Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Des vies d'oiseaux, Véronique Ovaldé

17 Octobre 2011, 18:55pm

Publié par Alice

DSC09442.JPG

 

Des vies d'oiseaux de Véronique Ovaldé

Quatrième de couverture : « On peut considérer que ce fut grâce à son mari que madame Izarra rencontra le lieutenant Taïbo ». Car c’est lui, Gustavo Izzara, qui, revenant de vacances un soir d’octobre 1997, appelle la police pour qu’elle vienne constater que sa somptueuse villa de Villanueva avait été cambriolée. Un vol pour le moins étrange puisqu’aucun objet n’a été dérobé et que les intrus, apparemment familiers des lieux, se sont contentés d’habiter la maison en l’absence du couple. Vida Izzara va peu à peu sortir de son silence et dévoiler au lieutenant Taïbo la vérité : Paloma, sa fille unique de 18 ans, s’est évaporée du jour au lendemain avec Adolfo, un mystérieux (dangereux?) jardinier, et elle la soupçonne d’être revenue, par effronterie, insolence, nostalgie ? hanter la demeure familiale. Les vies d’oiseaux, ce sont celles que mènent ces quatre personnages dont les trajets se croisent sans cesse. Chacun à sa manière, par la grâce d’un nouvel amour, est conduit à se défaire de ses anciens liens, conjugaux, familiaux, sociaux, pour éprouver sa liberté d’exister. Sans plus se soucier d’où il vient ni de là où la vie le mène. Avec Des vies d’oiseaux, Véronique Ovaldé continue à explorer les rapports qui lient les hommes et les femmes.« On peut considérer que ce fut grâce à son mari que madame Izarra rencontra le lieutenant Taïbo ». Car c’est lui, Gustavo Izzara, qui, revenant de vacances un soir d’octobre 1997, appelle la police pour qu’elle vienne constater que sa somptueuse villa de Villanueva avait été cambriolée. Un vol pour le moins étrange puisqu’aucun objet n’a été dérobé et que les intrus, apparemment familiers des lieux, se sont contentés d’habiter la maison en l’absence du couple. Vida Izzara va peu à peu sortir de son silence et dévoiler au lieutenant Taïbo la vérité : Paloma, sa fille unique de 18 ans, s’est évaporée du jour au lendemain avec Adolfo, un mystérieux (dangereux?) jardinier, et elle la soupçonne d’être revenue, par effronterie, insolence, nostalgie ? hanter la demeure familiale. Les vies d’oiseaux, ce sont celles que mènent ces quatre personnages dont les trajets se croisent sans cesse. Chacun à sa manière, par la grâce d’un nouvel amour, est conduit à se défaire de ses anciens liens, conjugaux, familiaux, sociaux, pour éprouver sa liberté d’exister. Sans plus se soucier d’où il vient ni de là où la vie le mène. Avec Des vies d’oiseaux, Véronique Ovaldé continue à explorer les rapports qui lient les hommes et les femmes.

 

 

Je suis passée totalement à côté de ce roman. Je me suis ennuyée, les personnages ne m'ont pas semblé attachants.

A ne pas décrire, à suggérer sentiments et motivations des héros, je n'ai pas pu m'identifier ni les comprendre. Dès le début du roman le récit se déroule dans une certaine langueur. L'écriture est agréable, jolie, poétique mais ne rend pas service à l'intrigue qui a du mal à se bâtir de manière cohérente et passionnante.

Dès les premiers chapitres, la tristesse est le ton dominant, pas un personnage ne semble épanoui dans sa vie (impression que j'ai ressenti aussi à la fin du roman, y compris lorsqu'ils semblent tous accéder à cette "liberté d'exister" comme le suggère la quatrième de couverture). L'amour ne les "sauve" pas d'après moi car les personnages semblent bien emprisonnés dans une ville, un univers, une naissance malheureuse ou stigmatisante.

Une lecture qui ne m'a pas transportée. La magie n'a pas opéré contrairement au précédent, Ce que je sais de Véra Candida.

Commenter cet article

Marjo 21/10/2011 18:57



Ah dommage que tu n'es pas passé un bon moment avec cette lecture. Pourtant le résumé semblait assez prometteur... J'espère que tu trouveras ton bonheur avec un autre livre prochainement !



Alice 21/10/2011 21:27



Oui, je suis en train de lire Lignes de faille de N. Huston, un auteur que j'aime beaucoup!



My Little Discoveries 20/10/2011 21:30



Je ne connais pas encore cette auteure et je viens bientôt le recevoir, alors j'espère que je l'aimerais plus que toi! ;o)



Alice 21/10/2011 21:19



Je viendrai lire avec plaisir ton avis si tu en parles sur ton blog. Je ne comprends pas vraiment pourquoi je suis totalement passée à côté de cette lecture.



Lolotte 18/10/2011 18:35



Ma soeur doit me le prêter ... quand elle l'aura lu et j'aviserai.



Alice 19/10/2011 22:04



Oui, je suis curieuse de lire ton avis. D'après tout ce que je lis, c'est très divisé!



Cla 18/10/2011 13:22



Beaucoup entendu parlé, mais pas encore lu!



Alice 19/10/2011 22:04



J'espère que si tu le lis, il te plaira



Sandrine(SD49) 18/10/2011 07:26



Pour moi c'est tout le contraire (billet il y 2 jours sur mon blog), j'ai adoré celui-ci et pas du tout le précédent



Alice 19/10/2011 22:06



Je cherche encore la raison pour laquelle je n'ai pas aimé du tout!