Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Ingrid Bétancourt, même le silence a une fin / et Rojas (un peu)

11 Août 2011, 07:46am

Publié par Alice

 DSC08852.JPG


 

 

Même le silence a une fin, Ingrid Betancourt


Lu assez loin du battage médiatique qui a accueilli la publication du livre, j'ai le sentiment d'être dénuée de tout préjugé.

 

J'ai vraiment été captivée par le récit d'Ingrid Bétancourt parce qu'il y a beaucoup de spitritualité, loin de tout témoignage exhibitionniste dans ce qu'elle livre.

 

C'est aussi un récit sur l'enfermement, la peur de la perte d'humanité, la communication et le dialogue quasi impossibles avec les autres otages, avec les FARC.

 

Le fil conducteur c'est l'espoir d'être libérée, de s'évader. Entretenir, sublimer l'amour de ses proches pour survivre.

Des conditions de vie extêmes qui rendent chaque acte de la vie quotidienne invivable.

 

Elle tente de comprendre, sans jamais vraiment juger ses co-détenus. Même si quelquefois cela peut donner l'impression qu'elle se place au dessus des autres par la bienveillance dont elle a su, elle, faire preuve.

 

Ingrid Bétancourt a été libérée après que d'autres otages aient témoigné contre elle, et ce récit se place au-delà des polémiques. A beaucoup de passages, elle tente d'analyser de comprendre et expliquer ce qui aurait/a pu justifier les comportements limites, dénués de toute humanité.

La citation de Sartre "L'enfer c'est les autres" prend tout son sens lorsque les détenus sont enfermés ensemble.

 

Ce livre est bien écrit, pudique, sensible et c'était une véritable belle surprise.

 

 

DSC08932.JPG

 

Captive de Clara Rojas

 

La couverture, beaucoup plus racoleuse, est  révélatrice du contenu de ce second récit.

A vrai dire, je n'ai pas pu lire plus de cinquante pages tant l'écriture (la traduction?) est maladroite, simplissime, désagréable.

 

L'organisation thématique du récit fait de certains chapitres des chapitres creux, sans grand intérêt. (4 pages consacrés à la nuit. Non vraiment je ne vous le conseille pas du tout!

Commenter cet article

Céline☼ 11/08/2011 13:08



Tu m'as donné envie de lire le livre d'Ingrid Bétancourt, ce qui n'était pas gagné d'avance avec toutes les polémiques qui ont courru à son sujet.



Alice 13/08/2011 13:07



Ha normalement tu devrais passer un moment super agréable! j'ai eu un mal fou à le lâcher!



anyuka 11/08/2011 11:19



J'ai eu la même bonne surprise à la lecture du Bétancourt, et pourtant dieu sait que je n'avais pas franchement envie de le lire (il était sélectionné pour le Jury Elle). Au final je l'ai trouvé
formidablement écrit avec le sentiment d'avoir passé un long moment dans cette jungle étouffante...


(Cette bannière est sublime, j'ai besoin absolument de changer la mienne, il va falloir que tu me conseilles :-D !)


Des Bisous



Alice 13/08/2011 13:06



Merci Anuyka! La bannière, c'est une copinaute qui me l'a créé, regarde sur la colonne de droite, elle s'appelle Gol.