Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Citron-mania

27 Février 2013, 07:45am

Publié par Alice

Parce que désormais, il ne se passe pas un dimanche sans gâteau cuisiné, je tente de trouver une recette qui plaira unanimement aux petits et aux grands.

Les agrumes ont le vent en poupe avec le cake à l'orange ou la tarte au citron meringuée, mais quelque fois si je ne parviens pas à libérer une bonne heure pour rester derrière les fourneaux, je tente des recettes rapides. C'était donc le cas ce week-end avec un gâteau au citron assez décevant.

La rapidité n'est pas souvent synonyme de finesse pour le palais. Ce gâteau, moelleux, doucement citronné ne l'est pas siffisamment pour nous. Un peu trop fade, un peu trop quelconque (surtout quand on est raide dingue de la tarte au citron meringuée) malgré le glaçage qui permet une association des textures agréable en bouche.

Je garde tout de même la recette dans un coin de mes petits papiers car il reste assez correct pour la rapidité d'exécution.

Au passage, vous remarquerez que j'ai encore loupé mon glaçage et je me demande quelle est la recette magique de la réussite qui semble totalement m'échapper.

 

citron2.jpg

 

CITRON3.jpg

 

Voici la recette, trouvée donc ici :

- 125 g de farine
- 220 g de sucre
- 1 sachet de levure chimique
- 1 pincée de sel
- 3 oeufs
- 10 cl d'huile
- 1 citron non traité

 

Ensuite, mélanger la farine, le sucre, la levure et le sel. Ajouter les oeufs et l'huile. Mélanger rapidement jusqu'à obtention d'une pate à peu près homogène.

Avec une rappe ou un zesteur, récupérer le zeste du citron, à ajouter à la pâte.
Presser le citron et verser le jus dans le mélange. Si possible, ajouter la pulpe (mais pas les pépins !).
Mélanger jusqu'à obtention d'une pâte onctueuse et homogène.
Beurrer un plat à gateau et y verser la pâte.
Cuire au four pendant 25 min environ à 200°C (thermostat 6-7).

 

Si vous avez dans vos carnets, vos livres, des recettes de gâteaux aux agrumes, je prends !

Voir les commentaires

Série noire à l'abattoir, de B. Nuss

26 Février 2013, 18:57pm

Publié par Alice

SERIE-NOIRE.jpg

 

Quatrième de couverture: Nicolas Talberg est détective privé à Strasbourg. Il aime le whisky et les jolies femmes, partage le lit de sa secrétaire et semble tout droit sorti d’un roman de Chandler.

Un vendredi soir, il est engagé par une cliente particulière : une vieille dame qui sait tout de lui, et se présente comme… une sorcière ! Pour 1000 euros par jour (plus les frais), elle le lance à la poursuite des assassins d’un certain Thaddée Misowski.

Sa cliente l’a-t-elle envoûté ? Cette enquête de plus en plus risquée va le mener d’une secte d’illuminés jusqu’aux abattoirs chevalins du nord de Strasbourg. Autour de lui, les meurtres s’accumulent, les mystères s’épaississent, les menaces de mort deviennent pressantes et de curieuses douleurs le prennent dès qu’il s’éloigne de son devoir.

Ce polar efficace mêle une intrigue bien menée, une galerie de personnages étonnants et un féroce sens de l’humour.

Il vous ensorcellera !

 

Difficile de parler de ce roman policier qui, finalement, ne ressemble à aucun autre. Le ton est léger, voire même plutôt loufoque. Pas d'ambiance noire, mais sur un fond d'"Harry Potter", notre policier se fait mener par le bout du pied par une sorcière qui dirige, de loin, son enquête par des douleurs ou des plaisirs qu'elle génère selon ses humeurs.

Nicolas Talberg m'a été sympathique (ce qui est assez rare pour un héros de policier) : séducteur, bon vivant, maladroit, bon copain. Néanmoins l'intrigue n'est pas vraiment haletante, et même si l'histoire tient bien la route, les motivations de "la sorcière" m'ont semblé tout aussi peu crédibles que son personnage.

Voilà, Série noire à l'abattoir est léger, il ne glace pas les sangs, je n'ai pas été passionnée par l'histoire même si elle m'a semblé divertissante et "rigolote", ce n'est pas vraiment ce que j'attends non plus d'un polar.

En revanche, si vous connaissez Strasbourg, ce livre vous "parlera" d'autant plus parce qu'il est ancré dans cette ville où je ne suis, malheureusement, jamais allée.

Et finalement, lire ce roman en pleine affaire de la viande de cheval était assez "savoureux" !

 

J'ai lu ce livre, que je peux faire voyager si vous m'en faites la demande, dans le cadre de Masse critique de Babelio

Voir les commentaires

C'est dimanche

24 Février 2013, 20:28pm

Publié par Alice

Combien de fois m'avez-vous entendu me plaindre à propos des nuits pourries? des dizaines et des centaines de fois je crois. Et pourtant, cela fait des semaines que l'on dort bien et je ne l'ai même pas évoqué! 11h30 de sommeil non-stop pour Ernest. On se lève donc, à présent, samedi et dimanche à 8.30 minimum. Et c'est du bonheur car il y a aussi une sieste d'une heure le matin et une de 2 (voire 3 comme aujourd'hui) l'après-midi.

La journée passe donc plus vite, surtout quand le temps est aussi mauvais qu'aujourd'hui. Neige fondue, pluie, vent. Sortir est une épreuve... et pourtant... ce qui l'est peut-être plus est de tenter d'habiller Ernest qui refuse d'enfiler gilet, bonnet, écharpe et blouson. Il se roule par terre, hurle, crie "Mais NON Maman". Ernest qui vide toujours les placards. Ernest.

La médiathèque. Encore comme souvent les dimanches pluvieux pour prévoir "Un nouveau livre par soir".

Des becs sucrés. Toujours. Une tarte au citron meringuée taille XL pour L'Epoux, taille M pour Mamie, une petite avance sur les bougies de mardi. Des framboises décongelées et mises au bout des doigts pour des mains gourmandes.

Des voeux souhaités à Misha. Aider Rosa à réunir ses 100 coupons pour créer son Bai Jai Bei. Voici ce dont il s'agit : "Le Bai Jia Bei est une couverture aux 100 voeux pour célébrer l’arrivée d’une nouvelle vie.  Cette tradition vient de la Chine du nord et consiste à inviter 100 personnes à offrir un coupons de tissu (de 20*20 cm). Avec ce coupon, les personnes doivent envoyer une petite carte comportant les mots de bienvenue et les voeux pour le futur bébé (ainsi qu’un échantillon de 5*5 cm du tissu).Une fois les 100 coupons réunis, on les coud ensemble pour en faire une jolie couverture qui contiendra la chance, l’énergie et les voeux des personnes."

  La poésie du projet m'a énormément plu, j'ai donc coupé deux coupons pour Misha, ils partiront demain. Si vous avez quelques centimètres dans les tons roses ou blancs, laissez un petit commentaire à Rosa qui vous donnera les indications à suivre.

Je réalise ce soir que je suis en vacances une semaine. Espérons que le temps soit plus clément pour profiter d'un peu de lumière.

Bonne semaine à vous!

 

C3-copie-1.jpg

 

C6

 

c1-copie-1

 

C2.jpg

 

C5.jpg

 

C4.jpg

Voir les commentaires

Coups de coeur autour des doigts

23 Février 2013, 20:18pm

Publié par Alice

BAGUE.jpg

BAGUE3.jpg

 

Trouvées chez La tête de Sophie deux jolies petites bagues en or.

Très fines, elles se cumulent avec mes autres anneaux, moi qui aime en avoir plusieurs aux annulaires.

J'ai complètement craqué.

 

Voici la Page Facebook de Sophie ou sa boutique si vous voulez y faire un tour.

Voir les commentaires

This moment # 7

22 Février 2013, 18:55pm

Publié par Alice

"This moment": une photo, sans légende, pour capturer un moment de la semaine, simple, spécial ou extraordinaire.

Un RV trouvé chez Zaza et à l'initiative de Soulemama.

 

this-m.jpg

Voir les commentaires

ROME sans enfants!

21 Février 2013, 20:41pm

Publié par Alice

vacances.jpg

(photo :voir la lumière)

 

Je suis FOLLE de joie !

J'ai réussi à convaincre l'Epoux de partir en vacances sans les enfants. Donc de partir en vacances tout court!

Alors qu'il prononçait à peine le "Oui" du bout des lèvres, j'avais déjà réservé les billets d'avion direction Rome. Et tandis qu'il me disait hier soir que c'était dommage de partir sans eux, de ne pas leur offrir de vacances, je réservais aujourd'hui l'hôtel et appelais les Mamies pour avoir le feu vert sur la gestion des petits. L'hôtel semble top et idéalement situé, les horaires d'avion parfaites pour profiter de deux journées complètes. Cela se goupille à merveille.

En juin, 4 jours, 3 nuits pour nous deux, en semaine afin d'alléger la charge de garde d'enfants. Visiter, marcher, nous coucher tard, dormir, déguster et découvrir comme deux adultes amoureux! Notre budget "semaine de vacances annuelle" y est passé mais je ne regrette rien.

Pour le moment j'ai la conscience hyper tranquille de les "abandonner" : tous les jours où nous ne travaillons pas nous passons notre temps à jouer, occuper les enfants. Cet été, durant deux mois, je les emmènerai à la plage, pêcher la crevette, tremper les pieds, jouer au parc. Nous irons en forêt, au haras, au cinéma. Nous ferons encore, au quotidien, TOUT pour eux pendant de nombreux jours. Nous prévoyons même le camping sur les plages du Nord, à côté: deux jours en Mobile home à Quend plage (capitale du Groland) en août, pour un dépaysement total et familial!

Je crois que nous pouvons, enfin, faire tout pour nous deux parce que je ne veux pas faire la flippée de service, mais on aurait plutôt tendance à ne plus se voir/se parler/s'entendre avec deux petites boules de poils d'énergie collante. Tenir une discussion (et pas un échange d'informations) "normale" relève de l'exploit entre 8 et 20h30.

Je trépigne d'impatience! D'autant plus que j'avais déjà lancé l'alerte rouge sur le sentiment de nous perdre en tant que couple et vendredi prochain L'Epoux nous a réservé une journée/une nuit sur Paris à deux.

Mon carnet de voyage est prêt: j'attends avec impatience vos conseils, adresses, astuces et lieux incontournables ! (Quant aux mamans, rfassurez-moi et dites moi que je vais quand même bien supporter d'être séparée 4 jours de mes bébés)

Voir les commentaires

Des calories au kilo

20 Février 2013, 07:50am

Publié par Alice

beignet.jpg

 

Le froid semble-t-il nous porte vers des aliments plus riches. Enfin, ça c'est la version déculpabilisante parce qu'"en vrai", ce que nous aimons le plus n'est pas ce qui nous aide à conserver la ligne.

Octave voue une passion démesurée à la friture : beignets, donuts, panures. C'est simple, plus ça sent le graillon, plus je l'appâte.

Alors, pour fêter le mardi gras, la semaine dernière, je me suis souvenue d'un goûter de fête que nous cuisinait Maman : des beignets aux pommes.

Facile ! couper des pommes en ronds (ou n'importe comment quand elle s'effritent à l'épluchage, comme ici), les plonger dans une pâte à beignets (125g de farine, 15cl de lait, 1 oeuf, une pincée de sel et 15grammes de beurre demi-sel). Les plonger dans de l'huile bouillante qui odore toute la maison (je les ai plongés dans l'huile chauffée au wok), attendre qu'ils dorent et les saupoudrer de sucre après les avoir déposés sur une/deux/trois feuilles de papier absorbant.

C'est vraiment délicieux, régressif et calorique à souhait, Anne-Laure.

Voir les commentaires

Peinture au cacao

19 Février 2013, 19:44pm

Publié par Alice

A présent je peux dire que nous avons relativement été épargnés par les bêtises d'Octave. 

 

Ce qui s'annonce avec Ernest semble bien gratiné. Nous n'osons plus le lâcher des yeux, SURTOUT quand nous ne l'entendons pas.

 

 

cacao

CACAO3

Voir les commentaires

Les patrons, tous pourris ?

18 Février 2013, 19:40pm

Publié par Alice

(Attention, il ne sera pas question de rébellion prolétaire mais simplement de couture)

Je sais la bloggueuse généreuse, non moqueuse, de bon conseil et maniant l'art de la dérision alors j'expose ma première oeuvre, sans aucune honte. 

 

COUTUR1.jpgCOUTUR3.jpg

COUTUR2.jpg

(Énième crise de rire à la vue de ces photos)

Vraiment, j'ai bien suivi le patron.

Vraiment, j'avoue, je me suis toujours épargnée la prise de mesures sur Ernest, malgré les doutes que ma prof émettait à mesure que "le truc" se montait.

Vraiment, je me suis donnée à fond.

Vraiment, c'est loupé!

Et là où certaines seraient dépitées de tant d'heures de travail gâchées, qu'elles reprendraient mille fois leur ouvrage pour créer LEUR premier pantalon, moi je m'en fous, je pense déjà à la sortie de bain entamée (et dont le patron Les Intemporels ne correspondait pas non plus à la photo), à la prochaine tentative que je vais réussir, et je remise dans un coin de mon cerveau mon échec.

Super prof me le reprend, j'ai amené le mini mannequin pour un thé/mesure/papotages, j'ai encore un ou deux trucs à fignoler pour samedi, mais je laisse la main, déjà pressée de débuter autre chose.

Je suis accompagnée dans mon apprentissage, j'ai de la chance mais je suis consternée par le manque de fiabilité des indications données, et j'imagine à quel point cela doit décourager plus d'une novice. Ce n'est quand même pas normal et j'imagine qu'il doit y avoir un plan B pour réussir à coudre seule? Vous faites comment vous?

Voir les commentaires

Fighting week-end

17 Février 2013, 19:50pm

Publié par Alice

Dès vendredi j'ai lutté contre une migraine.

Samedi contre Ernest qui commence à bien marcher à la main mais a décrété que c'est lui qui choisit le chemin. Et comme ce n'est pas lui qui choisit, il se roule par terre. Dix fois, cent fois. Se cabre pour monter en voiture et balance la nourriture du haut de sa chaise haute si on ne comprend pas ce qu'il veut. 

Ce même samedi j'ai capitulé, allant me coucher dès 21h.

Dimanche le soleil enfin ; des jours, des semaines, des mois sans avoir l'impression de l'avoir vu. De la cuisine au petit matin : blanquette de veau, moelleux au citron et cookies trop mielleux (faits par Octave). Sieste et repos pour tout le monde. C'est institué : le dimanche, le temps et les mouvements s'arrêtent deux heures (pour repartir de plus belle, Octave est déchaîné ces temps-ci).

Et ensuite, honneur au soleil pour une balade à la campagne voir les chevaux.

Au retour, L'Epoux, tout à sa musique a fait la joie d'Ernest le swingueur fou et le bonheur de ma migraine, pas vraiment partie finalement.

Il est 21h07, je garde mes bonnes résolutions et je ne vais pas combattre plus longtemps, mon oreiller m'attend.

Bonne semaine à vous!

DI-.jpgDI2.jpgDI3.jpgDI4.jpgDI5.jpgdi6.jpgDI7.jpgDI8.jpgDI9.jpgDI10.jpg

Voir les commentaires

1 2 3 > >>