Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Chagrin et chafouin

13 Septembre 2011, 06:00am

Publié par Alice

batt.jpg

 

 

CHAPITRE I


Jamais, en mère aimante, soucieuse, je n'oserais remettre en cause le chagrin de mon fils.

Mais je me permets d'émettre des doutes lorsqu'au prélable j'ai droit à:

- 20 minutes de gros câlins après le biberon

- "Maman j'ai mal aux jambes ce matin!""Ha bon? parce que tu grandis mon coeur!" "Non, je suis encore un tout petit"

- "Maman j'ai encore sommeil" "Ha oui?" (et hier après un coucher très tardif, Monsieur-j'ai-sommeil s'est réveillé à 7h30)

- "Maman j'aime pas l'école"

On est vite rentrés dans le vif du sujet. Pourtant, il lui était impossible d'expliquer pourquoi il ne voulait pas aller à l'école.

J'ai donné plein d'arguments super convaincants: les copains à retrouver, les jeux partagés, les belles photos d'identité à donner à la maîtresse.

Le Pouic chafouin les a parés un à un " Je donne les photos à l'école et je m'en va", "tu vas donner les photos à la maîtresse et je t'attends dans la voiture".

Inventant de nouveaux prétextes: "je n'ai pas pris la soeur de mon Didi", "tu me surveilles toute la journée à l'école ou alors je viens avec toi au travail".


45 minutes après, devant la porte de l'école, j'avais bien pigé que la séparation n'allait pas se faire aussi facilement que la semaine précédente. Bien vu! Gros pleurs avec blocage de la respiration comme il sait le faire.

Je me suis éclipsée après de gros câlins, m'éloignant avec ses cris désespérés dans le dos.

Gloups.Gorge serrée. Larmes naissantes.

 

Et de croiser la directrice qui doit au moins avoir un DEA de psychologie à deux balles: "c'est parce qu'il voit que ça vous touche qu'il fait ça". Pensez-vous?! Il s'en donne du mal pour me faire du mal ma bonne dame!

et de renchérir "Moi les pleurs, ça m'fait rien". A moi non plus, les pleurs des autres mioches ne me font rien du tout. Sauf que là c'est du mien qu'il s'agit.

C'est con, je l'aimais bien la directrice. C'était avant. Avant qu'elle ne dévoile ses talents de psy.

 

CHAPÏTRE II


Presque deux heures au boulot, seule dans mon bureau pour préparer mon premier cours de l'année.

J'hésite puis me décide à élaborer un questionnaire sommaire de présentation: cursus passé, antécédents avec le français (épreuves spécifiques des concours visés, orthographe, difficultés de lecture/compréhension, lenteur).

La prof qui se la joue "j'anticipe les peurs, les angoisses, blocages".

 

Question subsidiaire: " État d'esprit en ce jour de rentrée? des peurs (concentration, fatigue, rythme)?

 

Échantillon de réponses:

" J'ai peur de m'endormir en cours"

'"J'arrive en retard car j'ai du mal à reprendre le rythme"

" Difficultés pour remettre à temps les devoirs"

"Ca va être dur de se mettre au travail"

"Je suis bonne en ortographe et en conjuguaison"

"Je lis beaucoup des romans à l'eau de rose et les faits divers"

 

Ca promet. Après avoir jeté un oeil sur ces fameuses fiches, j'ai un peu prévenu que je pouvais entendre toutes ces craintes, appréhensions mais ça ne voulait surtout pas dire que je les tolérais et les excusais!

 

Quinze minutes plus tard, je gérais accroupie dans le couloir avec mes 120cm de circonférence la crise de tétanie d'une de mes stagaiires.

Le ton est donné! Courage à ma remplaçante!

 

EPILOGUE


Le Pouic a semble-t-il, effectué un vrai virage aujourd'hui à l'école car après de grosses larmes vite séchées, il semble s'être totalement éclaté, nous racontant toute sa journée.

Retrouvailles détendues, apaisées, bavardes, ravies.

 

Quant à mes stagiaires, suite en fin de semaine pour retrouver les éventuels ronfleurs..

Commenter cet article

Miss Zen 13/09/2011 21:37



Olalala j'avais mal au coeur pour toi !!! Soulagée de lire que le pouic semble finalement content ! Je sais que je vais vivre la meme chose, mon koala est tres collant !!!!! Courage avec tes
élèves !



Alice 14/09/2011 20:52



Merci !


Tout va un peu mieux, je pense qu'il doit se faire au rythme : 8 h/jour mais aussi la coupure du mercredi. Il n'est pas habitué. Mais il semble heureux et le soir, il est différent, plus "grand"
quand il raconte. C'est bon...



Voyelle 13/09/2011 19:16



j'aime très beaucoup le je m'en va ! lol ! il fait d'ailleurs partie de mon vocabulaire presque au quotidien ! :)))



Alice 14/09/2011 20:51



LOL


Ha toi tu t'en vais souvent alors??



Le journal de Chrys 13/09/2011 18:17



Ahhh ces enfants!!! Être à l'écoute mais.... attendre avant de s'inquiéter!



Alice 14/09/2011 20:51



Oui, je ne m'inquiète pas. je guette, questionne mais je le trouve heureux et très apaisé le soir. Je pense qu'il aime l'école mais qu'il préfèrerait que j'y sois aussi.


Donc tout va bien,  c'est gérable comme conflit interne :)



Lolotte Bazar 13/09/2011 17:13



Bon, il semble que mon commentaire ne se soit pas entregistré.
Je t'admire pour le métier que tu fais (ma soeur est prof et Melle veut être institutrice ... je n'aurais jamais pu le faire et je reste persuadée que les conditions sont de pire en pire,
tant avec les élèves que via le regard des autres si méprisants).
Pour le Pouic, ma petite nièce pleure tous les matins après une rentrée sans souci. Le soir, elle est contente alors j'espère que c'est pareil pour Le Pouic.
Courage Alice. Bises



Lolotte Bazar 13/09/2011 17:07



Houala, jamais je ne pourrai faire ce métier, quel courage il faut !
Melle (en terminale) veut être institutrice, c'est un beau métier mais si dur ...
Quant au Pouic, ma petite nièce, après une rentrée scolaire sans problème hurle tous les matins, c'est dur pour sa mère mais au final elle est contente le soir? J'espère que c'est tout de même
pareil pour le Pouic.
Courage Alice ! Bises



Alice 14/09/2011 20:49



hO la la oui je lui souhaite du courage à Mlle.


Deux de mes cousines, toutes jeunes, sont instit. Elles ont la foi. Je les admire aussi... et les conditions de travail qui se dégradent pour les enfants et "maitresses".


Je susi sortie de l'éducation nationale et enseigne à des jeunes adultes issus des DOM, je n'ai pas la discipline à gérer, ce qui est énorme. Juste la motivation (ce qui est énorme mais plus
gérable à mon goût).


Pour les hurlements, visiblement, ils cessent vite le matin mais reprennent après le dej. Il est très câlin et ça lui manque je crois. Comme ma ville est petite, je bosse avec la meilleure copine
de l'ATSEM, et du coup, elle l'endort en lui caressant les tempes. Il est carrément dorloté, je respire :)



Océane 13/09/2011 15:55



Grosse rentrée pour toi !! Pour le Pouic, on dirait mon fils... J'ai eu droit à ce "chagrin les 3 premiers mois de chaque année de maternelle... tu imagines mon état... On a beau se raisonner...
Bref :) 


Tu vas en voir de belles avec tes élèves on dirait :)



Alice 14/09/2011 20:46



Oh la la oui, je n'ose imaginer ton état durant trois mois. C'est dur quand même.


Ca me fait cogiter bien au-delà de ce que cela devrait... sur la nécessité de cette socialisation, sur les raisons pour lesquelles il pleure, sur cette société qui trouve normale de les séparer
ainsi d'un univers maternant (crèche, nourrice etc). Je fais ma révolutionnaire.. en silence:


Quant à mes élèves, tu vois, qu'ils soient adultes ou tout petits, meme combat!



maman@home 13/09/2011 10:14



C'est vrai qu'il est super léger ce billet j'aime beaucoup bon bref tes élèves je les sens moyens quand même hein ;-)



Alice 13/09/2011 15:43



Heu moi aussi et je suis ravie de déserter dans un bon mois!!



Céline☼ 13/09/2011 09:30



Oh, la, la, tu m'as donné le sourire pour toute la journée !


Qu'est-ce que tu es moqueuse aujourd'hui dis donc ! Elle en a pris pour son grade la directrice ! ;-)



Alice 13/09/2011 15:43



Le soir elle a fait amende honorable...  et s'est montrée plus compréhensive


Octave lui a fait un gros baiser... sur la bouche s'il savait ;)


M'enfin le connaissant, s'il l'a fait c'est qu'elle est gentille!!



madamezazaofmars 13/09/2011 09:11



Il faut que ça se mette en place, et puis c'est toujours dur apresle week end, surtout pour moi ;-)



Alice 13/09/2011 15:41



Lol


tu es un grand bébé en fait et tu rêves de garder tous tes poussins avec toi maman poule :)



Ptisa 13/09/2011 09:08



Et bien ici Violette ne veut pas que son papa s'en aille le matin mais quand il la retrouve le soir, c'est comme si de rien n'était, elle a passé une bonne journée hier.


Je pense un peu comme la directrice qu'ils en profitent pour faire des caprices sachant que ça fait mal (comme avec la nourriture par exemple). Nous on va essayer la stratégie de ne pas
s'éterniser, d'y aller juste au moment où la maîtresse arrive et faire un bisou, quitte à rester dans le couloir regarder les cahiers tout seul après.


Ensuite, quand je lis les réponses de tes élèves, ça me fait penser qu'on arrête pas de dire à nos petits qu'ils sont grands, qu'ils ne sont plus des bébés et qu'ils vont à l'école, ce qui est un
sacré challenge et des fois, ils peuvent ne pas se sentir à la hauteur. Violette aussi multiplie les câlins et les "je t'aime" depuis la rentrée. Ils se rendent compte aussi qu'ils peuvent avoir
une vie sans nous ! On a décidé aussi qu'on ne parlerai plus d'aller à l'école le matin avant le départ pour pas qu'elle commence à chouiner.



Alice 13/09/2011 15:41



Je ne pense pas qu'il s'agisse réellement de caprice. Octave vit une période un peu charnière: deux mois passés exclusivement avec sa maman qui s'arrondit à vue d'oeil pour accueillir un petit
frère... il a besoin beaucoup de moi. Mais je ne considère pas cela grave en effet puisque je le récupère heureux et les atsem sont charmantes et calinantes (ce qu'il cherche).


Nous non plus le matin, on n'en parle pas sinon le temps de discussion/négociation dure et c'est pénible...


Quant à) mes stagiaires, mes jeunes adultes, ont aussi du mal à accepter la contrainte malgré le fait qu'ils l'aient choisies. Comme quoi... est-on un jour satisfait vraiment?!



mamiV 13/09/2011 08:52



Courage, c'était le premier chagrin scolaire il y en aura d'autres. Du déjà vécu il y a un un certain temps avec une petite tête blonde a couettes. Bises.



Alice 13/09/2011 15:37



Ha bon? incroyable que la tête blonde à couettes ait un jour pleuré :)


Aujourd'hui encore quelques larmes de croco avec papa mais rien de grave.