Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Fantastique, Laura KASISCHKE?

29 Février 2012, 16:32pm

Publié par Alice

Dernièrement, j'ai lu deux romans de cette auteure: celui dont on a beaucoup parlé à la rentrée, Les revenants, et La vie devant ses yeux.

 

Toutes les critiques et avis lus sur le dernier paru étaient unanimement positives, Laura Kasischke plaît beaucoup car, elle a une forme de récit assez unique qui frise le fantastique. Ordinairement, je n'aime pas les récits où le surnaturel côtoie le réalisme, je me sens trop rationnelle et j'ai sûrement? trop besoin d'identification, de raisonnement psychologiques plausibles pour aimer un récit. Alors, après en général être bien "entrée" dans le coeur du roman, j'éprouve, vers le milieu du livre, comme une baisse d'intérêt, les pages se tournent plus lentement, je me détache des personnages pour voir à nouveau le plaisir revenir sur le dernier tiers.

 

Ce n'est pas la première fois que je ressens cela à la lecture des romans de cette auteure, je me fais chaque fois bluffer par l'intrigue! Et, comme tout grand lecteur, j'aime me faire surprendre là où je n'attendais plus ni le récit, ni les personnages!

 

En revanche, pour La vie devant ses yeux, je crois que je suis passée totalement à côté du dénouement!! Soit c'était réellement fantastique et donc incompréhensible pour mon cerveau bien formaté  à la lecture réaliste, soit je n'ai pas eu une lecture attentive et j'ai loupé le passage-clé du récit, soit j'suis idiote!

 

DSC00253-copie-1.JPG

 

Ce titre là, c'est celui que je me réserve quand j'aurais digéré les deux précédents; merci encore à ma voisine du bas, avec un coeur gros comme ça !

Voir les commentaires

Petites contrariétés et grand bonheur

28 Février 2012, 07:19am

Publié par Alice

Après une semaine entière de la grève de la faim et d'épuisement total, j'attendais impatiemment ces vacances pour que mon Pouic puisse retrouver un caractère et un appétit humains.

 

J'espérais donc profiter des matinées sans réveil pour allonger mes heures de sommeil: c'était sans compter l'énergie du Poupon qui, une fois que j'entame mon petit déjeuner dès 6 heures, se rendort brutalement à mes côtés.

 

J'ai complètement craqué pour une paire de boots, cela faisait trois jours que j'additionnais, soustrayais, envisageais, modérais pour finalement m'apercevoir qu'elles ne sont disponibles nulle part en rouge. C'est mieux pour mon compte en banque. En revanche, il y a sept bracelets qui ne résisteront pas à l'appel de la carte bancaire, et là ce n'est pas déraisonnable.

 

J'ai rencontré la personne qui, dès mercredi, briquera la maison une semaine sur deux. Si j'avais su que cette décision me libèrerait d'une grosse tension, je l'aurais prise bien plus tôt car au-delà du fait que je n'ai finalement que peu de temps pour moi, ce léger investissement m'oblige à réfléchir de manière plus sérieuse à la manière dont je dépense mon argent.

 

Je suis attentivement les événements à la Réunion qui sont dans la continuité de la cause que je défends, à savoir la sauvegarde de mon lieu de travail (d'ailleurs la pétition est ici): avec plus de 50% de taux de chômage chez les jeunes, où sont la continuité et l'égalité territoriale sur le territoire national?

 

Je découvre qu'à partir de 3 ans, les vêtements une fois portés (et re re portés) ne sont plus aussi intacts qu'aux âges précédents; et pourtant je n'ia pas envie de renoncer et jeter toute la garde-robe, alors pour redonner un coup de neuf et de style aux pantalons de mon Pouic, j'ai craqué pour ces appliques thermocollantes qui n'exigeront pas un grand savoir-faire à la pose.DSC00249.JPG

 

Même si la complicité entre les deux frères devient manifeste tous les jours un peu plus, j'ai trop vécu ces derniers semaines en tension: redouter que les pleurs de l'un entrainent ceux de l'autre, être réveillée par les hurlements nocturnes. A gérer les humeurs et énervements de chacun (Epoux y compris), j'en ai (et j'en oublie) les miennes et ma fatigue. Sentir désagréablement une boule dans l'estomac qui ne me lâche plus est une chose que je déteste.

Je ne dois pas oublier que j'agis pourtant pour le mieux en réglant tout ce que je j'avais prévu avant ma reprise: garagiste, vide dans les placards et papiers, démarches administratives, papiers d'identité pour le nouveau-né.

 

Avec les quelques sous que nous avons réussi à mettre de côté nous sommes bien incapables de trouver une destination de vacances qui nous satisfera tous (sans m'user jusqu'à la corde).

- Pas la montagne avec un Pouic bien peu friand d'activité physique et un Poupon à balader qui pèse déjà ses 8kilos (ou presque)

- Pas la mer avec un bébé et un Epoux qui n'aime pas la plage

- Pas la découverte d'une ville avec deux enfants à occuper

Je pense et crois que le compromis idéal est de partir 4 jours en Angleterre avec les enfants pour rendre visite à nos amis (Londres et  Brighton) et 4 jours à deux pour nous retrouver, souffler, respirer, nous reposer.

 

Malgré ces petites contrariétés, je ne dois pas perdre de vue que c'est bien le bonheur qui marque chaque seconde de ce quotidien...

Voir les commentaires

Dans la cuisine... de ma Maman

25 Février 2012, 16:44pm

Publié par Alice

C'est une vraie cuisine de "Maman"  toujours quelque chose qui se prépare, qui cuit, qui mijote, une recette à tenter, modifier, partager et faire goûter. La générosité dans le coeur et  les casseroles: sans cesse l'envie de s'attabler avec les gens qu'elle aime, le désir de cuisiner leurs petits plats favoris.

 

J'aimerais transmettre cela à mes fils, en attendant, c'est moi qui savoure le plaisir d'être "fille de" et de me laisser transporter par les goûts et les odeurs de la cuisine maternelle.

 

Une tourte Noix de St Jacques/ poireaux

DSC00226.JPG

 

Cannelés au fromage

DSC00225.JPG

 

Tarte aux fraises

DSC00231.JPG

 

En ce week-end très familial (HEUREUX ANNIVERSAIRE MAMAN !!), les papilles sont à la fête  comme en attestent les photos - et ce ne sont que quelques uns des nombreux plats improvisés pour nous (sucettes de parmesan pour l'apéro et autres délices...)

Voir les commentaires

Tarte au chocolat (délicieuse)

22 Février 2012, 05:00am

Publié par Alice

DSC00204.JPG

 

Encore un dessert, chocolaté.

C'est ce que je préfère cuisiner.

 

Cette recette est rapide, facile et surtout vraiment délicieuse. Néanmoins, j'ai modifié quelques ingrédients, non pas par choix mais à cause du vide béant de mon frigo (et de mes placards).

 

Les ingrédients:

Une pâte sablée ou feuilletée (comme ici)

300 grammes de chocolat noir. Choisissez-en un de qualité, c'est un gage de réussite.

75 grammes de sucre

3 oeufs

25cl de crème liquide

50 grammes de beurre (voire 40, si vous avez mauvaise conscience comme moi)

 

Préchauffez le four à 180.

S'il s'agit d'une pâte sablée, faites la cuire un peu avant d'y mettre le chocolat.

Sinon, vous enfournerez tout d'un coup, comme moi.

 

Fouettez les oeufs et le sucre.

Portez la crème à ébullition, éteignez le feu et ajouter le chocolat en moceaux et le beurre.

Mélangez jusqu'à obtenir une crème lisse.

 

Laissez refroidir et ajoutez le mélange oeufs et sucre avec le chocolat.

Vous pouvez concasser des pistaches ou des noix à parsemer au centre de la tarte pour réhausser le goût et les couleurs.

 

Enfournez 30 minutes. Laissez refroidir au risque de souffrir d'une crise de foie en cas d'excès.

 

Bonne dégustation

 

Post pour Anne-Laure à qui je compte bien apporter de mes propres mains (avec le Poupon sous le bras) cette tarte avant ma reprise du boulot.

 

Voir les commentaires

Quand le rêve me réveilla

21 Février 2012, 05:30am

Publié par Alice

Très régulièrement, mes rêves me poursuivent au-delà de la nuit, viennent hanter mes journées à tel point que je n'ose croiser un regard, que j'éprouve de la colère pour une personne ou me sens angoissée pendant les premières heures de la journée.

 

Et, parfois, comme cette nuit, ils servent de révélateur.

 

J'ai donc rêvé que l'Epoux et moi partions chez l'habitant aux Etats-Unis, enfin chez l'habitante. J'étais enceinte (duquel? du troisième?) et comme s'il s'agissait de la contre-partie à l'hébergement offert, la jeune femme d'une maigreur squelettique, proposait de m'emprunter mon mari. Lui n'était pas contre, m'invitant même à me joindre à eux, ne comprenant pas ma colère. Oui, parce que ce n'est pas un rêve érotique vu la furie avec laquelle j'ai refusé l'offre, choquée par l'attitude de l'Epoux.

Vous le croirez ou non, depuis, je suis folle amoureuse de mon Epoux, le regarde avec le désir d'une femme possessive et jalouse.

 

Ça tombait bien car depuis quelques semaines, j'étais restée bloquée sur son égoïsme, que j'ai envie de qualifier de typiquement masculin. Malgré sa bonne volonté à m'aider, me seconder, m'épauler, il n'en demeure pas moins que 95% des préoccupations quotidiennes reposent sur mes neurones et souvent mes bras ou jambes (budget, courses, loisirs, école, démarches administratives, voiture etc). Et moi je rêve qu'il prenne l'initiative du non-ordinaire à défaut de l'ordinaire (même décongeler un bon plat que je ne suis pas allée acheter moi-même me mènerait au paradis).

 

Sa tentation imaginaire m'a au moins permis de réaliser que battre froid n'est pas oblogatoirement une solution, et que verbaliser ses frustrations ne mène pas toujours au miracle non plus; il suffit juste d'accepter l'autre tel qu'il est et arrêter d'attendre de lui des choses qui ne sont pas lui finalement. Surtout que je n'ai pas toujours de leçons à donner, étant donné que j'ai du ouvrir (aujourd'hui même) le livret de famille pour me souvenir de la date de notre mariage...

 

Alors, ce soir, même si j'ai enfilé un pyjama un peu tôt après ma douche, et que je n'ai pas encore joué le rôle de la femme fatale, j'ai pris le temps de commencer par le bout des doigts, très certainement influencée par tous ces vernis colorés et ces ongles qui rivalisent de beauté et de féminité sur le net.

 

DSC00202.JPG

Voir les commentaires

La valse des émotions, j'en fonds!

20 Février 2012, 16:30pm

Publié par Alice

S4.jpg

 

S3.jpg

S5.jpg

 

S2.jpg

S1.jpg

 

Tant d'émotions en quelques secondes..

Vous comprendrez aisément pourquoi je ne regarde plus la télé!

Et moi mon coeur de Maman a bien du mal à trouver un rythme apaisé tant il bat la chamade...

Pour Zaza: bavoir h&m, gilet matelassé dpam, body et tee-shirt Monoprix, legging h&m et une chaussette rescapée.

 

C'était ma minute-gaga avant d'admirer mes étagères que je vais remplir de linge plié et trié.

Voir les commentaires

Un peu de simplicité

19 Février 2012, 20:46pm

Publié par Alice

Et cette semaine.. tout fut simple.

Il a suffit que je me dise que cela ne pouvait plus durer pour ... que cela ne dure plus.

 

Le petit dort dans sa chambre, à volonté, ne pleure ni ne pleurniche plus, les journées sont calmes, je peux remplir des sacs poubelle, empiler des kilos de vêtements et faire des pauses-sourire!

 

Alors que j'ai cessé de m'inquiéter pour cette histoire de biberon difficilement bu, je l'ai laissé une poignée de minutes à son Papa et tout a été avalé dans le plus grand calme.

 

Tout semble calme, facile... avant la prochaine tempête !


19.jpg

Mister "billes" s'est bien balafré la joue parce qu'il cherche encore et toujours son pouce

(aussi à des endroits improbables)

 


DSC00165.JPG

Le Pouic a géré son troupeau grandissant de saison en saison dans le jardin de Papi/Mamie

 


DSC00163.JPG

Mardi-Gras occupe les esprits et plutôt que choisir, rien ne vaut le mélange des genres!

 


DSC00169.JPG

Après avoir hurlé de douleur à cause d'une migraine, d'un mal de bide, et d'une angine,

c'est bizarrement le dessert (macaron à la framboise) qui a guéri tous les maux;

Il a fait la même le soir et l'animal est bon comédien car je me fais encore avoir à tous les coups!

 

DSC00171.JPG

Et moi qui me suis goinfrée de macarons et tartes au chocolat avec mon fils,

je me prends encore à rêver d'une silhouette élancée!

Voir les commentaires

Effets d'optique

18 Février 2012, 06:00am

Publié par Alice

opt.jpg

 

Projet 52, # 7

 

Voir ce qui ressemble à un fantôme les fait loucher, et tous les deux!!

Voir les commentaires

Mission or-ga-ni-sa-tion !

17 Février 2012, 10:30am

Publié par Alice

Pas tous les jours facile d'accomplir tout ce que l'on a à faire avec un bébé dans les pattes, mais je vois les semaines défiler, le petit toujours petit et les tas de vêtements qui s'entassent, le bureau qui accumule papiers et autres merdouilles, la chambre du Poupon toujours pas terminée en terme dé déco, le linge qui y sèche.

Il me semble inconcevable de reprendre le travail avec une maison sens dessus dessous.

 

Donc, j'ai pris le bordel par les coins:

 

- J'ai fait appel à quelqu'un pour créer des étagères dans un espace perdu, étagères que L'Epoux ne daigne pas faire (hé oui, ça prend une journée...). Lundi, ce sera fini.

 

- J'ai anticipé en remplissant déjà 5 sacs poubelle de vêtements que nous ne portons plus et que je vais donner à des associations. Et c'est loin d'être terminé. Pour les vêtements des enfants, pareil avec trois tas: ceux que je veux vendre cet été dans une foire à tout et sur mon blog, ceux que je donne à la crèche, ceux que je donne à une future maman dans le besoin.

 

- Je me résigne (avec plaisir) à me faire seconder par une femme de ménage 5 heures par mois. J'ai trop peu de temps pour moi et le peu dont je dispose seule, je le veux pour moi, c'est un gage de mon bien-être. Cet argent dépensé pour cette dame sera celui que je ne dépenserai pas pour des achats inutiles (genre vêtements pour le Poupon qui doit avoir au moins, pour le moment, 15 pulls et gilets en 12 mois sans parler de tout le reste).

 

- Je veux respirer. Optimiser mon organisation parce que je sais que je vais devoir jongler d'une nouvelle manière et que cela risque encore de me faire grincer des dents quand je serai seule le soir avec les deux et quelques paquets de copies/cours à préparer ou seule le matin avec des couineurs, et/ou le week-end avec des non-dormeurs.

 

- Je veux lâcher prise: arrêter de m'inquiéter parce que le petit refuse le bib. Y'a pas encore d'urgence, il ne mourra pas de faim et ne se laissera pas mourir de faim, il est et sera entre de bonnes mains.

J'ai eu un vilain bouquet à la St Valentin, un de ceux tout prêts avec le coeur en bois planté au milieu de deux lys et trois branches à boulettes? pas grave, c'est l'intention qui compte, on peut pas faire plus fort que concevoir deux enfants en 3 ans.

 

Ce billet est dédicacé à Miss Zen, qui est déjà bien loin sur ce chemin que je tente d'emprunter...DSC00142.JPG

 

Si mon téléphone donne une météo de l'humeur alors là, c'est optimal !

Voir les commentaires

Doublé gagnant

13 Février 2012, 21:10pm

Publié par Alice

 

 

A-copie-1.jpg

 

Le grand passe son temps à toucher la tête du petit et donc à se faire engueuler. Pas toucher, je m'exprime mal: appuyer, tirer, presser, pousser. J'aurais du commencer à me méfier quand il s'est mis à l'appeler "cacahuète" à cause de "sa grosse tête ronde", peut-être veut-il en faire une noix de cajou?

 

J'aurais aussi du me méfier car j'étais trop contente d'avoir fait le second exemplaire en sage et apaisé. Parce qu'il est comme l'ainé, pioncer la journée ne l'intéresse pas, faut que le sommeil le chope par surprise, si possible en poussette. Mais là c'est lui qui aurait du se méfier car une fois, mais pas deux, la mère traumatisée que je suis le laisse dans sa chambre hurler et monte pour apaiser 10 secondes, endormir d'une caresse une fois que le stock d'énergie du désespoir a été évacué. Depuis il dort et ne chouine plus sans cesse. Enfin, depuis deux jours.

 

J'aurais aussi du être alertée par le plaisir qu'il prend à téter (toutes les deux heures, toujours...) parce qu'à présent, que l'adaptation à la crèche se compte en poignées de jours, Monsieur refuse le biberon de lait maternel donné par toute la tendresse des mamies. Il hurle, s'en rendrait malade mais refuse de s'alimenter. Une histoire de jours et de persistance manifestement règlera le problème enfin j'espère pour nous.

 

Sinon demain c'est la St Valentin et cette année nous ne célébrerons pas cette fête en plantant "une petite graine" comme nous l'avions fait en 2008 et 2011. Je refuserai aussi d'avaler une part de ce quatre-quart confectionné amoureusement par mes hommes ce soir (L'Epoux, très nul en maths, a quand même mis 250grammes de beurre dans le gâteau, il coule de gras).

Ce qui ne m'empêche pas de vous souhaiter plein d'amour, de petites attentions pour ce jour ...

Voir les commentaires

1 2 > >>