c1.jpg

COUPONS1.jpg

c

C2

C3

C4

C5.jpg

Voir les commentaires

Douceurs de septembre

19 Septembre 2013, 14:27pm

Publié par Alice

Si Septembre est incontestablement le mois des grands chocs (reprise du boulot et de l'école/créche, températures en baisse, découverte de nouveaux stagiaires, réponse concernant l'avenir de mon Institut), c'est aussi celui où il faut savoir trouver les petits bonheurs.

Reprendre le chemin des écoliers pour rentrer à la maison, seule, sans voiture, sans enfants. M'émerveiller de tout voir: chemin de fer, gare, arrière-port, plage...

Enfiler à nouveau les petits blousons tout neufs (ou presque) pour affronter les fraicheurs matinales.

Retrouver notre vent et sourire encore de le trouver plus fort que nous sur la plage.

Profiter des derniers rayons, assis (ou allongé c'est selon) devant la porte de la cuisine.

Apprendre les couleurs avec des Smarties.

Allumer les premières buches et se rassembler autour de la cheminée.

Couper les premières boucles pour faire "garçon" et le trouver plus "fille" encore. (Je digère et vous montre)

Recevoir de parfaites petites créations et remercier encore le net d'avoir placé certaines fées sur le chemin de mon clavier...

 

SEP6.jpg

sept.jpgsept2.jpg

SEPT3.jpg

sept4.jpg

SEPT5.jpg

sept6.jpg

µSEPT7.jpg

Voir les commentaires

Sacré Apéro !

18 Septembre 2013, 06:31am

Publié par Alice

apero.jpg

 

Jamais il nous arrive de prendre l'apéro quand nous n'avons pas d'invités. Je le regrette (je dois avouer qu'il m'arrive de me servir un verre tandis que je cuisine) car je crois bien que j'adore ça autant que les enfants : un rosé ou un verre de blanc bien frais, des coupelles de légumes coupés finements (carottes, chou fleur) ou de tomates cerises, radis, melon en billes. Des crevettes, moules marinées. Des tartelettes au saumon, des mini quiches, croissants au jambon/saumon.

Le côté "dinette" des miniatures, on adore!

A la maison, notre table est ronde et au-delà de 5 personnes, on ne tient plus autour. Alors, comme on est souvent 6 sans compter les enfants, on s'installe tous autour de la table basse et on pique-nique.

Autant je détestais voir les enfants (des autres) se ruer sur la nourriture quand on "apérotait", autant aujourd'hui je suis plus tolérante parce qu'il faut bien qu'ils mangent ces petits affamés. Alors je les fais dîner avant nous pour les trouver moins sauvages et plus présentables quand ils se ruent sur les plats (ça vaut pour les plus grands car Ernest est hystérique dès qu'il voit de la nourriture).

L'été il m'arrive même de préparer le diner sur ce principe: un repas composé de mille petites choses presque individuelles jusqu'au dessert avec des bonbons-fruits (petits morceaux de pommes, bananes, fraises, raisin à enfiler sur des cure-dents). Finalement je me demande si ce ne sont pas les repas les plus équilibrés et variés que l'on puisse consommer...

Et vous, des apéro-maniaques aussi?

Voir les commentaires

La chemise zèbre

16 Septembre 2013, 18:54pm

Publié par Alice

Enfin !!

J'ai créé la première chemise. Bon, le temps de m'y mettre et remettre, de la perdre 10 fois, elle est trop petite pour Octave et trop grande pour Ernest mais elle est TER- MI -NEE et j'en suis très fière!

Aucune idée pour mon prochain projet, décidément, en ce moment, je ne suis pas la reine de l'inspiration.

J'ai envie de coudre pour moi mais j'ai peu de tissus, et encore moins de patrons. Alors je viens de me commander un gros paquet de coupons divers sur un groupe facebook de créatrices (le mot est bien ambitieux pour la petite "couseuse" que je suis, je sais) qui revendent ses chutes et bouquins. Cela permettra de booster un peu la confection de la couverture, mais aussi de réaliser des petits sac, besaces et autres bidouilleries de petite envergure.

 

chemise.jpgµ

CHEMISE2.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>