Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Des demis en série

6 Mai 2013, 19:20pm

Publié par Alice

 

demi.jpg

 

Quatre ans et demi

Un an et demi

J'ai deux petits garçons à la maison. Et toute la journée d'entendre "Mamaaaaan!""Môman""Mââman""Maman?""M'man!" ne me lasse évidemment pas.

Ernest parle et c'est l'explosion des mots! Tous les jours deux, trois en plus. Il attrape son téléphone Fisher Price et s'exclame : "Allo Abane?" (sa copine de crèche, c'est Albane). Il devient vite le chouchou où qu'il aille. Il se vexe très très facilement a compris que crier son désespoir pouvait faire céder. Ernest a tout un arsenal de stratégies et de mines toutes plus affutées pour nous faire capituler. Cela fonctionne rapidement avec moi. Je dois me rappeler de ne pas me faire avoir. Sa courbe de croissance se poursuit malgré les microbes qui s'acharnent sur lui. On commence déjà à virer les couches depuis qu'il nous regarde l'air dépité et dégoûté en disant "Caca" et nous invitant à aller le changer (chose qu'il déteste toujours autant - il hurle et se débat). Il aimerait vivre dehors, taper dans le ballon, grimper au toboggan, faire comme son frère, grimper sur le vélo. Il me semble qu'il a de grands pieds (il chausse du 22 et demi). Monsieur commence à supporter la voiture, un trajet de dix minutes n'est plus l'enfer pour tous. Sa Mamie chante à s'en décrocher la voix, nous on a une musique et on prend la valise de jouets qu'il balance les uns après les autres.Il me semble être un bon dormeur (quand il dort et n'est pas gêné par la fièvre, le rhume, le mal d'oreilles, la couche qui déborde, la tétine perdue) puisque c'est plus de 3 heures de sieste par jour et un petit tourt du cadran la nuit. Il mange de tout, avec une préférence pour le pain, les "pâpâtes", les "kika" (biscuits). Il voue un culte sans fin au tout petit album "Léo et Popi font une promenade à vélo", le seul qu'il écoute religieusement mais qu'il écourte progressivement soir après soir. J'ai repéré que ce qu'il aime, c'est le voir tomber et le papa imiter le bruit des pompiers. M'arrêter sur deux pages, ça rétrécit considérablement le temps passé à la lecture!

Octave. Le grand huit de la sagesse. Quand on croit que c'est gagné, tout repart en cacahuète. Toujours à râloter, y'a toujours un truc qui va pas (ce serait si simple hein). Il réclame toujours des câlins quand je m'apprête à faire un sprint de rangement/ prendre ma douche en vitesse. Hyper patient avec son frère et très amusé, il ne le bouscule jamais mais passe son temps à se bagarrer à l'école (enfin avec un de ses copains). Passionné par les animaux (les insectes en ce moment), les échecs et les jeux de réflexion il a un mal de chien à être autonome. Il ne reste pas des heures devant un dessin animé ni derrière la console parce qu'on n'est pas collé à lui. Il a un sacré coup de fourchette, surtout quand il s'agit de croque-monsieur, de carbonara, de donuts et beignets. Il est dodu et magnifique. Je n'en fais pas un problème, ce n'en est pas un, surtout que c'est nous qui remplissons les assiettes et cuisinons au préalable. Son gros plaisir est de se coucher dans notre lit quand L'Epoux travaille et se laisser déposer quelques heures plus tard, endormi, dans le sien. C'est toujours gros biberon de lait entier le matin que je charge de Babicao (aux céréales), Poulain (pour le chocolat) et miel (pour la gorge). Rien d'autre sauf partout ailleurs où il hors de question de boire un biberon parce que Maman n'est pas là pour le donner, amoureusement. Un sens de la compétition qui le freine autant qu'il le fait avancer. Un goût très relatif pour l'effort: nous savons que jamais nous ne devons prendre le vélo ou la patinette si la balade est un peu longue; le simple fait d'écouter ses pas qui trainent sur le bitume (comme s'il portait des tongs sous 40°c, à la manière des africains) en dit long sur sa passion de la marche à pieds. En ce moment il ne voit que par son père: il fait sûrement un "Oedipe croisé". Il aime son père et sa mère d'amour, ne sait avec lequel il veut être le plus fusionnel, gère mal le fait que nous puissions aussi avoir une vie en dehors de notre statut de parent (ça tombe bien pour lui, on ne vit pas grand chose sans eux).

Commenter cet article

LMO 09/05/2013 11:43


Hé ben, tu as deux phénomènes on dirait!! C'est chou de les voir grandir ainsi!

Ptisa 07/05/2013 13:25


Vio refuse de monter sur son vélo. Elle réclame des câlins au moment où vite vite faut s'habiller pour aller à l'école ;)

Rosa 07/05/2013 09:17


Très bel article! Cet agréable de lire tous ces petits détails que "Toi la maman" tu as su repérer et mettre en valeur! C'es très touchant!

Madamezazaofmars 07/05/2013 09:00


J'adore quand tu parle de tes fils !

anne-flore 07/05/2013 08:37


toujours très touchante ta manière de les décrire tes deux chéris ! Ici Rosalie chausse aussi du 22 et mesure 86 cm pour 11 kg ...Elle promet elle aussi d'être une grande ! Comme Ernest , en ce
moment ce sont chaque jour de nouveaux mots et elle répète tout ! Sans compter les "il est là" "il est pas la"..On fond devant eux, c'est clair ! Comment faire autrement ?

Madame 07/05/2013 00:12


Je me retrouve beaucoup sur la fin lorque tu parles de ton grand, fils unique il a énormément de difficultés à imaginer qu'on ait une vie sans lui... (quasi inexistante d'ailleurs ;) ) en tout
cas tes garcons ont l'air sensibles et malins et plein d'amour ! Bravo aux parents!