Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Articles avec #alice et zaza du lundi

Les musiques de ma vie

29 Février 2016, 17:08pm

Publié par Alice

(Ce post est bourré le liens musicaux)

(Ce post est bourré le liens musicaux)

Enfant, je me laissais bercer des heures durant par la voix de Julien Clerc, j'étais Emilie, je rêvais de voler nuit, de partir voir le soleil.

De musique d'adultes, je n'en ai aucun souvenir, peut-être que mes parents n'en écoutaient pas beaucoup. Si, il y avait l'opéra que mon grand père écoutait tellement fort que les vocalises de Maria Callas et Pavarotti traversaient les murs de son bureau si chaleureux pour entrer dans notre maison si froide. J'ai même choisi cette merveille de chanson pour accompagner mon mariage, comme un ultime clin d'oeil à ce papi décédé quelques semaines avant la cérémonie religieuse d'échange de nos alliances.

Ha si, lorsque je creuse un peu dans les tréfonds de ma mémoire, je retrouve aussi un souvenir et une sensation, lovée dans les fauteuils d'une voiture dont je pensais qu'elle volait sitôt que je m'endormais, un air de Lionel Richie que je trouvais si merveilleusement triste;

Et puis l'entrée au collège, les premières boums, le premier slow, et ce 45 tours que je garde encore précieusement, offert par ma super meilleure amie de toujours, et le baiser échangé avec L'Epoux.

Je traverse les modes et les années collège/lycée, passant du jean "neige" au cuir aviateur, découvrant par le biais d'un abonnement au disque du mois, Dire Straits et son Brothers in Arms si mélancolique, ou Police. On ne parlait pas vraiment musique, on n'en écoutait toujours pas vraiment préférant les répétitions assez inaudibles des balbutiements musicaux des copains dans les garages des parents.

Mes années fac sont surtout marquées par l'omniprésence de la radio : France Inter, France Culture, sans cesse, nuit et jour. Bien sûr, j'ai en tête des musiques écoutées mille milliards de fois sans lassitude, correspondant à des moments importants de ma vie de femme naissante : Le vent l'emportera, Ne me quitte pas interprété par Nina Simone, enregistré autant de fois que la face A de ma cassette le permettait, un album de Barbara, redoutable remède à ma mélancolie de stagiaire en Espagne.

De rencontres en séparations, je découvre le jazz et Pat Metheny, Richard Bona et Bobby Mac Ferrin, Rickie Lee Jones... et la musique classique. Satie, Chopin me transportent. Mon histoire familiale est parsemée de souvenirs musicaux : les concerts de Sebastien Tellier auxquels j'ai assisté enceinte d'Octave, puis d'Ernest, ce festival dans les champs, des vidéos mises en musique) ces chansons que nous aimons tous, mais dont nous espérons que les enfants n'ont pas retenu les paroles ("le bronzage de tes fesses dessine un coeur vulgaire mais beau comme notre amour") et L'Epoux, ex-disquaire, qui a toujours un titre à me faire écouter, à partager, à découvrir.

Ma playlist sur Deezer s'etoffe peu à peu, au gré des humeurs, des souvenirs et des découvertes. La musique est partout dans notre vie, on se déclare des choses en fredonnant (T'es belle) (La famille Ronchonchon), elle crée notre histoire collective et individuelle ; on se la raconte, comme une anecdote, un souvenir que l'on transmettrait...

Zoup et son Loustique rythment leur vie en musique

MHF est une grande mélomane, même si le chouchou de ses oreilles, c'est Etienne (Daho)

Ptisa a choisi de nous faire entendre Paul Mac Cartney

Mamie Dany craque pour Julien (Clerc), le beau et talentueux !

Wondermômes est Goldman addict forever et nous fait découvrir sa sélection

DameVivie craque pour Calogero

Zaza écoute parfois des chansons sexistes

VirginieB se souvient des titres qui ont marqué ses années d'adolescence 

Maman Calimero a une toute petite minette aux goûts musicaux très affirmés

 

Aujourd'hui vous trouverez les participations sur le groupe FB des Lundis à deux, celles de la semaine dernière seront ajoutées dans la soirée en bas du post

Et pour mars? que se passera-t-il chez Zaza et chez vous aussi?

Carnaval le 7

La vaisselle le 14

Le printemps le 21

La maison ou l'appart de nos rêves le 28,

 

Voir les commentaires

Et la vie sans télé?

22 Février 2016, 05:45am

Publié par Alice

Et la vie sans télé?

On a une télé, une très grande télé. Nous recevons les chaines TNT et sommes abonnés à Canal plus.

Pourtant, plus encore depuis que je suis Maman, je refuse le visionnage passif, le bruit de fond, les images incessantes. Donc la télévision n'est jamais allumée par hasard : ce sont les Zouzous du matin ou le truc du zoo en fin de journée sur France 5 aussi.

Avec L'Epoux, on s'assoit pour regarder un programme (le soir c'est-à-dire un film ou un reportage sur Canal) mais jamais on ne "tombe" par hasard sur quelque chose en présence des enfants.

Ils n'ont jamais vu un journal télé (et heureusement), Octave se cache les yeux et nous demande très rapidement de changer de chaîne s'il redescend le soir et voit le pictogramme "moins de 10 ans" affiché.

Mais évidemment le revers de la médaille, vous vous en doutez, c'est qu'ils sont très curieux de la "vraie télé", et surtout des publicités quand ils sont ailleurs, chez les grand-parents, ou quand ils attendent que Koh Lanta reprenne entre deux heures de pub (ou l'inverse que la publicité reprenne après 5 minutes de Koh Lanta). Ha oui, cette émission là, impossible d'y échapper et c'est la seule que l'on regarde en famille.

Je suis toujours très étonnée quand ils me parlent de Chocapic ou de Lustucru quand je leur sers (ce que j'appelle) des céréales ou des gnocchis. 

Pourtant, même s'ils ne portent pas de slips Cars ou de cartables Star Wars, je sais que ma lutte sera un jour vaine... alors je tente de les éduquer, les mettre en garde contre le caractère fallacieux, mensonger des publicités, tout autant que des dangers de cette société de surconsommation.

Bon, et sinon, à la télé, dites, je loupe quoi? Qu'est-ce qui est vraiment chouette en ce moment?

Vous l'aurez compris, au programme ce lundi, c'est la télé !

Chez MHF la télé ne diffuse que du sport, ou presque, mais par pour elle

Ptisa évoque son émission favorite: La grande librairie 

Mamie Dany aime regarder les jeux à la tv et son Chat, Grizy aussi manifestement !

SwettyLux aime ces moments tranquilles, seule devant la télé, même si pour elle, c'est souvent séries sur pc

Anuyka nous raconte ses habitudes télévisuelles et choisies

Despe, la reine de la série, nous dit lesquelles elle ne loupe pas en ce moment

DameVivie  dévoile sa sélection hétéroclite

Wondermômes      raconte Once Upon a time       

Zaza se demande ce que va devenir notre cher râteau

Maman Calimero évoque les séries qu'elle suit, notamment Revenge

MamySoren commence à apprécier l'univers des séries

Pilisi craque pour "Scènes de ménage"

Maripolmi aime la télé aux programmes choisis

La semaine dernière, c'était Déco chez les blogueuses du lundi

et la semaine prochaine, chez Zaza et chez moi, il sera question de chanson? qui écoutez-vous? quels titres, quels chanteurs rythment votre vie

 

 

Voir les commentaires

Décorer dans les détails

15 Février 2016, 10:55am

Publié par Alice

J'adorerais avoir une maison rangée, organisée, et pourquoi épurée.

J'adorerais avoir un grand tapis douillet dans le salon,

J'adorerais enduire les briques de la cheminée de je ne sais quoi pour la rendre plus moderne,

 

J'ai le projet de vider leurs chambres de tous ces jouets auxquels ils ne jouent pas (c'est-à-dire tous), de faire poser une cuisine aménagée et de virer la baignoire pour installer une douche,

 

Je rêve d'une extension à la cuisine parce que c'est sûr, on ne pourra pas être quatre, dont deux ados, autour de la table,

Je rêve aussi de virer le carrelage glissant dans le jardin ( qui est le même que celui du rez-de-chaussée de la maison) pour un revêtement plus esthétique et moins dangereux,

 

Entre désirs et réalité, la décoration est plutôt anarchique, aléatoire, inégale avec de jolis coins, des détails qui me plaisent mais un ensemble disparate de tas de livres, de papiers, jouets, vêtements, disposés partout dans la maison.

 

Je n'envie pas certains blogs où la vie domestique semble idéalement figée dans une décoration parfaitement tendance (le scandinave a le vent en poupe me semble-t-il). J'admire, mais je sais que cette décoration, ces univers si léchés ne seront jamais pour moi, pour nous parce que finalement ils ne correspondent pas aux cris des Blonds, à ces bagarres de coussins, aux dessins sur les murs d'Ernest, à ces piles de vêtements qui attendent d'être rangés...

 

Et chez vous, la décoration, c'est une grande passion?

Chez Swettylux c'est vintage bidouillé main

Pour MHF c'est rouge/blanc/bois

Ptisa crée, fabrique et tente d'optimiser les espaces

tOrtue a une superbe déco à base de ... tortues !

Despe a des idées plein la tête.

DameVivie crée des décos de fête

Labonoccaz rêve de zen attitude

Mamy Soren craque pour le shabby (et je découvre le mot)

Mamie Dany accumule et mélange les genres

Pour Wondermomes, c'est scandinave

Zaza est l'ambassadrice du joli vintage

Zoup organise ses rêves pour sa maison à venir

 

C'est le thème de ce lundi chez Zaza et chez moi. Pour retrouver les autres participations, c'est sur le groupe FB, en attendant la mise à jour du post, comme celle de lundi dernier à propos d'amour

Décorer dans les détails
Décorer dans les détails
Décorer dans les détails

Voir les commentaires

C'est quoi l'amour?

8 Février 2016, 13:28pm

Publié par Alice

C'est quoi l'amour?

Les amoureuses, l'amour... ce sont des sujets que l'on n'a pas le droit d'évoquer avec les Blonds. Ça rougit, s’énerve, dément... et puis ça botte en touche ! "C'est Maman mon amoureuse".

Pourtant l'amour parental, je ne me souvenais pas vraiment à quoi ça ressemblait : mes parents ont divorcé alors que j'avais une dizaine d'années, et évidemment si la séparation s'est imposée c'est que l'harmonie n'était plus au rendez-vous.

Et moi? J'ai longtemps juré que jamais je ne me marierai. J'ai eu un enfant, et j'ai vite été froissée par le fait de ne pas porter son nom, l'impression (sociale) de ne pas former une famille, un tout, avec une identification nominative commune. Nous nous sommes mariés et nous en aimons l'idée.

Et l'amour dans tout ça? 

J'ai aimé celui qui allait devenir mon mari (plus de 20 ans plus tard) très vite. Malgré le fait que nous nous soyons perdus de vue deux fois et longtemps, il a toujours eu une place à part dans mon coeur.

Nous nous sommes retrouvés à 30 ans. Comme une évidence qu'il a fallu accepter. Et puis, les enfants sont nés et grandissent. Nous sommes tellement différents l'un et l'autre, dans nos amitiés, nos passions... que je me suis demandée ce qui pourrait faire notre quotidien commun quand les enfants seraient grands.

Et puis, le creux de la vague, une distance. Des agacements. Le nombril, le sien, le mien, que l'on regarde exclusivement, oubliant qu'il est lié à celui de l'autre. Les agacements, les silences et les incompréhensions que l'on ne cherche pas non plus à verbaliser. Et puis, la peur de vieillir, de cette vie dans laquelle on ne se voit plus vraiment, les questionnements liés aux virages de la quarantaine, et cette sensation qu'il "faut que ça change".

La lame de fond a balayé son lot d'émotions négatives, de sentiments incompris, et de personnes néfastes. La place est nette et le quotidien redessine un paysage serein, harmonieux et volontaire.

Je ne comprenais pas avec mes tripes ce qu'était une crise de couple. Je l'ai vécue. J'ai pris des dizaines de cheveux blancs mais surtout de précieuses années de sagesse en quelques mois.

Aujourd'hui nous avons vécu la révélation de cette évidence, la même qui nous a fait nous embrasser un samedi d'octobre, à nos 12 ou 13 ans à la boum de ma meilleure amie (qui l'est toujours).

Je n'ai jamais été aussi heureuse dans les bras de L'Epoux, je n'ai jamais autant savouré le bonheur de l'aimer et d'être aussi aimée en retour. Je n'aurais jamais cru que je pourrais être aussi épanouie et comblée avec un homme. Il aura fallu que nous souffrions ensemble, à cause de l'autre, que nous ayons mal en même temps, l'un avec l'autre pour que je comprenne que je ne savais pas ce qu'était réellement l'amour avant mes 40 ans.

 

Aujourd'hui, vous l'aurez compris, place à l'amour  ! On se retrouve sur le groupe FB pour découvrir les autres participations?

Les blablas de Bouba a fêté 10 ans d'amour

Swettylux est touchante avec toutes ses contradictions (de femme enceinte?)

tOrtue évoque ses 46 de mariage ; qui dit mieux ? !

Maripolmi ajoute la musique à nos mots

Arlette évoque son amour de la vie, des enfants...

Pilisi évoque les efforts qu'elle faits pour modeler son corps avec un programme rigoureux aux résultats probants !

Labonoccaz lance un appel à Cupidon

Anuyka élude le mot "amour" pour évoquer ses petits copains, la compassion, tendresse...

Mamie Dany partage un magnifique poème de Victor Hugo

Ptisa évoque la vérité mais surtout la psychologie pensitive comme force de vie

Zaza a prévu un champagne dégusté là haut sur la colline

Wondermomes nous raconte un très bel et très émouvant amour, celui de ses parents

MHF apprend à sortir de sa réserve pour verbaliser ses sentiments

DameVivie a trouvé l'amour il y a 30 ans

Et au programme en février chez Zaza et chez moi :

 Le 15, la décoration (vintage, moderne, DIY ou minimaliste), sur quelle tendance surfez-vous?
Le 22 on parlera télévision, vous regardez quoi et nous conseillez quoi?
Et le 29, place à la chanson, quels sont les chanteurs ou titres qui accompagnent votre vie?

 

Voir les commentaires

Travailler oui mais

1 Février 2016, 07:12am

Publié par Alice

Travailler oui mais

J'aime mon boulot, et peut-être plus encore, la mission pour laquelle j'oeuvre chaque jour : permettre à des jeunes, éloignés du marché de l'emploi (et des facilités de la richesse), d'accéder à une formation et à un boulot.

Depuis cinq ans, le fait qu'il faille prouver, chaque année, aux politiques (et médias) que nous remplissons nos objectifs, m'use. Ce sentiment de non-reconnaissance, l'épuisement lié à la lutte, les conditions de travail qui se dégradent (faire plus avec moins de moyens, des stagiaires qui n'ont pas pris conscience de l'enjeu), font que je pense de plus en plus régulièrement à un "après".

Qu'ai-je envie de faire? Enseigner? J'aspire quelquefois à un boulot qui me mette moins sur le devant de la scène, un job dans lequel je n'aurais plus besoin d'être le coach, de dynamiser un groupe. Et puis ces heures passées à corriger/préparer, à devoir faire garder les Blonds le week-end y compris, quand L'Epoux bosse (soit un week-end sur deux)

J'aimerais aussi trouver dans mon quotidien plus d'épanouissement intellectuel, plus d'échanges de qualité ou de recherches littéraires. (Vous avais-je dit que la classe que je gère la majorité du temps prépare les concours de la sécurité - gendarmerie, police, pénitentiaire - et que pour le moment, ce qui les caractérise n'est pas leur humanisme et leur ouverture d'esprit).

J'ai le sentiment que plus le temps passe, plus j'ai les doigts qui s'impatientent d'écrire. Ecrire quoi? des articles ? un roman? une nouvelle? Si j'en ai toujours eu l'idée, j'avoue que cela devient une réalité plus envisageable à présent, même si la confiance en moi, en mes capacités nuisent fortement à ma mise en oeuvre de ce projet.

Voilà, j'ai donc toujours 18 ans, je cherche toujours une orientation...

 

Wondermomes évoque le sens et la reconnaissance du travail effectué

VirginieB a, sur son bureau, une belle liste de choses à faire.

tOrtue a réalisé son rêve: devenir maîtresse, photos à l'appui !

Anuyka liste ses rêves professionnels, son billet est génial !

MHF raconte son travail et son engagement, avec la chance d'être bien entourée

Ptisa évoque aussi le sens que l'on donne à son travail, et son post donne envie de lire le magazine Flow

Mamie Dany, retraitée, évoque sa carrière

Zaza s'interroge sur le métier, pas le boulot, qu'elle aimerait exercer

Maripolmi s'interroge...

Avec Zaza, pour février, voici les thèmes que l'on vous a concotés :

Le 1 février: le travail : celui de nos rêves, celui que l'on espère, celui dont on ne veut plus...

Le 8 février, l'amour ! (Saint Valentin oblige)

Le 15, la décoration (vintage, moderne, DIY ou minimaliste), sur quelle tendance surfez-vous?

Le 22 on parlera télévision, vous regardez quoi et nous conseillez quoi?

Et le 29, place à la chanson, quels sont les chanteurs ou titres qui accompagnent votre vie?

 

On peut aussi se retrouver sur notre groupe Facebook

 

Et la semaine dernière, les cartes de voeux étaient à l'honneur.

Voir les commentaires

Les cartes de voeux, version 2016

25 Janvier 2016, 07:47am

Publié par Alice

Les cartes de voeux, version 2016
Les cartes de voeux, version 2016

Elles ne sont pas envoyées, enfin dans l'urgence, seule une vingtaine est partie samedi. Mais elles sont faites, les séances de pose derrière l'objectif sont terminées.

Cette année, c'est inédit : nous serons quatre sur le carton.

Depuis que les Blonds sont nés, cette tradition est devenue incontournable même si j'ai souvent perdu patience en tentant de capturer le moment. 2013, 2014,en 2015 , quelle émotion de les voir encore sur les pêle-mêle des amis, de la famille. Ils ont grandi et je ne me souviens plus des bébés qu'ils ont été ...

Cette année les cartes seront rondes ou carrées, avec des souhaits d'amour.

Pour nous c'est important de vraiment souhaiter de belles choses à ceux que l'on apprécie. Alors on fait perdurer la tradition...

Et vous les cartes de voeux?

Pour MHF ne louperait sous aucun prétexte l'occasion de recevoir et envoyer des cartes

Ptisa réalise aussi de belles cartes "home made"

tOrtue reçoit en fin et en début d'année un nombre impressionnant de cartes

Wondermomes s'interroge sur cette tradition des voeux manuscrits, qui tombe en désuétude

Despe a deux modèles sublimes pour les illustrer

Arlette en reçoit toute autant qu'elle en envoie !

Mamie Dany fête le Lapinou Year !

Pilisi écrit des "veux" rigolos, et s'agace un peu de tous ceux partagés avec des inconnus

 

 

 

Avec Zaza, pour février, voici les thèmes que l'on vous a concotés :

Le 1 février: le travail : celui de nos rêves, celui que l'on espère, celui dont on ne veut plus...

Le 8 février, l'amour ! (Saint Valentin oblige)

Le 15, la décoration (vintage, moderne, DIY ou minimaliste), sur quelle tendance surfez-vous?

Le 22 on parlera télévision, vous regardez quoi et nous conseillez quoi?

Et le 29, place à la chanson, quels sont les chanteurs ou titres qui accompagnent votre vie?

 

On peut aussi se retrouver sur notre groupe Facebook

 

Voir les commentaires

Avec une fève, de la frangipane mais sans galette !

18 Janvier 2016, 06:00am

Publié par Alice

Avec une fève, de la frangipane mais sans galette !
Avec une fève, de la frangipane mais sans galette !

J'ADORE la galette mais mon pèse-personne beaucoup moins.

Les Blonds ADORENT trouver la fève mais n'ADORENT pas la galette (enfin l'un des deux car mon Octave est presque plus gourmand que moi, et ce n'est pas peu dire...)

Donc en janvier, tous les gâteaux cachent une fève (voire deux). Mais si tous tournent autour du thème de la frangipane, rares sont les "vraies" galettes que l'on déguste à la maison.

Et là j'ai tenté une recette qui connait un franc succès.

- 4 pommes

- 1 jus de citron

- 3 oeufs

- 80 grammes de frangipane et 40 gr de poudre d'amandes

- 30 grammes de maïzena

- 100 grammes de farine (j'ai utilisé une farine bio aux 5 céréales et la couleur et le goût du gâteau s'en ressentent)

- 100 grammes de beurre fondu

- 1 sachet de levure

- 20 grammes de sucre vanillé

- 2 cuillères à soupe d'Amaretto

- un sachet d'amandes effilées

 

Première étape : Peler et couper les pommes en petits cubes. Je les fais revenir et fondre dans une poele avec une noisette de beurre demi-sel. Ensuite je saupoudre de sucre vanillé et presse le jus d'un citron. Je couvre et laisse cuire 10 minutes à feu très doux.

Avec une fève, de la frangipane mais sans galette !

Ensuite, je mélange beurre, farine, sucres, oeufs, frangipane, amandes, amaretto, levure et maïzena.

Je beurre et farine un moule à gâteau. Je parsème le fond d'amandes effilées et verse l'appareil avec une fèce dedans, bien sûr.

Ensuite je laisse cuire à 180°c pendant 40 minutes.

C'est délicieux. 

 

 

Et vous, alors, la galette c'est dans la tradition la plus pure? Vous la faites vous-mêmes ou votre pâtissier est le roi incontesté en la matière?

Aujourd'hui, lundi, vous l'aurez compris, on se régale !

 

La semaine dernière il était question de détox et nous étions nombreuses au rendez-vous, et il y a plein de recettes qui semblent délicieuses !

Sans oublier le rendez-vous que vous pouvez retrouver sur Facebook

 

Voir les commentaires

La soupe : la détox 2016

11 Janvier 2016, 06:00am

Publié par Alice

La soupe :  la détox 2016

En général, pas d'excès démesurés pour les fêtes ici. On mange bien mais pas forcément beaucoup. A vrai dire, souvent après l'apéro je suis calée.

J'ai certes abusé sur le champagne, le vin, me suis plus que resservie en foie gras, mais sur deux ou trois repas, pas plus.

Quant aux Blonds, ils ont sûrement abusé de coquillettes (les repas avec les enfants des copains sont souvent des variantes de pâtes carbonara, lasagnes, bolognaises...) et de chocolats.

Alors, on reprend les bonnes habitudes, et coup de bol (ha ha ha), mes trois mecs adorent les soupes; moi non, ce qui freine un peu l’inventivité de mes recettes.

Evidemment il y la traditionnelle aux légumes (pommes de terre, carottes, poireaux), celle aux courgettes et pommes de terre kiri, celles aux carottes et potiron avec comté, parsemée de curry.

Après, j'avoue ne pas avoir des dizaines de variantes en tête. Pourtant c'est toujours avec le même bonheur que les Blonds accueillent le bol de soupe dans leur assiette, les minuscules bouts de pain coupés et coulés, le gruyère ou parmesan râpé et saupoudré.

Donc je lance un appel aux recettes de soupe pour ce rendez-vous du lundi dont la DETOX est le thème ! 

Swettyux mange léger en attendant bébé, mais le chocolat est toujours au menu !

Labonoccaz abuse de soupes, de sport et prend soin de sa peau !

Cha reprend les chemins du lundi et des soupes, avec un bébé attendu

Ptisa est adepte du jus de citron dans l'eau tiède et bien sûr des soupes

tOrtue multiplie les repas légumes et crudités

MHF a cessé le thé au profit du Rooïbos et des tisanes et l'effet est là !

Pilisi a mis la soupe au menu, avec bonheur

Mamy Soren a trop de tentations entre crêpes et galettes. Elle verra en mars pour la détox!

Despe s'offre une petite semaine de chrono nutrition 

Wondermômes réequilibre même si janvier est synonyme de galettes

Mesmotsdoubs nous offre une recette de soupe au fenouil

 

Et je vous laisse lire les commentaires bourrés de bonnes idées recette !

La semaine prochaine, nous laisserons loin derrière nous la légèreté pour savourer la galette des Rois chez Zaza et ici : traditionnelle ou améliorée? maison? et la couronne?

Et la semaine dernière nous étions nombreuses à évoquer les bonnes résolutions;

Voir les commentaires

Des résolutions en vrac

4 Janvier 2016, 06:00am

Publié par Alice

Des résolutions en vrac

Comme j'aime ces débuts d'année où l'on remet les compteurs à zéro, comme si portés par l'espoir du nouveau chiffre, tout deviendrait - enfin - possible.

Vous voulez que je vous avoue quelque chose? j'y crois chaque année avec la même candeur !

 

* Dépasser mes angoisses et ne pas laisser les noeuds se faire *

* Retourner à la piscine malgré le vent et la pluie (et le froid) *

* Perdre 10 kilos *

* Décorer la maison avec la même rapidité et énergie avec laquelle j'ai décoré notre chambre *

* Poursuivre ma lutte contre la procrastination *

* Terminer les mois en positif sur mon compte en banque *

* Ecouter de la musique tous les jours, comme une formule magique qui procure du bonheur *

* Me montrer plus patiente avec les Blonds *

* Etre une compagne attentive et à l'écoute *

* Manger mieux et cuisiner davantage *

* Penser à ma reconversion professionnelle *

* Ranger / organiser le bazar ambiant *

* Ne pas oublier d'avoir une vie amicale vivante malgré les horaires de L’Époux, les copies et les Blonds souvent surexcités *

* Mettre à jour totalement vos participations des Lundis à deux *

* Ne rien toucher à ce qui va très bien, sauf pour amélioration : notre amour, L’Époux et moi, les moments privilégiés avec les amies, les copains, la famille... *

 

Je crois que cette liste pourrait s'allonger à l'infini... parce que finalement, le "boulot" de toute une vie c'est d'être mieux dans son quotidien, avec ceux qui nous accompagnent, et surtout avec soi-même, non?

 

Pour Wondermomes les résolutions se prennent aussi bien pour le blog que pour sa vie personnelle et familiale.

VirginieB promet de bientôt prendre ses résolutions, mais à mon avis, elles sont déjà là et bonnes!

Swettylux a mis la barre haute l'an passé avec la maison trouvée et le bébé qui pousse..Cette année elles sont encore remplies de beaux projets et d'amour !

Ptisa compte éclaircir même si c'est rude ... l'année qui s'annonce sera celle de l'apaisement, espérons le !

tOrtue espère le sommeil, l'apaisement et pourquoi pas l'allègement ?!

MHF regrette que les projets de l'an passé ne se soient pas réalisés, et espère de l'allègement pour 2016

Labonoccaz prend la résolution de vivre et profiter, surtout loin des soucis !

Zaza a des résolutions pleines de sagesse et d'amour

Lesmissacouettes a décidé de profiter de tous les petits (et grands) bonheurs offerts par la vie.

Mesmotsdoubs nous offre quelques jolies recettes pour positiver et voir la vie plus douce.

Pilisi dresse un bilan positif des résolutions 2015, et dresse celles pour 2016 avec un joli message d'amour

Arlette n'a qu'un mot en tête : LOVE

Despe lutte contre les résolutions !

On se retrouve la semaine prochaine chez Zaza ou chez moi pour parler détox. Quels sont vos remèdes miracle après les excès des fêtes?

Voir les commentaires

La tradition des bilans

28 Décembre 2015, 06:00am

Publié par Alice

La tradition des bilans

Avant de prendre de nouvelles résolutions (qui seront inévitablement bonnes), j'aime dresser un bilan des 365 jours qui ont fait l'année passée.

2015 ou l'année du tournant.

Début janvier je faisais un vœu, ou une résolution, celle de vivre une année culturelle. Et 2015 l'a été avec une centaine de livres lus, la création d'un blog dédié à ces lectures. J'ai partagé ma passion des livres à la médiathèque de ma ville, avec d'autres lecteurs passionnés.

Il y a eu aussi pas mal de spectacles vus, et ma volonté d'écouter de nouveau de la musique s'est concrétisée avec un abonnement Deezer et le cadeau de Noël offert à L'Epoux, une enceinte bluetooth qui nous permet d'écouter ce que l'on veut dans la maison avec une simplicité déconcertante, c'est à-dire en cliquant sur notre téléphone.

J'ai photographié, peut-être moins et peut-être mieux, grâce à un reflex offert à mon anniversaire.

Je regarde à nouveau et depuis peu des films, délaissant les pages ou du moins, en lisant de manière plus raisonnable. Mon Grand Blond, Octave, semble d'ailleurs avoir pris la relève de la boulimie de lecture.

Et le reste?

Je suis une femme heureuse et je n'en avais peut-être pas autant conscience il y a un an. Très entourée d'amis, de la famille, de mes Blonds et aussi de leur père. Leur présence me porte d'une énergie vitale au quotidien.

Mon sentiment, vous savez, celui que j'évoque souvent, celui d'étouffer, se fait progressivement la malle, sans doute à mesure que les enfants grandissent. J'avais, sur le chemin de ma quarantaine, surement un peu oublié que L'Epoux pouvait être un allié contre cette oppression maternelle et domestique. J'ai eu le tort de souvent l'assimiler rapidement à une entrave supplémentaire alors que ce qui nous a re-réunis, il y a quasiment 10 ans, c'est cet amour léger, fait de mots et d'écoute, un amour grisant, tendre et attentif. Il ne fallait pas l'oublier et je ne l'oublierai plus.

Cette année, en 2015, je suis passée de "l'autre côté", je me sens être devenue une femme. Il y avait inconsciemment comme un cap psychologique à entrer dans la quatrième dizaine. Je veux mieux prendre soin de moi, de mon corps, de mes gros complexes. J'aspire à une vraie paix avec moi-même.

Je n'oublie pas non plus d'être bien dans mon présent, de ne pas angoisser par anticipation, regretter ce qui est passé. Professionnellement, ce n'est toujours pas très zen de se projeter mais j'ai posé des jalons autres, qui me mèneront je ne sais où, mais qui m'apportent un certain élan et une bonne pincée de confiance en moi.

Un bilan qui se veut résolument positif. Les pages se tournent et, on ne peut pas revenir en arrière pour changer ce que l'on n'a pas aimé ; alors autant avancer et accepter, s'accepter et tenter de comprendre pour ne pas reproduire ce qui ne nous rend manifestement pas plus heureux.

Pour SwettyLux, la tradition consiste essentiellement à être auprès de ceux qu'elle aime.

Despe multiplie les traditions : crèche, repas, cadeaux...

Ptisa renonce à quelques traditions festives pour un plaisir très musical !

Wondermomes a prévu un pique nique tranquille en famille

Zaza liste ses résolutions 2015 pour dresser un bilan très positif me semble-t-il !

Chez MHF il y a du blé, une crèche et un jour de l'an décalé avec 3 amis.

Pilisi fête plein de fois mais toujours avec ceux qu'elle aime et qui la gâtent drôlement

La semaine dernière il était question de menus de fêtes et le mois prochain, Zaza et moi vous proposons les thèmes suivants :

Le 4 janvier, évidemment il sera question de bonnes résolutions !

Le 11 on parlera détox, après les bons repas de fête, comment on reprend goût aux plats plus légers?

Le 18 on oubliera vite la détox pour parler de galette des Rois. C'est une tradition chez vous? A la frangipane? la pomme?

Et le 25, il sera grand temps d'envoyer les cartes de voeux... plus que quelques jours avant de les rédiger ! Vous en écrivez, vous?

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>