Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Solutions pour acheteuse compulsive

31 Octobre 2011, 21:13pm

Publié par Alice

                                                       DSC06977-pola.jpg

 

Dans le placard de mon Pouic, il doit y avoir une quinzaine de t-shirts à manches courtes, pareil pour ceux à manches longues et idem pour ceux "à col" (chemises, polos).

Il y a des pantalons: jeans, toiles de toutes les couleurs, velours, sarouels, jogging.

Plusieurs blousons au cas où l'un serait sale, et un pour chaque type de temps. 2 paires de chaussures minimum pour chaque pointure (baskets et chaussures de "ville").

Je résume: j'achète , jamais à prix fort mais je ne retiens que rarement mes coups de carte bleue. Depuis que je sais qu'il y le Deuz' derrière (sans parler du couz' au milieu), là c'est carrément le lâchage de visa pour le le grand!

 

Quant au Deuz', j'achète encore mais d'occasion pour me donner bonne conscience.

Beaucoup de marques, rien n'est abimé ni usé.

Si Ebay a longtemps été mon ami, je préfère le côté humain des relations et une bloggueuse, Eureka crée sa boutique de vêtements, objets de puériculture d'occasion.

Pour le vendeur, rien de plus simple: la contacter, lui envoyer photos, descriptions, prix des articles à vendre et hop! elle s'occupe de tout! Si l'artcile est vendu, elle me prévient et je passe simplement à la poste avec mon colis bien ficelé, l'argent sur mon compte grâce à Paypal!

Moi, j'aime ça! Sans compter que je vais pouvoir aussi dénicher de chouettes vêtements et accessoires pour les petits!

 

Ce que j'adore? c'est qu'elle va me permettre de vendre tout ce que j'avais justement l'intention de trier:

Vêtements de grossesse (l'occasion demeure marginale)

Livres, jouets, vêtements, matos de puériculture...

 

Son site prend forme peu à peu, le nom de domaine arrive.

J'ai déjà commencé à photographier le contenu de mes placards qui seront en ligne mi-novembre, dès mon retour sur la planète blog!

Mais je vous invite à la contacter si vous aussi vous voulez ranger utilement et vous constituer une cagnotte facile pour dépenser à nouveau!

 

Ce post n'est pas sponsorisé du tout! Je pense que nous parlons toutes beaucoup de vêtements, produits, accessoires pour nos enfants et qu'on est toutes à la recherche des petites et grosses économies.

La société de consommation, d'accord mais j'aime cette idée de développer la notre, parrallèle!

 

KIDDY STORE c'est donc ici

Voir les commentaires

Tic-Tac / Tic-Tac / Tic-Tac

31 Octobre 2011, 07:41am

Publié par Alice

peur-polaQuel week-end bien chargé qui m'aurait presque fait oublier que notre vie allait changer vendredi!

Beaucoup de cadeaux pour le Pouic samedi et dimanche. Beaucoup trop. Un gouter super bien géré grâce à mes copines, présentes pour surveiller leurs poussins. Un temps relativement clément ce qui nous a permis de rester dehors et prendre le thé.

5 garçons, une fille, ça déménage, ça crie, ça se chamaille. Ca veut toujours ce que l'autre a dans la main. Heureusement que j'avais préparé des pochettes surprise avec des petits cadeaux, on a ressorti les jouets d'été du jardin : ils étaient donc occupés!

 

 

Quant à moi, toujours pas de contractions, toujours pas de descente du bébé et c'est tant mieux!

Mais le décompte s'accélère : 3 dodos à la maison. Jeudi soir je serai seule dans ma chambre à la clinique, attendant impatiemment vendredi matin dans un drôle d'état où la valse des émotions sera à son apogée.

Je sens déjà que tout doucement ça monte: les souvenirs de la première rachi anesthésie remontent à la surface, les bobos de la césarienne, la sensation d'étouffer à ne pouvoir me lever, les visites qui ne cessent pas et moi qui serre les dents me disant que finalement ça sera le gage de plus de tranquilité à la maison. L'envie de laisser une affiche sur la porte précisant que "petites nuits = courtes visites". 

Le désir de serrer mon Pouic dans mes bras, celle de découvrir mon bébé. L'espoir et la volonté que tout se passe bien. Bien enfouie, l'angoisse d'en mourir.

L'envie d'être à nouveau seule dans mon corps, de voir partir cette eau dans mes doigts. Le plaisir retrouvé de l'allaitement. Le coeur prêt à exploser d'amour pour mes hommes.

L'odeur du nouveau-né, les surprises cachées pour le 7 novembre et fêter bien étrangement l'anniversaire de mon Grand. Le savoir entouré d'amour, d'attentions et laisser la main sereinement.

Miser sur la taille naissance en préparant la valise parce que les pyjamas minuscules tout blancs que j'ai achetés sont décidément sublimes !

L'amusement d'entendre les frangins/parents organiser la p'tite fête de vendredi soir: chez qui? où? Et m'en sentir étrangement le centre et l'exclue!

Puique tout va bien, penser à moi : acheter des magazines, entamer un roman passionnant palpitant qui m'empêcher de cogiter jeudi soir. Arrêter de cauchemarder que les infirmières oublient ma pilule pour voir la vie en rose la veille au soir et le matin.

 

Tic-tac ... tic-tac ... vous voyez, ça tourne encore et toujours!

Voir les commentaires

Faire la fête !

29 Octobre 2011, 11:05am

Publié par Alice

Tout est prêt, y' plus qu'à...

Mes pieds sont devenus d'énormes boules après une matinée de préparatifs... L'effet décoration-ballons sans aucun doute!

Octobre-20112.jpgOctobre-20113.jpg

 

Pour un anniversaire organisé dans l'urgence à quelques jours d'accoucher,

je suis fière du boulot !

 

Seconde étape: gérer les enfants !

Bon week-end à vous!

Voir les commentaires

Le travail manuel en tension

28 Octobre 2011, 18:10pm

Publié par Alice

tm.jpg

 

A la maison, nous ne sommes pas de grands manuels. Tous nos espoirs résident  en notre progéniture. Enfin tous mes espoirs, car je rêverais que mes enfants soient les as du tournevis, les génies de la pointe et du marteau. Enfin sans forcément être très doués, si seulement Le Pouic pouvait continuer à apprécier manier la boite à outils dans 10 ans, je serais une mère heureuse!

Après 1 jour de vacances, L'Epoux a daigné sortir une ampoule pour changer celle de la chambre de Deuz'. Ce soir, après 5 jours de vacances l'ampoule vient d'être changée. Pas la tringle à rideaux mise bien sur, ni la table à langer descendue dans la salle de bains.

Je le dis, l'air léger. Le répète, en blaguant puis le re redis en souriant plus discrètement.

Je suis de celles qui ne savent/veulent pas harceler, préférant me débrouiller seule. Sauf que là je ne peux pas et visiblement le sens des priorités ne se porte pas sur les mêmes objets. Ça m'agace car je pourrais Me sentir plus détendue d'organiser à mon rythme la maison. J'ai un peu montré mon état de panique et j'ai eu le droit d'accéder aux tiroirs de la fameuse table à langer, ils sont donc remplis entassés dans la chambre de Deuz' en attendant que le meuble descende. Seul.

A la maison, je gère tout. Vaut mieux finalement quand je vois le résultat quand je délègue. Maintenant je préfère prendre les devants. Mon plombier, charmant et fort sympathique me propose de l'aide (pas gratuite hein!) pour me créer des étagères que je réclame depuis un an à L'Epoux qui saurait les faire? Je dis BANCO et l'embauche devant mon cher et tendre surpris, un peu mouché et qui n'a désormais plus son mot à dire sur la forme/couleur/taille.

A attendre, je m'épuise, m'essouffle, m'agace, rumine. Alors j'agis! 

Et chez toi?

Vas-y fais moi rêver en me révélant que ton cher et tendre est le roi des initiatives, du bricolage et des solutions à tes problèmes!

Voir les commentaires

Le cadeau de naissance... pour qui?

27 Octobre 2011, 19:46pm

Publié par Alice

                                                mb2-pola.jpg

 

Autant lorsque l'on a un gros bidon (surtout s'il est aussi volumineux que le mien!) vous êtes le centre d'attention de la famille, des amis et même des inconnus, autant dès que la progéniture voit le jour, vous n'existez plus.

A la naissance du Pouic, des copines et amies avaient anticipé, m'offrant des petits cadeaux pour me féliciter. J'avais été très touchée par l'attention, mais ne me sentant pas vraiment en défaut d'attention grâce à un entourage vraiment prévenant.

L'Epoux, quant à lui, ne l'étant pas encore officiellement, m'avait offert un très joli symbole; une bague trois ors entrelacés pour marquer l'union de nous trois, notre famille nouvellement créée. Je l'ai portée tous les jours avant de ne plus quitter mon alliance, la vraie, celle faisant de moi une Madame.

Je sais que cette fois-ci encore L'Epoux va m'offrir un beau cadeau, un bijou symbolique pour me féliciter, me remercier et marquer son bonheur d'être de nouveau Papa. Mais cette fois-ci j'ai décidé aussi de le remercier d'avoir fait de moi une Maman épanouie, heureuse. Le remercier d'être un Papa extraordinaire, épanoui, attentif, dingue de son/ses enfant(s). 

J'ai cassé ma tirelire pour lui offrir un énorme cadeau volumineux... qu'une bonne fée lui livrera à la maternité vendredi 4 pour garder la surprise jusqu'au dernier moment...

 

                                                    mb-pola.jpg

 

Et toi/ vous, le cadeau de naissance, légende ou réalité?

Voir les commentaires

Mon kit beauté... à la maternité

26 Octobre 2011, 18:47pm

Publié par Alice

A part le dentififrice, mes essentiels et ceux de Deuz' sont prêts.

                                                      b1.jpg

Première infidélité à la crème lavante corps et cheveux que j'utilise pour mon Pouic depuis 3 ans: le gel sans savon Natessance. Une texture beaucoup plus légère, transparente avec une odeur un peu fruitée. Malgré sa contenance peu adaptée au court séjour en maternité, j'ai privilégie encore une fois le bio, la fabrication française et surtout la pompe parce que Maman de nouveau-né qui reprend du service ne veut pas galérer avec l'ouverture/fermeture d'un tube!

 

                                                      DSC09523.JPG

Un soin pour mes seins même si je n'avais eu aucun souci lors de ma première expérience. Ma peau étant tellement sèche en cette fin de grossesse que je préfère anticiper les éventuels désagréments liés à l'allaitement. Un petit tube, une texture vraiment agréable et une odeur légère, j'ai vraiment bien craqué sur ce produit que je suis heureuse de glisser dans ma trousse de toilette.

Questiion maquillage, je n'emmènerai que mon mascara car j'ai réussi à décaler mon rendez-vous pour une brumisation auto-bronzante visage et décolleté. A moi la fausse bonne mine :) Ma mère n'aura pas besoin d'avoir pitié de moi à la sortie de la salle d'opération en me barbouillant de terracota.

 

                                               DSC09524.JPG

Le kit de voyage Nuxe: démaquillant, crème hydratante, huile prodigieuse, crème pour le corps et gel douche. Que des petites quantités, juste ce qu'il me faut pour les 5 jours dont 1 sans sortir de mon lit.

                                           DSC09522.JPG

Et enfin des langes, mon p'tit point faible: de toutes les couleurs, de toutes les tailles, dont ces dernières en mousseline fine écrue, bordés d'un liseret chocolat qui donne un rendu très nature même si je les trouve d'une taille un peu juste (elles sont carrées). Les autres sont teints à la maison et ont beaucoup servi de foulard au Pouic baveur et lui servaient encore en ce début d'automne pour éviter le vent dans le cou! Un achat durable!

Le reste de ma trousse de toilette (shampoing, soins pour le change, crème hydratante bébé...) sera rempli d'échantillons que je garde toujours mais qui finalement ne me servent souvent à rien!

 

Certains de ces produits je les ai testés grâce à Bambinou qui m'a permis de les découvrir et surtout de les juger en toute sincérité!

Voir les commentaires

Lignes de faille, Nancy Huston

25 Octobre 2011, 17:17pm

Publié par Alice

                                                    huston

Quatrième de couverture

Entre un jeune Californien du XXIe siècle et une fillette allemande des années 1940, rien de commun si ce n'est le sang. Pourtant, de l'arrière-grand-mère au petit garçon, chaque génération subit les séismes politiques ou intimes déclenchés par la génération précédente. Monstrueuses ou drôles, attachantes ou désespérées, les voix de Sol, Randall, Sadie et Kristina - des enfants de six ans dont chacun est le parent du précédent - racontent, au cours d'une marche à rebours vertigineuse, la violence du monde qui est le nôtre, de San Francisco à Munich, de Haïfa à Toronto et New York. Quel que soit le dieu vers lequel on se tourne, quelle que soit l'époque où l'on vit, l'homme a toujours le dernier mot, et avec lui la barbarie. C'est contre elle pourtant que s'élève ce roman éblouissant où, avec amour, avec rage, Nancy Huston célèbre la mémoire, la fidélité, la résistance et la musique comme alternatives au mensonge.

Comme souvent lorsque j'aime un auteur, j'achète les yeux fermés, sans même lire la quatrième de couverture, pour savourer entièrement le plaisir de me laisser surprendre.

Il s'agit d'un roman "mille-feuilles" où quatre générations se racontent enfant, évoquent une période qui explique ce qu'il sont aujourd'hui et donc ce qu'ils seront adultes, parents. Sol, le petit garçon d'aujourd'hui, fort détestable (mais décrit avec subtilité, intelligence, nuances) débute le récit et c'est son arrière grand-mère qui va le clore.

L'histoire de chaque personnage façonne l'histoire de sa descendance, les sentiments sont violents et les destins des personnages marqués par le poids familial: il s'agit de la transmission de la petite histoire imbriquée étroitement dans la grande histoire. 

Je me suis laissée emporter mais j'aurais voulu presque lire le récit dans le sens inverse, mon cerveau ne doit pas fonctionner avec évidence dans ce sens! Alors, emportée par les mots, par l'écriture et le récit de Nancy Huston, je pense relire très bientôt ce roman, moi qui ne parviens jamais à ouvrir deux fois le même livre

Voir les commentaires

J'ai rendez-vous avec Deuz'

24 Octobre 2011, 18:55pm

Publié par Alice

                                                             rv1-pola.jpg

 

Après une nuit de contractions (plus mentales que physiques), nous avions rendez-vous avec l'obstétricien.

Plusieurs paramètres sont de nouveau réunis:

- Ventre haut

- Bébé bien portant et à l'étroit

- Col archi fermé

- Bassin toujours limite

= ZERO prise de risque.

Mon Deuz' pointera son nez le 4 au matin, je rentre à "la maison des bébés" le 3 à 16h30 pour une césarienne.

 

On s'est vraiment laissés surprendre sur ce coup là :

  • Tellement que L'Epoux nous a retrouvé encore un prénom qu'il n'avait pourtant pas validé il y a quelques mois.
  • Tellement que je suis à deux doigts de changer d'avis mais que je me sens plus indécise que jamais.

Je vous laisse imaginer à quel point le planning est chargé d'ici là car rien n'est prêt: les anniversaires sont à organiser, les valises à préparer, les cadeaux à commander/emballer, un rendez-vous boulot à honorer après avoir corrigé encore 70 dissertations, croiser les doigts pour que coiffeuse, esthéticienne, sage-femme en piscine puissent me trouver un nouveau créneau, et surtout, surtout ne pas cogiter !

 

                                                       RV2-pola.jpg

Voir les commentaires

Le premier goûter d'anniversaire

23 Octobre 2011, 06:26am

Publié par Alice

anniv-pola

Le Pouic est né en novembre : les copains seront donc toujours présents dans la maison (et non pas partis en vacances, comme les parents chanceux d'enfants nés en période estivale) si nous organisons une fête.

 

Alors hier, invité à son premier anniversaire, et moi à prendre le thé avec mes copines, j'ai donc consciencieusement pris des notes :

- Mon fils est le premier à adhérer à la fête : premier et dernier à table pour chiper gâteaux et bonbons, chanter à tue-tête, embrasser. Chapeau, ballons, activités diverses. Il participe. Donc à moi d'organiser!

- Les copains peuvent venir avec des cadeaux que l'on n'aurait jamais achetés : Le pyjama Cars, et mon propre fils est arrivé avec un escargot (vivant) dans une boite. Dans ce cas, bien se dire que c'est son anniversaire et ne pas lui entamer sa joie en les cachant tout de suite.

- Entres mamans, même si ce sont mes copines, nous n'avons pas du tout la même évaluation du mot "sage". Si donc certains enfants se sont, parait-il, montrés très sages lors de ce goûter, moi je redoute qu'ils renversent aussi leur verre de jus d'orange dans mes escaliers en coco, qu'ils montent dans les chambres avec leur gâteau fondant au chocolat et qu'ils jouent à se bousculer violemment, tout ça avec sagesse. Mais je ne les blâme pas, je suppose que ces moment entre enfants leur permettent à elles, justement, de ne pas surveiller leurs enfants et je ferais sûrement pareil.

- Cinq garçons ensemble, ça fait du bruit. Les maisons ne sont pas extensibles, il faut donc accepter qu'ils envahissent aussi la chambre. Et donc accepter de ne pas regarder ce qu'ils y font même si on entend hurlements de joie, rires à gorges déployées et pleurs, inévitablement après 10 minutes.

- Cinq garçons ensemble, ça aime que ça bouge, que ça déménage même. Ma copine a du adorer retrouver l'intégralité de la chambre de son fils dans la salle de bains. 

- Si on a l'intelligence et le courage de prévoir des activités plus calmes, il faut bien les réfléchir: pas de peinture (parce qu'il faut inspecter les mains si l'un d'entre eux en a marre), pas de feutres (au risque de retrouver les murs décorés), des gommettes? pourquoi pas mais c'est l'effet confettis avec les papiers qui se dispersent dans la maison ne devra pas être des plus agréables dans les semaines/mois à venir.

Pourtant ! Pourtant...

Je crois que je suis en train de retenir la date de samedi prochain, de 16h à 18h pour fêter les trois ans de mon Pouic avec les mêmes amis. 15 jours avant d'accoucher. L'Epoux en vacances une semaine. Cela me semble réalisable. 

A présent, j'attends vos lumières de Mamans/ baby-sitters/ taties expérimentées pour me donner quelques conseils!

Voir les commentaires

Mon fils que j'aime à la folie

21 Octobre 2011, 13:11pm

Publié par Alice

                             boat-pola.jpg

 

Une fois la période capric(h)ieuse passée, me revoilà complètement gagatisante pour mon Pouic.

Je suis folle d'amour pour lui, ses mots me font craquer, sa manière de s'approprier nos calins en m'enlevant l'élastique et autre accessoire capillaire pour toucher mes cheveux, son regard plein d'amour quand on se retrouve, son rire complice, sa douceur, son odeur.

J'aime sa vivacité d'esprit, le fait qu'il soit sensible à mes petites intentions et me le fasse remarquer "Soupir, dans la voiture, Maman tu sais je t'aime". 

J'aime sa curiosité, son vocabulaire qu'il veut précis.

J'aime les histoires qu'il se raconte, nous raconte, ses velleités d'indépendance avec sa bande de potes, 

J'aime son manque de passivité face au monde qui nous entoure, que rien ne soit anodin.

J'aime qu'il me réveille de ma léthargie d'adulte en me faisant redécouvrir les escargots, les pissenlits, et la vie...

J'aime redécouvrir les personnes qui nous entourent à travers l'amour qu'ils lui portent,

J'aime sa façon de vouloir solutionner toujours (partir en vacances seul avec son père pendant que je range (?) et j'attends le petit frère),

J'aime aussi ses tentatives de manipulation toujours ingénieuses faute d'être plausibles (il s'est levé de son lit à 22h car ses doudoux l'ont réveillé).

J'aime son humour, ses blagues.

J'aime le raconter à son papa, le soir, m'apercevoir qu'il est aussi submergé par ses sentiments.

J'aime savoir que nous formons une famille où l'amour déborde, où la conscience de la préciosité de nos sentiments et de notre bonheur est vivace.

Rencontrer mon second petit garçon dans une poignée de jours me met dans un état d'impatience, de bonheur indescriptible quand je réalise à quel point l'amour transporte, transcende et remplit.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>