Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Photomatons de rentrée

31 Août 2015, 04:15am

Publié par Alice

Photomatons de rentrée
Photomatons de rentrée
Photomatons de rentrée

La rentrée et ses cahiers qui sentent le neuf, les fournitures qu'on déballe et les stylos que l'on est impatient d'étrenner... quel souvenir j'en ai.

Aujourd'hui, à part une recharge pour mon agenda et un cahier de notes, je ne m'offre rien car je n'ai aucun sens de l'organisation. J'ai tout essayé : cahier, classeur, boîte d'archivage... les pochettes cartonnées sont ce qu'il y a de plus simple finalement.

Les garçons ne sont pas des fous d'écriture, ne réclament pas de marques (Cars, Spiderman et autres super héros ne passent pas par nous, et Octave hérite souvent de mes crayons), on recycle l'existant.

Ernest a eu un sac à dos à roulettes pour y glisser vêtements de rechange et doudoux, de manière à imiter son frère. Dessus, il est écrit "Interdit de me gronder", cela fait donc 3 semaines qu'il nous précise qu'il est interdit de le fâcher. Elle va se marrer la maîtresse (ma copine).

 

Mon petit plaisir de rentrée que je partage avec les Blonds, ce sont ces photos d'identité, fini le zèle (et le coût) du photographe. Je préfère les ratés du "fait maison", surtout que cette année, pour la première fois, Ernest n'a plus peur de "la dame qui parle dans la machine".

Je ne sais pas trop comment la Fédération Française de Tennis va pouvoir utiliser la photo d'Octave ou si la maïtresse va pouvoir retrouver Ernest perdu dans le photomaton, mais que j'aime ces photos...

 

Et chez vous alors, elle a quelle allure la rentrée?

tOrtue fait la revue de rentrée de ses superbes petits enfants

MHF a la rentrée bien rôdée et bien organisée : ce qui la fait rêver c'est plutôt la rentrée culturelle!

Pour Virginie, Fais toi la belle nous offre une sélection de bureaux enfants très ingénieux (j'adore le premier !!)

Melle Blanche partage un bon plan "photomaton maison" que je vais très vite tenter !

Audrey de Labonoccaz raconte la rentrée "sous pression" de son fils

MamieVlin évoque la rentrée décalée de sa petite grande

Anuyka raconte ses souvenirs de rentrée angoissée

Swettylux a acheté les sacs de rentrée pour cette nouvelle école

Arlette ne savoure pas la rentrée de ses petits enfants qui seront bien pris par l'école à présent.

 Pilisi évoque sa rentrée toute nouvelle: nouvelle formation, nouveau poste !

Despe raconte sa rentrée professionnelle, bien moins zen que celle de ses deux petits

Maripolmi évoque cette rentrée qui sera la sienne avec deux jours pour elle par semaine

Zaza, si vous la suivez depuis des années, vous saurez que la rentrée des classes c'est pas son truc

Dame Vivie appréhende un petit peu, alors elle s'est offert de petites consolations de rentrée

Mamie Dany laisse la rentrée aux autres, petits enfant et félins !

Ptisa prend ses résolutions de rentrée et ça donne des idées

(si vous voulez découvrir les participations, souvent nombreuses, avant mon récapitulatif, n'hésitez pas à nous rejoindre sur le groupe Les lundis à deux)

La semaine dernière, il était question des photos de vacances.

Avec Zaza, nous vous avons concoté les thèmes du mois de septembre :

le 7 : il sera question de papeterie. Jolis crayons, stylos parfumés, carnets à fleurs. Adepte du scrapbooking? nostalgique des trousses remplies?

le 14: la nature sera à l'honneur. Des couleurs changeantes de la forêt ou de votre jardin, aux tempêtes de bord de mer ou encore aux sommets enneigés, qu'est-ce qui vous fait vibrer?

le 21: les couleurs de saison. Qu'elles soient sur votre tenue vestimentaire, sur vos murs ou dans les arbres ou vos assiettes...

le 28: on évoque les occupations d'automne : classer des feuilles, trier les timbres, archiver les photos, on fait quoi chez vous à cette saison?

Voir les commentaires

La semaine de fin des beaux jours

30 Août 2015, 07:41am

Publié par Alice

La dernière semaine avant la grande reprise. Beaucoup de pluie, et puis, en fin de semaine, le soleil et la chaleur comme des derniers cadeaux, souvenirs de vacances, que l'on garde pour se motiver, attendre impatiemment l'an prochain !

Lundi 24. Journée coup de blues, le frangin repart, il pleut des cordes et je passe l'après-midi dans une aire de jeux pour enfants.

Cela ne se voit pas au premier coup d'oeil mais ils ont été adorables.

La semaine de fin des beaux jours
La semaine de fin des beaux jours

Mardi 25. Grande balade à pieds, entre les gouttes, puis exil à la médiathèque qui fait aussi ludothèque. J'ai cru m'endormir en jouant au mémo avec Ernest (comme je déteste jouer...)

La semaine de fin des beaux jours

Mercredi 26. Le tournoi international d'échecs se poursuit dans la ville, nous n'y avons pas inscrit Octave, ne pouvant l'accompagner toute la journée. Et soudain, c'est le drame. Je laisse L'Epoux gérer et pendant qu'ils observent en silence les joueurs, je me transforme en grenouille avec mon Ernest, sur une plage évidemment déserte.

La semaine de fin des beaux jours
La semaine de fin des beaux jours

Jeudi 27. Je charge les sacs de vêtements, vaisselle, jouets triés durant le mois de juillet pour les déposer à la Soupe des bénévoles, association qui prépare des repas "comme à la maison" pour les plus démunis. J'emmène Octave, ce qui est l'occasion pour lui de discuter avec les mamies bénévoles.

Elles écossent des haricots coco ce qui nous met en appétit pour le midi. Une visite chez le primeur, les cartables à préparer, de l'écossage et voilà notre programme pour ce jeudi très pluvieux.

Le manque de lumière en fin d'après-midi me permet d'admirer ma nouvelle petite maison offerte pour mes 40 ans, merci encore les voisins !

La semaine de fin des beaux jours
La semaine de fin des beaux jours
La semaine de fin des beaux jours

Vendredi 28. Soleil !

Nous déjeunons en bord de mer avec ma maman et direction le cinéma. Nous étions une petite dizaine et nos éclats de rire ont rempli la salle 1h30 durant ! Les minions ont conquis mes Blonds !

Le soir je dîne avec mon amie dans un bistrot gastronomique et on se régale.

La semaine de fin des beaux jours
La semaine de fin des beaux jours

Samedi 29 et dimanche 30. Ca sent la rentrée, je me mets en tête de ranger toute la maison et que tout soit parfait. Surement un peu ambitieux, surtout que je me retrouve seule avec Ernest qui me câline comme un chat.

L'Epoux rock en Seine et nous pique-niquons, mon mini et moi, devant Fort Boyard. Soirée magique...

La semaine de fin des beaux jours
La semaine de fin des beaux jours

Les autres participations sont chez VirginieB

Rendez-vous demain lundi aussi pour évoquer inévitablement la rentrée!

Voir les commentaires

Et soudain, la paix !

28 Août 2015, 06:45am

Publié par Alice

Et soudain, la paix !

Les blonds semblent touchés par la grâce des derniers jours de vacances : la complicité tant attendue est là. Enfin.

Au moment où tu baisses les bras, où tu prends de plein fouet les remarques incessantes concernant leur comportement, où tu te trouves la mère la plus incompétente du monde, où tu sens qu'une fois tu as été à deux doigts de vriller, passer de l'autre côté, un côté dont tu ne soupçonnais même pas la noirceur et la révolte, que ce bout de toi, ne supportant même plus la vue de tes enfants t'a tétanisée...

Bref, c'est fini. Pour le moment.

Cette semaine, la dernière après deux mois de vacances, les Blonds dorment dans la même chambre et on les retrouve enlacés au petit matin partageant le lit d'Octave. Un état de grâce.

J'ignore ce qui s'est passé. Je n'ai pas fait mieux, ni pire qu'avant. Ces derniers jours nous nous sommes retrouvés à trois toutes la journée. Pas d'autre solution que de se supporter... à moins que ce ne soit le reconditionnement : parler école, activités extra-scolaires, attitudes à laisser impérativement de côté, cartable à préparer, fournitures à checker...je ressens même leur impatience à l'idée de retrouver leurs habitudes scolaires, et surtout leurs copains.

Je vais vous dire un truc, là, je me serais bien offert une petite semaine supplémentaire, mais sans eux, histoire de me remettre de mes vacances ;)

 

 

 

Voir les commentaires

La césarienne mal aimée

25 Août 2015, 20:24pm

Publié par Alice

La césarienne mal aimée

(source)

Cette photo a beaucoup fait parler d'elle sur les réseaux sociaux ces dernières semaines : elle représente une maman (anonyme) et son bébé né trois jours plus tôt. Ce cliché a été pris par une photographe, Helen Aller, elle-même enceinte de 8 mois.

La jeune maman redoutait la césarienne, qui a été pratiquée en urgence pour sauver sa vie et celle de son nouveau-né.

La photo a évidemment polémique : les plus prudes ont été choqués par la proximité de l'enfant avec le sexe de la maman. D'autres par la "sublimation" de la césarienne, dont on dénonce souvent le fait qu'elle soit devenue "de confort" pour beaucoup de femmes.

Le débat me semble inapproprié car à moins de s'appeler Rachida Dati (souvenez-vous de sa césarienne éclair, avec sortie en talons hauts, ventre plat et maquillage 48 heures plus tard à plus de 40 ans), les obstétriciens ne laissent pas choisir les femmes !

Pour tout vous dire, une telle photo m'émeut et me réjouit. Après deux césariennes programmées (que j'ai malgré tout tenté de préparer), il m'est impossible de prononcer la phrase "J'ai accouché". "Les Blonds sont nés" "J'ai été opérée" mais jamais je ne suis le pronom personnel actif de l'accouchement. Ils ont été sortis, j'ai été recousue. L'Epoux les a accueillis après un regard pour Octave, un baiser déposé sur la bouche d'Ernest puisque c'est à cet endroit qu'on me l'a approché.

Accepter le déroulement de ces naissances a été aussi compliqué que la surprise d'apprendre que je n'accoucherai jamais normalement malgré mon 44 et mon bassin large mais en biais. Le stress de la non-surprise, l'appréhension de l'opération, la peur de la couture qui s'ouvre, la cicatrice chéloïde (avec excroissance) qui disparait mystérieusement après la seconde naissance, cette peur de ne pouvoir remarcher et ces centaines de premiers pas pliée en deux, la fragile position debout qui m'empêchait de prendre soin de mes fils...

Non, ce n'est pas confortable d'accoucher par césarienne, pas plus que d'accoucher par voie basse j'imagine. Psychologiquement et physiquement cela laisse des traces, aussi. A l'heure où la mode est à l'accouchement naturel (sans péridurale, à domicile, voire même dans sa baignoire), autant vous dire que je ne culpabilise pas une seconde d'avoir accouché malgré moi, mais pour ma vie et celle de mes Blonds, "par voie haute".

 

 

Voir les commentaires

Mes échappées belles

25 Août 2015, 09:40am

Publié par Alice

C'est l'histoire du type qui part acheter un paquet de cigarettes et qui ne revient jamais.

Moi je file pour un rendez-vous à la banque ou chez le garagiste... mais je reviens toujours.

J'ai besoin de ces échappées et pour mieux les savourer, j'ai surtout besoin d'un prétexte béton, histoire que personne ne s'aperçoive qu'en fait je me fais la malle, appareil photo en bandoulière.

Ce matin j'ai pris rendez-vous aux aurores pour changer des freins de voiture tellement usés qu'inexistants, et j'ai savouré le réveil de ma ville puisque j'ai pris soin de choisir mon garagiste en bord de mer. 

Ma solitude, je l'usurpe et je crois qu'elle n'en est que meilleure...

Mes échappées belles
Mes échappées belles
Mes échappées belles
Mes échappées belles
Mes échappées belles

Voir les commentaires

Les clichés de mon été

24 Août 2015, 08:06am

Publié par Alice

Si je ne devais conserver que quelques clichés de cet été, il y aurait inévitablement du bleu : la mer du Sud, la nôtre, du nord, la piscine aussi. Le bleu de leurs yeux...

J'ai joué de malchance concernant la pris de clichés. Après un téléphone (duque je prends la majorité de mes photos) en réparation en juin et une bonne partie de juillet, la carte mémoire a refusé d'entrer dans mon petit appareil. J'ai donc ressorti l'ancien et mon ordinateur a refusé de reconnaitre la carte mémoire.

C'est donc assez frustré que j'ai photographier cet été. Toutefois voici les clichés que je préfère.

 

Les clichés de mon été
Les clichés de mon été
Les clichés de mon été
Les clichés de mon été
Les clichés de mon été

Et puis il y a eu le 22 août et cette drôle de bestiole que j'ai un peu tenté d'approivoiser hier. Effrayée par la taille de la notice, j'ai téléchargé une application sur mon téléphone portable qui m'a permis de prendre mes premiers clichés malgré le temps très gris et le manque de luminosité.

Les voici donc. De près, comme de plus loin, de la Yote à mon Blond, le grain est parfait et je sens que je vais m'amuser !

Après, il ne me reste plus qu'à faire des albums et en imprimer...

Et toi, où sont tes clichés de vacances et qu'en fais tu?

Zaza a pris de l'avance

Pour Labonoccaz les photos, c'est toute l'année, car elle vit déjà sur le lieu de nos vacances !

DuneileaParis nous dévoile la Corse, douce et lente pour des vacances magiques.

Chez VirginieB c'est sous le soleil et dans la bonne humeur pour ses trois enfants.

AnneLaureT a sélectionné trois superbes clichés

Swettylux a passé de superbes vacances, et avec un changement de taille: un déménagement !

tOrtue les archive dans de superbes albums souvenir

MHF a délaissé les photos au profit des cartes postales et la collection est gigantesque

Mère Cruelle a oublié son chargeur d'appareil photo pour ces vacances "retour aux sources", ses clichés sont tout de même superbes .

Ptisa classe, trie ses photos et créé même de petits carnets avec les filles

Maripolmi est accro à la photo et à son archivage !

Arlette photographie beaucoup et imprime, archive, de peur de perdre

Pilisi archive en créant des albums photos sur internet

Dame Vivie prend beaucoup beaucoup de photos et le scrapbooking lui permet d'en faire de jolies oeuvres

 

La semaine dernière il était question de chaussures (je dois d'ailleurs terminer les mises à jour) : quelle Cendrillon êtes-vous? 

La semaine prochaine, chez Zaza et chez moi, il sera question de la rentrée des classes ou au boulot. Dans quelle humeur ça te met cette perspective?

Les clichés de mon été
Les clichés de mon été
Les clichés de mon été
Les clichés de mon été

Voir les commentaires

La semaine où j'ai eu 40 ans

23 Août 2015, 19:49pm

Publié par Alice

Cette semaine c'était la dernière de vacances pour L'Epoux. Je pense que nous avons travaillé (avec succès puisque je suis encore là pour en témoigner ce soir) notre "parentalité bienveillante" pour supporter les Blonds.

J'ai eu le sentiment d'avoir un compte à rebours en tête, comme une conscience aigüe des heures que je laissais derrière moi, cette trentaine bouleversante pour une quarantaine que je souhaite apaisée et réconcilée avec moi-même.

Bref, je me suis regardée le nombril et ai écouté mes désirs sans scrupules.

Lundi 17. Au programme mon kilomètre effectué avec vigueur, mes muscles s'en sont souvenus deux jours. Et puis, un tour de manège avec un check-mec de mise au point devant les auto-tamponneuses.

La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans

Mardi 18. Alors que mes pêcheurs nous offrent une entrée royale, je deviens beaucoup plus blonde sous les mains expertes de mon beau-père.

La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans

Mercredi 19. J'ai déniché de jolis petits lampions qui me ravissent !

La semaine où j'ai eu 40 ans

Jeudi 20. Ernest la glue rayon de soleil qui est aussi joyeux que colérique, et dont les humeurs sont tant dépendantes des miennes (et vice-versa).

Je termine la lecture d'un roman époustouflant.

La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans

Vendredi 21. Mon frère, le soleil et la chaleur sont là, on en profite tous. 

Je passe un long moment avec une amie qui m'abeaucoup manqué ces dernières années, et je me sens comme rassemblée. Ce signe est de bonne augure.

La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans

Samedi 22. Je suis en cuisine dès le réveil. Mon téléphone bippe, sonne, clignote et je peine à répondre à tous. Ce sera la fête dès 16 heures et nous gérons la chaleur grâce au jardin ombragé de ma Maman qui nous accueille tous généreusement.

Je souffle tard mes bougies, 4 lanternes sont lancées, symbolisant chacune une décennie et la quatrième a pris un superbe envol ...

 

 

La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans

Dimanche 23. Couchée très tard, réveillée très très tôt (devinez grâce à qui?!), la journée s'étire avec une grosse sieste et mon apprentissage de deux de mes cadeaux parmi la quarantaine reçue... Je n'ai jamais été aussi gâtée de ma vie. J'avance dans cette quarantaine choyée et le coeur repu d'amour et de témoignages. C'est émouvant...

(Mes voisines et amies @helenenikongirl et @annelauretab s'en sont donné à coeur joie sur Instagram si ça vous dit ...)

La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans
La semaine où j'ai eu 40 ans

Quelle fabuleuse semaine!

Les autres participations sont chez VirginieB et on se retrouve demain, lundi, pour évoquer les photos de vacances ou les photos que l'on fait au quotidien : rangées dans des albums? affichées au mur?

Voir les commentaires

Ces petits riens qui font beaucoup

21 Août 2015, 21:28pm

Publié par Alice

Ces petits riens qui font beaucoup

S'il y a bien un jour dans l'année que je veux extraordinaire (dans le sens "qui sort de l'ordinaire"), c'est bien le jour de mon anniversaire. Pas envie de me lever la première pour préparer les petits déjeuners des Blonds, ni de gérer les disputes. Les 22 août, je me voudrais princesse, et d'ici loin que je me souvienne cela a toujours été un peu le cas (même si vous avoue que je dois prévenir chaque année L'Epoux que ma susceptibilité à cette occasion est assez exacerbée).

Cette année, j'ai une chance folle : pouvoir organiser une fête le jour J. Mon passage à la quarantaine sera inévitablement inoubliable, entourée de mes proches du goûter au diner, avec le soleil prévu au programme.

J'ai déjà semé comme des petits cailloux des micro-événements qui magnifient ces dernières heures de trententaire : un long moment partagé avec une de mes amies les plus chères et qui m'a beaucoup manqué ces dernières années, un passage en librairie pour, dès le réveil, trouver deux livres enveloppés, un petit bouquet de roses trouvé aujourd'hui dans ma boite aux lettres (oui oui étrange)...

Bon voilà. A 3 heures du matin j'aurai 40 ans.

 

Voir les commentaires

La trentaine bouleversante

20 Août 2015, 06:15am

Publié par Alice

La trentaine bouleversante

J - 2. L'occasion de me retourner et observer ce que j'ai fait de mes 10 dernières années.

A 30 ans tout rond, je vivais une rupture amoureuse, difficile, toute autant que la relation qui la précédait. L'occasion pour moi d'apprendre à me (re)connaître et (re)prendre de l'assurance.

L'avril de mes 30 ans je retrouvais mon cher et tendre du collège, en août je fêtais mes 30 ans alors que j'en avais 31.

A 32 ans j'ouvrais mon premier blog.

A 33 ans Octave est né.

A 34 nous avions une voiture neuve.

A 35 nous étions propriétaires d'une maison, mariés civilement en juin et religieusement en août. Nous tentions de mettre en route le Blond 2.

A 36, Ernest est né.

Durant ma trentaine, ma carrière professionnelle s'est fragilisée et je n'ai toujours pas trouvé l'issue de secours si jamais l'Institut fermait (quand l'Institut fermera).

 

A 40 ans je me sens un peu une "vieille maman", mais le plus épuisant semble derrière moi. Progressivement je retrouve un peu de place pour penser à mon avenir, le nôtre, parce qu'à vrai dire, j'ai le sentiment d'avoir vécu la trentaine la tête baissée, pensant heures de sommeil, otites et bronchiolites, entre crèche et garderie.

Alors c'est vrai que l'entrée dans la quarantaine marque quelquechose de symboliquement fort (et flippant), surtout il me semble, pour les femmes, mais je n'aurais pas pu rêver plus jolie vie et plus belle trentaine, ce qui laisse plein d'espoir pour la déceniie suivante...

 

Voir les commentaires

Transmettre le goût de l'effort

19 Août 2015, 08:19am

Publié par Alice

Transmettre le goût de l'effort

Il y a des valeurs que j'ai pris à coeur de véhiculer et transmettre aux Blonds (l'altruisme, la tolérance...) mais aujourd'hui je me confronte plutôt à leur façon d'être que j'aimerais autre.

Si vous saviez comme cela me met hors de moi quand, lorsque je demande à Octave de mettre la table/débarrasser son verre/enfiler une paire de chaussettes ... j'entends soupirer bruyamment. L'adolescence est pourtant loin !

Vous connaissez la maxime "on n'a jamais rien sans rien"? et bien à présent, après deux mois à la maison, je pense qu'Octave la maitrise aussi.

Tu veux utiliser la tablette? Ok mon grand ! une page de cahier de vacances et tu auras droit à 10 minutes (il en a 2 : un de mathématiques qui relève plus du jeu pour lui, et un d'écriture où il faut écrire longuement pour terminer la page).

Tu as faim? Alors dresse la table. Tu veux sortir de table? ok, mais pas sans avoir débarrassé ton assiette.

C'est rude car ça le fait toujours autant soupirer. Mes exigences ne sont pas les mêmes à pour Octave, 6 ans qu'à 3 ans mais Ernest participe toujours volontiers aux taches domestiques, lui.

C'est toujours compliqué ces histoires de carottes/bâton/points verts et rouges (ou que l'on pourrait aussi renommer "chantage"), mais je n'ai rien trouvé de mieux pour faire évoluer les situations. 

Tu fais comment toi?

 

Voir les commentaires

1 2 3 > >>