Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

En février, si tout va bien...

31 Janvier 2012, 06:00am

Publié par Alice

DSC00854-pola.jpg

 

 

... je:

  • ne dépense plus d'argent car les soldes seront finies,
  • me déleste encore de quelques kilos,
  • boucle le projet de vacances en espérant changer totalement le programme imaginé,
  • me fais inviter une soirée en amoureux, sans enfants, et donc:
  • on assiste à un concert et on s'offre un bon resto,
  • m'offre un samedi matin magasin avec une copine à 50kms d'ici, ce qui met à mal ma première volonté,
  • ouvre (ou pas) la première boite de lait maternisé?
  • tente de faire dormir le Poupon dans son lit s'il aligne encore 9 heures de sommeil de suite,
  • fais le vide et range dans les placards en vendant ici et en donnant,
  • ne grogne pas, savoure ces précieux moments,
  • vois davantages mes copines,
  • me fais coquette tous les jours, y compris ceux où il pleut et que je décide de ne pas sortir,
  • arrête de perdre le peu de temps libre devant le pc et lis ou écris,
  • câline, embrasse, caresse, murmure, berce, souris plus que jamais,

Et toi, si tout va bien, t'en feras quoi de février?

Voir les commentaires

Chut, on essaie de dormir !

30 Janvier 2012, 13:13pm

Publié par Alice

 

 

Depuis une poignée de semaines, mon rituel du coucher est très intimement lié à celui du Poupon, et autant vous dire qu'il n'a jamais pris autant de temps.

 

Episode 1. 19h45 : je (ou nous) montons les deux enfants direction salle de bains. Pyjama pour l'un (et pour moi), douche pour l'autre. Ensuite une série d'histoires et de câlins.

 

Episode 2. Je redescends avec le Poupon bien sur, lui attend son entrée/plat/dessert. Quand je suis seule, j'espère pouvoir trouver l'opportunité de dîner au calme, sinon je tente de le coller dans les bras de son père pour blogguer un peu. Je regarde le programme télé, rien ne me tente, tant mieux: encore un soir où je n'aurais rien perdu.

 

Episode 3 qui peut débuter dès 21h. Couinements. On berce. Couinements. Je me dépêche de finir ce que j'ai à faire sur mon pc. Couinements. Je sens que je commence à être énervée par les chouin-chouin de fatigue, la pression monte de part et d'autre. Le Papa, quand il est là pense que mon téton est miraculeux et se sent donc impuissant.

 

Episode 4. 22h. Je monte, je renonce. Passage par la salle de bains. Le grand ne dort pas. Il sort de sa chambre les joues rouges, le sourire aux lèvres, les yeux plissés par la lumière. MERDE. Je change le petit qui grogne toujours. Le Pouic veut voir. Je dis non. Je m'énerve, le petit braille. Je dis oui. Le Pouic grimpe sur son tabouret, ouvre le tiroir de la table à langer et décide de brosser les cheveux de son frère, l'embrasser (l'étouffer), se laver les oreilles ou le nez. Le Poupon hurle (je vous l'ai dit que son frère semble l'agacer prodigieusement?). Dans son regard je sens la supplication. Le Pouic se fait engueuler, retourne dans son lit, je tente dans bien que mal de l'embrasser couché avec le Poupon dans les bras. Je sais qu'une fois qu'il nous saura couchés, il s'endormira.

DO2.jpg

 

Episode 5. C'est là que mon rituel prend fin. Enfin... Je monte les escaliers, j'ai mon livre dans une main, quelquefois un DVD dans l'autre parce que naïvement je crois et espère encore que je pourrais un jour lire ou regarder un film dans mon lit sans entendre brailler.

Je laisse donc le Poupon dans son berceau et les hurlements vont crescendo. C'est même la super colère. Je capitule. Tétée. Quelquefois ça a l'effet apaisant escompté, d'autres fois non. Alors je le laisse pleurer/ le berce/ lui recolle sa tétine dans sa bouche/ chante/parle/caresse et pète un plomb.

 

Episode 6. La tétée est miraculeuse, il lui a fallu mon sein pour l'endormir. Et moi avec. Je n'ai ni regardé un film, ni lu une page.

DO1.jpg

 

Certains jours je crois que c'est gagné et le lendemain, tout est à refaire.

Certains soirs j'espère qu'il fera enfin sa nuit, sans se réveiller à 5 pour le petit déjeuner et ho miracle! ce matin, à 7h, comme une fleur, mon glouton a ouvert un oeil, tété, et s'est rendormi jusqu'à 9. C'était inespéré... même si mon réveil à moi a sonné à 6h comme un lundi parmi tant d'autres...

Voir les commentaires

Requêtes, l'impossible quête

28 Janvier 2012, 09:28am

Publié par Alice

 

banniere overblog

 

 

 

Bien connues des bloggueuses,  ce sont les requêtes: ce qui mène vers notre blog.

Il y a ceux et celles qui tapent directement "mon blog mon miroir" afin d'arriver chez moi, d'autres qui m'ont "retrouvée" grâce à "Alice" "Pouic" mais dont j'ignore la présence (même si je la devine),  et ceux qui me lisent sans jamais commenter mais que je remercie d'être fidèles.

 

Parce qu'une centaine de personnes différentes environ passe quotidiennement par chez moi. Je suis flattée d'autant plus que je trouve ce chiffre énorme.

 

Ce matin, ce sont les inconnus dont je veux parler, ceux qui arrivent ici par hasard, en tapant sur google les mots ou groupes de mots suivants:

 

La nudité a la part belle dans les requêtes:


se déshabiller devant

seins

photos de filles à poils au cu nu où on voit les seins, le cu, les faisses et le zyzy

elles n'ont pas de culotte

Cul célluliteux agité

mon fils a un grand zizi

mon fils se déshabille dans les wc

nu parent enfant zizi

zizi couche

Accouchement du mauvais coté

oublier césarienne programmée

vieillisseur de visage

Slip adolescent

Stress miroir

je souffre

papier peint sarcastique

catimini de l autre côté du miroir collant

acheteuse compulsive prend la carte bleue de ses parents

amoureuse de mon fils

3 mecs maison

je suis chafouin conjugaison

je suis revenu pennart

 

De manière plus cohérente et ce qui n'est pas pour me déplaire dans la richesse des commentaires, tous les titres de livres, albums et romans que j'évoque sur ce blog ont conduit des inconnus à me lire.

 

Voir les commentaires

Post-partum, animal qui cogite (appel à témoignages)

25 Janvier 2012, 05:30am

Publié par Alice

bb.jpg

 

Bon les filles, à bientôt 3 mois de l'accouchement, je dresse un petit bilan et et comme ma vie sociale est plus désertique que jamais, je profite de mon blog pour partager et confronter nos expériences, espérant ainsi aussi trouver des réponses/solutions aux "tracas" de mon quotidien:

 

 

- La rééducation post-partum. Mon obstétricien, lorsque je l'ai revu 6 semaines après avoir accouché, ne m'a pas prescrit de séances de kiné, ni pour le périnée, ni pour les abdos. Je me souviens qu'à la naissance du Pouic il avait déjà fallu que je lui demande et il m'avait prescrit des séances de rééducation de la sangle abdominale auxquelles étais pas allée. Malgré la césarienne, le kiné qui était passé à la clinique m'avait expliqué la nécessité d'effectuer la rééducation.

Maintenant que mon obstétricien est parti à la retraite, je n'ai pas envie de retourner en voir un autre si tôt. Je vais voir mon médecin traitant d'après vous?

 

- La contraception/ la pilosité. Cézarette. Je crois que la reprise de la pilule correspond avec la non-repousse de mes poils. Je n'ai plus besoin de m'épiler! inutile de prendre rendez-vous chez mon esthéticienne! Mes cheveux eux restent solidement en place et pas un ne tombe. J'ai mis du temps à m'en apercevoir et me demande si c'est depuis l'accouchement ou depuis la prise de contraception.

 

- Le sommeil du Poupon. Il se couche en même temps que moi, vers 22- 23h. C'est très tard je trouve! surtout que la dernière tétée est à 21h30 environ. Mais le dernier endormissement est le plus bruyant et le plus long à trouver, il pleure fort, s'énerve, s'agite dans son lit comme jamais la journée. Comme je ne veux pas le laisser pleurer, je l'accompagne, le berce, chante des chansons, lui offre une tétée/câlin, lui tiens la tétine mais c'est un peu usant, j'aimerais m'endormir ou me coucher seule ou à deux dans des conditions plus apaisantes. C'est évidemment à ce moment de la journée que je sature vraiment et que je n'imagine pas du tout faire des aller/retours dans les escaliers durant 3 heures! (salon RDC / chambres des enfants au 1er/ chambre des parents au 2ième).

J'aimerais  mettre le Poupon dans son lit mais pas tant qu'il reste une tétée entre 3 et 5heures du matin.

Ca s'est passé comment chez vous?

 

- La balade du Poupon. On a la poussette Loola Up parce qu'on a reçu à la naissance du Pouic par le Département une coque bébé confort (mais on a aussi la poussette canne Quinny premier modèle infernal à plier/déplier, et l'Everest de Bébé Confort, un tank qui ne rentre pas dans le coffre de la voiture!).

Bref, quand pourrais-je me débarrasser de la coque et le mettre dans l'assise normale? Pour le Pouic, à 4 mois je le mettais en position semi-allongée dans la poussette.

Ainsi, on réintégrerait une vie de famille ordinaire dans la voiture: les enfants derrière, les parents devant.

 

- Le sevrage. Dans 5 semaines, normalement, je vais reprendre le travail. Pour sevrer la journée le Poupon, je fais comment? j'intègre une dose de lait à la place d'une tétée puis progressivement (mais à quel rythme?) je remplace tous les autres. Pour info, il tète encore toutes les deux heures après midi. Avez-vous des trucs et astuces pour que l'allaitement continue encore matin et soir?

 

- Mon corps : J'ai donc perdu tous mes kilos de grossesse mais je ne sais pas d'où, ou alors j'ai oublié à quoi je ressemblais avant. J'ai des seins encore énormes et un bourrelet très disgracieux au niveau du ventre (qui se voit et fait une bosse dans mes jeans!!). Mon alliance, certains jours, je ne peux pas l'enfiler. Je suis gonflée, vous croyez?

J'ai la peau très sèche: des engelures me cassent quotidiennement le bout des doigts. Et des vergetures sont apparues sous mon nombril, la peau a cédé en dégonflant je crois. Y'a un remède miracle (à part le temps) pour atténuer les marques rouges?                 

 

Je vous remercie pour vos témoignages précieux!

(L'épisode II rassemblera toutes les questions que je me pose en tant que Maman d'un élève de petite section de maternelle!)                                                                                          

Voir les commentaires

Lili pattes en l'air

24 Janvier 2012, 20:18pm

Publié par Alice

Parce que je suis cap' Anuyka de participer à ton grain de folie !

 

Et toi, chiche de jouer à Lili/Nini pattes en l'air?

 

DSC00757.JPG

DSC00759-copie-1.JPG

DSC00756

DSC00760

 

Impossible de résister à l'envie de tenter le Poupon-taureau!

Voir les commentaires

Projet 52, # 4a/b/ou c?

23 Janvier 2012, 20:56pm

Publié par Alice

Laquelle choisir pour cette quatrième semaine, selon vous?

 

B.jpg

Matez ce cuissot de compétition

 

A.jpg

 

 

C.jpg

 

Un peu de ma douceur quotidienne pour Maman@home

Voir les commentaires

Soldes : bilan non exhaustif

23 Janvier 2012, 07:40am

Publié par Alice

DSC00726.JPG

 

Thème imposé pour les soldes : du "fun". De la couleur, des motifs (et des rongeurs!) Exit les couleurs sombres!

 

Voici donc une petite sélection de ce que j'ai acheté en soldes ces dernières semaines:

 

- Débardeur Bobo choses  pour le Poupon. Taille 1 an et me demande s'il rentrera dedans cet été vu que les tee-shirts en 6 mois sont trop étroits.

 

- Tee-shirts lapin à lunettes DPAM, lapin au fusain KLT: works.

 

- Pull orange DPAM

 

- Chaussures Romagnoli pour cet été

 

- Protège carnet de santé et sac à langer George et Rosalie

 

- Coussin Casa

 

J'ai voulu être très raisonnable en achetant pour l'hiver prochain (et donc celui dans trois ans, pour le Poupon) donc en 5 ans pour le haut, 4 pour le bas mais je me suis plantée une fois sur deux en achetant les pulls en 4 ans. Heureusement pour moi ils taillent grand!

Un peu de folie dans notre vie...

Voir les commentaires

Maman, elle était comment ta semaine?

21 Janvier 2012, 19:00pm

Publié par Alice

DSC00599.JPG 

Frustrée de ne pouvoir partager de vrais moments avec ma copine Zaza, j'ai décidé de répondre à sa question "Maman, elle était comment ta semaine?" en lui offrant la mienne.

 

Lundi : je décide de me reposer de ce week-end chargé en invitations (et en siestes ratées). Octave dormira chez sa Mamie. L'après-midi je me sens nauséeuse et le mal-être monte. A 21h la Mamie m'appelle, Le Pouic malgré un dîner bien copieux n'a rien senti venir et a vomi dans leur lit, pour une fois qu'ils le prenaient avec eux pour le câlin du soir! A 22h l'Epoux franchit le seuil de la porte, je lui colle le Poupon dans les bras et cours voir la cuvette des toilettes.

 

Mardi: Courte nuit ou longue sans dormir. La position assise, le téléphone à côté de moi et le Poupon qui lui n'a pas perdu l'appétit. J'ai de la fièvre. Me sens incapable de gérer les deux enfants. Je me réfugie chez Belle-maman qui s'occupe du Poupon entre deux tétées et je tente de rattraper le sommeil perdu avec mon grand.

 

Mercredi: La forme semble retrouvée.Je me pèse: je suis en dessous de mon poids d'avant grossesse et me trouve toujours difforme. Passage par la bibliothèque car la pluie est revenue avec le vent. Ma remplaçante m'appelle, j'accepte d'assurer les oraux de mes stagiaires avec elle mercredi prochain matin. Je tente de retrouver le goût du travail. Ça ne me semble pas gagné.

 

Jeudi. 4h du matin, appels déchirant du Pouic qui a revomi. Il vient dans notre lit. Re-malade. Nous nous levons donc avec L'Epoux, il est 5h 30, la journée sera interminable. A 9h le Pouic me réclame une assiette de coquillettes beurre/gruyère, je décide donc de ne pas changer mon programme établi et sollicite un papi et une mamie pour déposer les enfants et partir remplir le frigo.

 

Vendredi. J'ai guetté un appel désespéré du malade-la-nuit-en-forme-le-jour. Rien. A 6h "Maman, j'ai faim": Il ira donc à l'école en râlant et trouvant mille excuses. Le Poupon lui est atteint de rigolomania et je n'arrive pas à le quitter des yeux tant il me fait rire. Pourtant je le dépose encore chez Mamie car j'ai RV chez le coiffeur. Enfin, prendre un peu soin de moi. Je termine mes achats soldés (je vous en reparlerai cette semaine).

 

Une semaine chargée au cours de laquelle je n'ai pas fait le quart du quart de ce que j'avais prévu et où j'ai du activer le samedi pour rendre un étage nickel et offrir un grand bol d'air à mes enfants malgré le vent glacial et la tempête sur le front de mer.

 

Et chez vous?

Voir les commentaires

Le livre à visée anti-pédagogique

20 Janvier 2012, 16:48pm

Publié par Alice

Rappelez-vous, il y a quelques semaines, je vous expliquais que le Pouic trouvait mille excuses pour ne pas s'endormir. Après une phase assez répressive que j'avais envisagée, et que j'ai appliquée, tout est rentré dans l'ordre:

1/ je t'entends une fois je ferme la lumière du couloir

2/ la seconde fois je ferme ta porte et tu restes dans le noir total.

Concernant la phase pédagogique (j'ai un mal de chien à rendre les faits et sanctions bruts), j'ai parlé du marchand de sable. Je ne connais pas très bien la légende mais la fatigue qui m'habite depuis 11 semaines aujourd'hui m'a permis de me souvenir que quelquefois, quand on est bien fatigué, les yeux piquent, comme si on nous balançait quelques grains dans les paupières. Alors, j'ai donc expliqué au Pouic qu'il devait rester sur le dos sans bouger les yeux ouverts, dans le silence, s'il voulait que le marchand de sable passe. Alors il le guette! et le frère qui couine? pas grave! le marchand de sable attend que le silence soit total dans l'environnement proche (donc l'excuse je ne peux pas dormir, mon frère pleure n'est plus valide puisque normale!)

 

Pour m'accompagner dans cette étape de récupération du sommeil, j'ai voulu, comme d'habitude me faire aider par des livres. J'ai donc emprunté ce livre à la bibliothèque : Tu ne dors pas, petit ours? de Martin Waddell et Barbara Firth, L'École des loisirs, Pastel.DSC00685.JPG

J'ai complètement craqué pour les textes, la douceur des illustrations, la tendresse de Grand Ours envers Petit Ours le facétieux qui ne veut pas dormir et veut encore et toujours plus de lumière.

Évidemment le Pouic s'est identifié, a hurlé de rire quand il a vu Petit Ours faire des pirouettes dans son lit et se plaignant de ne pouvoir dormir. Patient comme je ne lui suis pas souvent alors qu'il lit un bouquin passionnant (là je me suis identifiée), Grand Ours lui dépose une petite lanterne sur la table de chevet, puis une moyenne, puis une grande... Mais Petit Ours a toujours peur du noir!

 

DSC00687.JPG

 

Alors Grand Ours sort Petit Ours de la tanière,l'emmène dans la nuit noire et lui montre les étoiles et ce qu'est  la plus belle lumière au monde qu'est la lune.

 

Une histoire plein de poésie à la fin de laquelle Petit Ours s'endort paisiblement... dans les bras de Grand Ours, dans le fauteuil!

DSC00688.JPG

 

La fin n'a pas du tout déplu à mon Ourson vous vous en doutez qui me l'a vite fait remarquer en s'étonnant que certains y arrivent, eux!

 

 

Ceci est ma second contribution au Challenge "Je lis aussi des albums" chez Sophie Herisson où vous trouverez un récaptitulatif (et donc des idées lectures) pour les petits et les plus grands ici

challenge album

Voir les commentaires

Mon petit bâtisseur

18 Janvier 2012, 13:00pm

Publié par Alice

DIVERS.jpg

 

Mon grand-père était "dans le bâtiment", maçon, il a bâti un grand nombre de maisons, a également donné des milliards d'ordres à "ses gars", il avait le verbe bien haut.

Dans notre grande famille, il est d'usage de diviser les enfants en deux catégories : les "catouilleurs", ceux qui aiment les petites choses, qui sont méticuleux, qui rangent, empilent et alignent, et les "bourins" ceux qui détruisent, cassent pour aller plus vite à la construction.

Octave étant le premier arrière-petit-fils d'un Grand Papi parti trop tôt, il est, à son tour, l'objet de l'observation familiale de la part de mes tantes, cousins, cousines. On lui trouve des ressemblances avec tel ou tel d'entre nous et on s'en amuse.

 

Ce qui retient l'attention de tous, c'est tout d'abord sa gouaille: il parle beaucoup voire tout le temps, a la voix bien haut perchée. Ensuite, ce qu'il adore par dessus tout c'est construire : des parcours, maisons, abris pour animaux. Rien ne l'arrête, ça me plait d'y voir un peu de mon Papi...

Alors quand Bambinou m'a encore offert la possibilité (et la grande chance) de choisir parmi tous ses produits, j'ai immédiatement craqué pour ce jeu : Le petit bâtisseur de VILAC. Déjà parce que je privilégie toujours le bois au plastique pour les jouets quand je le peux et ensuite parce que j'aime aussi le fait que les jouets de mes enfants soient créés, construits et de matériaux français (Vilac est une société implantée dans le Jura depuis plus de 100 ans) plutôt que chinois. Et comme tous les produits Bambinou, les sélections éthique et qualitative sont au rendez-vous!

 

DSC00699.JPG

 

En fait de jeu, ce que l'on découvre dans une boite en carton, ce sont 200 petites planches de bois (10,5 cm de long sur 2 de large), type Kapla dont seule l'imagination de l'enfant entraîne l'empilement.

 

Donc Le Pouic aligne, ajuste et attention à moi si ce n'est pas droit, ou assez haut pour que la famille dinosaure puisse y vivre, cou y compris! Que j'aime voir mon enfant s'occuper à créer, construire... le soulagement que je ressens est à la hauteur de l'agacement quand il hurle de ne pas éteindre le dessin animé alors que je l'appelle pour venir diner.

 

Savoir s'occuper, gérer et pallier l'ennui est pour moi une chose essentielle, et quand je le vois passer des heures autour de planchettes et d'une poignée d'animaux, je me dis qu'il est plutôt "catouilleux" et que je l'aime comme ça!

 

Je vous invite à vous ruer chez Bambinou et sa seconde démarque pour les Soldes, vous y trouverez par exemple, des vêtements bradés (50% pour cette jolie blouse La queue du chat- ha si j'avais une fille!) et des produits de soin bien remisés!

Voir les commentaires

1 2 3 > >>