Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Congé maternité :si je m'absente, l'autre s'omniprésente

22 Septembre 2011, 06:52am

Publié par Alice

congé-pola

 

Officiellement mon congé maternité débute le 6 octobre mais, dans mon organisation et celle de ma boite, j'ai posé la date du 2O octobre.

Il me reste donc 4 semaines à "tenir", si mon obstétricien me juge apte à poursuivre bien sur. Vu la forme que je tiens, le contraire serait étonnant mais je ne suis pas responsable de l'ouverture (et/ou de la fermeture) de mon col pour parler clairement.

J'ai un boulot de prof, comme certain(e)s le savent déjà. Je n'ai pas peur que l'on me mette au placard car il m'apparaît impossible d'être enfermée avec 25 personnes!

Avec le temps, j'ai souhaité et quelquefois j'ai été obligée de me diversifier, de ne plus être seulement l'enseignante de français, matière pour laquelle j'avais été embauchée: je suis prof d'actus, de GRH, français, remise à niveau, méthodologie, et prépa orale de certains concours. Je suis également coordinatrice d'une filière prépa concours.

Mon congé maternité (prévu jusqu'en mars/avril) va obliger des collègues, à qui il reste des heures à effectuer, à me remplacer. Certaines s'en réjouissent, d'autres non.  Pour la prochaine rentrée, de gros chantiers sont en cours et sur l'un d'entre eux, je suis directement concernée.

Pourquoi vous raconter tout ça?

Parce qu'on pourrait croire que je n'ai rien à craindre: je bosse pour le secteur public, je suis prof (ha ces profs!!), je ne pars pas en congé parental mais en congé maternité. FAUX, ARCHI FAUX. Toute absence considérée comme longue met celui qui part sur la sellette. Tout continue, sans lui. Chacun cherche à se faire une place plus confortable, à se repositionner.

Je m'absente pour une raison légitime et en rentrant je vais devoir refaire mes preuves, après plus de 12 ans de boite sans que la qualité de mon travail n'ait jamais été remise en question.

Outre les "tu pars quand? non mais moi faut que je m'organise" "tu sais quand tu reviens précisément?" "Je vais avoir un rythme infernal vu que je te remplace" " je me suis positionnée sur tes cours pour l'année prochaine, faut qu'on en parle avant que tu partes, je préfère être honnête avec toi"" quoi, tu t'arrêtes si tard? mais c'est de l'inconscience, tu ne penses pas au bébé (dixit une infirmière)""tu sembles moins en forme aujourd'hui, non?" "J'ai cru voir sur fb que tu te sentais fatiguée, tu vas arrêter plus tôt?".

C'est déstabilisant, fragilisant de se sentir sur la sellette. Je pense à toutes celles qui non seulement acceptent de gagner 500 euros pour profiter de leur tout-petit mais qui acceptent aussi de se mettre en situation de fragilité et de remise en question à leur retour (même si bien sur la loi blabla blabla).

Bien sur que je vais profiter de mon Deuz' avec toute l'énergie et tout l'amour que j'aurai, mais j'ai aussi prévenu mon boulot que je voulais être avertie, concertée par toutes les décisions me concernant de près ou de loin; quitte à revenir pour des réunions exceptionnelles, le petit collé au néné. J'ai même poussé le vice à demander à la responsable informatique de me transférer sur ma boite perso les mails professionnels.

Parano, moi? Peut-être mais surtout prévoyante!

 

Franchement, comme si nous, les femmes étions déjà des privilégiées sur le marché de l'emploi...

Commenter cet article

magali 24/09/2011 16:27



coucou


je suis contente de lire que tout se passe pour le  mieux, prends soin de  toi


 des  bisous


 



Alice 27/09/2011 21:35



Merci Magali, j'espère que tout va bien pour toi également.


Bises



Lolotte Bazar 23/09/2011 17:09



C'est sûr qu'il n'est possible de partir 100% sereine dans ces conditions mais je crois que c'est dans beaucoup d'entreprises (ou administrations ou écoles ...) la même chose alors essaye de
profiter au mieux de "Deuz" et la rentrée sera un autre jour.



Alice 23/09/2011 19:52



Oui, t'inquiète ;) déjà c'est allaitement exclusif des mois pour fusionner à fond (rhoooo la maman collante qui devine que ce sera le dernier mioche!!)



Brodeuse du Phare 23/09/2011 09:50



Moi j'aimerais bien avoir un congé maternité... être indépendant, c'est pas la fête pour être maman (avec 44 jours d'arrêts en tout (avant-après naissance), c'est sûr que ça va être coton)



Alice 23/09/2011 19:51



Ho la la c'est si injuste, mes copines libérales ont beaucoup souffert de ces reprises précoces. ce n'est pas normal, nous sommes toutes des mamans, peu importe notre métier...



Ptisa 23/09/2011 09:10



perso, je te trouve parano, tout simplement parce que ta famille est plus importante que ton travail et que quand tu rentres et bien tu le retrouves ton travail et que t'es pas ramollie du
cerveau et que tu reprends les rênes et c'est tout. peut être que des gens essaient de te mettre la pression (des jaloux ou des gens qui n'ont pas confiance en eux) mais faut pas entrer dans leur
jeu, t'es pas cadre sup' non plus, ça va pas s'effondrer parce que tu n'es plus là ! Pendant mon premier congé mater prolongé d'un mois d'arrêt de travail j'ai donné et pris des nouvelles de
quelques collègues avec qui je m'entends bien et quand je suis revenue c'était comme si de rien n'était. Ma collègue m'a raconté tout ce qui s'était passé sur les dossiers que j'avais raté (il y
en avait !) et j'ai repris mon poste.



Alice 23/09/2011 19:50



Je ne crois pas trop l'être (parano) mais je sais que certaines personnes ont demandé à assurer certains de mes cours pour la prochaine rentrée et donc ont anticipé en me remplaçant pendant mon
congé mater. C'est ma responsable qui m'a averti qu'elle allait redistribuer les enseignements.


Je veux simplement qu'on me demande ce que j'en pense, comment j'envisage mes contenus de formation pour les mois à venir...


Après, en effet, rien ne s'effondrera (heureusement pour mes stagiaires d'ailleurs!!) mais je veux être intégrée dans les décisions à prendre concernant les grands changements de la formation
dont je suis responsable, étant surtout une des seules enseignantes à avoir autant de recul !



fleur 22/09/2011 23:04



si tu es en forme tu as raison de pousser jusqu'au 20 (je me suis arrètée 2 semaines avant la naissance de mon fils..)


mais n'en fais pas trop et penses à ta santé et à ta famille avant tout..


Concernant tes collègues c'est vrai que c'est juste abbérant..



Alice 23/09/2011 19:45



Oui, je continue parce que et uniquement à cette condition, tout va bien. 


Je dois me lever le matin pour conduiRE Octave à l'école, je me fais aider par les mamies si je me sens trop fatiguée. Je ne continuerais pas si j'avais le moindre doute concernant ma
capacité. 


Deux semaines? tu avais tenu très longtemps dis donc!!



Céline 22/09/2011 23:01



Mais tu pars "juste" en congé maternité, non ? Pas en congé parental, qui serait donc plus long.


Tu as vraiment peur d'avoir moins d'attributions quand tu reviendras ?


En tous cas, ça ne me "choque" pas que tu gardes un pied dans le boulot en demandant à recevoir les mails professionnels ou en te rendant à quelques réunions. Ca prouve bien que tu es vraiment
impliquée dans ce que tu fais, et que tu aimes ton métier tout simplement.


Quand je suis partie en congé parental, ça ne me serait pas venu à l'idée mais je ne quittais pas un boulot qui me passionnait plus que ça et j'avais même envie d'en changer



Alice 23/09/2011 19:44



Oui, la collègue avec laquelle je travaille le plus, s'est déjà positionnée sur plusieurs de mes enseignements et ma responsable m'a déjà annoncé qu'elle allait revoir nos cours...


Mon boulot me passionne en effet et depuis le temps que je "gère" une formation en aprticulier, j'ai le recul pour aider à prendre les bonnes décisions, cela m'embêterait de me faire exclure de
cette étape importante qui est la remise à plat de tous les contenus de formation (c'est mon job)


Mais bon, j'ai décidé de prendre les choses avec décontraction et surtout d'anticiper intelligemment au lieu de me braquer



Le Chat 22/09/2011 22:12



arf j'ai vu aujourd'hui MAIS COMENT FONT LES FEMMES au cinéma... et très sincèrement ns sommes vraiment des héroines :-)


Miss Zen a raison... ne te prends pas la tête... ça sera certainement difficile de suivre de loin, de revenir mais comme ça ne se pasera pas comme tu l'auras imaginé, zen....



Alice 23/09/2011 19:41



Ho non je t'avais écriit une tartine qui s'est effacée!


je reprends en te disant que je vais me renseigner sur ce film, je suis en quête de titres de films français, pas forcément récents mais surtout divertissants, je prends tous les titres.


Et pour le boulot, comme je venais de l'écrire à Miss Zen, il y atrois ans, le retour avait été délicat et là un gros requin prédateur est arrivé avec des envies de pouvoir, or c'est ma collègue
avec laquelle je dois travailler le plus souvent. Elle a déjà obtenu de récupérer certains de mes enseignements pour la prochaine rentrée. Pas grave, tant que j'ai moins de boulot, j'aurais plus
de temps pour peigner mes blondinets ;)



Miss Zen 22/09/2011 21:32



Ecoute, tu verras. Ne te prend pas la tête, tout peut tellement changer. Moi aussi, je pensais que j'allais en baver et puis finalement tout c'est bien passe. Et je ne bosse pas pour des
anges..... Allez profite !



Alice 23/09/2011 19:35



Oui, je ne me soucie pas, j'ai pris des précautions et surtout je me dis que j'ai bien mieux à vivre!


Je pense que ce sont les transitions les plus délicates, être au boulot tout en sachant que je n'y serai plus quelques mois. Il y a trois ans, ça avait été délicat de lutter contre les modifs qui
allaient être mises en place sans mon accord. J'ai un peu l'expérience et là des requin(e)s sont arrivé(e)s!



leoetlisa 22/09/2011 21:23



Et le pire c'est que souvent ce sont les femmes qui te font les plus mauvais coups au lieu de te soutenir:(



Alice 23/09/2011 19:33



Oui! exactement!!! c'est ce qui m'affole le plus! quelle solidarité °_°



maman@home 22/09/2011 21:03



Ah ok t'es dans le privé je ne savais pas... ce que tu décris ne m'étonne pas et les questions du type "non mais merde dis moi quand faut que je m'organise moi" je trouve ça hallucinant comme si
tu pouvais tout savoir à l'avance... et le pire la phrase assassine "je vais être débordée moi à cause de ta grossesse ça m'arrange pas"... allez allez tu as bien fait d'anticiper en demandant à
être mise au courant mais n'en fais pas trop non plus ALice... sinon tu n'arriveras pas à te requinquer ;-)



maman@home 22/09/2011 20:50



Ah ok et t'as bien raison c'est plus appréciable quand bébé est là surtout si tu n'as pas de soucis pathologiques. Je suis surprise quant à ta crainte car je pensais vraiment que vous n'aviez pas
de souci à vous faire en tant que prof...



Alice 22/09/2011 20:56



Non tout va bien, je me sens bien. La limite légale c'est trois semaines. 


Je te jure que je suis dégoutée du comportement de certaines de mes collègues, ça fout la trouille... y'a une mentalité (je ne suis pas dans l'education nationale).



maman@home 22/09/2011 20:46



Juste une petite question si ton congé doit commencer le 6 pourquoi dans les faits il ne commencera que le 20 ?



Alice 22/09/2011 20:47



Parce que je pense poursuivre 15 jours de plus pour les "rattraper" à la fin