Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Je pense donc j'écris

15 Avril 2013, 19:44pm

Publié par Alice

Quand je suis seule le soir avec les enfants, que je range la cuisine après le dîner, leur donne le bain et les couche alors qu'ils sentent bon dans les plis du cou, dans leurs pyjamas tout propres, j'ai le sentiment d'un travail bien fait. Je me sens satisfaite, ça tient à très peu de choses finalement.

Quand j'ai instauré après le déjeuner un moment de calme, je ne m'attendais pas à ce succès. Ernest a beau battre la mesure et chanter à tue-tête dans son lit, je ne lâche rien. Je m'allonge dans le canapé, sous la couverture en polaire, Octave collé à moi et on s'endort tous les deux sans même avoir le temps d'échanger trois mots et trois "câlins de cheveux". J'ignore donc combien de temps Pavarotti déclame son répertoire au premier.

Je suis désespérée, ma bouillote micro-ondable a explosé; ça partait pourtant d'un bon sentiment quand L'Epoux a proposé de me la préparer.

Porter une queue de cheval haute me donne l'impression d'avoir perdu 10 ans. De loin. J'ai envie de me coiffer à présent que mes cheveux sont longs mais j'ai bien peur de ne pas être douée pour ce genre d'acrobatie capillaire.

Mes fils m'énervent: le Grand parle sans cesse pour me demander "4 et 3 et 2 Maman, ça fait combien?" et le Petit ne peut pas marcher à la main sans s'arrêter toutes les 3 secondes. Je ressens, plusieurs fois par jour, des pics d'énervement que, ceci dit, je maitrise, de mieux en mieux.

Si je garde mes collants opaques j'aurais l'air "hors saison" mais je sais que je vais avoir froid à mes jambes poilues et blanches si je ne porte rien.

Je ne comprends pas que Monoprix m'ait oublié et me nargue en offrant à plein de copines de blog sa box. Je suis fidèle, dépensière et dingue de leurs collections pour nous quatre. Madame Monoprix, si tu me lis, je menace de te quitter pour H&M.

Comme j'aime me coucher de bonne heure, avoir l'impression de lire longtemps sans le "payer" le lendemain, et trouver le lit chauffé par Octave qui s'est endormi prenant toute la place, comme si on pouvait oublier de le redescendre dans son propre lit.

Je sors des kilos de vêtements des placards des enfants. Comment Octave a pu en porter autant, comment Ernest aura le temps de tout porter? 

Nous nous sommes fait courser par des oies cet après-midi, Ernest n'a jamais voulu lâcher son pain, allant même à leur rencontre malgré leur taille (elles le dépassaient d'une demi-tête) Octave me criait de m'enfuir. Je n'étais pas fière une poignée de minutes.

Quelle fierté, en revanche de recevoir des mails de stagiaires m'annonçant leurs réussites durant les vacances. Cela me donne vraiment l'impression d'y avoir contribué.

Les blousons d'été (oui, je le rappelle, nous vivons en Normandie où personne n'est assez inconscient pour sortir de chez soi en tee-shirt) ont retrouvé la lumière mais je crois bien qu'il serait temps que j'investisse pour moi : assez du bleu marine et du noir. Et, ça tombe bien, j'ai une virée shopping entre copines prévue jeudi matin.

 

panama.jpg

Panama Monoprix acheté ce matin même

Commenter cet article

coucoumaman 20/04/2013 23:18


Ah ben tiens, moi je passe ma vie à Monoprix, j'y habille mes fils et je n'ai rien reçu non plus! ;-)

Alice 23/04/2013 14:10



toi aussi? 


Rhan mais on devrait leur écrire de manière commune!!



stéphie et les cacahuètes 16/04/2013 10:28


oups ! chez nous on est passé du col-roulé au tee-shirt manches courtes... sans passer par la case coupe-vent !

Alice 23/04/2013 13:52



mais vous vous êtes des privilégiés du soleil, il a ses chouchoux :)