Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Faire confiance à son pédiatre ?

5 Décembre 2012, 07:23am

Publié par Alice

DSC02312.JPG

En trois ans et deux enfants, j'ai reçu des avis contradictoires de la part du même pédiatre : l'alimentation diversifiée surtout pas avant 6 mois pour l'aîné, et elle devait être complètement effectuée pour Ernest dès 6 mois.

Pour qui ? Pourquoi? Pour les mêmes raisons. Les arguments avancés étaient les mêmes!

Si pour Octave il était facile de faire confiance aveuglément, car il n'a jamais été malade, pour Ernest, j'ai du quelquefois me confronter à des avis contradictoires et m'interroger sur le choix de "mon" pédiatre et lui faire vraiment confiance (ou pas).

A contre-courant des médecins généralistes, mon pédiatre ne prescrit quasiment jamais de médicaments, (enfin pour les infections dont ont souffert mes enfants): Aucun sirop contre la toux, jamais d'anti-inflammatoires, des antibios quand c'est indispensable (otites) mais du doliprane à souhait pour empêcher la gêne causée par la fièvre et donc les douleurs.

Pour rien au monde je ne changerai de pédiatre pour mes enfants même s'il semble à contre-courant dans ma petite ville. Je m'inquiète pour l'un ou l'autre? des petits boutons? de la fièvre? Je l'appelle, il me pose une série de questions, me demande de voir l'évolution et de rappeler si problème, ou me donne un rendez-vous dans la journée.

Je remets totalement la santé de mes enfants entre ses mains, parce que les enfants c'est son domaine, il ne connaît qu'eux. C'est lui qui les a vus quasiment sortir de mon ventre puisque c'est le pédiatre de la clinique dans laquelle j'ai accouché.

Alors pourquoi ce post aujourd'hui? car nous avons eu une discussion la semaine dernière à propos de la kiné respiratoire pour la bronchiolite d'Ernest. Je suis sortie du RV avec de la ventoline et du doliprane, sans prescription de séances de kiné. Celui-ci m'affirmant que cela ne changeait pas grand chose au confort de l'enfant qui n'appréciait pas vraiment ces manipulations. Et hier, en écoutant la radio, j'entends qu'une information fait la une des médias médicaux: "La kiné inefficace en cas de bronchiolite?" voir ici ou encore ici.

Alors à la maison, le doliprane et les granules ont encore de beaux jours devant eux!

Commenter cet article

Tazounette 07/12/2012 09:18


Ah ! Concernant les poussées de fièvre, je maîtrise la question. Ma petite a souvent fait des poussées de fièvre, souvent autour de 40 d'ailleurs, sans symptôme. Souvent de la simple fatigue...
Après, elle souffrait beaucoup des dents, parfois, une simple poussée et c'était fièvre carabinée, même avant que la moindre dent ne perce. Ce qui n'est pas évident c'est que nos enfants sont
très différents. Comme on a pris l'habitude avec le plus grand, on pense que ça va être plus facile, et en fait, ils ne réagissent pas du tout de la même manière. Courage. C'est pas évident les
maladies. Perso, j'ai toujours eu cette impression désagréable que je ne savais pas soigner mes filles. Va comprendre ;o)))

Alice 10/12/2012 22:20



Ho merci tes mots me parlent vrament!!


la période se prolonge avec otite carabinée (une première) du grand!!



Céline☼ 06/12/2012 07:16


Tout ce que je peux te dire sur le sujet, c'est que moi aussi, je suis plutôt partisane du "moins de médicaments" depuis que mon médecin traitant (je crois que c'était elle) m'a dit un jour que
les sirops contre la toux, ça ne servait pour ainsi dire à rien.


Quand je pense à la quantité que j'ai pu donner à mes enfants dans leurs 3 premières années...


Quant à la diversification alimentaire, je l'ai faite très tôt pour les 2 (3 mois et demi pour ma fille et commencée à 3 mois pour mon fils qui ingurgitait peu de lait), tranquillement, tout
doucement, et ça s'est très bien passé.


Ma sœur qui est toute jeune maman s'est entendu dire "pas avant 6 mois". On a beau lui dire, avec ma mère, qu'elle peut commencer avant, son conjoint est beaucoup moins aventureux que nous ! ;-)


Et pour le reste, je n'ai pas de témoignage à t'apporter, je touche du bois.


Bises

Alice 06/12/2012 21:05



moi je flippe tout le temps même si j'apprends à relativiser, Ernest est tellement malade, que je peux respirer même lorsqu'il a de la fièvre, avant je m'en rendais malade en même temps


mais si je devais en avoir un 3ième, ce qui n'arrivera jamais je pense, je serais forcément plus détendue face à tous ces trucs de quand. quel âge pour quoi, pour qui etc



Tazounette 05/12/2012 18:29


J'ai deux filles de 7 et 6 ans. La plus petite m'a fait 2 bronchiolites d'affilée vers 9 mois, âge où elle a fait un décrochage dans sa courbe de croissance. Sans la kiné, je pense que ma fille
aurait été hospitalisée. Elle a fait 4 ou 5 séances à chaque fois (pas plus de 20mn à chaque fois). La kiné avait l'habitude. Pour une mère, assister à ça est une épreuve. Je n'ai jamais vu ma
fille hurler comme ça. Mais je suis convaincue que ça l'a aidée à s'en débarasser. Perso, je n'ai jamais vu de pédiatre. Je n'aime pas le côté "spécialiste" à tout va, même pour un rhume. J'ai
toujours fait avec un généraliste, côté diversification c'était dès 4 mois, elles ont dormi sur le ventre dès sorties de la maternité, elles ont poussé avec du lait maternisé. Elles ont une santé
de fer... Bref, je crois qu'il n'y a pas de meilleure façon de faire, le tout c'est de faire comme on sent, dans notre coeur de maman ;o))) Pour les maladies, faut le temps que ça passe. Ma mère
m'a toujours dit qu'il fallait compter 7 ans pour que le système ORL fonctionne bien. A partir de 5 ans déjà, elles ont été nettement moins malades ! Patience ! Et courage, surtout !

Alice 06/12/2012 21:03



Ouh la la oui, deux bronchiolites si petites, quelle galère!


Concernant les 5/6 ans, tu es la troisième à me le dire et à en témoigner en 2 jours, cela me laisse de l'espoir (et me dépite): encore 4/5 ans à attendre!!:


Ce matin alors que tout allait: 40 de fièvre sans symptome autre. Pfff galère!!



amalise 05/12/2012 15:07


Tu sais, j'ai vécu un peu la même chose avec ma pédiatre. Ils suivent les consignes qu'on leur donne je pense. A 2 ans d'écart par exemple, diversification à 6 mois pour le premier, à 4 pour la
seconde. Même chose pour l'introduction du gluten : le plus tard possible pour le premier (8 mois), le plus tôt possible pour la seconde (6 mois). Elle aussi essaie de donner le moins de
médicaments possible, très souvent de l'homéopathie, et elle fait une ordonnance pour des antibios à ne donner que si la situation n'a pas évolué favorablement au bout de deux jours. Je me suis
posé les mêmes questions que toi, mais au final j'ai un peu fait comme j'ai voulu . Et puis, elle est tellement douce
avec eux, ils ne pleurent jamais, c'est toujours un moment agréable, alors ça me convient très bien!

Alice 06/12/2012 21:01



alors moi je suis une angoissée de la maladie et j'ai suivi scrupuleusement ce qu'on m'a dit, enfin ce que le pédiatre m'a dit.


La flippe, pour moi, elle vient des médocs: je lis toujours les effets indésirables avans d'avaler alors je ne prends rien!!



Ptisa 05/12/2012 09:28


ma pédiatre vient de me dire que la kiné respi était remise en cause, mais pour l'avoir pratiquée de longs mois sur Violette je peux dire que pour le confort du bébé, c'est vraiment super : un
bébé qui tête bien, respire bien et donc dort bien. Le confort c'est important. La première pédiatre de Violette ne donnait jamais de médicaments : "il faut surveiller" après 4 nuits blanches, un
39° qui ne tombait pas, un bébé hurleur et des selles sanglantes avec son avis de MERDE ça a finit à l'hôpital. On voit bien que c'est pas eux qui ne dorment pas, qui ont le stress, qui comptent
les heures entre les médocs et qui s'engueulent avec la fatigue. Les parents ont le droit d'être aidés, même si les bébés doivent faire les anticorps. Concernant la nourriture, étant donné que ce
n'est pas un médicament et que tout est expliqué dans le carnet de santé (et qu'il n'y a pas d'allergies dans nos familles), j'emmerde le pédiatre. C'était mon coup de gueule, ça fait du bien,
j'en ai tellement chié ...

Alice 06/12/2012 21:00



merci pour ton coup de gueule! c'est bon de te lire!!!


c'est clair que concernant les nuits pourries, c'est pas eux qui les subissent !


 



anyuka 05/12/2012 09:06


J'ai un peu le même rapport avec le pédiatre qui suit mes garçons depuis tout petits, il a certaines positions qui m'interpellent (sur les vaccins notamment), des réflexions qui me font hausser
le sourcil (en souriant, la plupart du temps), mais ce dont je suis sûre c'est qu'en cas de gros pépin, il sera à fond avec nous et que je lui ferai une totale confiance.


Je t'envoie tout de suite un mail pour ce week-end :-) !

Alice 06/12/2012 20:59



alors ce mail?


Ernest avait 40 de fièvre ce matin, on se demande si on part. Normalement oui mais je n'ai pas la cosncience super tranquille



Maman Crotte 05/12/2012 08:42


Tu as su t'écouter toi avant tout, je pense. Tu le savais au fond de toi, que tu pouvais lui faire confiance. 


Ton petit bout de chou va mieux ?

Alice 05/12/2012 08:45



Oui merci, c'est reparti même s'il tousse encore un peu, la "crise" est passée et les courtes nuits avec ;)