Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Bye 2015 !

31 Décembre 2015, 09:12am

Publié par Alice

Bye 2015 !

Il me plait de publier ici les neuf dernières photos les plus "likées" de mon compte Instagram : les moments passés en famille ou avec les amis, ceux avec les Blonds en bord de mer ou dans les bois, l'amour qui m'unit à L'Epoux, notre complicité. Sur ces photos, il y a aussi les interrogations à propos des apprentissages d'Ernest : la difficile mémorisation des chiffres et sa volonté de toujours n'en faire qu'à sa tête. Mon Grand qui ne fuit pas les photos mais préfère grimacer que sourire.

Et puis il y a tout ce qu'on ne voit pas, ou tout ce que l'on ne dit pas à mots découverts ici. Une intimité que je souhaite préserver et cette délicate frontière de la vie privée.

Il y a également vos commentaires toujours bienveillants, et c'est une chance et un bonheur quotidien de vous lire avec votre compassion, vos compliments, vos expériences et votre amitié.

Je ne pense pas que l'on puisse prendre autant de plaisir à écrire et publier si on ne sait pas aussi bien "entourée".

Voilà, je voudrais vous remercier aussi pour cette année 2015 passée en votre compagnie ici, ceux du projet photo, celles des Lundis à deux avec Zaza. Les mails reçus m'ont touchée et m'incitent à poursuivre ma route sur ce blog (qui au passage s'est refait une déco), malgré les doutes qui s'installent ponctuellement.

Que cette dernière journée soit douce, à l'image de la nouvelle année qui vous attend dans quelques heures...

Voir les commentaires

Le nid

28 Décembre 2015, 20:28pm

Publié par Alice

Le nid

J'adore notre chambre : la taille du lit (160 x 200), ses velux et sa lucarne, sa forme peu conventionnelle qui font d'elle un nid, haut perché dans la maison.

Elle me plaisait tellement à l'état brut que je n'avais jamais pris la peine de penser à sa décoration. jusqu'à ce que que l'on me propose de tester les produits Pixers. Pour la grande indécise que je suis, le choix a été rude : des papiers peints ou stickers aux multiples motifs et aux dimensions libres (puisque sur mesure).

Une fois le choix effectué, j'attendais beaucoup de mon Cher et Tendre pour la pose. Sauf que le bricolage et la procrastination vont de pair à la maison. Alors oui, je vous avoue : j'ai mis Ernest devant la tablette sans limite de temps, ou si celle du temps qu'il m'a fallu pour le collage.

Armée d'un cutter qui coupait moyennement, j'ai plus d'une fois juré. Ce qui m'a sauvé la mise, c'est le fait que le sticker peut se coller et décoller à l'infini. Et j'ai réussi!

LA FIERTE !

Grisée par ma réussite, j'ai déniché marteau et clous pour posé des cadres qui dormaient dans le bureau depuis des mois (voire des années) et j'ai planté illustrations, photos...

J'adore le résultat obtenu !

Le nid
Le nid
Le nid
En prime, la Yote depuis son point de vue favori

En prime, la Yote depuis son point de vue favori

Voir les commentaires

La tradition des bilans

28 Décembre 2015, 06:00am

Publié par Alice

La tradition des bilans

Avant de prendre de nouvelles résolutions (qui seront inévitablement bonnes), j'aime dresser un bilan des 365 jours qui ont fait l'année passée.

2015 ou l'année du tournant.

Début janvier je faisais un vœu, ou une résolution, celle de vivre une année culturelle. Et 2015 l'a été avec une centaine de livres lus, la création d'un blog dédié à ces lectures. J'ai partagé ma passion des livres à la médiathèque de ma ville, avec d'autres lecteurs passionnés.

Il y a eu aussi pas mal de spectacles vus, et ma volonté d'écouter de nouveau de la musique s'est concrétisée avec un abonnement Deezer et le cadeau de Noël offert à L'Epoux, une enceinte bluetooth qui nous permet d'écouter ce que l'on veut dans la maison avec une simplicité déconcertante, c'est à-dire en cliquant sur notre téléphone.

J'ai photographié, peut-être moins et peut-être mieux, grâce à un reflex offert à mon anniversaire.

Je regarde à nouveau et depuis peu des films, délaissant les pages ou du moins, en lisant de manière plus raisonnable. Mon Grand Blond, Octave, semble d'ailleurs avoir pris la relève de la boulimie de lecture.

Et le reste?

Je suis une femme heureuse et je n'en avais peut-être pas autant conscience il y a un an. Très entourée d'amis, de la famille, de mes Blonds et aussi de leur père. Leur présence me porte d'une énergie vitale au quotidien.

Mon sentiment, vous savez, celui que j'évoque souvent, celui d'étouffer, se fait progressivement la malle, sans doute à mesure que les enfants grandissent. J'avais, sur le chemin de ma quarantaine, surement un peu oublié que L'Epoux pouvait être un allié contre cette oppression maternelle et domestique. J'ai eu le tort de souvent l'assimiler rapidement à une entrave supplémentaire alors que ce qui nous a re-réunis, il y a quasiment 10 ans, c'est cet amour léger, fait de mots et d'écoute, un amour grisant, tendre et attentif. Il ne fallait pas l'oublier et je ne l'oublierai plus.

Cette année, en 2015, je suis passée de "l'autre côté", je me sens être devenue une femme. Il y avait inconsciemment comme un cap psychologique à entrer dans la quatrième dizaine. Je veux mieux prendre soin de moi, de mon corps, de mes gros complexes. J'aspire à une vraie paix avec moi-même.

Je n'oublie pas non plus d'être bien dans mon présent, de ne pas angoisser par anticipation, regretter ce qui est passé. Professionnellement, ce n'est toujours pas très zen de se projeter mais j'ai posé des jalons autres, qui me mèneront je ne sais où, mais qui m'apportent un certain élan et une bonne pincée de confiance en moi.

Un bilan qui se veut résolument positif. Les pages se tournent et, on ne peut pas revenir en arrière pour changer ce que l'on n'a pas aimé ; alors autant avancer et accepter, s'accepter et tenter de comprendre pour ne pas reproduire ce qui ne nous rend manifestement pas plus heureux.

Pour SwettyLux, la tradition consiste essentiellement à être auprès de ceux qu'elle aime.

Despe multiplie les traditions : crèche, repas, cadeaux...

Ptisa renonce à quelques traditions festives pour un plaisir très musical !

Wondermomes a prévu un pique nique tranquille en famille

Zaza liste ses résolutions 2015 pour dresser un bilan très positif me semble-t-il !

Chez MHF il y a du blé, une crèche et un jour de l'an décalé avec 3 amis.

Pilisi fête plein de fois mais toujours avec ceux qu'elle aime et qui la gâtent drôlement

La semaine dernière il était question de menus de fêtes et le mois prochain, Zaza et moi vous proposons les thèmes suivants :

Le 4 janvier, évidemment il sera question de bonnes résolutions !

Le 11 on parlera détox, après les bons repas de fête, comment on reprend goût aux plats plus légers?

Le 18 on oubliera vite la détox pour parler de galette des Rois. C'est une tradition chez vous? A la frangipane? la pomme?

Et le 25, il sera grand temps d'envoyer les cartes de voeux... plus que quelques jours avant de les rédiger ! Vous en écrivez, vous?

 

 

Voir les commentaires

Et la boucle est joliment bouclée.

27 Décembre 2015, 10:08am

Publié par Alice

C'était la dernière semaine entièrement 2015. Certainement l'une des plus douces de l'année. 

Je reviendrai pour un bilan car cette année a été riche en prises de conscience, en profonds bouleversements, en découvertes, de moi, des autres... L'année des 40 ans.. Dans la douleur, la joie ou la fierté, cette année m'a transformée.

Bref, je réfléchis et me demande si je poursuivrai ces récapitulatifs hebdomadaires (ne sont-ils pas répétitifs?) même si je ne peine jamais pour trouver l'inspiration finalement. Et ce blog? où "vraie" vie et vie virtuelle s'entremêlent plus que jamais, où en suis-je avec la gêne, l'impudeur, l'intimité, la mienne et celle des Blonds. Plus d'une centaine de semaines récapituléees, c'est énorme déjà...

Allez, on verra ça plus tard, en attendant :

Dimanche 20, les amis venaient goûter et l'ambiance était douce en attendant leur venue.

Et la boucle est joliment bouclée.
Et la boucle est joliment bouclée.

Lundi 21, la balade en forêt est écourtée à cause de la pluie, ce qui n'a pas empêché Ernest de se prendre le vol plané de l'année, heureusement amorti par la couche de feuilles mortes.

Nous terminons la balade par le supermarché (vous avais-je dit que les Blonds n'y vont jamais et le caddie se transforme en hotte du Père Noël qu'ils remplissent dès que nous tournons la tête?) pour préparer la Sushi party cuisinée par L'Epoux.

Et la boucle est joliment bouclée.
Et la boucle est joliment bouclée.
Et la boucle est joliment bouclée.

Mardi 22, il est encore question de gourmandise et nous nous régalons avec des Bruschettas excellentes.

Et la boucle est joliment bouclée.

Mercredi 23. Noël approche à grands pas, les Blonds deviennent difficiles à gérer. Ernest m'a fait honte dans les magasins, je crois qu'il n'a jamais aussi peu obéi... et Octave qui est en panne de lecture (il tourne en moyenne à 5 livres par jour !) nous fait féquenter la médiathèque encore plus régulièrement.

J'en profite pour faire le plein de BD et romans graphiques pour moi. Une belle découverte que le dernier Pénélope BAGIEU sur la (courte) et détonnante vie de la chanteuse du groupe des Mamas & Papas.

 

Et la boucle est joliment bouclée.
Et la boucle est joliment bouclée.

Jeudi 24. Le jour J. Journée pyjama, dvd, lit et câlins en attendant le réveillon. A la maison tout est prêt (champagne, neuf carottes pour les rennes, biscuits et lettre au Père Noël), chez la famille, le gros barbu se prépare sous l'oeil attentif de sa chère et tendre.

Et la boucle est joliment bouclée.
Et la boucle est joliment bouclée.

Vendredi 25. Obligés de réveiller les enfants à 10h30. (Ces vacances sont définitivement celles des grasses matinées); les cadeaux sont ouverts sous notre sapin puis sous celui de ma famille.

Le DVD d'E.T était l'une des heureuses surprises.

Et la boucle est joliment bouclée.

Samedi 26, L'Epoux reprend le chemin du boulot, Octave se fait dorloter par ses grands-parents, me voilà seule avec mon Ernest. Le temps est clément, à nous la grande balade et les fous rires!

Et la boucle est joliment bouclée.
Et la boucle est joliment bouclée.

Et aujourd'hui? je ne sais pas ce que la journée me réserve. J'ai des envies de bricolage mais les fesses vissées au canapé et mon petit Blond aussi. Pourtant, si pas de pluie, c'est sortie ! telle est notre devise! Le vent est enfin tombé et la patinette en bord de mer semble une chouette option.

Les autres participations sont chez VirginieB, et pour la semaine prochaine, on verra bien...

On se retrouve demain pour les traditions de fin d'année?

Voir les commentaires

Que peut-on y faire?

26 Décembre 2015, 18:14pm

Publié par Alice

Que peut-on y faire?
Que peut-on y faire?
Que peut-on y faire?
Que peut-on y faire?
Que peut-on y faire?

Fin décembre les pâquerettes se comptent encore par centaines sur les pelouses normandes, on en fait des bouquets, on enjolive les coiffures...

Les canetons sortent avec leurs mamans et Ernest leur écrase du pain sec. Les pigeons se réjouissent des miettes et les mouettes et goëlands tournent un peu plus haut, au-dessus de nous.

Mon frère m'a offert un rouge à lèvres, qu'il a choisi, avouons-le, un peu au hasard, la seule consigne étant "rouge mais pas trop, Yves Saint Laurent". Le résultat est probant.

Mon Petit Blond n'est jamais rassasié de la présence de ses parents, son angoisse au réveil : "Y'a pas d'école aujourd'hui? on reste encore ensemble?" Ce n'est pourtant pas un bonheur de chaque seconde de supporter "Le Ché" comme on le surnomme dans l'intimité (oui, chère C. dont le mail m'est allé droit au coeur - à qui je vais bien vite répondre - Ernest, c'est aussi la révolution!)

Les températures sont douces, tout comme l'est la vie, ici, en Normandie, en cette fin 2015. Les projets à deux ou quatre, sont nombreux. Le Père Noël de L'Epoux nous invite au voyage avec une escapade irlandaise.

La vie semble si brutale quelquefois, en dehors de notre cocon. Alors, on allume la cheminée, on écoute de la musique, nous blotissons le soir venu sous la couette à deux, ou à l'heure de la sieste à trois ou quatre pour nous nourrir de belles histoires, en images ou en mots.

Et surtout, on n'oublie pas de s'aimer, de se le dire, se le montrer à chaque seconde...

Voir les commentaires

Chut, n'écoute pas !

22 Décembre 2015, 08:21am

Publié par Alice

Chut, n'écoute pas !

7 ans est certes l'âge de raison, mais c'est surtout l'âge où toutes les conversations des "grands" prennent du sens : qu'il s'agisse de discussions autour des cadeaux de Noël ou de choses plus personnelles, Octave entend et écoute tout désormais.

C'est à nous d'être vigilants et alors que nous sommes en vacances tous les quatre, plus de douze heures par jour collés les uns aux autres, je ne compte plus les rappels à l'ordre.

Que l'on parle d'argent, de famille, d'amis, de boulot, il n'est pas rare que l'on entende une petite voix : "Pourquoi ta collègue elle t'énerve Maman?" "Donc Machin il s'est disputé avec truc? Et ils sont toujours fâchés?" Je ne vous raconte pas le nombre de fois où nous l'avons remis à sa place, lui disant qu'il n'avait pas tout compris de la conversation (ce qui est d'ailleurs très souvent vrai) et que surtout ça ne le regarde pas. Même s'il s'agit de sujets très anodins parce que nous ne parlons plus de sujets graves devant les Blonds, sa curiosité me met souvent mal à l'aise, tout comme, depuis toujours, lorsque les enfants plus âgés de mes copines s'installent près de nous, je cesse de tenir des conversations d'adultes.

Peut-être est-ce une façon de les protéger (ou de nous protéger) ? ou encore de les tenir à distance de sujets qui ne devraient pas les préoccuper? mais je cloisonne.

Passer du temps avec Octave nous permet d'avoir de vraies discussions, profondes, philosophiques... et chaque jour ce qui nous parait évident, c'est que c'est un petit garçon sensible, qui, sans avoir vu le film La famille Bélier, est capable de pleurer en écoutant la chanson "Chers parents je pars", affirmant que jamais il ne partira (enfin, il a ajouté "tant que je mangerai bien à la maison").

Lorsque l'on évoque la séparation des parents de sa copine de classe, et le fait que la petite pleure plusieurs fois par jour, il éclate d'un rire jaune disant : "Ho ben moi je suis rassuré, cela n'arrivera jamais! Vous l'avez promis!"

Mon fils, le Grand, est un naïf, et le petit suit le même chemin, la vie peut être difficile et notre rôle de parents c'est aussi, à notre sens, de servir de bouclier contre les mots , les idées, les situations, qu'il n'est pas indispensable de connaître quand on est enfant. Cela fait partie, aussi, de mon rôle de parent.         

Voir les commentaires

La simplicité des truffes au chocolat

21 Décembre 2015, 06:00am

Publié par Alice

La simplicité des truffes au chocolat
La simplicité des truffes au chocolat

Nous ne fêtons pas Noël chez nous, et faisons partie des privilégiés, de ceux qui fêtent chez la famille sans les soucis des préparatifs, des heures passées en cuisine ou chez le poissonnier, fromager, primeur...

Bref, nous vivons le même Noël que celui de nos 15 ans, à ceci près que la magie est toujours au rendez-vous (attente du Père Noël) pour nos propres enfants.

Pourtant il me plait de préparer des douceurs "de saison" à la maison : sablés (pour en laisser un le soir du réveillon au pied de la cheminée avec un café), et cette année j'ai testé les truffes qui disparaissent dès que l'on a le dos tourné.

J'ai trouvé une recette simplissime, que j'ai même pu réaliser avec l'aide des enfants. J'ai divisé les proportions en deux pour une vingtaine de truffes :

130 grammes de chocolat noir (là, ne pas lésiner sur la qualité)

50 grammes de beurre doux

1 jaune d'oeuf

4 grammes de sucre vanillé (que je fabrique moi-même avec du sucre et trois gousses de vanille réunionnaise que je laisse macérer dans un pot de confiture)

40 grammes de sucre glace

du cacao amer (style Van Houten)

J'ai fait fondre le chocolat au bain marie en incorporant le beurre coupé en petits morceaux progressivement.

Ensuite, hors du feu, j'ai ajouté le jaune d'oeuf et le sucre vanillé.

Là j'ai hésité car le sucre vanillé apporte du croquant dans la truffe alors qu'en mélangeant sucre glace et extrait de vanille, la texture aurait été plus lisse en bouche pour le résultat final.

J'ai incorporé le sucre glace, bien mélangé et laissé une bonne demi-heure au frigo.

Ensuite j'ai roulé des petites boules dans mes paumes et les ai roulées dans le chocolat amer.

C'est hyper simple, délicieux, et bien meilleur frais... A mon goût !

Chez AnneLaure T, il est question de pré-repas de Noël et de marathon gastronomique,

Pour MHF le marathon sera plutôt derrière les fourneaux et le gigot de 7 heures me met l'eau à la bouche...

Zaza fêtera le réveillon à la délicieuse table de ses parents, et en attendant, elle nous suggère un joli sapin feuilleté.

tOrtue fêtera Noël en deux fois pour deux fois plus de gourmandise !

Labonoccaz a prévu une raclette de Noël , mais pas que !

Swettylux a un vrai menu de fête, et elle crée des rochers coco en pop cake et c'est juste parfait

Ptisa fait son foie gras et bravo à elle, je m'inviterais bien à sa table !

Despe assure toujours quand il s'agit de se mettre derrière les fourneaux

Pour Maud ce sont des Manala et je trouve ça adorable

​Arlette n'a pas peur des 13 convives, le menu est alléchant !

Wondermomes semble très au point dans sa réflexion concernant les menus

Pilisi a craqué aussi pour le sapin feuilleté !

Le thème de ce rendez-vous du lundi, est, vous l'aurez compris, menu de fêtes !

Les autres participations sont sur le groupe Facebook si vous manquez d'inspiration, et lundi prochain, chez Zaza et chez moi, il sera question de traditions de fin d'année !

Et la semaine dernière il était question des décorations.

Voir les commentaires

La semaine deux en un

20 Décembre 2015, 08:34am

Publié par Alice

Une semaine sans récapitulatif et c'est reparti. Les jours qui précèdent les vacances sont toujours bien remplis.

La semaine du 7 décembre, il a été difficile de trouver la lumière entre la pluie et le soleil qui tarde à se lever mais pas à se coucher.

Octave a (encore) participé à un tournoi d'échecs pour son plus grand bonheur, j'aime toujours autant mon homonyme de papier et j'aime quelquefois me plonger dans les mots de son auteur, Lewis Caroll.

 

La semaine deux en un
La semaine deux en un
La semaine deux en un
La semaine deux en un
La semaine deux en un

Le samedi nous a offert une belle lumière et nous sommes longtemps allés nous promener sur la plage. Les Blonds ont eu la bonne idée de jouer avec de la craie et je pense qu'au printemps on retrouvera encore des traces (des souvenirs transportés) dans le jardin et la voiture.

 

La semaine deux en un
La semaine deux en un
La semaine deux en un
La semaine deux en un

Le dimanche, Octave et moi avons pris la route pour Paris, retrouver mon amie de toujours et ses filles. Rentrés tard mais heureux, nous étions gonflés à bloc pour affronter la denrière semaine avant les vacances.

Lundi 14. Nous imposons les devoirs à Ernest, ce qui le réjouit. L'apprentissage des lettres et des chiffres semble devenir plus simple. Octave, quant à lui, tente de gérer la colère provoquée par les bruits, chants et hurlements de son frère et s'isole enfin dans sa chambre. La Yote apprécie.

La semaine deux en un
La semaine deux en un

Mardi 15. Octave a enfilé son bonnet chantant et dansant, je ne peux pass le perdre ni l'oublier à la sortie de l'école.

La semaine deux en un

Mercredi 16. Ma fête, les petits cadeaux, mais aussi le Noël des enfants du personnel au boulot. Ma belle-mère change de sac et retrouve des trésors.

La semaine deux en un
La semaine deux en un

Et un rythme qui s'accélère en fin de semaine, avec des coiffures, des sushis pour les Chéris, et puis le bord de mer qui prend des teintes pastel.

La semaine deux en un
La semaine deux en un
La semaine deux en un

Les autres récaps sont chez Virginie B.

Demain on se retrouve pour parler du menu de fêtes, plaisirs sucrés ou salés.

Voir les commentaires

L'illusion de l'indépendance

16 Décembre 2015, 06:29am

Publié par Alice

L'illusion de l'indépendance

Cela fait longtemps que j'ai cessé de croire que je suis libre. A partir du moment où tu deviens amoureuse, déjà, c'est foutu. Ajoute à cela un Blond, puis deux, un crédit maison... et là la notion de liberté, ou même d'indépendance devient toute relative.

Alors, j'ai vite pris conscience que j'avais quand même du pouvoir sur certaines choses qui pouvaient entraver ce sentiment de toute liberté (il me semble que ce n'est pas la première fois que j'exprime ici notamment, l'impression d'étouffer, ponctuellement, dans mon quotidien).

Il y a bientôt 10 ans, en retrouvant l'Epoux et en tombant amoureuse, à nouveau, de lui, j'ai cessé de fumer. Adieu mon paquet quotidien. Gérer le sentiment démesuré qui me submergeait et la nécessité de la cigarette, c'était trop. (Etrange lien de causalité que je n'explique pas).

J'ai aussi cessé de manger sucré au quotidien : tout ce qui contient du sucre ajouté (biscuits, gâteaux, yaourts, chocolat...) a disparu de mon alimentation. Il y a des exceptions mais elles se font rares. J'ai perdu plus de 10 kilos.

Aujourd'hui je poursuis mon cheminement en lâchant ce que je sais ne pas me faire de bien : le pain a considérablement disparu de mes repas. Je régule mon appétit et il n'est pas rare que je ne dîne pas si mon déjeuner a été copieux.

Je m'écoute davantage et cela semble me réussir.

Mais...

Mais...

Y a t il une route parfaite? Alors que je traversais une zone de turbulences assez forte, j'ai ressenti à nouveau une envie irrépressible de nicotine. A ne penser qu'à ça : à l'apéro avec les copains, dans les embouteillages parisiens à me demander si j'allais ouvrir ma fenêtre pour réclamer une cigarette... J'ai résisté. L'Epoux a joué le jeu "de la soufflette" ou plutôt du "double filtre" comme lorsque nous avions 15 ans. J'ai encore résisté en ne mettant jamais une cigarette entre mes lèvres... mais j'ai lâché. Un peu. J'ai vapoté du menthol. Pas beaucoup mais je savoure cette sensation d'apaisement due à l'apport de nicotine.

Je vais m'en détacher à nouveau, je le sais, mais que le chemin vers l'indépendance est long et si peu linéaire !

 

Voir les commentaires

Non au clignotant

14 Décembre 2015, 19:52pm

Publié par Alice

Non au clignotant

- Maman, pourquoi nous on ne met pas de Père Noël lumineux dehors, ou de rennes qui clignotent sur les fenêtres ou dans le jardin?

Comment dire que notre rue n'est pas très passante, que notre barrière est haute et que personne ne verrait nos belles décorations? Comment expliquer l'environnement, ces dépenses d'énergie si inutiles, si insensées?

Ce petit sapin qui clignote doucement me suffit largement, je ne l'allume que lorsque les enfants sont là. Alors que je devrais peut-être transformer la maison en jackpot avec deux petits garçons à la maison, je fonctionne en sens inverse en privilégiant les décorations de papier, les boules argentées et les couronnes de sapin très traditionnelles.

Octave porte ce bonnet qui chante et qui danse "I wish you a merry christmas!" et le succès qu'il a rencontré l'a grisé toute la journée à l'école.

Et puis, au quotidien, nous ouvrons grands les yeux lorsque nous traversons les villes et villages pour admirer ces jardins de lumière, décors fériques qui ne seront jamais les nôtres, et ça, ça n'a pas de prix !

Ce lundi il est question des décorations de Noël, et il y a plein de jolies choses chez les copines. La semaine prochaine, chez Zaza, chez moi, et chez les filles, nous évoquerons les menus de fête et là je suis certaine que l'inspiration sera au rendez-vous !

MHF partage les belles vitrines parisiennes

Mamie Dany nous montre une de ses créations très originale et vraiment jolie.

Ptisa a choisi d'évoquer le Père Noel au pays des friandises, animation gourmande toulousaine.

Wondermômes a décoré aveec le thème "animaux de la forêt" et c'est superbe

Labonoccaz adore les ambiances des villes au moment des fêtes de fin d'année

Phénomene de Maud a choisi l'argent et le rouge et tout est prêt, y compris la bonne odeur !

Pilisi a deux nouvelles décorations très mignonnes dans son sapin

Arlette nous emmène dans son joli sapin

Despe a un joli sapin tout lumineux !

tOrtue raconte la fête des lumières de Lyon

 

Voir les commentaires

1 2 > >>