Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Et si...

8 Décembre 2014, 20:08pm

Publié par Alice

cap.jpg

 

Et si, au Rectorat, ils n'acceptaient pas mes attestations de réussite fournies in-extremis par le secrétariat de l'Université?

Et si, le sacrifice de passer des dizaines et des dizaines d'heures nocturnes sur mon dossier me menait à l'échec?

Et si, finalement ce n'est pas vraiment ce que j'ai envie de devenir, professeur de lettres modernes en collège et lycée?

Et si, je préférais attendre de voir mon Institut fermer (ou pas) et ne pas avoir le sentiment de quitter un navire que j'aime tant avant le naufrage?

Et si, il me fallait du temps pour repenser plus profondément mon avenir professionnel en envisageant même de m'asseoir à nouveau sur les bancs de la fac?

Et si, dans mes anticipations les plus folles, je l'avais ce concours, et que je doive partir à l'autre bout de ma région/ mon département/ mon pays une année, voire plus parce que personne ne peut me garantir qu'un poste m'attend en interne près de chez moi?

Et si, il m'est impossible de me projeter autrement que dans le plaisir du métier que j'exerce actuellement et depuis 15 ans, avec mes stagiaires "très bruns".

Et si, la peur que fait naître en moi la Grande Machine Education Nationale est plus forte que l'envie de pérenniser mon avenir professionnel? (pour le moment)

Et si m'avouais que je suis perdue, que cette histoire me mine, me colle le moral à zéro et que le mal-être que cela engendre est plus fort que la perspective de l'issue que je ne suis pas certaine de désirer?

Et si ... je renonçais?

Voilà donc pourquoi et comment je n'enverrai pas mon dossier de Reconnaissance des Acquis de l'Expérience Professionnelle pour le concours interne de professeur de Lettres Modernes.

C'est donc reparti pour le grand manège du questionnement de la reconversation professionnelle...

Commenter cet article

Pauline 15/12/2014 22:05


Décision prise mais pas irrévocable... avec tes enfants et ton conjoint tu aurais pu bénéficier d'un rapprochement de conjoint je pense... et si ton poste n'est pas menacé ça te laisse encore un
an pour réfléchir... en tous cas si tu as besoin de quelque chose concernant le poste de prof de lettres modernes, je peux peut-être t'aider ;)

Madame 11/12/2014 22:28


J'avais loupé ce billet, je suis déçue, terriblement déçue pour toi et pour tous les élèves qui t'attendent, je ne peux pas critiquer ta décision mais pourquoi ne l'as tu pas envoyé!

Alice 12/12/2014 07:32



Moi aussi je suis horriblement déçue. 


En fait il me restait 6 pages sur 8 à rédiger; j'avais une idée du plan mais rien n'était bâti au sein même de son organisation. Je n'avais pas de documents, de supports Education Nationale à
calquer. Une grosse somme de travail et pas de temps pour m'y mettre (j'ai dû remplacer un collègue absent)


Je n'arrivais pas à libérer du temps :/



OhOceane 10/12/2014 09:07


Que de durs questionnements ! Pour le coup, il n'y a que toi qui sait quels risques tu es prêtes à courir, et je crois que tu as déjà les réponses... Il faut du courage pour se remettre en
question, et tu n'en manques pas.

chocoladdict 09/12/2014 18:18


je ne serais pas bonne conseillère car je me pose aussi beaucoup de questions par rapport à ma reconversion qui finira peut-être par un retour à la case départ parce que la galère au bout de deux
ans j'en ai marre, le no shopping day tous les jours aussi ...d'un autre côté, revenir à mon ancien poste ça va être un grand moment de déprime en perspective et ça me mine d'avance ...je crois
qu'il n'y a pas de bons choix ou pas de choix idéals...peut être que tu n'étais pas prête et en effet tant que ton institut n'est pas fermé, si tu t'y sens bien pourquoi partir ? l'herbe n'est
pas forcément plus verte ailleurs ...

Alice 10/12/2014 21:00



Tu bossais dans la FP, non?


On ne peut que se féliciter dans ton cas d'être allée jusqu'au bout de ta volonté et ça c'est chapeau; mais peut-être qu'un jour prochain tu pourras lier les deux non? 


en effet l'herbe n'est surement pas plus verte ailleurs, car je l'ai déjà testé cet ailleurs, c'est la raison pour laquelle j'ai choisi l'institut. J'ai peut etre envie aussi de "moins" bosser,
de me consacrer tant au boulot. Non, en fait je ne sais pas ce que j'ai cherché à me prouver en fait. J'aime les défis-cerveau je crois. Maisd disons que le Prix Elle des lectrices me convient
pour 2014/2015


J'adoreraisz parler de tout ça autour d'un thé (et gâteau au choco) avec toi !



Mamievlin 09/12/2014 11:33


Franchement, je te comprends trop.. les reconversions, même quand elles restent proches de notre ancien poste, c'est compliqué. J'ai sauté le pas cette année mo et j'ai moi fait un choix sur le
papier plutôt facile mais en vérité, c'est pas évident au quotidien, surtout mentalement. Et je me pose tous les ans la question de l'inscription au concours de PE... donc, je te comprends. Tu
dois te sentir libérée d'avoir pris cette décision. Peut être faudrait-il réfléchir à une option qui te permet plus sûrement de rester près des Blonds ? L'idéal étant bien sûr de garder ton poste
actuel car on te sent passionnée. Je croise les doigts pour toi !

Estellecalim 09/12/2014 11:14


J'aurais envie de te dire de l'envoyer quand même mais... l'an prochain 


Dans ce genre de situation, tu as raison, il ne faut pas lancer ton dossier en se disant qu'il arrivera peut-être à bon port. Si tu as le concours (ce qui m'est arrivé), il faudra bien occuper le
poste qui te sera imparti. Pour moi, c'était à Plaisir !! (Bernay-Plaisir, on a vu plus simple). Et il vaut mieux laisser poser ton dossier maintenant plutôt qu'une fois le concours obtenu. 


Et puis si ça te libère l'esprit, c'est bien mieux. 

virginie B 09/12/2014 09:46


un jour on m'a dit..."ouvre toutes les portes de la réflexions, ne te prive d'aucune possibilité...et tu prendras la bonne, fais toi confiance"... je n'ai jamais oublié parce que c'est ce que
j'ai réalisé et je ne le regrette pas ce choix...alors aujourd'hui je te dis la même chose, espérant que ça te porte bonheur ! biz

PetitDiable 09/12/2014 09:45


Et si tu l'envoyais quand même, tout en continuant de réfléchir? Ca t'assurerait une porte de sortie tout de même, au cas où tu ne trouves pas d'idée ou de solution avant? Enfin c'est juste mon
avis hein, je me permets là...

anyuka 09/12/2014 08:37


Wow, pas facile comme décision, j'imagine à quel point tu as a dû peser les pour et les contre.  Quelle que soit la direction que tu prends, l'important c'est de savoir si tu sens bien (ou
mieux) maintenant que la décision est prise, si elle est conforme à tes principes et aspirations pour n'avoir plus tard aucun regret, ni dans un sens ni dans un autre. Courage ma belle, pas
simples ces "croisées des chemins"

maman@home 09/12/2014 08:36


Alors tu as pris la bonne décision Alice, un peu à contre coeur mais toutes tes raisons sont valables. Des bises.

maman@home 08/12/2014 23:18


Pas facile de faire ce genre de choix sans se faire des noeuds au cerveau, mais si tu ne te sens pas prête tu as sans doute pris la bonne décision. Mais une dernière question alice "Et si tu
avais le concours serais tu obligée de te lancer dans cette voie ou pourrais tu encore changer d'avis ?"

Alice 09/12/2014 07:27



C'est bien le souci Sandrine. 20 000 candidats pour 100 postes répartis partout en France. Si je refuse de me déplacer loin, je perds le bénéfice de mon concours.


Je ne suis pas prête. J'avais envie de me lancer un défi mais pas de mettre ma vie de famille sur la balance. Et puis, voilà, j'aurais du dégager 10 heures environ par semaine pour préparer mon
écrit mais j'e suis incapable à temps pein avecc des copies à corriger déjà à la maison. Sans parler d'un collègue qu'il a fallu remplacer durant 2 mois et là ça m'a foutu dedans question temps
de travail :/



arlette 08/12/2014 22:33


comme il faut de tout...


Je dirais que tu fais bien c'est vrai que tu pourrais être parachutée a mille lieus ...ce qui amenerait des boulversements non négligeables....


faut dire que moi, je privilégiais toujours la famille...


bises

Alice 09/12/2014 07:24



Idem Arlette, je ne partira pas un an loin de mes enfants.


Si un jour je suis acculée et n'ai pas le choix, pourquoi pas mais aujourd'hui cela ne s'impose pas.


Bises et merci :)



Hélène 08/12/2014 22:03


Bon ta décision est prise, dur choix...............


Courage Alice ce n'est pas facile comme décision.


Je t'embrasse.


  Hélène


 

Alice 09/12/2014 07:24



Oui, je tourne autour depuis un mois et mon moral en a beaucoup pâti.


Je déteste renoncer.


Je t'embrasse! ps c'est quoi ton décompte?



Geneviève T. 08/12/2014 22:03


heu....mais tu te poses trop de questions, il faut foncer!... c'est comme cela que j'ai fait à 40 ans... je suis partie dans l'enseignement...pas toujours évident et pas vraiment ce que je
souhaitais... mais un salaire et plus tard une retraite c'est quand même plus confortable! ...bonne soirée malgré tout!

Alice 09/12/2014 07:23



Je suis déjà prof dans la fonction publique Geneviève, mais pas dans le même ministère et en cdi.


En fait au fond j'aurais bien tenté jusqu'au bout mais je n'arrive pas à dégager du temps pour le bosser, j'ai déjà une petite dizaine d'heures par semaine de correction de copies à la maison.


Je crois que j'ai touché du doigt la nécessité de me reconvertir mais avecc 20000 candidats pour 100 postes en interne, je sais que je ne réussirai pas et je n'irai pas partir bosser à 500
kilomètres de mes enfants alors que, peut-être mon boulot sera encore ouvert l'an prochain.


Le jeu n'en vaut pas la chandelle ... aujourd'hui ;)