Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Articles avec #alice tente de se faire belle

Voilà l'été et ça se complique (ou comment mal gérer le non-38)

27 Mars 2017, 10:43am

Publié par Alice

Le soleil est là, généreux. Je savoure ses rayons sur ma peau protégée. Je dénoue mon écharpe. C'est bon et jusque là tout est normal.

Mais c'est aussi là que tout se complique pour moi, mes kilos en trop, mes bras trop larges, mes cuisses à cellulite, et toutes mes autres imperfections diverses et variées. Il va falloir que je m'habille en ne me regardant pas, ou que je réfléchisse au camouflage le plus discret possible pour ne pas paraître ridicule en manches longues et pantalon sous 30 degrés.

M'accepter me semble aussi difficile que m'alléger. Toujours les mêmes questions, toujours les mêmes dilemmes pour vous qui me lisez depuis peut-être des années.

Pourtant, et peut-être paradoxalement, je suis coquette. J'aime le shopping et j'apprécie m'habiller même si jamais je ne suis satisfaite de ce que mon miroir me renvoie.

Dans trois semaines nous partirons au soleil et je n'ai pas ouvert le placard des affaires d'été. Rien ne sera trop petit ni trop grand, mais il va falloir à nouveau que j'accepte de dévoiler ce que je trouve si moche, la peau blanche en plus.

Voilà l'été et ça se complique (ou comment mal gérer le non-38)

Mon article favori, c'est la robe, le pull, la veste « je cache tout en un coup »

Je viens de m'acheter une robe longue, très longue et manches ¾. J'en ai repéré plusieurs autres sur ce site puisqu'elles ont le mérite d'avoir quasiment toutes des manches et de n'être pas courtes.

Je collectionne aussi les blouses amples à manches longues. A part le fait que même si elles sont larges la fermeture laisse toujours entrevoir mon soutien-gorge, quand les boutons ne se défont pas seuls, c'est quand même bien pratique.

Je peine davantage à trouver des jupes, il y a toujours un bourrelet qui se fait la malle au-dessus ou au-dessous de la ceinture.

Concernant les pantalons il y a un léger mieux puisque les jeans ou slims de chez MS Mode  me donnent encore l'impression d'être « normale », j'achète du 40/42 alors que je rentre à peine dans un 44 de chez Esprit. Je les use jusqu'à la corde et ils sont solides.,

Le shopping deviendrait quelquefois une épreuve dans une petite ville. Peu de magasins et donc peu de choix. Sur le web, dans les sites « ordinaires » qui te vendent des grandes tailles les mannequins portent un 36/38 donc visualiser l'air que cela pourrait avoir porté sur toi relève du ridicule. Quand je le commande à distance, au moins devant mon miroir, je n'éprouve pas la gêne de devoir sortir de la cabine et subir les 10 yeux braqués sur moi, qui portent manifestement le même jugement mais ont la politesse de le taire.

 

Oui, je sais, pourtant il suffirait de.

Mais ce sont peut-être 35 ans d'habitudes alimentaires, mais surtout de mécanismes de défense (offensifs) qu'il faut transformer. La pleine conscience n'induit pas nécessaire la pleine action... et celle qui en parle le mieux, c'est Elle, LMO.

 

Blouse Monoprix, Veste Camaïeu, jean MS Mode

Blouse Monoprix, Veste Camaïeu, jean MS Mode

Voir les commentaires

Ma coiffure chic et rapide du moment

19 Février 2016, 15:31pm

Publié par Alice

Je ne suis pas du genre de celles qui se font un brushing tous les matins. Encore moins de celles qui appliquent des litres de produits sur les pointes.

Et pourtant, on me vante sans cesse la beauté de mes cheveux, d'autant plus depuis que je les laisse pousser. Prendre cette décision, c'était prendre également celle de m'en occuper davantage, de laisser tomber les chignons mal et vite faits ou les queues de cheval enfantines... en fait, j'avais envie de coiffures plus élaborées qui m'auraient (enfin) donné une allure.

Avant de découvrir Pinterest, j'ai testé quelques bidouilles, et celle que je vous montre aujourd'hui est de loin la plus rapide et la plus efficace. J'ai même dû l'enseigner à mes stagiaires (je n'en reviens toujours pas que mes jeunes et jolies élèves puissent apprendre quelque chose de moi en matière d'esthétisme).

Bref, je vous montre :

 

D'abord il faut brosser les cheveux (et croyez-moi, ça c'est aussi nouveau comme découverte ! )

Ma coiffure chic et rapide du moment

Ensuite prendre deux mèches assez fines de taille égale, de chaque côté du crâne.

Les enrouler sur elles-mêmes à l'aide de vos doigts.

Ma coiffure chic et rapide du moment

Les nouer ensemble à l'aide d'un élastique. Peu importe s'il est laid, on ne le verra pas.

Faites bien attention de ne pas attacher aussi les petits cheveux du milieu.

Ma coiffure chic et rapide du moment

Ensuite, prendre une mèche du dessous pour la faire passer au dessus de la demi-couette.

Ma coiffure chic et rapide du moment
Ma coiffure chic et rapide du moment
Ma coiffure chic et rapide du moment

Assurez-vous que tous les cheveux sont bien rentrés en dessous.

Ma coiffure chic et rapide du moment

Et voilà le résultat ! Perfectible bien sûr  (à l'aide de laque, barettes...) mais pour moi ça tient ainsi.

Ma coiffure chic et rapide du moment
Ma coiffure chic et rapide du moment
Ma coiffure chic et rapide du moment

J'aime aussi le côté moins lisse et imparfait de la fin de journée.

Ma coiffure chic et rapide du moment

Voir les commentaires

Comment je me suis allégée ma vie avec mon corps

5 Janvier 2016, 17:07pm

Publié par Alice

Comment je me suis allégée ma vie avec mon corps

(ou le pourquoi du comment de la perte de poids)

Chaque fois que je l'évoque ici, vous êtes nombreuses à me demander ensuite mes "trucs" pour que ça fonctionne, malgré le fait que je sois une terrible gourmande.

Bon, déjà, évidemment, la clé c'est la nourriture et le "moins manger" ! et puis, aussi depuis que j'ai achevé mes soins parodontiques, je suis obsédée du brossage de dents. Je trimballe ma brosse et mon dentifrice partout avec moi, et n'ai pas vraiment envie de squatter les salles de bain de tous les copains, de tous les bars et brasseries. Donc je ne mange que 3 fois par jour.

Avant, le matin, j'étais incapable de mesurer ma sensation de satiété. Je pouvais dévorer une baguette saturée de beurre demi-sel de ferme sans éprouver de gêne ni honte. Je me suis rendue compte que finalement, si je n'arrivais pas à me sentir repue, je n'arrivais pas non plus à éprouver la faim le matin.

Je déjeune quand même parce que je ne pense pas tenir la matinée le ventre vide, mais très raisonnablement : une rondelle de pain (5 centimètres de large environ) et un bon morceau de fromage. Avant je déguste (j'adore ça depuis ma seconde grossesse) un citron pressé avec un fond d'eau tiède.

Je ne grignote pas. Ni le matin, ni l'après-midi.

En revanche le midi je suis affamée et très régulièrement, j'oublie le régime. En fait je ne mange pas de pain et s'il n'y a pas de gâteau (pas biscuits mais galette des rois, fondant au chocolat...) à la maison je ne prends pas de dessert. A moi les pâtes, riz. Je me sers généreusement.

Le sucre (artificiel) ne me convient plus. Je ne l'explique pas vraiment mais avoir arrêté d'en manger me rend moins fatiguée, moins "mal à l'aise" après le repas. Les envies de siester sont moins violentes malgré quelquefois le manque de sommeil. J'ai le sentiment de mieux respirer.

Le soir, la sensation d'avoir faim est rarement présente si je l'interroge. Soit je zappe le dîner et quand je commence à avoir faim vers 23h, j'ai la flemme de me cuisiner un truc (et me rebrosser les dents), soit je dîne mais un peu comme les enfants (pizza, féculents, céréales) mais je remplis plus généreusement mon assiette que la leur de légumes.

Et c'est tout.

Oui, un peu de sport, les deux séances (piscine le lundi, gym le jeudi) ont quasi disparu depuis un mois, faute de temps et de garde d'enfants; j'espère reprendre mes habitudes au printemps pour mieux anticiper et m'organiser.

Je continue à perdre du poids, tout doucement mais très sûrement. Un à deux kilos par mois. J'en avais besoin, ce n'est pas un régime de confort mais de santé. Je ne veux pas devenir mannequin (je suis trop vieille, mais pour tout vous avouer -hihihi- ce n'est pas l'unique raison !). Je veux me sentir plus jolie quand je me regarde dans le miroir et j'ai peur des pépins médicaux que mon poids pourrait engendrer.

Les 40 ans quoi... ne plus se lamenter mais prendre sa vie à bras le corps...

 

 

 

 

Voir les commentaires

Avec un peu d'élégance

28 Octobre 2015, 08:27am

Publié par Alice

Avec un peu d'élégance
Avec un peu d'élégance

Je n'ai quasiment jamais porté les cheveux courts. Pourtant, à part les nattes, tresses de l'enfance, je n'ai jamais porté des cheveux longs coiffés.

Des années de queues de cheval mal faites, de chignons à demi attachés, et quelquefois les cheveux lâchés, mais rarement car mal coiffés, l'effet semble contre productif.

Pourtant impossible de me résoudre à les couper vraiment, ils sont épais, beaux semble-t-il... et puis, toutes ces coiffures qui ne semblent pas si compliquées à réaliser et qui font un effet terrible quand j'observe certaines femmes.

Et là semaine dernière, je me suis lancée. D'abord j'ai rêvé d'un head band, et puis j'ai observé la coiffure autour du head band, alors j'ai tourbillonné deux mèches entre mes doigts, noué le tout. Le lendemain, j'ai tressé deux mèches et attaché le tout. Un résultat superbe pour 3 minutes de bidouillage. Il me semble même que L'Epoux a photographié mon profil lorsque j'étais avec les enfants (à moins que ce ne soit la perspective d'être sans nous une petite semaine).

Bon voilà, je suis une femme qui semble coiffée désormais et je vais pouvoir craquer sur de jolis accessoires, connaissez-vous des créatrices sur le net?

Voir les commentaires

Sportive à l'insu de mon plein gré

15 Octobre 2015, 19:44pm

Publié par Alice

Sportive à l'insu de mon plein gré

La quarantaine active? Le prise de conscience que cela me réussit bien? la peur de voir mon corps devenir (plus) flasque (encore)? L'envie de me sentir vivante?

Autant de questions qui n'ont qu'une réponse : mes deux séances hebdomadaires de "je me bouge". Le lundi, j'enfile mon maillot et bonnet de bain pour mon kilomètre devenu kilomètre et demi de brasse et dos crawlé/palmes et le jeudi je rejoins les copines/dames pour une bonne heure de gym active. Aujourd'hui c'était steps et je ne suis plus qu'un corps sans muscles.

Je ne vous cacherai pas que je suis rarement motivée avant. Que la perspective d'aller me baigner dans une piscine certes chauffée, mais extérieure, en bord de mer, avec une bise glaciale, ne m'enchante guère. Que le gâteau tout moelleux au chocolat encore tiède, la cheminée allumée au retour de l'école, ne m'ont pas donné envie d'enfiler mes baskets pour aller me bouger en rythme.

Et pourtant, j'ai plus de 20 ans de points de comparaison et j'entame cet automne avec un peps que je n'ai jamais eu ; bien sûr la semaine dernière a été rude avec la toux d'Ernest, mais je ne suis plus épuisée par le changement de saison, le rythme effrené de début d'année scolaire comme j'ai pu l'être les années précédentes. La sieste post- déjeuner n'est plus un impératif. Je me sens plus vivante, plus tonique, plus en forme.

Comme l'arrêt de la cigarette le fut un temps, je suis portée par le bénéfice de ce changement. Il ne faut pas que j'oublie à quel point c'est bon. Après.

Voir les commentaires

La couleur qui est la mienne

21 Septembre 2015, 04:16am

Publié par Alice

La couleur qui est la mienne

Aux murs (enfin sur un de chaque pièce ou presque), je me suis entichée du gris.

Le linge de maison est blanc.

Et puis pour les vêtements, le noir a souvent été mon allié "personne-ne-me-voit". Aujourd'hui j'ose même le blanc.

Le bleu, des pantalons et jeans, des pulls et polos, sous toutes ses nuances, avec un peu plus de bleu roi et de marine, remplit une bonne moitié de nos garde-robes. Pas très original quand on est quatre à avoir les yeux bleus sous le même toit.

Pourtant, lors de mon dernier dîner avec ma copine de resto, qui a sensiblement les mêmes complexes que les miens, nous avons évoqué la conseillère en relooking. Apprendre à choisir les couleurs et formes les plus adéquates (quand on ne porte pas un 38), la coupe de cheveux qui éviterait la queue de cheval (ou le chignon informe) (pour ma part) 360 jours dans l'année, troquer les jeans/boots/ tuniques, contre des tenues plus choisies...

Autant me faire observer à la loupe, moi et mes sales manies ainsi que mes fautes de goût, me terrifie d'avance, autant je suis intriguée par le changement positif que cela risque d'impliquer.

Un petit challenge prévu pour le printemps... quand j'aurais repéré le lieu et la personne surtout, qui saura poser un oeil sur mon look, si look il y a ! 

 

Donc aujourd'hui, il est question des couleurs de saison, même si j'ai presque écrit un hors sujet. Pourtant, c'est en ressortant un blouson camel que j'ai pensé à ma garde robe et à mes pulls et foulards aux couleurs beaucoup plus automnales...

 

MHF c'est rouge !

Maripolmi choisit des aliments de saison dans son assiette, mais pour l'amour, y'a pas de saisons!

Wondermômes repense la déco et la couleur des murs, mais aussi la couleur de sa garde robe

Mamie Dany nous montre les vendanges et les grenades, de saison !

Pilisi évoque les couleurs des arbres qui se transforment

Anyuka évoque si poétiquement les couleurs

Labonoccaz en a assez des couleurs tristes, l'automne sera bleu pour elle.

Swettylux mise sur la couleur, comme une preuve que la vie est belle!

Ptisa opte pour le doré, ce sera sa couleur de l'automne, avec un joli sac

VirginieB a choisi le vernis à ongles rouge de sa boite à beauté

tOrtue met de la couelur d'automne au bout de ses aiguilles et de sa fourchette

 

La semaine dernière nous avons respiré un bon bol d'air frais,

et la semaine prochaine, chez Zaza, chez moi et chez vous, on évoquera les occupations d'automne : cueillette de champignons ou noisettes, séchage de feuilles, tri de timbres ou de photos. Que fait on chez vous quand les jours raccourcissent?

Voir les commentaires

Pour ma peau, l'été

17 Juillet 2015, 07:38am

Publié par Alice

Pour ma peau, l'été

Je ne suis pas une blogueuse beauté parce que je ne suis pas belle mais un de mes petits plaisirs, c'est de m'offrir des produits de qualité pour ma peau, qui ne s'en est jamais mieux porté que cet été.

Pour moi, pas de crème pour le visage anti-rides, parce que je ne crois pas aux pouvoirs magiques des cosmétiques contre les maléfices de l'âge. Alors j'hydrate à fond, matin et soir, et plus si je sens que ça tiraille.Une bonne crème Nivéa des familles fait l'affaire le soir, appliquée généreusement sur le contour des yeux, des lèvres et le cou.

Ma maman m'a offert une crème sorbet pro-jeunesse (quelle promesse, hein?) Hydra life de Dior. Un bonheur de texture, d'odeur et de sensation sur la peau. Avec le nombre de crèmes (toutes plus odorantes et agréables et chères) que j'ai pu lui chiper depuis que je suis ado, j'adore toujours quand elle pense à moi.

Après mon sorbet donc, j'applique légèrement une crème magique teintée d'Uriage, Roséliane, qui cache toutes les imperfections et protège du soleil. La texture est légère et l'effet discret mais redoutablement efficace.

Je passe la journée à hydrater et rafraichir avec des pshitt d'eau que je glisse dans mon sac.

J'ai découvert aussi cet été une eau de soin qui protège du soleil, Bioderma. C'est une brume hydratante anti UV qui sent bon, et qui n'oblige pas à se tartiner le visage avec les mains. J'adore le concept. Seuls bémols : quand il y a du vent, je pense que la perte est considérable, et cela me donne la sensation d'avoir la peau qui tiraille et ça c'est un truc que je déteste, vous l'aurez compris (alors que c'est censé hydrater). En tous cas c'est super pratique quand on est en ville et qu'on prend un café impromptu en terrasse.

Et puis, inévitablement, le soir, quelques soirs par semaines, j'exfolie pour enlever en profondeur les tonnes de crème, et je suis fan de la texture de la crème exfoliante désincrustante Caudalie.

J'attends la fin de l'été pour retrouver avec bonheur la Crème fraiche de Nuxe qui reste, à mon goût, le top du top pour les peaux sèches, avec une odeur inégalable.

 

Je voulais aussi partager avec vous la grande trouvaille : le vernis qui tient ! Après avoir essayé toutes les marques "de luxe", c'est encore une fois L'oréal le vainqueur avec ce vernis double : couleur d'un côté et fixateur de l'autre. 48 heures sans avoir bougé d'un pouce, pour 9 euros chez Monoprix en promo.

 

Et toi, c'est quoi tes chouchous beauté de l'été?

 

 

Voir les commentaires

Le seul régime qui me convienne

11 Juillet 2015, 06:31am

Publié par Alice

Le seul régime qui me convienne

c'est le mien.

J'ai commencé le mois dernier à enlever le sucre de mon alimentation pour me sentir simplement mieux, et puis j'ai pris conscience du mieux-être que je ressentais alors je me suis dit que c'était vraiment idiot de ne pas profiter de cet élan pour entamer un vrai régime.

A un rythme régulier malgré mes frayeurs, je m'allège régulièrement (une moyenne d'un kilo par semaine) et je ne me sens pas en période de privation : je tartine toujours mon pain (devenu complet) de beurre demi-sel de ferme mais je bois un verre d'eau tiède et de citron pressé avec une larme de miel au préalable.

Le midi c'est féculents, viande et légumes, le goûter quand j'ai faim, se compose d'un fruit et de quelques carrés de chocolat noir et enfin au dîner la salade est au menu, avec un peu de féculents ou poissons/fruits de mer. Mes assiettes sont bien pleines car je ne supporte pas avoir faim.

Je n'ai plus envie de repas plus gras ou avec davantage de féculents (ça m'a rendue presque malade à trois reprises), je m'autorise à craquer pour un bon gâteau à condition qu'il en vaille vraiment la peine (et en presque un mois, il n'y en a eu aucun !). Bon ok je me préserve des tentations.

Dans la journée je bois beaucoup d'eau et surtout, surtout j'ai repris le sport de manière plus régulière que la séance hebdomadaire de gym ; j'essaie de maintenir le rythme de 3 séances par semaine, nageant un kilomètre de brasse ou en pratiquant l'aquabike (qui m'a tué).

Je me sens bien. Je me sens mieux. J'ai envie que ça dure, de perdre encore 20 kilos, d''acquérir des habitudes alimentaires, mieux : une autre façon de vivre (manger plus sainement, équilibré et pratiquer régulièrement - 2 à 3 fois par semaine - du sport).

A l'heure où les Blonds s'assagissent et deviennent plus autonomes, à la veille des mes 40 ans, force est de constater qu'il se passe quelque chose entre mon corps et moi, entre ma façon d'être et moi. Je me souviens d'un post, il y a quelques années sans doute, où je me désolais d'avoir passé la moitié de ma vie de femme à me détester/me cacher.

 

Voir les commentaires

Est-il nécessaire de payer pour maigrir?

29 Juin 2015, 19:38pm

Publié par Alice

Est-il nécessaire de payer pour maigrir?

 

A deux reprises, j'ai repris mon poids en main, me faisant aider par une conseillère en chrono-nutrition. Un rendez-vous tous les mois, pour ajuster les volumes (tout était quantifiable), pour prendre mes mensurations sur 4 points (poitrine, estomac, hanches et cuisses).

Evidemment c'est très encourageant et motivant d'avoir des points de repère réguliers et puis, on a l'impression de ne pas être seul(e) dans notre combat contre les kilos en ayant une interlocutrice spécialisée qui nous écoute, nous guide et nous met face à nos écarts.

En revanche, on y perd un billet (d'un peu plus de 20 euros la séance je crois me souvenir). Et à ce coût, il faut ajouter celui induit du changement d'alimentation, non négligeable concernant la chrononutrition : du fromage le matin (et le Kiri c'est très peu pour moi), de la viande rouge/blanche le midi  (en quantité) avec un peu de féculents. Le goûter c'est fruits et graisses végétales, et le soir fruits ou poisson à volonté avec un peu de légumes.

Si vous ne voulez pas perdre la qualité, c'est inévitablement coûteux d'aller chez le boucher/ poissonnier/primeur pour prendre aussi du plaisir.

Alors le régime c'est déjà tellement contraignant, que j'ai évité cette fois-ci de devoir payer en changeant ma manière de remplir le frigo et en ayant recours à "un coach". J'ai pris la décision d'être seule face à ma balance et ma feuille blanche pour noter mon poids et mes menus. Finalement, je me suis créé un régime sur-mesure en tuant l'autruche (et sa politique) qui sommeille en moi et en regardant enfin le contenu de mes assiettes.

Suite au prochain épisode (même si je peux déjà vous avouer que j'ai embrassé la balance ce matin au réveil).

 

Voir les commentaires

Cinq fruits et légumes, et puis de l'eau

11 Septembre 2014, 10:14am

Publié par Alice

ESSAI.jpg

 

Est-ce qu'un jour on cesse de se battre contre ses démons? est-ce qu'une fois je saurai être raisonnable face à un plat de pâtes, une tartine de pain/beurre salé, une pâtisserie, une pizza au fromage, de la crème au poulet, du riz à la tomate, des gâteaux maison, et la liste est quasi infinie...

J'ai tenté avec succès la chrono-nutrition mais lassée par la quantité de viande et l'impression de tenir une brasserie aux heures de pointe quand nous dinions en famille, j'ai craqué et tout laissé en plan.

Bref, je reprends chaque fois mes kilos perdus, avec cette même constance désespérante. 

Changer des habitudes si profondément enracinées relèverait du miracle. Pourtant, septembre est plus encore que janvier, le mois des bonnes résolutions pour moi.  J'ai donc décidé de ne pas tenter un énième régime mais de me recadrer sur deux points:

- 5 fruits et légumes par jour. Si les enfants ont leur compte, quant à moi, je zappe l'étape "fruits" du petit déjeuner et du dessert au profit de mes tartines ou de trucs plus sucrés évidemment. Ma devise sera : "jamais une assiette sans légumes". Mes chères pâtes devront laisser la moitié de leur place aux tomates, concombres, haricots, salade ou encore brocolis.

- l'eau. Je ne bois pas suffisamment, c'est un tort car c'est vital pour l'organisme mais aussi c'est le plus efficace et naturel des coupe-faims. Au-delà de ma canette de Coca Zéro du midi à laquelle je suis devenue totalement dépendante depuis l'arrêt de la cigarette, c'est au minimum un litre et demi d'eau que je vais désormais boire.

Pour beaucoup, ces changements ne semblent sûrement pas extraordinaires, mais pour moi, c'est le début d'une lente révolution que je tente d'enclencher : vers le mieux-être, mieux-vivre, mieux manger. Etre davantage en accord avec mon moi profond et peut-être espérer me réconciler avec ce que je vois dans le miroir, ces chemisiers trop étroits et ces boutons de pantalon toujours cousus trop loin.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>