Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Lui, Daniel Blake

15 Novembre 2016, 21:15pm

Publié par Alice

Image empruntée sur le site Allociné

Image empruntée sur le site Allociné

Synopsis piqué à Télérama :  Atteint d'une maladie cardiaque, Daniel Blake, menuisier, ne peut plus travailler. Or, l'administration ne l'entend pas de cette oreille : il doit rechercher un emploi sous peine de sanction. Alors que, âgé de 59 ans, il doit apprendre à se débrouiller avec un ordinateur pour faire ses démarches, il croise le chemin de Katie, une femme célibataire mère de deux enfants. Elle a dû quitter sa ville natale pour ne pas être placée dans un foyer d'accueil. Ensemble, ils vont se serrer les coudes. Daniel finit par décrocher un emploi mais doit renoncer à cause de ses problèmes de santé. Il engage alors une bataille contre l'administration et ses aberrations...

 

Alors oui, allez voir ce film !

C'est le genre d'histoire qui vous touche en plein coeur, mais aussi qui, comme un boomerang, nous renvoie à une réalité sociale si proche de la nôtre. On y vient, nous aussi, c'est prévisible.

Ces dysfonctionnements, ces systèmes où nous sommes tous devenus des dossiers, non plus des humains avec une histoire, où tout est régi par des procédures, enregistrées à la minute près par des ordinateurs, où les cases sont inadéquates et surtout non linéaires.

Voilà typiquement le genre de film qui me glace d'effroi, mais surtout qui me laisse un sentiment de colère et de révolte qui grondent en moi.

Je suis sortie triste de ce film, triste pour les personnages, triste pour ce monde qui est le leur, mais aussi le nôtre et qui sera sans doute pire pour celui de mes Blonds. La solidarité comme pis-aller, celle de ceux qui doivent se serrer les coudes plutôt que se déchirer. S'entraider pour pallier. C'est là que j'ai perçu la lueur d'espoir, celle que je tente de metttre en oeuvre au quotidien et de transmettre.

Ne pas fermer les yeux, ne pas ignorer ; regarder, dénoncer, s'indigner. Collectivement ce serait mieux. Dire pour espérer bouger, ne pas se résigner.

Mais où allons-nous? Et qu'y pouvons-nous?

Si vous avez des pistes, je prends ... 

Les autres idées ciné sont ici : DuneileaParis, DameVivie, Swettylux, AnneLaureT, Pilisi, tOrtue, Wondermomes, MHF

Commenter cet article

cosmafree 24/11/2016 14:43

Bonjour, suivez nous s'il vous plaît: www.cosmafree.com/fr/

MamieVlin 16/11/2016 16:16

Merci pour l'ajout ! J'arrive enfin à vous rejoindre ce lundi (enfin, ce mardi !!). Tu me donnes bien envie d'aller le voir ce film. Hélas, je n'ai pas de solutions miracles (qui en a ? Personne je pense hélas..), j'ai aujourd'hui peu de temps à accorder aux actions solidaires (à quand les journées de 36h), mais je donne des vêtements souvent, on envoie des chèques aussi, on participe à quelques actions deci-delà, mais est-ce que c'est suffisant ? Cette impression de petite goutte d'eau, tu sais... Bises Alice, je suis heureuse en tout cas de revenir par ici !! ;o)

tOrtue 16/11/2016 08:12

Ah oui la solidarité j'y oeuvre!
Tu trouveras mon article ici:
http://detortuesenaiguilles.eklablog.com/les-lundis-a-deux-a127397066
Bonne semaine
Bisous

MHF 15/11/2016 22:29

C'est tout à fait cela :(
Mon "combat" est syndical et je rêve que nous soyons assez nombreux pour sauver notre chère sécurité sociale ...
Et à titre individuel, redonner sa noblesse au mot "solidaire".
J'admire ce que tu fais.