Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Mon expérience du souk

29 Avril 2014, 19:19pm

Publié par Alice

SOUK1.jpg

souk.jpg

souk2.jpg

SOUK3.jpg

souk4.jpg

SOUK5.jpg

J'aime les marchés. Celui de ma ville est particulièrement typique, riche en produits locaux (crème fraiche, beurre salé...), en exposants "du cru": on croise souvent des couples ou même des personnes très âgées venant de la campagne et vendant sur une minuscule table les oeufs des poules de leur cour, les branches de lilas du jardin, le pâté de lapin maison, les noix, haricots, pommes de terre ou autres légumes qui n'ont rien de parfait dans leur aspect.

C'est donc tout naturellement que j'aime me perdre dans les souks du Maroc. J'avais gardé un souvenir agacé de Marrakech, du sentiment oppressant de me faire suivre et poursuivre, voire harceler avec l'indication "touriste" inscrite sur mes joues roses. A Agadir, on n'échappe pas aux vendeurs insistants pour vendre de la poudre pour Monsieur (entendez un viagra naturel), de la tisane pour la constipation, la circulation sanguine, la toux... mais on demeure relativement libres de nos mouvements.

Le marchandage? oui bien sur, je le pratique mais avec modération. Je n'arrive pas en française riche, ni pauvre d'ailleurs. Juste en acheteuse qui ne veut pas se faire prendre pour un pigeon. En général, on voit vite venir l'arnaque: l'exposant qui nous attrape par le bras, déverse son discours fait et surfait au kilomètre, nous assoit (de force - ou presque) sur un petit banc pour nous offrir (gentiment et de manière bien intéressée) du thé à la menthe, prenant un carnet pour noter TOUT ce que l'on souhaite lui acheter sans jamais évoquer les prix. Non seulement les produits sont quelquefois douteux (une huile d'argan dont l'emballage est usé et ouvert) mais ils ne correspondent souvent pas à ce qui est censé être vendu.

En général, ça vaccine et met en garde. Je m'énerve. L'Epoux hésite avec sa bonne conscience et sa politesse. Les hommes rient (jaune), se moquent car je boude et m'emporte, tentent de créer une complicité typiquement masculine avec L'Epoux (genre c'est toi qui décides, laisse ta femme râler). L'Epoux prend conscience qu'il y a un gros loup. Il s'empêtre dans un volte-face et on marchande le peu de trucs qu'il tentait de nous refourguer à prix d'or, tout en sachant qu'ici, la partie est perdue d'avance.

Mais, ce que j'aime, ce qui me grise et me ravit ce sont les odeurs et les couleurs: fruits, épices, légumes, volaille vivante, poissons. L'organisation par quartiers fait que les Ray-Ban à 100 dirham (9 euros environ) côtoient les djellabas, les meubles au détour d'une ruelle.

DSC01579.JPG

DSC01586-001.JPG

Commenter cet article

lizagrèce 01/05/2014 12:12


Malgré les inconvénients du marchandage qui ressemble souvent à un "marché de dupe" , dans les souks il y a du bonheur pour les 5 sens : entendre parler l'arabe, voir des profusions de
marchandises, toucher de beaux tissus, sentir des parfums de toutes sortes, goûter aux fruits offerts sur les étals.

Mamzelle Papotine 30/04/2014 20:24


Oh oui, le marché de Dieppe est super ! J'aime beaucoup !

Virginie 30/04/2014 12:13


J'adore marchander moi :) Je trouve que c'est le meilleur moment !


Les marchés, c'est une grande passion pour moi. A chaque fois que je vais dans un pays, passage obligé par le marché du coin ! C'est un excellent endoit pour découvrir les gens, la culture du
pays, échanger.


Bonne journée !

Laurence 30/04/2014 11:11


J'aime beaucoup le souk de Marakech mais je me méfie ... pas envie d'être prise pour un pigeon ! Par copntre, c'est la Tunisie que j'ai détestée, leur insistence est infernale. 

natmum 29/04/2014 22:28


merci pour ce dépaysement en images...

Madame 29/04/2014 22:17


En Tunisie je n'ai jamais vu de marchés aussi beaux, colorés, odorants, diversifiés ... en revanche je saturais de la pression des vendeurs, vraiment, ça m'a gaché le plaisir