Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Lectures hétérogènes de juillet

19 Juillet 2014, 07:21am

Publié par Alice

DSC02311.JPG

 

En ce début de juillet je suis allée piocher dans des genres bien différents.

 

Cassée de Frédérique DEGHELT (Actes Sud Junior). Lily, 14 ans, a un frère handicapé. C'est une jeune fille insouciante qui part en vacances avec son amie et les parents de celle-ci. Orgueilleuse, elle met au défi une jeune cavalière sans vraiment maîtriser le cheval et en tombe.

Lily se fracture le bras et découvre la douleur insoutenable, l'hôpital, la peur et la vulnérabilité. Cela la renvoie au handicap de son frère hémiplégique.

Cet accident c'est l'occasion pour l'héroïne de se décentrer, de découvrir ce qu'est l'empathie et de devenir plus grande et plus adulte.

 

Silhouette de Jean-Claude Mourvelat (Editions Scripto Gallimard Jeunesse) est un recueil de 9 + 1 nouvelles (détail qui aura son importance quand vous arriverez à la fin de l'ouvrage). Les personnages sont tous différents, à différents moments de leurs vies. Beaucoup d'humour noir ;  le lecteur découvre un événement précis qui changera la vie des personnages. Cela se lit vite et c'est un plaisir.

Il parait qu'il faut absolument lire d'autre ouvrages de cet auteur.

 

J'aurais pu ajouter dans le titre "et aussi érogène" concernant Vacances de rêve d'Ardem. Il s'agit d'un livre offert par Masse critique de Babelio que j'ai sélectionné sans avoir bien regardé de quoi il s'agissait. En fait de littérature érotique, il s'agit de "littérature pornographique" (ça se dit?). C'est une bande-dessinée dont je vous épargnerai les pages pour éviter que des obsédés rôdent dans les parages. Qu'en dire? Flo est une jeune femme qui se fait plaquer par son petit copain alors qu'elle est à l'hôtel en vacances. Elle est donc obligée de rembourser une somme qu'elle n'a pas ; et fait donc commerce de son corps avec grand plaisir pour honorer sa dette.

Par le biais de rencontres multiples, Flo découvre en quelques pages les pratiques sexuelles les plus communément pronographiques. Faut-il évoquer l'image de la femme sous le joug du martinet, du fouet, qui aime, réclame les insultes et la maltraitance. L'homme toujours surpuissant, décideur et pervers mène l'intrigue d'une Flo qui clôt l'album, satisfaite de se découvrir insatiable de sexualité débridée.

L'intrigue est contemporaine mais l'héroïne précise qu'en ce temps là le SIDA n'existait pas. Mouais. 

Les dessins sont ultra réalistes, le livre est caché haut dans la bibliothèque pour ne pas qu'il tombe entre toutes les mains. Par ailleurs les textes ne sont pas mal écrits, ils contrastent même plutôt avec le caractère crû des scènes de sexe, cela m'a surprise (mais bon je ne suis pas une habituée du genre).

 

En début de mois, j'avais lu de Sharon Maas La danse des paons (Flammarion, J'ai Lu) dont l'héroïne est Rita, fille d'un indien et d'une métisse décédée très précocément. Le récit raconte en grande majorité la jeunesse de Rita au Guyana, une enfant sauvageonne, vivant "dans sa bulle" , malmenée par sa belle-mère qui aspire à l'éduquer.

Qaund nait sa soeur, Isabelle, l'univers de Rita est chamboulé par cette relation fusionnelle et cet amour quasi inconditionnel. Un accident  qui a failli coûter la vie d'Isabelle entâche l'équité de leur relation et permettra à la tyrannie de la jeune soeur d'avoir libre cours.

Devenue adulte, la belle Isabelle devient celle à cause de qui Rita peine à se contruire avec confiance. La seconde partie du récit se situe en Inde où les deux soeurs partent sur les traces de leur famille. Une partie plus intéressant à mon goût.

 

C'est un roman de vacances, assez léger, agréable et facile à lire. Certaines d'entre vous m'avaient conseillé Noces indiennes, qui était le précédent roman de Sharon Maas.

En effet, les chapitres se succèdent au rythme des personnages qu'ils racontent : Savitri, fille de cuisinier, qui aime David, fils des maîtres anglais ; Nat, enfant adoptif d'un médecin blanc en Inde ; Et Saroj fille d'une famille aisée qui nourrit une haine tenace envers son père autoritaire qui souhaite la marier de force très jeune.

On suppose les liens entre les personnages au fil des chapitres. Ce roman est dépaysant et intéressant puisqu'il est question d'histoire et de traditions. En effet, il me semble meilleur que le précédent lu (je lis les derniers chapitres).

Pour les samedis lecture de Virginie B

Commenter cet article

virginie b 20/07/2014 14:10


j'avais lu Noces indiennes, tu me donnes envie de découvrir la suite !

Laurence 20/07/2014 13:54


Je passe, j'ai décidé d'arrêter l'achat de livres. J'ai recu "'Travail soigné" via troczone sur ton conseil ... à suivre !

Manika 19/07/2014 14:47


J'ai découvert Jean Claude Mourlevat avec "Sihouette" et j'ai adoré ... un bon souvenir "des noces indiennes "aussi merci pour els autres suggestions ! 

MHF 19/07/2014 11:55


Ton article lecture est riche de propostions....


Bon week end