Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Lancer de PoWer RanGers !

29 Août 2013, 19:36pm

Publié par Alice

 

PW5

PW2.jpg

PW

PW4

PW3

 

C'était le matin 9h.

Le même matin, 11h, il jetait les échalotes pareillement de l'étal du primeur, sur le marché. Vous imaginez bien que je n'ai pas dégainé mon appareil...

Voir les commentaires

La mère d'un seul enfant

28 Août 2013, 20:00pm

Publié par Alice

OE.jpg

 

C'est venu comme une évidence alors qu'Octave était parti au skate park avec son Papa. Oui, si je n'étais faite que pour être la mère d'un seul enfant?

C'est tellement limpide, doux, complice, dénué de tout conflit quand il n'y en a qu'un (et quel qu'il soit) !

Je le répète souvent "pour rire", mais j'ai deux enfants uniques à 3 ans d'intervalle, ils agissent tous les deux comme s'ils étaient seuls, ne supportent pas de partager leurs parents, leurs jouets, leur canapé. Ils doivent avoir exactement les mêmes jouets, les mêmes glaces, les mêmes assiettes et, bien sur, ceux de l'autre sont toujours mieux.

Ils ne s'entendent bien que le soir venu quand il dorment dans la même chambre: là on s'amuse des éclats de rire, s'émeut des câlins et de leurs tentatives de dialogue.

Allez, je sais qu'il ne s'agit que d'une phase, comme nous en vivrons mille autres, des plus apaisées mais aussi des plus compliquées. Mais celle-ci, je parviens à la gérer avec beaucoup de facilité quand j'en "colle" un avec sa mamie / son papa. Le second reste avec "Môman", se fait dorloter, câliner, on joue des heures l'un avec l'autre ou je vaque à mes occupations, parviens même à lire/écrire/cuisiner/bosser tandis qu'Octave ou Ernest joue plus loin à autre chose, sans pleurer, sans crier.

Cette situation est impossible quand il sont tous les deux.

Chose plus flippante : elle est aussi possible quand un tiers vient "casser le couple". Il suffit que nous invitions un/e enfant et les conflits disparaissent, j'ai deux enfants qui jouent en riant avec l'invité...

Et si finalement j'étais une Maman à nombre impair d'enfants?!

 

 

(je rigole les mamies, hein, c'est une blague, il n'y aura pas de troisième!)

Voir les commentaires

Autorité, où es-tu?

27 Août 2013, 13:16pm

Publié par Alice

A.jpg

 

Deux mois de vacances pour constater que je n'ai plus aucune autorité manifeste.

Ernest? Je le gronde, il éclate de rire et part en courant en sens inverse si je lui ordonne de venir. Je l'attrape et "le colle" au coin, il se relève dans la minute ou se roule par terre en hurlant et tapant des pieds. 

Bien plus pervers, sa manière de m'obliger à m'occuper de lui : il grimpe sur la table, enlève la terre des plantes, mange les croquettes du chat, vide la poubelle... et ainsi de suite jusqu'à ce que je m'assieds à ses côtés pour jouer aux Playmobils ou raconter une histoire.

A vrai dire, je n'ai pas beaucoup de prises sur lui quand nous sommes tous les trois, avec Octave. Quand nous sommes tous les deux, c'est calme et très peu conflictuel.

Parce que le souci vient de cette relation à trois dont nous arrivons à saturation après deux mois de vacances. Les coups de poing volent, les "je te pousse", les fessées (entre eux), les lancements de jouets, les hurlements "MAIS TOTO/ ERNEST!!!!!!!!!!!!" "mais, Ernest est amoureux de Maman heu!". Je ne peux pas les laisser seuls une poignée de minutes. Je dois me diviser en deux alors que je rêve de me diviser en trois pour en garder un bout pour moi.

Octave? Négligemment, il me tire les cheveux sous prétexte de me les caresser, me tapote les fesses, genre "j'te mets une fessée sans vraiment le faire", n'écoute pas ce que je lui demande sauf si je réclame crescendo question volume 4 ou 5 fois minimum. Je le menace (pas de dessin animé, pas de poisson rouge, pas de jeux), je le punis et l'isole donc (au coin/ dans sa chambre) mais dès que la punition est levée, ça repart de plus belle. Alors je parle, j'explique, je fais part de mes émotions.

Rien ne fonctionne. Plus rien.

C'est bon, mes énergies ont foutu le camp. Personne ne m'avait prévenu que la boucle est bouclée, j'achève les vacances aussi usée qu'au début de celles-ci (et ce, même si elles sont version XXL question durée). Nerveusement, je me sens à bout. Heureusement que la sieste de 2 heures est de rigueur. Deux heures de pause salutaires.

Pourtant je sais que le soulagement de les laisser à la crèche et à l'école sera plus dans l'idée que dans la réalité car rien n'empêchera cette petite larme de couler le 2 (Ernest) et 3 (Octave) au matin.

Voir les commentaires

Petit Dimanche Tout Gris

25 Août 2013, 20:25pm

Publié par Alice

PE1

pe2

 

PE3

PE4

PE5

PE6

pe.jpg

 

Après un samedi complètement automnal et diluvien, il a bien fallu sortir les fauves, c'était vital pour nous quatre.

A peine le temps de nous réveiller, nous habiller (Ernest porte son legging de nuit/sieste et ressemble par conséquent, encore plus à une petite fille) de vêtements imperméables, nous sommes partis à la découverte du Skate Parc tout nouvellement inauguré.

Fascination, crises pour y aller avec le camion concernant le Petit, avec la patinette à trois roues (restée encore une fois dans le coffre de la voiture) pour le Grand.

Finalement, sauter dans les flaques avec les bottes, c'est bien rigolo aussi, et ça ce n'est pas interdit.

Les marchands de glaces avaient même renoncé à ouvrir boutique, serait-ce, inévitablement, le chemin de la rentrée?

Encore une semaine, armons-nous de courage, de patience et d'énergie car il faut boucler tout ce que je m'étais promis de faire avec deux Blonds bien déchainés dans les pattes.

Belle semaine de pré-rentrée (ou de rentrée) à vous!

Voir les commentaires

Lecture d'août (2)

24 Août 2013, 12:00pm

Publié par Alice

DSC08129.JPG

 

Le bruit des silences de V. GANS, Edition JC Lattès.

Lorraine est une femme divorcée, maman de deux ados. Fleuriste, elle reconnait lors d'un enterrement au cours duquel elle livre des fleurs, son amoureux d'enfance. Son coeur de femme bat de nouveau pour un homme marié bien pleutre.

Parallèelement à cette histoire principale, les histoires de coeur pleuvent (celle de sa soeur qui est sous le joug d'un pervers dominateur, celle de sa grand-mère qui ne parle plus depuis le jour où 40 ans auparavant, elle a reçu un tableau et une lettre, celle de sa fille, de ses parents, de son fils). Un roman ancré dans notre époque : Ladi Gaga, Iphone, Meetic, Mac Do pour rendre l'histoire plus réelle?

Vous aimez Katherine Pancol? Alors les thèmes sont communs avec ses oeuvres mais rien n'est vraiment crédible, dans aucune des histoires. L'écriture est très moyenne, faite de poncifs, de maladresses. Je ne sais pas pourquoi mais la couverture fleurie du roman m'avait vraiment séduite. 

Une lecture de plage, rien de plus.

3.5/10

 

 DSC08127.JPG

Une femme nue, tome 1 et 2, Etienne Davodeau, Futuropolis.

Profitant d'une visite à la médiathèque sans les Blonds, j'ai longuement discuté avec la bibliothécaire pour me faire conseiller de nouvelles BD;

Quel bel album que celui-ci!

L'album débute par le récit d'un homme qui explique à ses amis, réunis autour d'une table ce qu'il sait de l'escapade d'une femme de 40 ans, mère de famille, qui est leur amie. Les récits se succèdent, les conteurs également tandis que la fille ainée, Morgane, 16 ans, s'occupe en même temps de ses deux jeunes frères. Durant les deux tomes, on se demande ce qu'il est advenu de la femme, Lolo. Progressivement, on apprend que quelque chose de tragique est arrivé. Tout nous incite à y penser: Lolo est partie sans argent, dort dans la rue, rencontre des personnes peu recommandables, son époux (looser) et alcoolique s'occupe mal de ses enfants, aussi mal d'eux qu'il s'occupait de sa femme.

A travers les récits, les expériences, les ressentis de ceux qui l'aiment on découvre une femme qui s'ouvre, reprend goût à la vie, à la sensation du soleil sur sa peau, qui renait en tant que femme, qui (ré)apprend les vertus du dialogue et de la communication.

C'est une belle histoire, très touchante. Les héros n'ont rien d'extraordinaire, ils ressemblent à vous/moi/ma voisine, mais il règne une atmosphère bien particulère dans cet album.

"Je suis certain qu'elle n'avait rien prémédité.
Rappelez-vous. C'était il y a presque trois semaines, début octobre.
C'était une de ces journées parfaites, envahies de lumière tiède.
La voilà donc seule sur cette plage.

C'est peut-être idiot, mais c'est nouveau pour elle, cette solitude, cette indépendance ...... cette vacance."

8.5/10

 

DSC00090.JPG

 

Opale, de Stéphane Lefebvre, Les nouveaux auteurs, Horcol (existe à présent en Livre de poche)

Ce thriller et premier roman a remporté le prix du polar VSD 2009.

Robin Mésange, journaliste dans le canard local de Boulogne assiste à un suicide (un homme se jette de la falaise) alors qu'il prenait des photos d'une tempête sur la côte.

Voulant utiliser le fait divers pour rédiger un article, il découvre, en agrandissant les photos, un détail étrange qui le mène au commissariat.

Robin mènera l'enquête tout au long du livre. 

Résumé ainsi, rien ne distingue ce roman d'un autre, et pourtant, Opale est différent car Robin est un héros excessivement touchant et drôle. Il tombe amoureux de la femme policier qui enquête sur le suicide. 

Une légère déception concernant la résolution de l'intrigue, comme souvent. Un peu tirée par les cheveux même si les toutes dernières pages laissent penser que Robin deviendrait peut être un héros récurrent pour ma grande joie...

" Une tache bleue et rouge venait de surgir au sommet du cap et d'y attirer mon oeil. A cet endroit, un peu en recul, entre les genévriers, passaient habituellement des moutons que le passage fréquent de randonneurs avait fini par apprivoiser.

Une brebis ? Bleue et rouge?

Une brebis punk?

Punk et kamikaze, à en juger par la proximité du vide.

instinctivement, j'activai le mode rafale et l'animal bascula dans le vide. Des zébrubres torturées s'enchaînèrent dans le ciel pour saluer ce saut. Je mitraillais. Le suicide d'un mouton, ça me vaudrait peut-être la une. Je zoomais à mi-falaise et la chute sembla ralentir. Mes rétines eurent le temps d'imprimer, de mémoriser et de transmettre la métamorphose avant que le corps disparaisse derrière les blocs de calcaire dans un déflagration assourdissante parfaitement synchrone.

Ce n'était pas des pattes, mais des bras et des jambes. Ce n'était pas un ovni excentrique, mais des fringues avec un mec dedans."

9/10

 

Voir les commentaires

Aujourd'hui.

22 Août 2013, 05:00am

Publié par Alice

AUJ.jpg

 

Aujourd'hui, j'ai 38 ans.

Aujourd'hui, à 38 ans, je suis une femme amoureuse. J'ai "tout pour être heureuse" comme on dit, je suis comblée et je ne veux pas que "ça" cesse, et plus les chiffres augmentent, plus j'ai peur que "ça" cesse.

Aujourd'hui, à 38 ans, je n'aurai plus d'enfants mais je n'ai pas encore fait le deuil du ventre qui ne portera plus (serait-ce pour cela que mon tour de taille s'est élargi, par rebellion?)

Aujourd'hui, à 38 ans, je ne suis toujours pas à l'aise dans mon corps, et je me demande si je l'ai été un jour. J'ai presque la volonté que ça cesse.

Aujourd'hui, à 38 ans, j'ai éteint ma dernière cigarette il y a 7 ans et j'en ai toujours envie.

Aujourd'hui, à 38 ans, je porte du rouge à lèvres et du mascara au quotidien.

Aujourd'hui, à 38 ans, j'ai deux enfants qui ont dormi dans la même chambre pour la première fois. J'ai eu les larmes proches en entendant leur tentative de dialogue nocturne et je n'ai pas eu le coeur de les séparer même si j'avais prévenu que si je montais, je les séparais:

"Toto?

- Oui?

- Totoooo!

- Oui?

- Gade

- Y'a pas de lumière Ernest, Maman veut pas

- Totooooo!

- Chut, fais dodo, il faut dormir maintenant Ernest."

Aujourd'hui à 38 ans, je regarde derrière moi tout le chemin déjà parcouru si vite.

Aujourd'hui, pourtant, à 38 ans, j'ai toujours 25 ans (dans ma tête).

Aujourd'hui sera une fête parce que les gens qui m'entourent de près ou de loin font de ce jour un long moment de magie, peut-être parce qu'une part de moi n'a pas renoncé à croire aux contes de fées et qu'eux l'ont deviné...

 

Ps: si vous voulez contribuer à la magie de la journée, y' a toujours mon projet de la couverture aux 100 voeux  ;)

Voir les commentaires

Découvrir la thalasso à Ouistreham

21 Août 2013, 06:38am

Publié par Alice

Plantons le décor : situé dans le Calvados, Ouistreham est une petite station balnéaire, dite Riva Bella, qui a le charme du siècle dernier. 

Des kilomètres de plages de sable, un bord de mer sauvage.

L'hôtel Thalasso Riva Bella 4* est idéalement situé puisqu'il donne sur la voie cyclable qui longe la mer. On passe la porte et on a les pieds dans le sable. On s'installe au solarium et vue sur la grande bleue et le ferry direction Porsmouth.

Tellement habituée aux galets, les plages de sable quasi désertiques (on est loin de la foule de la Côte d'Azur sur la Côte d'Opale), je craque complètement pour les couleurs différentes.

t9.jpg

T

T3

t6-copie-1.jpg*

T8

(Vous remarquerez que même mon pavé de polar est adapté à la circonstance)

 

Entrons à présent dans le vif du sujet : entrer en thalasso c'est un monde à part. Chacun porte le même peignoir, son même petit sac avec ce qu'il juge indispensable (pour moi téléphone, appareil photo, crème solaire, roman), sa serviette changée à disposition et son gobelet en carton pour se servir de la tisane à volonté (tisane pissouille pour drainer, car la thalasso c'est pas fait pour s'empiffrer), et son carton avec les RV pour les soins.

Tout de suite, ça décomplexe et ça fait rire, les peignoirs sont taille unique et autant dire que ma mère et moi, on n'a pas le même tour de taille!

T2B

T4-copie-1.jpg

T1

 

Franchement, les lieux sont vraiment chouettes: modernes, propres, spacieux. Dans la formule que l'on m'a offerte, il y avait trois soins:

- l'enveloppement chauffant d'algues : j'ai du moi aussi me coller à l'exercice de la culotte jetable (mise bien évidemment à l'envers). Un bonheur de jouer au rouleau de printemps.

- le bain hydromassant bien chaud avec des sels de bain

- Douche sous-marine

Notre après-midi a donc été rythmée par les RV pour les soins. Nous avons terminé la journée au solarium, sur une terrasse abritée du vent. Le soleil était généreux, le lieu tellement apaisant (la thalasso c'est assez 3ième âge même s'il y avait des gros bidons et des bébés pour les cures spécifiques)...

Après une nuit calme où j'ai sursauté en entendant la voix de ma mère plutôt que celle de L'Epoux au réveil, un petit déjeuner copieux avec vue sur mer, il était presque temps de rejoindre la maison et mes occupations (et cris) maternels.

Se laisser offrir ou offrir une journée ou un week-end de soins est une idée à laquelle je n'avais pas pensé avant. Quant à Ouistreham et la côte picarde, ce sera sans nul doute notre destination de vacances le printemps ou l'été prochain car les plages de sable et les pistes cyclabes offrent de belles heures de détente en perspective.

DSC08151.JPG

t5

t7

Merci à Allo-thalasso pour la patience et la qualité du service.

 

Edit : Bien sur, oui quelle étourdie! Ouistreham n'est pas en picardie mais dans le Calvados (le lapsus vient de notre séjour picard familal annulé pour cause de fièvre persistante) Merci Meyilo!

Voir les commentaires

D'épisode en épisode

18 Août 2013, 19:45pm

Publié par Alice

Episodiquement il est sage, épisodiquement il est insolent, se rebelle contre moi. Me regarde droit dans les yeux et me défie. A des élans violents à l'égard de mes cheveux qu'il tournicote brusquement. Hurle et me suit, suppliant, quand je le punis et refuse ses câlins. Les punitions, les menaces, les dialogues, rien ne fonctionne. 

L'épisode du moment est bourré de tensions, c'est plus proche du drame que de la comédie (même si des comédies, y'en a...)

Alors, on a prévu un épisode plus dépaysant, une escapade entre nous, les grands, pour mon anniversaire. Aller voir nos amis, dormir à l'hôtel tous les trois comme une bulle pour se retrouver et tenter de comprendre.

Quant au mini-Blond, il pousse si vite. Ce n'est plus le même enfant que celui que j'ai récupéré il y a plus de 15 jours à la sortie de la crèche. Il regarde avec passion "Ti sien" (= Petits chiens = 101 dalmatiens) le matin pour se réveiller en douceur avec son frère qu'il dérange sans cesse. 

On le déguise avec joie: colliers, couettes, chaussures de Papa/Maman/Toto, se prend pour un chat en déambulant dans la maison avec son verre en plastique, rempli de croquettes qu'il déguste en discrètement.

Episodiquement, il saute, grimpe, caline, frappe, hurle, rit fort quand on le gronde, pleure à grosses gouttes quand on lui dit qu'il n'a pas bien mangé par rapport à son frère.

Y'a aussi "Pierr' Parrain" qui monte de Paris, câline ses Blonds, joue à la "gabarre". Ils se le disputent le Très Grand mais quel bonheur de l'avoir. 

Sans doute qu'à la rentrée une nouvelle saison débutera, avec ses tensions, ses dénouements, ses moments d'émotion, d'amour et de tendresse. On suivra tout ça avec détachement ou passionnément, mais une chose est sûre et certaine, on rempile ici.

 

d1-copie-1.jpg

d.jpg

D3-copie-1.jpg

D2-copie-1.jpg

D4-copie-1.jpg

D5-copie-1.jpg

D6-copie-1.jpg

 

Et dans l'immédiat, mon épisode à moi c'est en thalasso qu'il va avoir lieu. Je pars demain matin chercher le calme, la détente et le souci de moi pour bien terminer ma 37ième année.

Voir les commentaires

Leur couverture

17 Août 2013, 12:14pm

Publié par Alice

Couverture.jpg

 

Parce que pas une journée ne commence sans que les biberons soient pris sous la couverture, lovés, à trois ou quatre sur le canapé, enroulés dans sa douceur,

Parce que pas une journée ne se termine sans que l'un de nous l'attrape pour s'en couvrir les pieds, les jambes.

Parce que, même si j'ai bien compris que le concept du Bai Jia Bei c'est, en attendant bébé, réaliser une couverture aux 100 voeux reçus de dizaines de généreuses personnes, je ne ferai pas de troisième enfant, mais je sais qu'une couverture "porte-bonheur" à la maison nous rendra plus heureux encore.

Le principe, est décrit  ici

Une idée très poétique et bourrée d'énergies positives : recevoir des coupons de tissus de personnes bienveillantes pour l'enfant à venir. Avec chaque coupon de tissu, un échantillon sera joint avec un voeu pour l'enfant; ces voeux seront rangés précieusement...

Dans quelques semaines je vais reprendre mes cours de couture/copines et j'aimerais que bâtir cette couverture soit mon nouveau projet.

Je me permets donc de vous solliciter, si vous le désirez pour participer à l'élaboration de ce Bai Jia Bei pour mes Blonds...

Le thème sera blanc (donc tout tissu à fond blanc sera le bienvenu) mais si vous avez des couleurs, c'est avec plaisir que j'illuminerai le patchwork. Les coupons devront mesurer 20 x 20 cm et les échantillons avec les voeux 5 x 5 cm.

Laissez moi un commentaire si vous le souhaitez et je vous transmettrai mon adresse.

Voici ci-dessous quelques exemples de Bai Jia Bei:

bbj.jpg

Celle de Violette (Rita Le Chat)

 

bai-jia-bei-misha-couverture-aux-100-voeux-5.jpg

Celle de Misha

 

AA-5931kp.jpg

 

Et celle ci trouvée chez Zaza qui voudrait en créer aussi une pour son petit à venir.

 

 

Merci <3

 

Voir les commentaires

Nuxe addict !

15 Août 2013, 12:36pm

Publié par Alice

nuxe.jpg

 

Au quotidien, je me suis aperçue que j'utilise quasi uniquement les produits Nuxe.

Cet été, j'ai glissé dans mon sac, car c'est un petit format, l'Ecran Prodigieux visage IP30.

Pour la douche, dans la collection Rêve de Miel, le gel lavant surgras visage et corps. Après la douche, l'Huile Prodigieuse pour le corps ou la Crème de Corps Ultra-réconfortante Rêve de Miel

Pour le visage, la Crème Fraîche de Beauté dont je ne peux plus me passer, la seule qui ne laisse pas ma peau "tiraillante" après le lavage. Un léger gloss, baume prodigieux Lèvres IP15.

L'Eau démaquillante Miscellaire aux pétales de rose, que je viens de tester et qui ne me convainc pas (le mascara waterproof part difficilement et je refuse de frotter mes yeux et trouver des cils dans le coton). Je préfère le Lait Démaquillant Confort aux pétales de rose.

Je n'utilise plus le Contour des Yeux prodigieux, je préfère autant hydrater davantage cette zone.

Lorsque je me rends à ma pharmacie, je craque toujours pour cette marque. J'adore les textures, je suis complètement accro aux odeurs, les prix sont assez élevés mais, à chaque changement de packaging, beaucoup de produits sont à -20 ou -50%, ce qui rend la tentation plus raisonnable. Je ruse aussi avec deux cartes de fidélité, celle de ma pharmacie pour tout achat "Beauté" (additionnant les sommes dépensées) et celle Nuxe qui permet de recevoir un produit gratuit pour l'achat de trois.

Presque trop Prodigieux pour être honnête :)

Voir les commentaires

1 2 3 > >>