Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Habiter sa petite ville natale

8 Août 2012, 05:05am

Publié par Alice

PL.jpg

 

 

Ma ville n'est pas un village, ce n'est pas non plus une grosse agglomération. On peut en général s'éviter mais aussi se croiser par un heureux hasard : Il a fallu Meetic pour que je retrouve mon amoureux de collège (et une soirée de lycée), que je me marie avec et que nous ayons deux enfants. Nous habitions dans la même ville sans jamais nous rencontrer.

 

35 000 habitants. La mer. Ma (grande) famille vit ici. Les parents de mes amis d'enfance vivent ici. Tout est à taille humaine : un coup de de poussette ou de voiture, nous voici en bord de mer, en forêt, en ville, à la médiathèque ou encore chez Mamie, chez une copine, partis pour le tea time. Tout est simple, tout peut s'improviser dans les jardins, les parcs de jeux, sur les galets.

 

Chaque vacances, je redécouvre avec bonheur que c'est finalement facile car tous les jours on a quelque chose à faire, quelqu'un à voir. Le plaisir de rencontrer par hasard une copine et s'asseoir autour d'un thé. Le bonheur de retrouver une amie d'enfance qui, en vacances chez ses parents, emmène ses enfants au jardin d'enfants. Des numéros de téléphone échangés et le plaisir de raconter, partager.

 

Alors s'il est vrai que certains sont gênés par le manque d'anonymat, j'ai, quant à moi, la plaisante impression que tout le monde se connaît, que les choses sont simplifiées par le fait que je suis la "fille", "belle-fille", "petite-fille", "belle-soeur", "épouse", "nièce", "amie", "cousine" de...

Bien sûr il ya des aspects gênants comme le fait que tout le monde connaît l'historique affectif et amical de tout le monde, qu'il y a de fortes chances pour que vous soyez  l'"ex" (amoureuse/amie/amante) du père du copain de votre fils, que vous croisiez des connaissances que vous ne portez pas dans votre coeur à la sortie de l'école, ou encore que vous vous retrouviez à animer la kermesse de l'école avec une personne que vous pensiez ne pas aimer -en toute réciprocité -depuis le collège (alors que vous ne lui aviez jamais parlé!).

 

Mais ce que je retiens de cette vi(ll)e à taille humaine, c'est la qualité des rapports humains au quotidien...

 

Commenter cet article

Miss Zen 08/08/2012 22:29


J'ai aussi souvent la nostalgie de ces choses là - à Paris c'est l'anonymat total, c'est parfois bien, c'est souvent dur. Très beau billet !

Alice 15/08/2012 14:53



la foule me fait désormais vraiment peur. Paradoxalement, plus le temps passe plus je deviens "sauvage" alors que passer incognito est quasi impossible



Elo 08/08/2012 21:10


Très joli billet :) plein de chaleur :) bonne soirée!

Alice 19/08/2012 22:30



merci beaucoup Elo



Laurence 08/08/2012 18:39


J'aime beaucoup ton billet Alice et pour avoir vécu plus de 30 ans dans la même ville (encore plus petite), je me reconnais totalement dans ces images. C'est amusant de toujours croiser quelqu'un
que l'on connait, au pire de vue mais comme tu le dis si bien, les rapports sont simplement humains et existants !

Alice 19/08/2012 22:32



Ha oui, vraiment. Quelquefois on s'imagine déménager car l'Epoux vit souvent plus mal cette absence d'anonymat et ce passé qui colle sans cesse aux pattes. Mais, finalement les aspects positifs
sont encore très forts. Quand les enfants seront grands?



Voyelle 08/08/2012 13:22


un bien joli témoignage sur la relation humaine...tout ce que j'aime ! :)))))


des bises, voisine normande ! faudra bien qu'un jour nous tea-timions ensemble

Madamezazaofmars 08/08/2012 11:01


3500 habitants c'est bien déjà. Imagine un village de 3000 habitants et le mot anonymat n' existe même pas ;-)

anyuka 08/08/2012 09:09


J'adorerai connaitre ça, à cause de déménagements à répétition j'ai toujours eu l'impression de ne jamais arriver à garder des relations "sur le long terme". Et puis elle est belle ta ville ;-) !

catherine 08/08/2012 09:08


idem pour nous, j'ai quitté ma ville natale et me sens perdu dans notre ville. Au bout de 6 ans nous nous sommes fait un nouveau réseau d'amis, j'y ai des habitudes, je sais où trouver ce que je
cherche et quand. Mais nous avons hâte de re-construire dans la ville natale de mon mari. Ce ne sera pas la mienne mais j'y ai beaucoup d'amis et de la famille aussi.. Pour cela nous attendons de
vendre notre maison actuelle.. Un jour peut être arriverons nous, nous aussi à vivre dans NOTRE ville.

Perles et Coton 08/08/2012 08:56


c'est bien vrai


quelle réalité cet article pour les avantages comme pour les inconvénients


comme j'AIME ton écriture, Alice...

stéphie et les Cacahuètes 08/08/2012 07:31


Oh oui, je suis aussi convaincue que la qualité dépend de la taille ;)