Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Pouce !

16 Octobre 2014, 18:37pm

Publié par Alice

DIM7

 

Cela vous arrive vous d'avoir le sentiment d'être dans l'oeil du cyclone?

Je ne vois rien. Plus rien. Je me force à savourer mes relations aux autres alors que je les vis comme des entraves au bon fonctionnement de mon emploi du temps hyper chargé.

Reprendre pied.

Le matin, le réveil sonne il est 6h15. Si tôt oui, pour tenter de capturer mes 15 minutes de solitude, 30 si Ernest n'entend pas la porte de la salle de bains se fermer. Ensuite entre les pleurs pour se réveiller, cris, les petits déjeuners à préparer, les habits à faire enfiler, les hurlements pour entrer dans la voiture, les baisers qu'ils voudraient plus longs, les stratégies pour me garder encore un peu, j'ai le toc de celle qui consulte l'heure toutes les minutes. Je les dépose entre 8h20 et 8h30, je dois être à 8h40 dans mon bureau.

Je cours, j'accélère, glisse ma monnaie dans la machine à café pendant que je salue mes collègues et vais chercher la feuille d'émargement. Le café a coulé, d'autres trépignent en attendant que je le récupère et monte à mon bureau. Je salue. Mon bureau est partagé. On parle, échange. Pas le temps de consulter mes mails. Je file en cours. Mince j'ai oublié d'appeler pour programmer une intervention. Je m'agite, parcours 100 fois le U dans lequel sont assis mes stagiaires. Je corrige, crayon à la main, note, anime, explique, blague. J'ai chaud, personne ne veut ouvrir la fenêtre. Zut, je n'ai pas eu le temps de photocopier les textes. Je redescends. Remonte. On lit, on explique et rassure.

Pause. Enfin? non, j'échange les informations avec mes collègues, montre en mains. Un stagiaire frappe à la porte je sais que je n'aurais pas le temps d'aller aux toilettes ou me faire un thé. A peine le temps de blaguer avec les copines, des photocopies encore. Des mails à consulter, beaucoup de réponses à donner, le planning à compléter en 15 minutes de pause. Impossible.

On reprend les cours.

Le midi? En 1heure 15 dans le meilleur des cas, je déjeune sur le pouce devant mon ordi, je reçois les stagiaires. Quand je rentre déjeuner à la maison, j'en profite pour récupérer les courses au Drive, étendre le linge, remplir une machine, préparer le repas du soir;

On reprend les cours.

Cette année, normalement à 15h25 c'est fini. Le temps de répondre aux mails, préparer les cours, et courir récupérer les garçons à 16h30. Et là vous connaissez toutes : goûter, devoirs, jeux, bain, repas, coucher... Cette année, paradoxalement et égoïstement, c'est pire encore. Pourtant je me sens vraiment être une Maman présente.

Le mercredi c'est réunions, je profite quelquefois de la présence de L'Epoux à la maison pour terminer à 19 heures.

Le week-end je m'offre les deux jours une sieste en début d'après-midi, donc je refuse les invitations à déjeuner. Je m'oblige à prendre l'air avec les garçons mais j'ai deux heures de repassage à effectuer, le rangement/ménage de la maison, trois heures minimum de copies, et l'envie furieuse de ne rien faire. (Vous remarquerez qu'il n'est pas question de vie sociale).

Je ne sais plus, je ne peux plus trouver un espace dans ce rythme.

Je voudrais dire POUCE ! Juste un peu. Juste être maître du rythme. Un peu. 

Pas vous?

Commenter cet article

Laurence 20/10/2014 17:47


Un rythme effréné qui me rapelle des souvenirs ... mais tu vois, ça passe trop vite et j'y reviendrai bien à ces années là !

Cécile 19/10/2014 21:41


J'ai une solution pour te faire gagner deux heures : supprimer le repassage ! Chez nous les draps sont pas hyper lisses (et alors ?), les t-shirts et jeans se repassent en les portant, et
monsieur repasse lui-même sa chemise avant d'aller travailler (pourquoi j'assumerai sa contrainte réelle ou imaginaire ?)


Et depuis quelques mois on s'offre le luxe d'une femme de ménage, je ne suis pas prête à l'abandonner vu le confort, la quiétude, la bonne humeur et le temps libre que ça nous donne.


Bon courage, c'était juste un commentaire pour dire que parfois je trouve qu'on se met des contraintes inutiles (moi la première mais j'y travaille !!)

labonoccaz 19/10/2014 12:30


coucou, oh que oui, parfois j'aimerais aussi arrêter le temps quelques minutes, se poser et ne rien faire.....des bisous

MHF 19/10/2014 10:33


Quand les enfants grandissent on retoruve un peu plus de temps mais il ne faut pas que tu te culpabilises de faire des choses pour toi. Ils peuvent rester avec leur père ou quelqu'un d'autre si
vous voulez sortir tous les 2. Tout le monde y trouvera son compte.... Pense un peu plus à toi, y'a pas de mal...

Chrys 18/10/2014 23:16


Ohhhh que je te comprends!!!!


Je rêve d'un travail à mi-temps!


Soupirs....

Estellecalim 17/10/2014 15:23


Pareil que toi, avec le train en plus, un retour bien plus tard et pas de sieste, ma fille ne dort pas assez longtemps. Par contre, j'avoue, le ménage est mis de coté depuis trois semaines au
moins. Je ne suis pas infatigable et je ne peux pas allaiter et m'occuper impeccablement de la maison. On verra pendant ma semaine de vacances 

nanou 17/10/2014 14:16


Je rejoins le commentaire "tu peux me faire la liste des taches ménagères de ton mari ?"


J'ai aussi l'impression que c toi qui gère tout.


Essaie que ton mari t'aide un peu pour souffler et profitez un peu !

Ptisa 17/10/2014 10:29


tu peux me faire la liste des taches ménagères de ton mari ?

anyuka 17/10/2014 09:11


Ouf :-/ ! tu as des vacances, là ? il faut vraiment que tu appuyes sur pause, ma belle, quitte à faire l'ourse qui hiberne au fond de sa couette, REPOS !! 


Respiiiiiiiiiiiiiiires, là, c'est bien ! Encore une fois ?


Plein de Bisous ♥

Mamievlin 17/10/2014 08:57


Rah si moi, j'aimerais dire Pouce aussi bien souvent. Nos rythmes sont un peu différents, mais c'est la même course ici. On se lève plus tard et il y a 2 journées où je reste à la maison
pour m'occuper d'eux et essayer de travailler pendant les siestes. Le rythme des journées est quand même bien soutenu. Les jours où je bosse passent à la vitesse de l'éclair, avec souvent
l'impression de pas avoir eu le temps de tout faire aussi à fond. Dur dur de trouver du temps pour soi, pour lire, pour cuisiner, pour faire des choses futiles et manuelles, mais on se force un
peu, on tire sur la corde pour continuer à sortir un peu, voir du monde, les emmener se balader le we, ça fait tellement de bien. Malgré la fatigue que ça engendre, je préfère mille fois
continuer à m'occuper d'eux plutôt que ça soit une autre personne qui fasse tout ça et avoir cette vie à mille à l'heure plutôt qu'une autre. Je me dis que ce sont des merveilleuses années à leur
côté. Qu'on ne se souviendra que du meilleur : leur premier pas, leur premier "papa", leur premier vrai dessin, les câlins du matin et ceux du soir, tous ces moments de jeux ensemble. Le rythme
de rentrée est difficile à trouver ici aussi, mais on va y arriver ! Et c'est bientôt les vacances !! Bon courage, plein de bises

chocoladdict 17/10/2014 08:44


j'ai connu ça quand je bossais à plein temps mais c'était il y a longtemps ...là tu vas me détester en lisant ça mais j'aimerais être un peu plus débordée que je ne le suis à vrai dire ..j'espère
que tu vas réussir à trouver du temps de repos pendant tes vacances des bises

catherine 17/10/2014 08:04


tout d'abord encore merci pour le livre, je l'ai bien reçu et il est très bien. Nous nous sommes enfin installés dans notre nouvelle maison. Avant tous les week-end nous allions chez les
papy/mamie le samedi ou le dimanche (un week-end chez l'un et un week-end  chez l'autre) Cela me laissait un jour chez nous pour faire une ballade, ranger, le linge, et très peu ou pas de
temps pour moi. Le matin je me lève vers 5h45 j'ai une grosse 1/2 heure de trajet (voiture et  train) mais heureusemen, jet rentre vers 16h30, récupère les enfants, devoirs, popote, ranger,
le linge (je ne repasse plus depuis longtemps, sauf exception) les enfants se couchent vers 19h30/20h et moi j'essaye vers 21h30/22h. Et depuis que l'on a déménagé je n'arrive plus à trouver le
temps d'aller chez mes parents.. passer toute la journée chez eux m'ennuie énormément sachant tout ce qu'il me reste à ranger/faire à la maison. Ou même seulement en profiter pour y passer un peu
de temps "libre".... J'aimerais ne pas travailler un jour par semaine mais pour le moment ce n'est pas d'actualité.. Peut-être dans quelques années ? Mais je me dis que c'est aussi maintenant que
les enfants auraient plus besoin de moi auprès d'eux, pas plus tard..

arlette 16/10/2014 23:16


oh oui, mais j'aimais cette vie avec mes trois loustics ,je ne fesais jamais de sieste a ce temps la mais j'ai toujours dormi très peu ,même maintenant ...je recevais parfois le soir et toujours
le dimanche  et souvent les jours de congé ..


je travaillais aussi a plein temps 8 h 16h30 mais j'avais 1 heure de route pour rentrer ...


maintenant je ne peux plus en faire le dixieme et j'en suis nostalgique


bises

Marie 16/10/2014 22:39


Oh oui, dire POUCE, juste un petit peu, le temps de souffler !


Je travaille dans une crèche, à Mont-Saint-Aignan et je vis à Rouen, je suis à 10min en voiture du travail mais je n'ai plus de vie ! Entre la journée de boulot, les réunions le soir etc. Et
encore...je n'ai pas d'enfants....! 


Je t'admire !


Vivement demain soir, on part en week-end chez mes beaux-parents, à Dieppe :)


Bisous ! 


Marie, fidèle lectrice depuis quelques temps déjà