Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

On s'accroche !

16 Septembre 2014, 19:37pm

Publié par Alice

E.jpg

 

5 réveils à 6h15 pour moi; 5 réveils à 7h pour Ernest en entendant le café couler; 5 réveils forcés en douceur pour Octave à 7h35. C'est rude. D'autant plus rude qu'Ernest chante/rit/appelle/descend jusque 21h30 minimum.

Concernant les rythmes scolaires, j'avoue que l'on semble plutôt chanceux par rapport à ce que l'on peut lire deci-delà.

A raison de deux séances par semaine, le mardi et vendredi de 15 à 16h30, les enfants découvrent des activités qui alterneront toutes les 6 ou 7 semaines. Pour Octave, il s'agit de contes lus et d'ateliers créatifs "Autour du loup" avec les bibliothécaires de la médiathèque le mardi. Le vendredi, monsieur s'initie au rugby avec le club local et les animateurs : il rampe tel un serpent, court comme un guépard, et saute comme une grenouille pour ensuite jouer une partie avec ses amis à genoux.

Ernest pratique des jeux sportifs le mardi et de la danse le vendredi. 

Autant c'est absolument génial pour les grands, autant pour les petits, c'est un peu la catastrophe : le réveil de la sieste se fait dans la panique "Elle est où la maîcresse?"; Heureusement les activités se font au sein de l'école maternelle et ils sont accompagnés par les ATSEM, mais lâchés avec des intervenants qui ne sont pas toujours formés pour travailler avec des petits d'à peine trois ans qui s'essaient à la collectivité pour certains depuis quelques jours.

Chacun doit s'adapter à son nouveau rythme. J'optimise mon temps au boulot, j'y suis de 8h30 à 16h15 voire 18h30 au minimum quatre jours sur sept (le cinquième jour c'est une demi-journée seulement); j'y suis durant mes heures libérées pour la correction/préparation et me réserve le week-end voire le jeudi après-midi pour mon dossier de RAEP. Je suis inscrite au CNED, pour l'instant je regroupe la masse d'exigences et d'attentes en tentant de faire des liens avec ma pratique professionnelle. Les devoirs à remettre ainsi que le tutorat vont m'être d'un grand secours.

J'ai plus de stagiaires que l'an passé, j'espère que les résultats seront aussi excellents (9 sur les 10 que je prépare plus particulièrement ont réussi). Ma manière d'enseigner se transforme. Cette année je sens que je me protège davantage et leur apprend à travailler plus rapidement en autonomie. Je suis plus zen, plus détachée que les années précédentes, peut-être parce qu'enfin j'oeuvre en parallèle pour mon propre avenir.

Je vois moins les enfants puisque j'ai perdu mon mercredi matin avec eux et tout le monde est au boulot dès 8h30, mais j'ai peut-être gagné en qualité car le soir je leur propose une sortie, une activité pour que nous puissions décompresser ensemble et partager un bon moment. Cela fait 15 jours que cela dure et j'ai déjà conscience du "sacrifice" que cela me coûte sur le temps passé à travailler que je tente d'optimiser.

On s'accroche. Pour tous les trois c'est une année qui nous fera grandir...

Commenter cet article

Laurence 17/09/2014 18:06


Ce n'est pas facile de tout mener de front mais je suis sûre que tu vas y arriver ! Courage Alice et c'est déjà bien parti, c'est toujours bon à prendre.

Alice 30/09/2014 22:31



Oui j'avoue que plus le temps passe moins je suis optimiste mais je ferai ce que je peux !



PetitDiable 17/09/2014 09:29


Bon courage!

arlette 17/09/2014 02:13


quel emploi du temps quand même !


bon courage


bises

Alice 30/09/2014 22:31



Oui, je confirme, un peu too much :/


heureusement mes stagiaires sont très sympas