Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Série noire à l'abattoir, de B. Nuss

26 Février 2013, 18:57pm

Publié par Alice

SERIE-NOIRE.jpg

 

Quatrième de couverture: Nicolas Talberg est détective privé à Strasbourg. Il aime le whisky et les jolies femmes, partage le lit de sa secrétaire et semble tout droit sorti d’un roman de Chandler.

Un vendredi soir, il est engagé par une cliente particulière : une vieille dame qui sait tout de lui, et se présente comme… une sorcière ! Pour 1000 euros par jour (plus les frais), elle le lance à la poursuite des assassins d’un certain Thaddée Misowski.

Sa cliente l’a-t-elle envoûté ? Cette enquête de plus en plus risquée va le mener d’une secte d’illuminés jusqu’aux abattoirs chevalins du nord de Strasbourg. Autour de lui, les meurtres s’accumulent, les mystères s’épaississent, les menaces de mort deviennent pressantes et de curieuses douleurs le prennent dès qu’il s’éloigne de son devoir.

Ce polar efficace mêle une intrigue bien menée, une galerie de personnages étonnants et un féroce sens de l’humour.

Il vous ensorcellera !

 

Difficile de parler de ce roman policier qui, finalement, ne ressemble à aucun autre. Le ton est léger, voire même plutôt loufoque. Pas d'ambiance noire, mais sur un fond d'"Harry Potter", notre policier se fait mener par le bout du pied par une sorcière qui dirige, de loin, son enquête par des douleurs ou des plaisirs qu'elle génère selon ses humeurs.

Nicolas Talberg m'a été sympathique (ce qui est assez rare pour un héros de policier) : séducteur, bon vivant, maladroit, bon copain. Néanmoins l'intrigue n'est pas vraiment haletante, et même si l'histoire tient bien la route, les motivations de "la sorcière" m'ont semblé tout aussi peu crédibles que son personnage.

Voilà, Série noire à l'abattoir est léger, il ne glace pas les sangs, je n'ai pas été passionnée par l'histoire même si elle m'a semblé divertissante et "rigolote", ce n'est pas vraiment ce que j'attends non plus d'un polar.

En revanche, si vous connaissez Strasbourg, ce livre vous "parlera" d'autant plus parce qu'il est ancré dans cette ville où je ne suis, malheureusement, jamais allée.

Et finalement, lire ce roman en pleine affaire de la viande de cheval était assez "savoureux" !

 

J'ai lu ce livre, que je peux faire voyager si vous m'en faites la demande, dans le cadre de Masse critique de Babelio

Commenter cet article

catherine 28/02/2013 08:02


Strasbourg, bah oui ça ma parle... c'est ma Ville. je veux bien faire voyager ce livre mais pas tout de suite... Nous avons ENFIN vendu notre maison et devons la quitter pour le 15 mai. Nous
sommes donc en pleine recherche d'une location le temps de la construction de notre nouvelle maison. Une fois relogée je voudrais bien le lire. j'ai fais "ton roulé" la semaine dernière mais avec
mousse au chocolat : succès !!

Laurence-Lolotte 27/02/2013 17:41


Avis partagé ... je passe mon tour, il faut que je lise "Le confident" !!