Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

L'agrément, de Laure MEZARIGUE

31 Octobre 2012, 06:00am

Publié par Alice

DSCN1057.JPG

DSCN1056

Je me sens vraiment partagée à propos de ce court roman. En effet, la lecture en est plaisante et même amusante parce que la "maladie mentale" n'est pas abordée de manière pathétique ou dramatique: Lydia est inspectrice du travail et atteinte de bi-polarité. Après une "crise" plus ravageuse que les autres, elle reprend le travail et doit accorder un agrément à des malades atteints aussi de troubles mentaux.

Évidemment il y a un effet de miroir pour Lydia qui va aussi ajuster son comportement en fonction de ce qu'elle-même ressent, avec la souffrance qui revient en boomerang.

Les personnages auraient pu être attachants mais finalement ce roman laisse peu de place à la psychologie. Tous ceux qui passent dans le roman auraient mérité d'y rester plus longtemps, aussi bien l'héroïne que le pyromane ou le directeur de l'association. Ce sont des personnages intéressants mais dont le portrait semble juste esquissé. Or, la psychiatrie n'aurait-elle pas besoin de psychologie pour être abordée?

D'autre part, j'ai trouvé l'écriture très rigide, les phrases manquent de souplesse, leurs articulations un peu "grossières" et les mots savants posés pour un effet didactique qui m'a semblé assez déplaisant. La quatrième de couverture en est l'illustration initiale: d'emblée si un roman a pour but non pas de me distraire mais d'avoir "pour ambition de", cela me déplait.

Mêler la narration, le romanesque à une visée tout à fait pédagogique est maladroit, d'après moi : car soit on crée de vrais personnages, soit on crée une vraie démonstration mais le risque est de laisser le lecteur déçu, ce qui est mon cas.

L'agrément est un roman que j'ai reçu dans le cadre de l'Opération masse critique chez Babelio.

Voir les commentaires

Help aux lunettes !

30 Octobre 2012, 19:56pm

Publié par Alice

Il y a une semaine, je me plaignais de ma tête avec des lunettes.

J'ai vraiment envie de changer, de cesser de porter quotidiennement des lentilles de contact, alors j'ai en tête depuis quelques mois des lunettes toujours rectangulaires, celles qui me semblent m'aller le mieux, mais plus marquées.

La première paire est couleur "écaille foncé", les deux autres noires. Elles se ressemblent beaucoup.

Vous en pensez quoi? vous voulez bien m'aider? (le sourire naturel et l'air coiffé sont impossibles à obtenir passé 20h!)

 

3A.jpg

 

 

1A

 

 

2A

Voir les commentaires

Je fais quoi dans mon assiette avec des poireaux?

30 Octobre 2012, 05:52am

Publié par Alice

DSCN0572

Les poireaux, je connais. Je sais comment on les fait cuire et ce qu'on en mange (c'est déjà une question en moins pour mon mercredi gourmand).

En revanche, nous ne mangeons pas d'entrée à la maison, je ne les ferai donc pas froids à la vinaigrette. Les garçons ne sont pas friands des tartes (exclue donc la poireau/saumon). Pour Ernest, je les ai déjà fait cuire avec des pommes de terre, mixés avec de la viande rouge. Il semble avoir aimé (mais il aime tout, ce n'est pas un bon indicateur de plaisir).

Alors je cherche à les préparer pour les manger en accompagnement avec du jambon par exemple pour un diner. Vous en faites quoi, vous des poireaux?

 

DSCN0722.JPG  

Voici un aperçu de mes fèves. Énormes. Merci pour tous vos conseils et suggestions. Je ne les ai pas mangées crues, j'aurais eu peur de m'étouffer! Je les ai donc fait cuire, avant de les avoir écossées avec Octave. Puis, j'ai dû enlever la peau et ce n'était pas une partie de plaisir. Mixées avec de la crème, sel et poivre c'était délicieux semble-t-il. Moi j'ai trouvé le goût un peu fort mais les garçons ont aimé.

Une heure après avoir écrit ce post, je m'aperçois que nous sommes MARDI et non pas mercredi. Vive les vacances !

Voir les commentaires

L'attendu "Maman"

28 Octobre 2012, 20:05pm

Publié par Alice

 

Il parait qu'il l'aurait dit, ce matin, à 6h30, alors que je tentais de prolonger ma nuit, pour une fois, pour un dimanche...

Voir les commentaires

La question des invités

27 Octobre 2012, 12:50pm

Publié par Alice

oct.jpg

 

Moi: "Octave, qui veux-tu inviter pour ton anniversaire?"

Lui: " Toute ma classe"

 

Second épisode de l'histoire du goûter d'anniversaire : L'an dernier je vous avais demandé des conseils pour organiser la fête de ses 3 ans.

Aujourd'hui je vois un peu plus clair dans l'univers mystérieux des anniversaires d'enfant, mais je me demande à partir de quel nombre d'enfants ma capacité de résistance est éprouvée! Quand je demande à Octave qui il veut inviter, il me répond "toute la classe", soit une grosse vingtaine d'enfants, ce qui est évidemment exclu, d'autant plus qu'il y a les copains d'école mais aussi les enfants de nos amis et son cher cousin. Donc ça commence à faire beaucoup de monde!

Alors, je lui ai demandé de choisir 5 copains maximum (la maison n'est pas extensible) mais attention, à la condition que je sois amie avec sa maman (héhé pas folle). Je ne me sens pas encore capable d'accueillir seule des enfants sans leurs parents, et souhaite profiter de ce goûter d'enfants pour m'offrir un tea time avec des copines.

Toutefois, il y a une chose qui me soucie: ne pas pouvoir rendre toutes les invitations d'anniversaires auxquels mon fils a été invité. Et là je n'ai pas de solution.

Comment tu fais toi?

Voir les commentaires

Savoir se quitter...

24 Octobre 2012, 19:27pm

Publié par Alice

... pour la journée.

 

SEDIRE1-copie-1.jpg

 

Certains matins, ils m'agrippent les cheveux, arrachant sans ménagement mon élastique, ma barette pour s'approprier mes mèches qu'ils feront tourner encore et encore entre leurs doigts potelés.

Ces matins là, lorsqu'ils se nichent contre moi, j'ai envie d'arrêter le temps et d'accueillir leur amour et leur tendresse.

Je les rassure et me rassure: le soir arrivera vite. Mais le charme est rompu. Je sais qu'Ernest aura mon foulard que j'aurai pris soin de porter une petite heure avant de le déposer dans d'autres bras. Mais Octave réclame aussi un prolongement de moi en souhaitant que je le "surveille" par la vitre de sa salle de classe. Si je l'observe, il sort et me demande encore et toujours un câlin, alors je fuis après un dernier salut. Et c'est difficile.

Alors, quand certains matins sont plus chagrins, on use d'un stratagème amoureux: le tatouage. Ecrire, dessiner à l'autre notre amour. Se sentir fort, aimé et accompagné parce qu'un coeur nous marque la main. Etre scellés pour la journée et en garder fièrement la trace jusqu'au soir.

SEDIRE.jpg

A l'heure où j'écris ce post, L'Epoux nous réserve une chambre d'hôtel en amoureux. L'ayant un peu taquiné sur son incapacité à prendre les choses en mains, je pense que dans deux heures j'entendrai encore "C'est bien ça?" et quand je jette un oeil, je me dis que décidément, même avec la meilleure volonté du monde, une (grande) partie de moi (et pourtant pas la plus secrète) lui est encore inconnue. Positivons, cela le laisse encore quelques années préservé de la lassitude.

Voir les commentaires

Cake à l'orange

23 Octobre 2012, 19:50pm

Publié par Alice

DSCN0875.JPG

 

Une recette facile à réaliser et vraiment savoureuse qui vient de ma grand-tante et que l'on se partage en famille.

Faire cuire une orange non traitée 45 minutes dans de l'eau bouillante.

La mixer ensuite après avoir enlevé les pépins.

Mélanger 160grammes de sucre (à mon goût 100 grammes suffisent), 100 gr de poudre d'amandes, 30 gr de farine, un demi sachet de levure et 3 oeufs.

Ajouter ensuite l'orange mixée et 30 gr de beurre fondu.

Faites cuire dans un moule beurré 40 à 45 minutes dans un four à 180°c.

Avec un thé aromatisé, c'est divin.

 

DSCN0873

 

Je mûris je crois, mes goûts en matière de dessert se diversifient: je raffole des cakes aux agrumes à présent. Le chocolat ne suffit plus à ma gourmandise ma chère Anne Laure!

Voir les commentaires

Déguisée ou lunettée?

22 Octobre 2012, 19:46pm

Publié par Alice

deguisee.jpg

 

Lorsque je porte mes lunettes, c'est que je me sens fatiguée.

Effet pervers: quand je porte mes lunettes, je "fais" fatiguée. Je mets alors davantage de maquillage pour compenser ou décide de m'en foutre royalement parce que j'assume.

J'assume quoi d'ailleurs? je tente de ne pas réfléchir, ne pas me dire que je déteste le reflet que me renvoient les vitrines de la ville, les vitres de ma voitures. Je passe une belle poignée d'heures à éviter de me regarder. C'est bien simple, je ne me reconnais JAMAIS avec mes lunettes, me surprenant à croiser dans le miroir Laurence Boccolini, Valérie Damidot ou Charlotte de Turckheim.

Je suis mal à l'aise dans mon corps quand je les porte. Il serait peut-être temps d'en changer alors?

 

Ceci est ma participation au Me, Myself & I de Zaza et Magda

Voir les commentaires

Comme un dimanche d'automne

21 Octobre 2012, 19:11pm

Publié par Alice

AUTOMNE.jpg

Samedi et dimanche en bottes

 

DIM3

Courir, sauter dans les flaques

 

DIM7

Caresser des dernières roses gorgées d'eau

 

dim1

Se promener en se tenant chaud

 

DIM4

Choisir des livres pour la semaine,

 

DIM5

Découvrir de jolies toiles locales

 

DIM2

Compter les jours...

 

Un dimanche qui semble joli à posteriori.

Pourtant mon humeur de chien n'a pas dû être un cadeau pour la maison.

Devoir corriger des copies le dimanche me rend méchamment irascible.

 

Allez! Dans une semaine, une semaine avec mes deux petits!

Voir les commentaires

Changement de programmes

19 Octobre 2012, 20:25pm

Publié par Alice

voi

Avec Octave nous avons vécu au rythme de celui des animaux pendant 3 ans (et ça continue) : faire prendre le bain à la girafe, nourrir les zèbres de purée de carottes, saluer les chevaux le week-end... Avec Ernest nous vivons au rythme des voitures: tout ce qui roule fait "Broum" (vous ai-je déjà dit que c'est, avec "Grrrr" la seule parole (onomatopée) compréhensible de Numéros Bis? Nous attendons toujours le "Maman" ou "Papa".) Le chien Fisher-Price à roulettes fait donc "Broum-Broum".

 

FR.jpg

Ses 4 bougies ont déjà été soufflées à l'école car Monsieur l'Imposteur a fait croire à la maîtresse qu'il était né le 14 octobre : il a donc cuisiné son gâteau avec ses 3 autres camarades. Il y a eu une photo pour immortaliser le moment... sauf que c'est le mois prochain (et qu'il le sait très bien) (normalement).

 

if

Les promesses autrefois faites par les membres du nouveau gouvernement sont mises à l'épreuve. J'ai manifesté pour la seconde fois de ma vie, entourée de "mes" stagiaires qui ont mis du son et des couleurs dans les rues de ma petite ville. J'ai cru me sentir mal, submergée par l'émotion et le stress d'être aussi la porte-parole du mouvement.

 

bb.jpg

Un doublé de nuits presque blanches a mis fin à ma frénétique semaine: le Poupon a une double otite. J'ai malgré tout jonglé entre le boulot (avec mon petit sous le bras pour déposer des sujets et récupérer les copies) et le médecin. Une heure trente dans une salle d'attente s'apparentant à la cour des miracles m'a semblé être un supplice. Le côté "cosy" de ce changement de programme c'est le feu de cheminée, la grande séance de jeux dispersés dans le salon, la visite surprise de mon frère et un week-end à quatre.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>