Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Baby blues à retardement, la fin de l'allaitement

24 Août 2012, 05:12am

Publié par Alice

BBB.jpg

 

Ernest ne se réveille plus la nuit depuis début août. Évidemment j'attendais ce moment avec envie et je l'ai accueilli avec un soulagement immense: dormir 8 heures de suite pour moi, c'est le début de la renaissance.

Depuis 9 mois, je profitais de chacun de ses réveils pour un câlin, une chanson, un bercement, une tétée. C'est ainsi que finalement, je l'allaitais encore. La journée, impossible de lui offrir mon sein puisque cela n'allait pas assez vite pour lui, lui qui pensait surtout à jouer, tirer sur le téton comme s'il s'agissait d'une tétine. AÏE.

Je laissais le temps, les occasions faire, persuadée que j'accepterais en même temps que mon fils l'arrêt de l'allaitement. 9 mois passés, c'est bien pour une Maman qui travaille.

Je me trompais.

Depuis trois jours, avant de le coucher je lui raconte deux histoires, le câline (enfin tente de le câliner car l'Animal est tonique) et le niche contre mon sein. Deux succions et il se redresse, hilare, pour regarder les lions qui ornent sa chambre. 

Depuis trois jours j'ai le coeur un peu brisé. Je suis heureuse que mon bébé soit plus grand, qu'il rampe, se déplace, aille vraiment bien. Mais oui, je suis triste de la fin de cette période de fusion. Je n'allaiterai plus jamais, c'est une quasi-certitude. Une autre relation privilégiée va perdurer, toujours aussi tactile puisqu'il prend autant de plaisir à se nicher dans mon décolleté, y coller les mains, le nez, mais ce ne sera plus pareil.

La fin de l'allaitement coïncide, à quelques jours près, avec la reprise de la crèche et du boulot (que j'envisage avec soulagement, je l'évoquais hier) mais qui va aussi me séparer de lui toute la journée quelques jours par semaine.

J'y pense et puis j'oublie quelques secondes. J'y pense et j'ai envie de pleurer. Saleté d'ambivalence maternelle. 

Commenter cet article

anyuka 27/08/2012 14:17


J'éprouve aussi cette ambivalence par rapport au petit der... parce que je sais que c'est le petit dernier justement, j'ai tellement envie de le retenir, de l'empêcher de grandir trop vite... et
j'ai aussi éprouvé de la peine à la fin de l'allaitement, je repoussais de jour en jour en trouvant de petites excuses... Courage !

Alice 30/08/2012 21:14



Ben là c'est lui qui me repousse et qui roule des yeux de plaisir mais juste parce qu'il est tout contre moi. il ne tète plus.



Simplement moi 26/08/2012 17:37


J'ai allaité presque 6 mois, c'est bien aussi vu que j'avais repris le boulot.


J'ai ressenti un peu la même chose, contente qu'il grandisse, qu'on "passe à autre chose" de différent, une autre relation, mais en même temps, cette relation fusionnelle qui s'achève.


Mon second est là, je reprend du service avec bonheur !


Et pour toi, je te fais pleins de bises, et tu verras, tous ses progrès te feront penser à autre chose bien vite ! Courage pour la reprise !

Alice 30/08/2012 21:18



Ho la la oui, j'ai du mal à accepter qu'il n'en ait plus envie... mais oui il pousse tellement vite (ses dents y compris!!) que je ne vais pas regretter longtemps!



Julia 25/08/2012 18:41


Je découvre ton blog avec cet article...
En tant que maman qui allaite (premier bébé), je redoute moi aussi ce moment. Je suis de tout coeur avec toi. J'ai juste avant de te dire que tous ces moments sont gravés à jamais dans ton coeur
et dans le sien.

Alice 30/08/2012 21:18



Oui, c'est vrai. Là il prend mon sein, roule des yeux de plaisir mais mordille (gloups!!!) ou me regarde en riant. C'est plus du tout "alimentaire"


Profite....



mistinguett 25/08/2012 15:08


ma petite mimi, tète encore mais ce n'est plus vraiment pour s'alimenter ... elle dort la nuit complète: 21H-8H = une tétée, souvent courte, puis une tétées après le repas de midi juste avant la
sieste, une autre au réveil et une, avant le dodo du soir ... souvent c'est du tétouillage express et d'autre, plus long mais oui, je sens déjà que bientôt, elle pourra s'en passer ...
d'ailleurs, elle pourrait très bien déjà s'en passer ... mais moi, pas encore ... je ne suis pas prête à casser cette fusion, aussi minime soit elle ...

Alice 30/08/2012 21:20



hO La la je ne suis pas vraiment prête non plus et j'ai un peu le blues depuis une semaine, mais là il fait deux trois succions et joue ou se relève.


Je vois qu'il prend du plaisir mais 3 secondes, c'est trop peu! alors, je capitule, le coeur brisé!


en revanche il fait ses nuits et là c'est carrément bon!



mllepilou 25/08/2012 10:09


Tu décris très bien cette ambivalence. Ma fille a été allaitée jusque 27 mois, j'avais plus que besoin d'arrêter mais par moments, la complicité et la tendresse des tétées me manquent beaucoup...

Alice 30/08/2012 21:21



Ho oui j'imagine. J'aurais aimé continuer mais c'est lui qui décide... ET ça me brise quand même le coeur!


la crèche reprend, le boulot aussi, et mon fils est totalement sevré! snif!



une maman créative 25/08/2012 01:59


la même ambivalence lorsque mon fils s'est sevré au début de ma grossesse, 15 mois de tétées c'est dur à oublier..et même si ça laisse place à d'autres câlins et d'autres moments de complicité,
on ne retrouve jamais cette fusion rassurante..


courage pour ta reprise

Alice 30/08/2012 21:22



Ho la la oui  surtout quand il vient encore téter 5 secondes, il roule les yeux de plaisir!! mais j'ai le sentiment qu'il veut "du rendement " téter rapidement! (et moi ça n'a pas le gout de
babicao!!)



pauline k 24/08/2012 20:27


oh je te comprends... je crois que c'est toujours difficile, que ce soit au début, ou après une longue période. On aimerait que cela ne s'arrête jamais... Courage courage.

Alice 30/08/2012 21:23



ha oui, surtout au second, on voudrait arrêter le temps... un peu... un tout petit peu :)



chocoladdict 24/08/2012 13:40


la vie est faite de petits détachements, et je connais la même ambivalence, je leur reproche souvent leur manque d'indépendance mais je pleure en regardant des photos tout bébé )


le rythme de la rentrée devrait l'emporter sur le reste


bises )

Alice 30/08/2012 21:25



hO la la oui c'est tout à fait ça. Enfin Octave surtout! je le gronde pour qu'il devienne plus autonome et quand je suis seule avec, sans le bébé, je le trouve si ... petit !



babychoupette 24/08/2012 10:47


je compte arrêter l'allaitement quand je reprendrai le travail... et j'ai dejà cette nostalgie...


 

Alice 30/08/2012 21:26



et tu ne peux pas tenter de continuer un peu si tu en as envie?



Madamezazaofmars 24/08/2012 09:03


La fin de mes allaitements m'a toujours plongé dans un profond état de tristesse et d'avoir raté quelques chose. En te lisant, j' en ai les larmes aux yeux

Alice 30/08/2012 21:27



TU n'en avais pas parlé à l'époque.


Moi aussi j'ai pas aimé arrêter si tôt pour Octave et pour Ernest c'est lui qui bloque. Pffffff ;'(



stéphie et les Cacahuètes 24/08/2012 08:31


arrfff... comme je connais bien ce sentiment de nostalgie, malgré l'envie d'avancer, de languir le moment où ils seront plus grands, plus autonomes... mais comme toi, je ne peux m'empêcher de
regarder derrière, et regretter un peu ces bébés qu'ils étaients.

Alice 30/08/2012 21:27



ho la la oui, ça me rend tristoune... heureuse et tristoune



catherine 24/08/2012 08:05


j'ai oubliée : comme toujours la photo est très belle...

Alice 30/08/2012 21:27



merci beaucoup, ton compliment me touche



catherine 24/08/2012 08:04


oui, c'est un moment difficile. Moi je n'ai allaité que 3 mois mais je ne tirais pas mon lait alors il fallait que je sois toujours avec mon bébé, j'ai été contente d'arrêter l'allaitement pour
retrouver une certaine liberté. Mais en même temps j'ai été très triste de perdre cette fusion ce moment qui n'était qu'à nous 2. Pour mon 1er enfant j'ai commencé à remplacer
certaines tétées par des biberons et du coup c'est elle qui un beau matin à refuser mon sein ; elle préférais un bib... cela m'avait rendu très triste de perdre subitement ce lien. Pour mon
2ème c'était plus dur car cela voulait aussi dire dernière fois, dernier bébé, .... c'est un page qui se tourne et ce n'est pas toujours évident de la passer facilement. Gros Bisous à toi,
bientôt ta rentrée et tu veras tout se remettra en place, tu seras heureuse de retrouver tes loulous chaque soir. Et d'être maman de désormais 2 petits garçons.

Alice 30/08/2012 21:29



Mouais, je suis un peu triste car ERNEST ira beaucoup à la crèche par rapport à Octave... mais je n'ai pas le choix et pourtant je voulais voir ce deuxième grandir autant que le premier...