Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Indignations du lundi

19 Novembre 2012, 20:28pm

Publié par Alice

Deux sujets de post me trottaient dans la tête en ce début de semaine : l'un sur l'amour, l'autre sur la colère qui m'envahit.

C'est le plus fort qui a gagné.

Je suis en colère. En colère contre tous ceux qui sont allés manifester samedi contre le mariage homosexuel : se révolter contre quelquechose qui ne les concerne pas, ne les touche pas. Exprimer son refus de voir les gens s'aimer librement, des citoyens (qui paient aussi leurs impôts et consomment) qui ont enfin droit à une égalité de droits.

Je ne comprends pas qu'on refuse d'accepter, de légaliser ce qui existe déjà. Comme si les enfants nés de couples homos n'existaient déjà pas ! c'est nier une réalité et c'est dangereux pour la société. Comment peut-elle s'aveugler, faire l'autruche ainsi! et quel retard de mentalité !

La petite ville dans laquelle j'habite est dévorée par l'alcoolisme et la misère sociale: ici la question de l'éducation, l'équilibre, le soin, l'attention, l'amour des parents envers leurs enfants se pose, bien plus inquiétante. 

Et ces discours extrêmistes me terrifient. Je ne me reconnais pas dans cette société, cette religion. 

 

Seconde révolte: les normes imposées par les institutions.

Ernest, a une otite. Il doit prendre un traitement antibio matin, midi et soir. J'ai oublié l'ordonnance à la maison, je précise que je la rapporterai le soir même, on m'affirme que le traitement sera administré. Le soir, je récupère mon fils, le flacon intact : l'ordonnance n'étant pas là, personne en prend la responsabilité de lui donner sa cuillère d'antibio, et personne ne prend la peine non plus de me contacter pour que j'apporte l'ordonnance. On "me rend" donc mon fils, "pas très en forme aujourd'hui". A la maison il l'était : souriant, gai, affamé. 

Octave, asthmatique, envoyé à l'école avec son Babyhaler dans le sac. L'ATSEM me dit que quoiqu'il arrive, il n'aura pas de ventoline. Je monte en pression: "vous le laisserez donc s'étouffer et vous me préviendrez quand? quand il sera bleu ou quand il sera mort?". Je colle quand même un post-it avec le numéro de téléphone de L'Epoux sur le bureau de la maîtresse qui tente de trouver le moyen de me faire taire me rassurer en m'affirmant qu'ils lui donneront de la ventoline exceptionnellement.

Si je réfléchis, je peux comprendre le point de vue des professionnels qui se protègent mais je pense au bien-être de mes enfants et non, décidément, je ne comprends pas.

DSCN0724.JPG

Vous l'aurez compris, la photo n'a absolument rien à voir avec le post.

 

Commenter cet article

Maman Crotte 21/11/2012 08:48


Et bien, en toute honnêteté et au risque de me faire lapider, j'ai beaucoup de mal avec l'accès au mariage pour les homosexuels. J'dois être trop vieux jeu (c'est même sûre). Et je crois que j'ai
ma culture religieuse un peu trop ancrée en moi. J'ai du mal à comprendre pour quoi vouloir ça à tout prix. Le mariage. En quoi est-ce si important ? Ca me dépasse un peu quand je vois toute
cette France qui tourne pas vraiment rond. Il y a des sujets tellement, mais tellement plus importants. 


Maintenant, le défilé, je n'en ai pas vu d'image. Ca ne m'intéresse pas outre mesure. Et j'avoue que je trouve tout ça tout aussi ridicule. 


Pour le traitement, c'est chaud. Ici, même avec l'ordonnance, il ne font rien. Je m'arrange toujours avec mon médecin traitant pour que le traitement ne soit pas à administrer le midi. Système D.
A trop se protéger, oui, le bien être, la santé de nos enfants sont souvent laissé de côté. 


Ils vont mieux tes loulous ?

Céline☼ 20/11/2012 18:15


C'est dit !

pauline k 20/11/2012 12:52


oh p*****... je comprends ta colère!!! Tu dois te sentir vachement rassurée de confier tes enfants... ouh que ça m'énerve!


Désolée je ne trouve pas de mots pour te réconforter...

LMO 20/11/2012 09:30


Clair que c'est difficilement supportable tout ça.


Pour les traitements, j'avoue être très perplexe!! Ok pour pas se mouiller mais à un moment donné faut arrêter avec la débilité quoi!

anyuka 20/11/2012 09:28


Pour ton 1er coup de gueule je suis à 300% ok avec toi, les images de ces défilés m'ont filé la nausée... Moyen Age, nous revoilà !


Pour la ventoline, la première fois on m'avait dit qu'en cas de souci il faudrait que je ramène mes fesses fissa à l'école pour administrer moi-même le médoc à mon fils (autrement ils seraient
obligés d'appeler les pompiers...), du coup il a fallu faire d'urgence : 1 PAI pour l'école, 1 PAI pour la cantine (car c'est le personnel municipal qui gère la cantine) et 1 autre pour le centre
de loisirs. Je me souviens même d'un coup de fil de l'infirmière de l'école primaire au moment du renouvellement :"Non mais vous êtes sûre qu'on est obligés de faire ce PAI ? ça fait beaucoup de
paperasse vous savez !" - Euuh mon fils a déjà été hospitalisé 3 fois pour son asthme !!!" - Ah, bon, dans ce cas"......... :-/


Et sinon, si t'as pas eu mon sms hier soir : MERCIIIIIIIIIIII :-D !!!


Des Bisous

Ptisa 20/11/2012 08:58


pour le premier sujet, je me fais les mêmes réflexions.


Pour le 2ème sujet, je vais te dire un truc qui ne va peut être pas te faire plaisir, mais quand tes enfants sont malades tu les gardes à la maison, sinon, tu peux jamais être sûre. L'avantage
d'avoir une nounou qui ne garde que ton enfant, c'est qu'au moins il n'y aura pas de lézard, ce qui nous réduit pas mal les absences au travail et les réductions de salaire consécutives. Et puis
avec mon mari c'est 50/50 c'est chacun son tour à rester à la maison, son travail n'est pas plus important que le mien, il n'est ni pompier ni chirurgien de l'extrème : en gros des gens ne vont
pas mourir parce qu'il reste à la maison s'occuper de ses enfants malades. Ca fait mal au porte monnaie, mais ça ira mieux dans quelques années. Deuxième chose : rien n'est plus important que tes
enfants, ton boulot doit passer en second, toujours. C'est mon avis et expérience.

Océane 19/11/2012 23:05


Je te comprends carrément ! Je me rappelle c que j'ai ressenti quand mon fils a développé de l'asthme... Heureusement, l'école ici a été plus logique, en terme de prise de médicaments.

mistinguett 19/11/2012 22:52


Si, la photo est en rapport .. on dirait que ton fils veut battre quelque'un avec son magasine .. jouet ... (?) ....

Bouba 19/11/2012 22:20


l'année de mon remplacement en maternelle, il y avait un petit garçon qui avait un babyhaler et de la ventoline. Un PAI a été mis en place avec la directrice, le médecin scolaire, les parents et
moi même. Cela a permis d'écrire noir sur blanc que faire en cas de crise, et m'apprendre à me servir du babyhaler. Je trouve que c'est important car je n'aurais pas forcément deviné son
utilisation. Il n'y a pas de tel protocole mis en place dans l'école d'Octave?


Pour la crèche, je reconnais bien là les protocoles auxquels nous sommes confrontés, mais c'est clair qu'elles auraient dû te préciser que sans l'ordonnance elles ne pouvaient rien donner à
Ernest, plutôt que de te dire "oui, oui" et le contraire le soir!