Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Fraternité

27 Février 2014, 20:51pm

Publié par Alice

Ajanvier-20140227_210642-1-.jpg

 

Dans une autre vie, j'aurais eu trois ou quatre enfants. Sûrement pas avec L'Epoux qui semble toucher les limites de sa patience cette semaine. Et s'il y a bien  une chose qui me fascine depuis la naissance d'Ernest, c'est de voir mon Grand devenir frère.

S'il n'a jamais manifesté de manière ouverte de jalousie, je me doute que ses phases un peu rebelles ou  tyranniques étaient aussi liées à la place prise par son frère (et qui n'est pas des moindres).

Depuis qu'Ernest est devenu petit garçon : grand lit, maitrise du langage, disparition des couches, leur relation semble avoir pris une tournure beaucoup plus égalitaire. Ils partagent les mêmes jeux, les mêmes dessins animés, les histoires du soir. Ils se racontent des choses dans le lit, ont des fous rires, des complicités.

Octave rassure Ernest, lui affirmant qu'il le protège. Physiquement aussi ils sont plus proches. Octave ne craint plus les caresses de son petit frère qui a toujours besoin de toucher, on l'entend roucouler de plaisir, demander d'arrêter puis de recommencer, c'est assez drôle et inédit car je sais qu'il n'est pas très à l'aise avec les démonstrations tactiles venant d'autres enfants.

Ce soir pourtant, devant leur bonheur d'être ensemble, nous avons dû enlever le plomb de l'éclairage électrique de leur chambre pour éviter qu'ils allument, lisent, et fassent les fous une fois la porte fermée. Et comme cela n'a pas suffit, nous avons dû les séparer. Le revers de la médaille?

Ils sont vraiment chouettes tous les deux. Je sais qu'un frère ou une soeur c'est ce qu'on peut avoir de plus précieux. Mon frère, mon Pierre est parti loin, pourtant chaque jour nous nous écrivons un mot, nous laissons un petit message. Il me manque et pourtant cela fait des années qu'il ne fait plus partie de mon quotidien...

Hier, notre Maman a eu 60 ans, et il est loin. Ce soir nous nous sommes skypés, et c'est le coeur gros que j'ai laissé l'écran s'éteindre après l'avoir embrassé. C'est ça que je veux pour mes enfants. Qu'ils sachent que l'amour qu'ils se portent est une force pour toute la vie car à deux on est plus forts.

Voir les commentaires

Achats Ikea

27 Février 2014, 07:12am

Publié par Alice

Il me semble que mon escapade chez Ikea a suscité la curiosité de certaines d'entre vous. Samedi dernier j'ai donc été raisonnable. J'ai craqué sur de l'utile : verres premier prix, tapis de bain, tapis de sortie de bain, cache-pots de couleur...

Mais j'y allais surtout pour la collection Brakig avec la housse de coussin bleue que vous voyez ci-dessous, deux assiettes chères et, comme Anne-Flore le remarquait si justement, le plus joli imprimé est en dessous (on ne le voit donc pas). Je regrette cet achat, j'aurais du prendre les tasses et soucoupes dont j'ai besoin en plus. Pas grave, il y a la table qui continue à m'appeler. Aucun regret pour ces grands ramequins pratiques et jolis. J'ai aussi pris deux plateaux, les immenses ronds étaient bien trop grands pour moi alors les tout petits rectangulaires font office de plat de présentation pour les cakes.

J'ai également acheté, dans l'esprit graphique de la collection Brakig un moule à gâteau que je trouve très chouette, aux formes géométriques, je cherche simplement une nouvelle recette pour l'étrenner (si vous avez je prends).

Ensuite, pour deux francs six sous (genre 2 euros) des "je ne sais pas comment ça s'appelle" pour, avec le sucre glace, créer des décorations sur les gâteaux.

Voilà mon premier post dans la série "achats" des vacances. J'en ai un autre dans mes petits papiers, car j'ai dépensé deux bons d'achat en jolies choses que je vous montrerai bien vite.

 

DSC01447.JPG

DSC01448

 

Aujourd'hui il pleut, ça sent l'atelier pâtisserie à la maison cet après-midi...

Voir les commentaires

Le gâteau aux pommes des enfants

26 Février 2014, 07:27am

Publié par Alice

Il y a des matins plus longs que d'autres. Des matins où il faut ruser pour trouver des activités et de l'énergie.

J'ai donc une recette terriblement efficace: le gâteau aux pommes sur la base d'un gâteau au yaourt. Il me semble vous en avoir déjà parlé mais j'ai dû l'améliorer depuis la dernière fois;

Voici donc la recette:

Eplucher et couper 3 pommes en petits morceaux. Déposer une noisette de beurre dans une poele et faire revenir les cubes de pommes dedans jusqu'à ce qu'elles soient fondantes. Ajouter une cuillère à café de miel.

Pendant ce temps, vider un yaourt dans un saladier, prendre le pot comme mesure et le remplir successivement ainsi:

- 1/2 pot d'huile

- 2 pots de sucre

- 3 pots de farine

- 1 sachet de levure

- 3 oeufs

- 1 sachet de sucre vanillé.

Beurrer et fariner un moule à cake (ou un moule rond), y verser la préparation et laisser des petits doigts enfoncer les morceaux de pommes (refroidis) dans le plat.

Laisser cuire 30 minutes à four moyen.

Dégustez !

 

Ajanvier-20140219_100831-1-.jpg

Ajanvier-20140219_101543-1-.jpg

Voir les commentaires

Cerza, notre zoo normand

24 Février 2014, 20:53pm

Publié par Alice

c.jpg

Aujourd'hui nous avons passé la journée à Cerza, "notre" zoo normand, dans le Calvados, près de Lisieux.

Un bien bel endroit. Peu de monde en ce premier jour de vacances pour les écoliers de Haute et Basse Normandie et un soleil printanier. 

Pour découvrir les animaux, nous avons débuté la balade le matin par le circuit court (le rouge): 1 heure de marche pour sillonner la plaine africaine, et terminer la visite par l'escale tropicale dans un endroit humide et chauffé. A nous les alligators, tortues et autres oiseaux fabuleux.

Le midi, nous avons déjeuné (en pull au soleil en février en Normandie!) sur la terrasse du restaurant La pagode, face aux singes et aux rhinocéros (une maman et son bébé). Aucun danger pour les petites jambes baladeuses et quelquefois fugueuses.

Prévoyants, nous avions loué une poussette (5 euros) (que nous pensions gratuite). Un tank mais il fallait ça pour parcourir les 1h30 de trajet sur le long parcours jaune. Un parcours que je savais, sur les avertissements d'une amie, assez physique. J'ai poussé la poussette. Avec 22 ou 13 kilos dedans mais j'ai poussé. En plus d'avoir marché des heures. J'ai visité le zoo et fait de l'exercice en déclinant les propositions de L'Epoux. Je mérite la médaille de la mère motivée.

Cerza

Nous avons réussi à louper deux fois le train qui permet en une demi-heure de faire le tour du parc. Ce sera pour une prochaine fois. D'ailleurs, il y a une super offre: nous pouvons y retourner tous les 4 gratos jusqu'au 30 juin. Et cette fois-ci nous la jouerons cool en montant dans les wagons.

A Cerza il y a également une mini-ferme avec d'énormes cochons, des chèvres et des oies. Tout ce petit monde bien inoffensif même si les deux garçons ont eu des réactions bien différentes. Frisquette reste Frisquette...

Cerza1.jpg

Au retour tout le monde (sauf moi) pionçait dans la voiture évidemment. Ils ont rechargé leurs batteries les mufles. Ce soir, on a donc largement eu le temps de débriefer avec eux la journée. Les gibons ressemblaient selon Octave à des personnes anciennes (c'est-à-dire "à des vieux"). Il a préféré voir les tigres blancs, il a fallu lui expliquer le principe d'hérédité qu'il a adoré comprendre grâce à un tableau très clair. Ernest a adoré les "gnions" (hein les "oignons"?) non les ions! Moi j'ai adoré voir les capybaras (les plus gros rongeurs au monde) et L'Epoux nous a avoué préférer les singes ce qui a intrigué les enfants.

Il y a des lodges qui surplombent le zoo et dans lesquelles on peut dormir, ce qu'Octave a fait avecc ses grand-parents cet été. Je l'envie!! Fier de son expérience, il a tenu le plan du site toute la journée pour tenter de nous indiquer le chemin, de manière plutôt fiable d'ailleurs (bon en même temps, c'était un peu balisé comme parcours)

La journée fut dépaysante à souhait, jusqu'au coucher où j'ai dû appliquer de la biafine sur les joues rougies à tout le monde. Cerza, promis nous revoilà dans quelques mois!

 

 

Voir les commentaires

365 photos du quotidien #8

23 Février 2014, 07:26am

Publié par Alice

48/ Toujours en retard. Du premier au dernier jour de la semaine. Au bout de notre rue, je dois tourner à gauche après le feu. Traverser le passage à niveau et longer l'hippodrome, là où le soleil se lève. Ce n'est pas toujours facile de s'y arrêter mais quelquefois ça vaut le coup.

49/ Réception de ma Polabox. Une boîte à bonheur. Des petits travaux de décoration sont prévus.

50/ Je profite du mercredi matin à la maison pour éplucher, émincer, rissoler, cuire; ça sent bon dans toute la maison.

51/ Bleu. J'ai triché car en Normandie, le ciel ne reste jamais bleu très longtemps alors la veille, après les réunions du boulot, je suis rentrée à la maison en passant par le haut de la falaise, au pied du château pour avoir une vue surplombant la Manche (et la ville).

52/ Le vendredi le rythme s'accélère encore. 7 heures de cours. Une demi-heure pour déjeuner au cours de laquelle je case les courses à récupérer. Je savoure tout de même tout : le silence, le soleil, le quinoa, l'approche des vacances, la solitude.

53/ Changement d'atmosphère. Ma copine et moi partons à l'aube pour Le Géant Suédois. On parle, on discute, on oublie même que l'on est dans les rayons. Pas longtemps. La collection Brakig m'attendait, j'ai pris un peu de tout et repéré une table que je n'ai pas achetée mais que je regrette déjà. C'est certain je vais devoir y retourner, et je sais à présent à quoi vont me servir une partie de mes heures supplémentaires durement effectuées.

54/ Il est tôt. Trop tôt pour une seconde journée de vacances. 8 heures. Mais c'est pas grave. On y va mollo. On a des projets. Rien ne presse vraiment. On sort les plaids, se serre les uns contre les autres. Les garçons tournicotent leurs cheveux (et les miens). Je ferme mon ordinateur et je respire!

Bon dimanche à tous et à toutes!

 

48.jpg

49.jpg

50.jpg

51.jpg

52.jpg

53.jpg

54.jpg

Et toutes les récap chez VirginieB!

Voir les commentaires

Les promesses des veilles de vacances

21 Février 2014, 11:49am

Publié par Alice

Je suis seule dans ma cuisine (avec Ioda que je tente de déloger toutes les secondes de mes genoux/ de l'extrémité de la table/ de ma chaise) pour déjeuner. 30 minutes. Pas une de plus.

Dans 3h30 je serai en vacances une semaine. C'est la première fois depuis bien des années que j'envisage ces vacances avec sérénité. Je ne suis pas épuisée (et pourtant, promis je ne chôme pas) parce que je dors depuis des semaines. De vraies nuits. Alors, je redécouvre l'envie de prévoir des activités (autres que les siestes) : je me surprends à rêver.

Le zoo lundi? un cinéma (le premier pour Ernest)? un atelier cuisine? peinture? le rangement collectif de la chambre par type de jouets? une promenade en forêt? un goûter chez les presque arrière-mamies? Oui, j'ai des envies et de vraies envies! En attendant de concrétiser les occupations familiales, demain matin direction le Géant Suédois avec ma cop's pour remplir le coffre de vaisselle (la collection Brakig m'appelle à grands cris depuis des semaines) et d'objets hautement inutiles.

Je n'oublie pas que dans quelques mois le chômage sera mon quotidien. Peut-être. Mais c'est demain. Et aujourd'hui je vais bien !

 

Ajanvier-20140218_195001-1--copie-2.jpg

Voir les commentaires

L'île des oubliés, de Victoria HISLOP

19 Février 2014, 19:44pm

Publié par Alice

ILE.jpg

 

C'est l'histoire d'une jeune femme, Alexis, qui s'interroge sur sa relation avec son petit ami et qui profite de leurs vacances en Crète pour décider de rompre avec. La Crète c'est aussi l'île natale de sa mère, Sophia qui n'a jamais évoqué son passé, et qui a toujours refusé d'évoquer les personnages de cette photo d'ancêtres qui sont le témoignage d'un passé qui semble malgré tout harmonieux.

Alexis profite donc de ce voyage pour rencontrer la meilleure amie de sa grand-mère, qui portera le témoignage et le souvenir de toute une tragédie familiale. En effet, en face de leur village natal, l'île de Spinalonga a des siècles durant, hébergé les lépreux de Crète, contraints à l'exil quel que soit leur âge et leur condition sociale.

L'île des oubliés c'est une histoire de femmes, aimées et exclues, comme la grand-mère d'Alexis, contrainte d'abandonner son époux et ses deux filles pour Spinalonga. C'est un récit très intéressant et fascinant car ces lépreux ont dû organiser une nouvelle société, sans possiblité de se projeter dans le futur, de construire leur avenir et dont le gouvernement comprenait mal cette nécessité d'avoir accès à un minimum de confort, même s'il redoutait la rebellion de ces "malades" qui auraient pu tenter de revenir sur le continent.

Ce roman se lit vraiment facilement parce que l'histoire prend place dans un cadre hors du commun, parce que l'atmosphère crétoise est parfaitement rendue, on s'y croirait. Les ruelles, les couleurs, les traditions, "l'art de vivre" mais aussi la maladie, la manière dont on a considéré les condamnés, l'exil, l'exclusion; la peur et la méconnaissance de la souffrance.

C'est un roman sympathique mais qui, à mon sens, manque de profondeur. Les personnages sont excessivement manichéens: la gentille soeur dévouée à son père, généreuse, et la méchante soeur menteuse, cupide, égoïste et infidèle. A chaque "bon" personnage, un "méchant" lui fait face. La caricature va même jusqu'à faire en sorte que les deux soeurs sont prêtes à se marier avec deux hommes qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau (cousins) et dont l'un est le séducteur et le second le cocu.

Voilà une chouette histoire, un cadre vraiment bien posé, bien placé mais une intrigue considérablement (et malheureusement) alourdie par des personnages bien trop peu vraisemblables.

Voir les commentaires

Roulé à la confiture (recette express)

18 Février 2014, 19:35pm

Publié par Alice

roul-.jpg

roule-copie-1.jpg

 

Ce week-end j'ai voulu tester la confiture de fraises de ma maman et faire un gâteau pour les goûters du samedi et dimanche.

Pari réussi : si à priori moi je craque pour le chocolat, les garçons sont fans de ce gâteau roulé.

 

Je vous avais déjà donné la recette mais je l'ai un peu transformée :

Il vous faudra 4 oeufs, 120 grammes de farine, 120 grammes de cassonade, 2 sachets de sucre vanillé, 1/2 sachet de levure.

Montez les blancs en neige et réservez

Mélangez sucre et jaunes d'oeufs puis farine, sucre vanillé et levure.

Mélangez avec les blancs montés en neige.

Etalez le mélange sur le papier sulfurisé déposé sur la plaque du four. Attention à bien répartir de manière homogène et assez fine (sur ma photo, le biscuit est trop épais et c'est moins facile à rouler ensuite).

Faites cuire thermostat 7 durant 15 à 20 minutes. Sortez du four quand c'est bien doré.

Dès que le gâteau est cuit, roulez-le dans le papier sulfurisé et emballez le dans du film transparent pour qu'il ne s'assèche pas en serrant bien. Attendez ainsi qu'il soit à température ambiante.

Enlevez ensuite le film transparent, étalez généreusement la confiture (j'ai mis un pot entier). Je vous conseille de choisir une confiture assez liquide (fraise, framboises, coings...) de manière à ce que le gâteau ne soit pas trop sec. Lors de mon dernier essai j'avais utilisé de la confiture de mûres ou du Nutella mais c'était moins moelleux que cette fois-ci (et donc moins bon).

Ensuite enlever le papier sulfurisé en enroulant le biscuit.

Vous pouvez décorer avec du sucre glace ou j'ai même pensé tester pour la prochaine fois le glaçage citron.

Bon mercredi gourmand à vous !

Voir les commentaires

Rapprochement

18 Février 2014, 08:25am

Publié par Alice

Chaque soir, lorsque je monte me coucher, j'ouvre la porte de la (désormais) chambre des garçons pour les border, descendre le thermostat du chauffage et les embrasser sur le front.

C'est ensemble, dans le lit d'Octave que je les retrouve jour après jour. Je prends délicatement Ernest dans mes bras et le pose dans son lit.

Ils n'ont jamais aussi bien dormi l'un et l'autre. Tardivement.

Jamais je ne les ai entendus rire autant ensemble. Jamais je ne les ai vus se câliner autant.

Quand hier soir je les ai trouvés main dans la main, je vous assure que ma larme n'était pas loin...

Opération réussie.

 

Ajanvier-20140211_071710-1-.jpg

Ajanvier 20140216 143349[1]

Ajanvier 20140216 220459[1]

Ajanvier 20140217 213222[1]

Voir les commentaires

365 photos du quotidien #7

16 Février 2014, 11:58am

Publié par Alice

Une bien chouette semaine de passée, riche en petites surprises, en rayons de soleil et en enfants sages.

41 / Je cherche de l'inspiration durant ma pause déjeuner. Une bonne poignéee de minutes seule dont j'ai tant besoin. Finalement j'ai cuisiné mais pas grâce à ce livre.

42 / Les garçons dorment dans la même chambre et dès qu'on ferme la porte, se rejoignent dans le même lit. Alors on les sépare tous les soirs avant de monter nous coucher.

43 / Ernest raffole du thé et café. Impossible de laisser traîner une tasse vide dans le surprendre en train de récupérer les petites gouttes restantes.

44 / Le point mousse au kilomètre pour une ancienne stagiaire que j'ai bien envie de féliciter. Grâce/à cause de sa réussite à un concours, elle va découvrir le "vrai froid" et le choc pour elle venant de la Martinique risque d'être assez violent.

45 / Saint Valentin. A moi les dessous chics, à eux les "biens culturels" : livres, cd, petits bonbons. Mes mecs étaient heureux ce matin.

46 / Ma copine est venue partager un café, on discute sans transitions et on tente de rattraper les heures perdues en occupant Ernest ("Maman les braaaaaas!"). Je retrouve des petits pois aux quatre coins de la cuisine.

47 / Il y en a partout. Les doudous nous envahissent. On profite de la matinée pour tenter de rassembler les jouets et les monter au premier.

Au programme cet après midi un atelier avec Octave autour du spectacle Swift ! , une adaptation des Voyages de Gulliver, de Paolo Cardona, un théâtre d'ombres.

 

41.jpg

42.jpg

43.jpg

44.jpg

45.jpg

46.jpg

47.jpg

 

Et toujours le récap de tous les participants ici, chez VirginieB

Voir les commentaires

1 2 > >>