Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Habitudes reprises. Ou pas.

16 Juin 2013, 18:42pm

Publié par Alice

On aurait pu fêter nos 3 ans de mariage ou encore la fête des pères ou encore l'anniversaire de l'Epoux, mais il travaillait alors on a improvisé des petites surprises entre deux siestes.

Octave a joué l'apprenti photographe (et moi j'ai joué le jeu du modèle ridicule) et l'apprenti cuisinier (qui laisse la pâte en plan alors qu'elle est à peine mélangée).

On a pris le goûter dehors sur la mini-table des petits en se maquillant un peu au yaourt au chocolat.

J'ai reçu de belles et délicates roses du jardin maternel.

Les gars ont joué au ballon, pendant une heure on a imaginé inscrire Octave au football à la rentrée. Cela a duré une heure, une toute petite heure au cours de laquelle Ernest a pleuré cent fois pour obtenir le ballon, Octave a pleuré 101 fois pour le récupérer. Il y en avait 10 autres mais c'était le même qu'ils voulaient (quand ils ne pleuraient pas parce qu'ils se le prenaient en pleine face).

Ernest a le goût du déguisement et nous a fait son show tout le week-end, en pirate, en clown. Une chose est certaine, sa passion pour les motos et les voitures l'occupe de longues heures.

J'ai retrouvé une certaine complicité avec Octave qui s'est apaisé d'un coup, suite il semble, à une discussion très instructive que nous avons eue tous les deux (je vous en reparlerai).

Et le Chat qui a joué à cache-cache a bien failli gagner car ce couillon s'est fait la malle dans la rue, pour de vrai cette fois-ci, Ernest hurlant car je suis sortie dans la rue sans lui, Octave cherchant dans la maison. Heureusement que ma copine était là pour m'aider à gérer la panique ambiante.

Demain c'est lundi, L'Epoux (et son jumeau) prend un an de plus. Heureux anniversaire si l'un des deux passe par ici.

Je n'ai plus qu'un petit groupe en formation. Je me sens libre et en vacances ou presque. Je me sens bien.

 

WEEK2

week1.jpg

WEEK3

WEEK4

WEEK5

WEEK7

WEEK6

WEEK9.jpg

WEEK10.jpg

WEEK11.jpg

Voir les commentaires

Le riz au lait vanillé

15 Juin 2013, 11:32am

Publié par Alice

riz.jpg

 

Après la mousse au chocolat, le tiramisu, les crèmes aux oeufs fabriqués presque en série pour contenter la gourmandise insatiable de L'Epoux, voici le riz au lait vanillé !

Une de mes stagiaires m'ayant fait venir de l'Ile de la Réunion un énorme sachet rempli de gousses de vanille, j'ai de quoi cuisiner dans ma cuisine durant une bonne année.

Comment je les prépare ?

Je fais bouillir de l'eau avec une pincée de sel et dans le même temps je commence à faire chauffer à feu vraiment tout doux un litre de lait entier avec une belle gousse de vanille fendue.

Dès que l'eau boue, j'y mets 220 grammes de riz rond (riz à dessert). Je laisse cuire 5 minutes. Ensuite j'égoutte le riz et je le mets dans le lait vanillé. Toujours à feu très doux. Je remue régulièrement pendant une demi-heure en enlevant "la peau" dès qu'elle se forme.

Ensuite j'ajoute 120 grammes de sucre et je laisse cuire 10 petites minutes (en mélangeant toujours régulièrement).

Je verse dans des ramequins. Je ne m'inquiète pas s'il y a plus de lait que de riz  (comme sur la photo) car celui-ci absorbe le liquide en refroidissant. Je remplis ainsi une dizaine de petits pots (avalés en 2/3 jours maxi).

Voir les commentaires

A (Chat)cun sa place

13 Juin 2013, 20:06pm

Publié par Alice

place.jpg

 

Un bref billet pour vous donner des nouvelles de TomPipeau qui, en vérité, n'a toujours pas de nom puisque je m'obstine à parler de lui en disant "Elle", Ernest à l'appeler "Maou", Octave "Le Chat", et L'Epoux CaPourri (blague de jeunesse avec ma belle belle-soeur parait-il).

Vous l'aurez compris, d'après les photos qui illustrent ce billet que Le Chat a trouvé sa digne place de Petit dernier. On le bichonne, il nous suit et nous talonne comme le plus fidèle et collant des chiens. Il profite de chaque moment de pause pour s'installer sur nous. Il se cabre et sautille tel un crabe ce qui nous fait tous hurler de rire, glisse et patine dès que le sol est mouillé. A trop vouloir nous suivre partout, il a fait un plongeon dans la baignoire malgré les mille précautions prises, il y est allé seul.

D'ailleurs cela ne semble pas être le seul point commun avec les chiens puisqu'il monte la garde. En rentrant ce midi, j'ai eu la surprise d'un accueil plutôt féroce : la Bestiole faisait le dos rond et crachait en me voyant ouvrir la porte. Il a fallu que je le rassure de quelques mots pour qu'il se colle à mes jambes et miaule tel un petit anima apaisé. 

Il est interdit de chambres mais, comme il nous suit à la trace, il monte avec nous à leur étage et se cache dans le lit d'Ernest ou celui d'Octave. La nuit, toutes les portes sont désormais fermées (et effet collatéral on n'entend plus Ernest pleurer donc on dort), il se planque derrière la porte de notre chambre, dans mon tiroir à pulls. Il supporte mal être enfermé dehors sans nous dès qu'on le trouve un peu trop excité pour jouer avec les enfants déjà énervés. Il chipe sans cesse les chaussettes d'Ernest dans son placard, joue au foot avec lui, à se chatouiller avec Octave qui vient enfin de comprendre qu'il est possible de jouer avec sans avoir les mains lacérées.

Il n'a aucun réflexe d'auto-préservation, endure sans broncher les assauts qui peuvent pourtant être violents (jet de projectiles en tous genres) d'Ernest ou étouffants d'Octave. 

Le Chat est le meilleur ami des enfants, il les divertit et son pelage les attire comme des bonbons.

Il n'y a un jamais une sieste sans partage félin. Dès qu'il nous voit nous allonger, il se niche au plus près contre nous pour ronronner amoureusement. 

Ce Chat est comme les enfants, à croire qu'il était vraiment fait pour agrandir notre famille. Une glue rigolote, attachante, énervante, têtue.

 

place1.jpg

 

Il n'y a qu'un vrai souci : collé à moi dans le canapé le soir, il m'est devenu assez pénible de jouer à Ruzzle ou de bloguer puisqu'il devient fou quand il voit mes mains s'agiter sur le clavier ou la tablette. Je me fais choper les doigts par des petits griffes ou des crocs bien acérés.. Une fois, dix fois, cent fois, je le descends du canapé. Mais une fois, dix fois, cent fois, il revient discrètement ou pas !

Voir les commentaires

Retourner (virtuellement) sur les bancs de la fac

12 Juin 2013, 19:42pm

Publié par Alice

Tiens, c'est vrai, je devais m'ennuyer : reprendre un 100 % l'an prochain, être toujours dans l'engagement syndical jusqu'au cou malgré ma volonté d'en démissionner...

m.jpg

 

Je ne sais pas ce qui me pousse aussi fortement mais ces derniers jours je mets en place un plan de reconquête d'un diplôme universitaire.

Oui, c'est vrai que mon boulot est plus que jamais menacé et que, malgré les promesses des politiques, des administratifs, si rien n'est fait la prochaine rentrée risque d'être la dernière. Même si je suis en CDI dans la fonction publique, sans financements, nous ne pourrons pas poursuivre l'activité de l'Institut.

Il y a deux ans j'avais passé le concours d'Attaché Territorial, avec une belle réussite pour les épreuves écrites. En balade à Rennes pour les oraux, nauséeuse parce que toute nouvellement enceinte, je m'étais lamentablement vautrée à l'oral (je crois que ma note était 2) : je n'étais pas faite pour leurs questions, inadaptée à la situation et, heureusement, je le savais avant de m'y rendre.

Mais j'ai aimé le challenge de revivre un écrit, un oral, tout comme mes stagiaires que je prépare.

Depuis quelques mois j'ai élaboré divers scénarios, m'emballant vraiment pour le projet de passer le concours de professeur des écoles en interne. SAUF QUE il n'y a pas de concours organisé dans l'académie et pour le moment, il est inimaginable de partir travailler à une (ou plusieurs) centaines de kilomètres de chez moi ou déménager. En outre, pour le passer en externe, je dois être titulaire d'un Master 2 et je n'ai qu'une (vieille) maitrise, soit l'équivalent d'un Master 1.

Retour donc à la case départ concernant le projet.

Puis, j'ai fait le cheminement inverse: J'ai pensé formation, DIF, fac, CV, formations. Formation? nous avions suivi il y a quelques années deux ou trois modules d'ingénierie de la formation. Cela m'avait semble ennuyeux vu mon cursus universitaire (Licence de lettres modernes, maîtrise FLE pour enseigner donc le Français en tant que Langue Étrangère) mais j'avais trouvé ça "facile" et concret.

Avant d'en arriver à la réception du dossier, je vous épargne les détails parce que j'ai vraiment peiné pour trouver les bons interlocuteurs, me faire comprendre et comprendre les rouages du télé enseignement : passer par le CNED, puis par la FAC pour discuter par mail (mais surtout ne JAMAIS appeler le Monsieur pour gagner du temps parce que lui ne veut pas mélanger téléphone et mail dans le suivi de votre échange), récupérer un dossier de sélection et pas d'inscription.

Aujourd'hui, alors que je n'ai quasiment plus d'heures de cours et que je suis à 15 jours de mes vacances, j'ai un dossier vierge très (trop?) ambitieux à remplir dans ma boite de réception : je dois remettre la main sur mes notes de maitrise (égarées mais le diplome retrouvé m'a permis de me souvenir que je l'avais obtenu avec mention, j'en suis encore très fière 13 ans après), d'hypothétiques notes de soutenance (mais je n'ai AUCUN souvenir de cette année passée à ne rien faire - ou presque), que je suis sûre de ne pas avoir eue à passer, rédiger une lettre de motivation, et un sujet de mémoire (hannnnn là, à froid, cela me semble impossible car je ne sais pass vraiment dans quoi je me lance!!!).

J'ai la chance d'avoir le temps ces prochaines semaines pour vraiment étudier le problème sujet, mesurer le coût financier (qui paie les frais d'inscription à la fac? mon employeur acceptera -t-il de régler la lourde facture du CNED?) et intellectuel (je n'espère pas obtenir tous les modules mais un ou deux me ravirait).

En fait, je crois que j'ai besoin à nouveau de me prouver quelque chose. J'ai peur de perdre mon emploi et d'accepter ensuite d'enseigner des matières qui ne passionnent pas (si le français est la matière avec laquelle j'ai débuté, aujourd'hui je suis coordinatrice d'une filière de prépa concours, j'enseigne l'actu ou encore la prépa orale aux concours) ou dans des conditions qui m'effraient (classe de collégiens en furie). Peut-être est-ce un moyen d'anticiper une éventuelle reconversion. Qui sait? 

Voir les commentaires

Et en Italie, on se régale !

11 Juin 2013, 19:12pm

Publié par Alice

J'avais prévu de vous raconter un repas vraiment chouette que nous avons dégusté dans le ghetto juif, un menu pas cher et délicieux MAIS en triant les photos, en fait j'ai découvert une bonne dizaine de plats de pâtes, de desserts.

A les regarder, on pourrait croire que nous n'avons que mangé sur 4 jours; et c'est un peu vrai. Notre préoccupation principale, après la gestion de la douleur liée à mes pieds et les itinéraires de nos balades, c'était les repas. On repérait des restos, des petites boulangeries et soit je remplissais immédiatement mon sac à main de pains, gâteaux et biscuits, soit on repérait la rue pour y revenir. Quelquefois, au beau milieu de la matinée, nous nous arrêtions sur une place pour boire un café, observer les allées et venues des Italiens dans les boutiques, repérer les plus prisées et y acheter de copieux échantillons de sucreries.

(Comment font les italiennes pour garder la ligne? )

 

GOUTER.jpg

italie.jpg

glace.jpg

petit-dej.jpg

-pizz.jpg

pates.jpg

pates2.jpg

CHOC.jpg

MENU.jpg

"En vrac" donc pour le Mercredi Gourmand d'Anne-Laure T (qui a d'ailleurs été la première à me conseiller d'y aller):

Biscuits d'une boulangerie du Ghetto juif (quartier coup de coeur de la balade romaine), tiramisu avec mascarpone incomparable, faiseur de glaces en vitrine, petit déjeuner à peu près raisonnable, pizza 4 fromages avec pâte fine, croustillante (j'ai redécouvert la pizza en Italie), pâtes courgettes/tomates cerise, (4 dernières photos prises lors d'un délicieux diner ici).

Voir les commentaires

Les yeux en l'air à Rome

10 Juin 2013, 19:04pm

Publié par Alice

Oui, à Rome il y a les églises à chaque coin de rue, mais ce que j'ai surtout aimé, ce sont les peintures et sculptures de vierges à chaque coin de rue.

Il y a le Vatican, l'incontournable, éblouissant de fresques, statues mais que je n'ai pas réussi à capturer dans mon APN. Je vous conseille plutôt d'admirer les photos d'Anyuka. Et puis, après plus de deux heures de visite, parmi ces mille langues et ces dix mille touristes, j'avais envie de traverser les galeries en courant pour retrouver l'air et la sensation de liberté.

Alors, ce que nous avons préféré de Rome, ce sont les heures passées à se perdre, suivre notre itinéraire hasardeux et bourré de détours pour aller du point A au point B. Regarder au sol, en l'air. S'arrêter pour boire un café vraiment ristretto, imbuvable pour moi l'adepte des cafés noyés américains.

Flâner et encore flâner, s'enthousiasmer quand la verdure trouve sa place dans la ville, ou quand la lumière se glisse et s'infiltre dans les ruelles ombragées des hauts immeubles bienvenus pour l'ombre qu'ils procurent.

S'imaginer louer, dans quelques années, un appartement romain avecles enfants mais se dire que non, finalement, un camping car pour découvrir l'Italie tout entière serait tellement mieux. Rêver. Penser que l'on n' aura jamais les moyens, alors prévoir un plan B, "on the road" pour notre retraite.

Voir renaitre de fous projets, à deux aussi, pour quand on sera vieux et qu'on s'ennuiera d'Eux. 

Marcher et encore marcher. Avoir des cloques au pieds. Epuisés, rentrer siester, et repartir pour à respirer l'air plus frais du soleil couchant. Dîner, se régaler. Marcher pour mériter cette dernière énorme petite dernière glace que je ne parvenais même pas à terminer.

Rome... soupirs... Rome.

 

ROME7.jpg

ROME8.jpg

ROME9.jpg

ROME10.jpg

ROME11.jpg

ROME13.jpg

ROME16.jpg

ROME19.jpg

ROME20.jpg

ROME21.jpg

ROME12.jpg

rome24.jpg

ROME22.jpg

ROME4.jpg

Voir les commentaires

Vues de Rome

9 Juin 2013, 19:39pm

Publié par Alice

ROME5.jpg

rome1

ROME18.jpg

De Rome, nous nous souviendrons de ce chouette hôtel, des copieux petits déjeuners servis au lit, de cet accueil soigné et de sa déco design.

rome.jpg

rome3.jpg

ROME6.jpg

ROME14.jpg

ROME15.jpg

ROME17.jpg

ROMEe.jpg

 

De Rome nous nous souviendrons aussi des boutiques typiques ou pas du tout, du ghetto juif où nous nous sommes régalés (RV mercredi pour en reparler), des glaces follement gourmandes, sucrées, énormes.

Des boutiques de bondieuseries et d'habits de prêtres, de la gentillesse des personnes croisées, de notre italien espagnolisant, des heures à arpenter la ville.

Du soleil et des touristes. Beaucoup de touristes, et souvent trop (Arghh le Vatican, superbe et étouffant parmi ces milliers de japonais/anglais/français) mais c'est la rançon de la beauté. Rome est splendide.

Je me souviendrai aussi des heures passées à lever les yeux, admirer le bleu, ces couleurs vives sur les façades des maisons, cette végétation qui s'installe sur les balcons et sur les façades ocres. Mais ça, je vous le dévoilerai demain !

Voir les commentaires

Retrouvés !

9 Juin 2013, 06:56am

Publié par Alice

retrouve.jpg

 

Tout allait bien. Dès mon réveil je prenais de leurs nouvelles, le soir aussi.

Je savais que chez les mamies ils étaient sages, plutôt dociles (même si le Petit a toujours son caractère bien trempé et que le Chat s'est pris pour un singe).

A chaque séance vidéo Ernest ne faisait pas cas de moi, ou juste pour me donner de la nourriture via l'écran de la tablette et Octave manifestait sa joie seulement quand il voyait ou entendait son père.

Maintenant je vous l'avoue : j'ai un peu (beaucoup) cru que mes enfants ne m'aimaient plus. J'avais déjà lu des trucs sur les mamans qui n'osaient pas disputer leurs enfants de peur qu'ils ne les aiment plus, mais jamais sur les craintes liées aux conséquences d'une escapade amoureuse.

C'est monté tout doucement, subrepticement, ça n' pas duré longtemps ni fortement et ce sentiment a été vite recadré par L'Epoux mais j'ai pensé, à un moment, perdre ma légitimité en tant que Maman parce que je les avais "abandonnés".

Je me doutais bien que si un jour je devais entamer un "travail psy", c'est par ici je devrais creuser, mais avec cet épisode, cela vient de me sauter en pleine poire!

Depuis hier on se caline beaucoup (avec le Chat aussi bien sur qui a retrouvé sa place lové contre moi, sur le canapé durant la sieste) et si mes bébés me semblent plus grands encore, je n'ai pas une seconde douté de leur amour quand nos regards se sont cherchés et trouvés.

Et cette semaine, bien sur, on parlera Italie sur le blog :)

 

Voir les commentaires

Mieux vaut en rire...

3 Juin 2013, 19:30pm

Publié par Alice

Je suis la reine des bourdes et des anecdotes qui font en général beaucoup marrer mes collègues.

La dernière en date?

Le chèque de 63 euros pour le médecin de la maison médicale (alors qu'Ernest n'était pas malade - tant mieux pour lui d'ailleurs) était resté en travers de ma gorge. Surtout que, je ne sais pour quelle raison obscure, ma carte vitale n'avait servi à rien puisque l'Epoux était revenu avec une feuille de soins et un bébé tout sourire.

Bref, j'avais décidé de suivre (un peu) l'évolution du remboursement. Oui, jamais je n'avais suivi un le cheminement CPAM ou mutuelle mais d'un seul coup, d'un coup d'un seul, c'est devenu primordial de guetter le trajet des 63 euros jusque notre compte en banque.

Cela fait donc trois semaines que je regarde un peu les relevés et guette les courriers de la sécu. Et j'ai bien fait car j'ai fait une découverte sans précédent : jamais ce mois dernier, ni les 24 précédents, je n'ai été remboursée par la mutuelle.

Dingue hein? il aura fallu plus de deux ans (changement de contrat) pour que je m'en rende compte. Et non, nous ne roulons pourtant pas du tout sur l'or. Ma pseudo excuse? un compte commun où tout est prélevé (assurance, retraite, crédit maison, crèche, cantine...) et où rien ne bouge.

Maintenant que l'erreur est repérée, la CPAM m'annonce un traitement très long pour obtenir 2 ans de justificatifs. Faut pas rêver non plus ! Et moi qui avais naïvement espéré emmener ma famille en vacances avec cet argent tombé du ciel...

Dans le même ordre d'idée (et encore honte à moi), je m'insurge contre les mal garés, et reçois aujourd'hui même ces autocollants absolument génialissimes (merci encore Petits Diables) en même temps que... un PV pour stationnement interdit.

gcum.jpg

 

Ps: Nous voilà libres. Sans Chat (qui séjourne ches les grands-parents aussi, incapable de supporter la solitude). Sans Enfants. Avec Ipad pour des discussions visuelles du soir (idée de L'Epoux, perturbé par la séparation tout autant que moi).

Voir les commentaires

En partance . . .

2 Juin 2013, 19:40pm

Publié par Alice

Quand je pense que demain je ferai un baiser, le dernier avant 5 jours sur leurs joues rebondies, je pleure. J'ai préparé deux énormes sacs pour leur séjour chez les Papi/Mamie ainsi qu'une "TO DO LIST": mercredi le cirque, jeudi la sortie scolaire, vendredi la kermesse de l'école.

Je vais commencer à trouver ça ordinaire : quand on part en amoureux, je suis malade. Saisie par la fièvre, le mal aux oreilles, à la gorge, je suis congestionnée et douloureuse.

Le soleil a accompagné mon premier week-end de "presque vacances" et il a pourtant fallu que je range la maison de fond en comble, fasse tourner 3 machines.

J'ai rempli mon Kindle d'une bio de George Sand et du dernier roman inachevé de J.Austen. Drôles de choix pour quelqu'un qui avait envie de littérature contemporaine : vous auriez un dernier titre à me conseiller?

J'ai cru perdre le Chat hier dans le jardin, j'ai (à nouveau) arpenté la rue (en pyjama) en appelant "Pipette, viens voir Mâman". Elle était cachée dans le tiroir de ma commode à pulls, lovée entre deux cols V en laine.

Je dois remplir mon carnet de tous les bons plans donnés sur Rome, ce sera la touche finale de la préparation du voyage.

En attendant, je vais tenter la nuit réparatrice!

boucle.jpg

 

Ho comme ces boucles folles me plaisent...

Voir les commentaires