Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Lecture d'août (2)

24 Août 2013, 12:00pm

Publié par Alice

DSC08129.JPG

 

Le bruit des silences de V. GANS, Edition JC Lattès.

Lorraine est une femme divorcée, maman de deux ados. Fleuriste, elle reconnait lors d'un enterrement au cours duquel elle livre des fleurs, son amoureux d'enfance. Son coeur de femme bat de nouveau pour un homme marié bien pleutre.

Parallèelement à cette histoire principale, les histoires de coeur pleuvent (celle de sa soeur qui est sous le joug d'un pervers dominateur, celle de sa grand-mère qui ne parle plus depuis le jour où 40 ans auparavant, elle a reçu un tableau et une lettre, celle de sa fille, de ses parents, de son fils). Un roman ancré dans notre époque : Ladi Gaga, Iphone, Meetic, Mac Do pour rendre l'histoire plus réelle?

Vous aimez Katherine Pancol? Alors les thèmes sont communs avec ses oeuvres mais rien n'est vraiment crédible, dans aucune des histoires. L'écriture est très moyenne, faite de poncifs, de maladresses. Je ne sais pas pourquoi mais la couverture fleurie du roman m'avait vraiment séduite. 

Une lecture de plage, rien de plus.

3.5/10

 

 DSC08127.JPG

Une femme nue, tome 1 et 2, Etienne Davodeau, Futuropolis.

Profitant d'une visite à la médiathèque sans les Blonds, j'ai longuement discuté avec la bibliothécaire pour me faire conseiller de nouvelles BD;

Quel bel album que celui-ci!

L'album débute par le récit d'un homme qui explique à ses amis, réunis autour d'une table ce qu'il sait de l'escapade d'une femme de 40 ans, mère de famille, qui est leur amie. Les récits se succèdent, les conteurs également tandis que la fille ainée, Morgane, 16 ans, s'occupe en même temps de ses deux jeunes frères. Durant les deux tomes, on se demande ce qu'il est advenu de la femme, Lolo. Progressivement, on apprend que quelque chose de tragique est arrivé. Tout nous incite à y penser: Lolo est partie sans argent, dort dans la rue, rencontre des personnes peu recommandables, son époux (looser) et alcoolique s'occupe mal de ses enfants, aussi mal d'eux qu'il s'occupait de sa femme.

A travers les récits, les expériences, les ressentis de ceux qui l'aiment on découvre une femme qui s'ouvre, reprend goût à la vie, à la sensation du soleil sur sa peau, qui renait en tant que femme, qui (ré)apprend les vertus du dialogue et de la communication.

C'est une belle histoire, très touchante. Les héros n'ont rien d'extraordinaire, ils ressemblent à vous/moi/ma voisine, mais il règne une atmosphère bien particulère dans cet album.

"Je suis certain qu'elle n'avait rien prémédité.
Rappelez-vous. C'était il y a presque trois semaines, début octobre.
C'était une de ces journées parfaites, envahies de lumière tiède.
La voilà donc seule sur cette plage.

C'est peut-être idiot, mais c'est nouveau pour elle, cette solitude, cette indépendance ...... cette vacance."

8.5/10

 

DSC00090.JPG

 

Opale, de Stéphane Lefebvre, Les nouveaux auteurs, Horcol (existe à présent en Livre de poche)

Ce thriller et premier roman a remporté le prix du polar VSD 2009.

Robin Mésange, journaliste dans le canard local de Boulogne assiste à un suicide (un homme se jette de la falaise) alors qu'il prenait des photos d'une tempête sur la côte.

Voulant utiliser le fait divers pour rédiger un article, il découvre, en agrandissant les photos, un détail étrange qui le mène au commissariat.

Robin mènera l'enquête tout au long du livre. 

Résumé ainsi, rien ne distingue ce roman d'un autre, et pourtant, Opale est différent car Robin est un héros excessivement touchant et drôle. Il tombe amoureux de la femme policier qui enquête sur le suicide. 

Une légère déception concernant la résolution de l'intrigue, comme souvent. Un peu tirée par les cheveux même si les toutes dernières pages laissent penser que Robin deviendrait peut être un héros récurrent pour ma grande joie...

" Une tache bleue et rouge venait de surgir au sommet du cap et d'y attirer mon oeil. A cet endroit, un peu en recul, entre les genévriers, passaient habituellement des moutons que le passage fréquent de randonneurs avait fini par apprivoiser.

Une brebis ? Bleue et rouge?

Une brebis punk?

Punk et kamikaze, à en juger par la proximité du vide.

instinctivement, j'activai le mode rafale et l'animal bascula dans le vide. Des zébrubres torturées s'enchaînèrent dans le ciel pour saluer ce saut. Je mitraillais. Le suicide d'un mouton, ça me vaudrait peut-être la une. Je zoomais à mi-falaise et la chute sembla ralentir. Mes rétines eurent le temps d'imprimer, de mémoriser et de transmettre la métamorphose avant que le corps disparaisse derrière les blocs de calcaire dans un déflagration assourdissante parfaitement synchrone.

Ce n'était pas des pattes, mais des bras et des jambes. Ce n'était pas un ovni excentrique, mais des fringues avec un mec dedans."

9/10

 

Commenter cet article

Nanou 25/08/2013 07:36


J'ai hate de voir le film tiré de ces 2 bd. Film qui sortira le 22 janvier 2014. Les bd de Davodeau ne laissent jamais indifférents. On aime ou on n'aime pas... Une payse.

Alice 08/09/2013 15:28



Ha oui? un film? cela devrait être chouette. Je suis curieuse de savoir quelle actrice a été choisie



anyuka 24/08/2013 15:24


Oh mince, moi aussi j'étais attirée par la jolie couv de Valérie Gans, du coup un peu moins maintenant...


Et j'adore Etienne Davodeau, et sa "Lulu" ne fait pas exception ;-) !

Alice 08/09/2013 15:26



Je me remets à la BD bien conseillée par la bibliothécaire,


je viens de finir Aya et j'ai beaucoup aimé