Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Fraternité

27 Février 2014, 20:51pm

Publié par Alice

Ajanvier-20140227_210642-1-.jpg

 

Dans une autre vie, j'aurais eu trois ou quatre enfants. Sûrement pas avec L'Epoux qui semble toucher les limites de sa patience cette semaine. Et s'il y a bien  une chose qui me fascine depuis la naissance d'Ernest, c'est de voir mon Grand devenir frère.

S'il n'a jamais manifesté de manière ouverte de jalousie, je me doute que ses phases un peu rebelles ou  tyranniques étaient aussi liées à la place prise par son frère (et qui n'est pas des moindres).

Depuis qu'Ernest est devenu petit garçon : grand lit, maitrise du langage, disparition des couches, leur relation semble avoir pris une tournure beaucoup plus égalitaire. Ils partagent les mêmes jeux, les mêmes dessins animés, les histoires du soir. Ils se racontent des choses dans le lit, ont des fous rires, des complicités.

Octave rassure Ernest, lui affirmant qu'il le protège. Physiquement aussi ils sont plus proches. Octave ne craint plus les caresses de son petit frère qui a toujours besoin de toucher, on l'entend roucouler de plaisir, demander d'arrêter puis de recommencer, c'est assez drôle et inédit car je sais qu'il n'est pas très à l'aise avec les démonstrations tactiles venant d'autres enfants.

Ce soir pourtant, devant leur bonheur d'être ensemble, nous avons dû enlever le plomb de l'éclairage électrique de leur chambre pour éviter qu'ils allument, lisent, et fassent les fous une fois la porte fermée. Et comme cela n'a pas suffit, nous avons dû les séparer. Le revers de la médaille?

Ils sont vraiment chouettes tous les deux. Je sais qu'un frère ou une soeur c'est ce qu'on peut avoir de plus précieux. Mon frère, mon Pierre est parti loin, pourtant chaque jour nous nous écrivons un mot, nous laissons un petit message. Il me manque et pourtant cela fait des années qu'il ne fait plus partie de mon quotidien...

Hier, notre Maman a eu 60 ans, et il est loin. Ce soir nous nous sommes skypés, et c'est le coeur gros que j'ai laissé l'écran s'éteindre après l'avoir embrassé. C'est ça que je veux pour mes enfants. Qu'ils sachent que l'amour qu'ils se portent est une force pour toute la vie car à deux on est plus forts.

Commenter cet article

Madame 03/03/2014 16:28


Tes fils paraissent très complices, la photo est magnifique!

LesBlablasDeBouba 02/03/2014 18:31


ce billet me ramène une fois de plus à des questions que je me pose déjà... Quels liens vais-je entretenir plus tard avec mes frérots? Pour l'instant, on ne s'appelle jamais, sauf si on a besoin
d'un truc. Ils sont plus jeunes que moi et en mode "Tanguy" car toujours chez mes parents (ils ont 20 et 25 ans)


Je rêve moi aussi, que mes enfants aient une fratrie complice!

Laurence 28/02/2014 18:22


C'est ma soeur qui a deux filles, de l'âge des tes garçons et avec qui je m'entends si bien qui souhaite la même complicité à ses filles. C'est un très beau billet Alice, je suis toute émue ...

Ali Alanoix 28/02/2014 18:18


Oh c'est trop mignon! J'aimerais bien que les miens soient tout le temps comme ça :-)


 

madamezazofmars 28/02/2014 11:15


Moi qui n'ai ni frère, ni soeur, alors cette complicité est quelque chose qui me fascine

pauline k 28/02/2014 11:13


Ton texte me parle une fois de plus et me touche très fort...


J'ai toujours été très proche de mon frère moi aussi. La vie fait qu'on ne se voit pas beaucoup mais notre complicité est toujours présente et je tiens tellement à ce que mes enfants aient cette
même complicité!


Il n'y a rien de plus précieux qu'un frère ou une sœur... je suis tellement d'accord!


Bises!!

Tazounette 28/02/2014 08:56


Ha, les fratries ! Je fais mon possible pour apprendre l'amour à mes filles. Car dans ma famille, ma mère divisant pour mieux régner, j'ai une soeur qui a coupé les ponts avec toute la famille
(de 2 ans mon aînée) et un petit frère de 7 ans de moins qui a pris ses copains pour famille, est partie à l'autre bout de la France et dont j'ai des nouvelles une fois tous les 2 ou 3 mois. Et
moi qui suis très famille et fratrie, ben je ronge mon frein. Non, j'ai fait le deuil mais ça n'a pas été facile... Je ne comprends toujours pas avec cette impression désagréable que ça vient de
moi... Quand je vois la complicité de mes filles, j'espère que ça durera toute leur vie, c'est tellement précieux et tellement douloureux quand on est seul à vouloir et attendre quelque chose de
ce lien-là...

catherine 28/02/2014 07:47


bah voila, j'ai la larme à l'oeil.. j'ai un frère mais qui à dix ans de plus. Du coup c'est seulement maitenant que nous sommes un peu plus proche, car avant ça n'a jamais été
ça. Je regrette aussi, j'ai toujours voulu que ma mère ai un autre enfant après moi. Et j'ai 2 enfants (fille et garçon) qui ont 4 ans d'éccarts. Ils s'aiment et se détestent à longueur de
temps.. J'aurais aussi aimé avoir un 3ème peut-être pour cassé un peu cette dualité. Pour leur apprendre à partager d'avantage, mais je ne pense pas que cela se fera... bon week-end !!

stéphie 27/02/2014 22:30


Comme tu dis, le revers de la médaille ;)


je rêve moi aussi d'une complicité dans la durée, pour nos enfants. D'une entraide, d'une entente, de liens forts, d'une vraie fraternité.


Fraternité qui m'a moi-même manquée. Alors que j'ai bel et bien une soeur, pourtant.