Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

La rebelle attitude que je n'avoue pas

28 Octobre 2014, 06:00am

Publié par Alice

nene.jpg

 

Je repense souvent à ce post de Zaza à propos de Jajaja, de l'enfant que l'on a, que l'on croit avoir, que l'on croit qu'il est et ce qu'il est.

Si les réactions d'Octave nous semblent limpides et claires, celles d'Ernest nous échappent vraiment plus. Dans une poignée de jours il aura trois ans et cela fait seulement quelques jours que je m'autorise à penser que c'est un enfant difficile.

Autoritaire, capricieux, rebelle à l'autorité, peureux, fusionnel, charmeur, taquin et surtout provocateur... les qualificatifs ne manquent pas. Mon Petit Blond ne me laisse jamais respirer : je lutte chaque seconde pour ma liberté de mouvements, d'espace, de gestes. Je ne baisse pas les armes et lui non plus. Il est tyrannique. A l'extérieur de la maison c'est un ange : il suit les consignes, obéit...

A la maison, seule avec les deux c'est vite l'enfer. Si je veux bosser un peu, je n'attends pas cinq secondes pour entendre Octave hurler contre son frère qui lui grimpe sur le dos, se met devant la télé, détruit sa construction de Kapla, lui chipe ses jouets.

Souvent seule avec les deux, je sais à présent les moments compliqués à gérer : ceux où j'ai besoin de temps et d'espace, alors soit je l'implique et là il est heureux (jamais sans Maman), soit je mets en route un jeu avec lui, musique et comptines en fond sonore. 

L'Epoux a craqué et a déjà donné des fessées, ce qui aurait presque l'effet inverse à celui attendu puisque ça le fait rire et/ou le rend plus colérique encore. Tout est conflit. Une journée sans sortir c'est un petit garçon qui se transforme en lion enfermé dans une cage, rugissements, et coups de griffes de rigueur.

Je me demande s'il souffre, si oui de quoi et depuis combien de temps. Il dort et mange bien, semble très apaisé quand il a ce qu'il désire : moi. Collée à lui toute la journée ou dans le jardin, bottes aux pieds et mains dans la terre. Nous aimerions tant que la vie familiale s'apaise. Dialogue, rigueur, justesse, constance, écoute. On attend que ça passe. Mais ça ne passe pas vite... j'ai souvent imaginé que tout était lié avec la crise des deux ans. Alors, je mise tout sur le chiffre trois !

Sur la photo que vous voyez, nous venions de lui demander de monter dans sa chambre, excédés. Provocation...

Commenter cet article

Laure 30/11/2014 22:22


Bonjour,


C'est la première fois que je commente car cet article, j' aurais pu l' écrire.


Mon Arsène de 6 ans, je l'ai toujours compris et ça continue d'être le cas.


Mon Léandre de presque 3 ans est un mystère pour nous. Colérique, brutal, bruyant, accroché à moi, etc. Il nous intrigue et nous comptons beaucoup sur les 3 ans pour nous sortir de cette spirale
infernale.


L' année passée a été source de beaucoup de remises en questions et d' interrogations, pourvu que l'année à venir nous les apporte!

Alice 02/12/2014 21:55



Ha la la oui ce que tu écris c'est exactement ce que je vis même si comme apr magie, l'école et la troisième bougie ont un peu marqué une nouvelle étape.


Il est fier d'être grand, mais bon, il y a toujours beaucoup de cris, de roulés par terre, de coups :/


Bon courage, n'hésite pas à revenir et me raconter les bonnes nouvelles :)



pauline k 31/10/2014 22:08


ici c'est l'nverse... tout est difficile avec le premier. Ça l'a toujours été, et ça l'est encore. Il aura 6 ans dans moins de 3 mois.


Ca fait des années que j'espère qu'avec le temps, il va s'apaiser... mais je commence à accepter qu'il est juste plus difficile.


Le problème ici c'est l'écoute... Il n'en fait qu'à sa tête, ne tient absolument pas compte de ce qu'on lui dit ou demande et s'en fout royalement des conséquences.


C'est dur, c'est épuisant, je comprends trop bien ce que tu ressens. Courage...

Alice 31/10/2014 23:53



Mais quelle galère...


j'écoute attentivement les personnes adultes qui disent "ho la la enfant, untel était ingérable etc", et je questionne à n'en plus finir ce que ressentait l'enfant difficile au moment om il
l'était mais je n'ai pas encore percé le mystère


une semaine de vacances et c'est horrible mais c'est limite si je craque, pourtant j'étais pleine de bonne volonté 


 



La Vie en Tisanie 31/10/2014 21:28


je me souviens qu'il y a un an, pour les 2 ans d'Ernest, je t'avais dit qu'il me faisait penser à ma Broutille. Et bien, un an plus tard, je te le redis. Tout est simple avec Suzanne, je la
comprends en un seul regard. Bertille, elle, est une vraie tornade, toujours dans l'opposition et la provoc. J'essaie de ne pas les enfermer dans ces 2 rôles, parce que je me suis rendue compte
il y a peu que sans le vouloir, je leur avais mis l'étiquette de l'aînée calme sur qui on peut compter et de la cadette survoltée. Je trouve que depuis leur relation est plus harmonieuse. Je suis
convaincue que les choses peuvent encore changer. Courage!

Alice 31/10/2014 23:54



Oui, bien qu'Octave ne soit pas toujours un modèle de sagesse et là, à la veille de feter les anniversaire avecc la famille, c'est lui que je guette tout particulièrement :/


En fait après une semaine passée non stop avec Ernest, je pense qu'il est en train de vivre un Oedipe assez corsé. 



Nane 31/10/2014 21:25


difficile de cerner un enfant dans son entier, surtout l'enfant qui n'est pas le premier, car on a tendance à "comparer" les traits de caractère de l'un avec ceux de l'autre ... j'espère
qu'Ernest va s'apaiser pour que votre quotidien s'apaise également ...

Alice 01/11/2014 00:00



moi aussi j'espère...


en tous cas, il est plus jaloux que son frère, comme si c'était lui qui avait peur de se faire piquer sa place...



cha 30/10/2014 14:24


ici aussi nous avons eu le terribeul two... mon gigot était insupportable avec nous, elle hurlait mordait faisait des crises de nerfs et hors de la maison c'était un petit ange. quand on en
parlait à notre entourage personne ne comprenait (surtout pas les gds parents qui nous trouvaient tres durs avec elle)


nous avons beaucoup discuté expliqué, negocie. J'avoue je me suis fachee avec fessee deux fois, mais j'ai regretté, je me suis excusée.


il n'y a pas de remede miracle ça va passer c'est vrai, mais ça fait du bien d'entendre que c'est pas de notre faute que c'est quand meme un super petit garçon et qu'on a le droit d'en avoir
marre et de ne plus en pouvoir...


chez nous tout est plus ou moins rentré dans l'ordre (mais plus que moins) on croise les doigts pour que le petit frere ne suive pas le meme chemin...


plein de courage

Alice 01/11/2014 00:08



non!


on ne peut pas en avoir deux sur deux quand même?


en tous cas c'est la raison pour laquelle le 3ieme est exclu !



LesBlablasDeBouba 28/10/2014 17:21


Aïe aïe aïe!! Je pense que c'est terrible pour les parents d'entendre que leurs enfants sont des anges avec les autres et des démons avec eux. On en a beaucoup à la crèche dans ce cas, mais des
plus grands aussi!! (on accueille jsqu'uà 6 ans). Et quand on accueille les enfants en mode ON sur difficile, on se dit qu'on est plusieurs à se relayer, que c'est notre travail. Et malgré cela,
c'est parfois exténuant! Alors j'imagine combien c'est déroutant pour les parents de ne pas trouver de solution, et de devoir supporter cette situation après une journée de travail ds les pattes!
Courage Alice!!!

Alice 01/11/2014 00:11



Oui, c'est dur mais après une semaine passée avec , je pense qu'il nous fait aussi un bel Oedipe


en fait, il ne supporte pas que je ne sois pas occupée avec lui? Je devrais tout faire avec : cuisiner, lire, me reposer... il est étouffant (et charmant pourtant)



stephie 28/10/2014 17:20


ah oui, Ernest n'a plus que quelques jours pour jouer encore de l'excuse du "Terrible Two"...! et après ?...


je pense sincèrement, que l'effet caprice passe avec l'âge, si l'éducation est assez ferme, bien sûr ! Après, c'est sûr qu'il y a des caractères plus résistants et provocateurs.


Chez nous, nouvelle trouvaille ( et qui semble marcher) plutôt que les punitions, les privations (de jouets-fétiches) et grosses colère ( de ma part), on joue à la carotte...! On a instauré le
Tableau des récompenses. Une récompense choisie, par l'enfant, qui peut être Un après-midi au parc, ou Inviter un camarade, ou éventuellement 1 jeu/jouet. On fonction de ce qui est choisi, nous
fixons un certain nombre de bons points à obtenir, pour gagner la récompense... et distribuons également des mauvais points, qui peuvent faire annuler le gain, s'ils sont plus nombreux que les
bons ! Tu suis ? ;)


Bref, on tente de valoriser les actes positifs pour éviter le négatif, et chez nous, pour le fiston qui était constamment puni à l'école, ça semble fonctionner... Et dès qu'il frise le
débordement, on lui dit "attention... pense à la récompense...!"

Alice 01/11/2014 00:13



oui, ça marche aussi super bien pour Octave qui adore ce genre de challenge mais là nous sommes fautifs en n'étant pas constants


en revanche ernest on a du mal à trouver des prises sur lui et le mois dernier ilé tait totaement hermétique aux points, et même aux bons points


je te le dis? la seule chose qui fonctionne c'est le prendre par le bras, ou le porter, lui enfiler shoes et blouson et le sortir de la maison en lui disant qu'on allait le mettre chez le voisin
:!



virginie b 28/10/2014 11:26


j'ai eu une Rosalie très difficile, aujourd'hui elle a 9 ans, je te rassure c'est beaucoup mieux en grandissant... mais il faut du temps au temps et surtout ne rien lâcher, j'avoue ce n'est pas
simple...courage bisous

Alice 01/11/2014 00:14



hé non ce n'est pas simple


souvent on se sent submergé par la sensaton d'étouffer



madamezazaofmars 28/10/2014 08:48


Comme je me retrouve dans ces lignes, si si

Geneviève T. 28/10/2014 07:58


je crois qu'il y a des enfants autoritaires qui aimeraient diriger leur petit monde ! pas facile pour l'entourage! Il faut céder le moins possible, mais je crois que ça restera dur...j'ai un peu
connu ça avec mon 2° fils!