Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

C'était pourtant hier !

3 Novembre 2012, 20:11pm

Publié par Alice

Mais que s'est-il donc passé... pour que ça passe si vite.

C'était il y a un mois, une semaine, un jour : je rentrais la veille au soir à la clinique apaisée, heureuse, impatiente pour y dormir et accueillir au petit matin un Poupon à cheveux.

1

Aujourd'hui ses cheveux se disciplinent en apparence car tous les jours, un nouvel épi, une nouvelle vague vient me surprendre.

Les cheveux. Pour lui aussi c'est important car il aime caresser ceux de celui qui sait écouter sa souffrance d'enfant laissé livré à lui -même, c'est-à-dire celui qui le prend dans ses bras.

Mon fils, mon tout petit. Il y a un an, tôt dans la matinée, on venait me chercher. Je me souviens de ton cri, de ta peau lorsqu'encore allongée pour refermer ce ventre qui t'abritait, on collait ta bouche contre la mienne. J'ai alors senti ton premier souffle et je l'ai encore en moi.

Mes seins sont encore tendus des mois passés à te nourrir. Ta peau contre la mienne. J'ai déjà la nostalgie de ce bébé que je nourrissais et qui refusait le lait en poudre. Il a fallu stocker, imaginer, tester pour braver ton refus. Déjà tes "non" étaient sans concession. Ils le sont plus encore aujourd'hui: il est inutile d'imaginer que tu resteras sur le dos pour que l'on te change, inutile de tenter de te nourrir sans que tu aies un morceau de pain ou un jouet dans les mains.

 

2

 

Pour toi, j'ai renoncé à mon foulard favori, celui que j'ai porté pour la première fois presque en même temps que toi. Tu t'enivres de mon parfum, nichant ton nez dans mon odeur, mêlée à présent à la tienne; et tous les jours, je le porte aussi pour m'en imprégner.

Nous sommes complices et fusionnels. Je te sens et pressens. Quelquefois, l'espace d'une seconde, d'une expression du visage, je me vois en toi. Je te connais parfaitement et j'aime cela. J'aime t'entendre répéter des syllabes, dire "Maman" et t'arrêter pour me regarder et dire "Papa". 

Tu es drôle. Tu es craintif. Exclusif. Têtu. Câlin. Curieux. Tu vas avoir un an. Comment est-ce possible? Comment décrire l'impression que tu as toujours fait partie de nos vies? 

 

3

 

Commenter cet article

Laurence 04/11/2012 19:10


C'est un beau billet ! Longue vie à on blog pour que ton fils puisse profiter un jour des ces mots d'amour. 

Petitdiable 04/11/2012 10:03


Je suis admirative à fond sur le fait que tu aies fait de super belles photos du Poupon okein de bouffe, et elles sont belles quand même!


Bon anniversaire, Poupon!

mistinguett 03/11/2012 23:42


un an bientôt ... ou déjà ... c'est beau ... c'est fort ... j'adore car forcément, ça me renvoit à ce que je vis, exactement, de la même manière que toi ...

Happy Housewife 03/11/2012 23:07


madamezazaofmars 03/11/2012 22:34


C'est magnifique, je suis très émue par tes mots...


 


Et j' aime infiniment chacune des photos que tu as choisi pour illustrer ton propos