Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Est-ce que consulter c'est dramatiser?

4 Février 2016, 17:46pm

Publié par Alice

Est-ce que consulter c'est dramatiser?

Consulter un psy, se faire aider à un moment de la vie, moment qui peut durer plus ou moins longtemps, ne me pose pas de soucis. Contrairement à beaucoup de jeunes à qui je soumets l'idée de rencontrer un psychologue, je n'associe pas la folie ou la maladie à la nécessité de consulter. La démarche n'a rien de stigmatisante ni permanente mais vient davantage répondre à un mal-être, un inconfort moral que l'on ne parvient pas à gérer, résoudre seul.

L'impression d'être démunie face aux colères/pétages de plomb des enfants pose question, l'incapacité aussi à (di)gérer certains événements, le "travail" permanent que l'on doit effectuer pour transformer des pensées qui tournent en boucle, des émotions négatives ou des peurs, angoisses que l'on ressasse.

Alors, consulter? ou pas?

Qui?

Et pourquoi tenter de prendre du recul ne suffirait pas? Et les vertus de la parole et du dialogue, de l'amitié et des écoutes attentives et bienveillantes? Et s'il suffisait de mettre en pratique son esprit d'analyse ou même son lâcher-prise (le "c'est comme ça, et alors?") puisque rien ne dure, puisque finalement le temps transformera la perception de ce que l'on croit/estime/pense difficile à gérer et accepter?

Faut-il payer pour se sentir soulagé? Faut-il le regard et l'écoute d'un initié, d'un professionnel? A partir de quand faut-il consulter? Y-a-t-il une garantie de résultat? est-ce facile de se raconter à un inconnu avec lequel le courant peut spontanément passer - ou pas? Qu'attendre de lui? Trouver des clés en nous pour sortir d'une impasse psychologique? mais après tout, peut-on rester coincé des années dans cette voie sans issue que l'on sait, malgré tout, temporaire?

Et si le simple fait de prendre conscience du point de douleur et des conséquences qu'il engendre, suffisait à le dépasser?

C'est tabou? Vous avez déjà consulté, vous? 

Commenter cet article

Chiffons and co, blog Mode, Lifestyle, Voyage 08/02/2016 20:57

voilà des questions que je me suis posée, et je ne te parlerais pas de l'éventail de choses que j'ai essayées avant d'en arriver là, mais arrive un moment où cela devient une évidence et l'on se lance.....

MHF 07/02/2016 15:38

J'ai consulté plusieurs fois, à différentes périodes de ma vie. Et cela m'a aidé pas, forcément sur le moment mais dans la continuité du temps... Je le conseille volontiers car cela ne peut être qu'un plus. Si ça ne convient pas, on arrête et voilà....

sophie bazar 05/02/2016 17:10

Moi, consulter ? jamais :-D !
Plus sérieusement, ça fait un moment que je pense faire un article-bilan à ce sujet, ça me permettrait de (te) raconter mon expérience, avec ses + et ses - ...

LesBlablasDeBouba 05/02/2016 08:58

J'ai longtemps repoussé, parce que je n'avais rien d'explicite, et j'étais bien embêtée à l'idée d'arriver chez un psy' et de ne rien avoir de précis à déballer.
En fin de formation d'éduc', c'est ma tutrice qui m'a encouragée. Elle était elle même passée par cette étape. J'étais embêtée car ne savais pas vers qui me tourner, est ce que j'allais "accrocher" ect, est ce que j'aurais les moyens? (j'imaginais alors une longue thérapie!!)
Ma tutrice m'a conseillée d'aller voir la personne qui animait l'analyse de la pratique sur notre structure, de façon personnelle puisque je savais qu'avec elle ça passait bien. Et que mon stage se terminait, donc je n'allais pas mélanger pro/ perso.

J'y aller dans l'optique de comprendre pourquoi j'étais aussi émotive, au bord des larmes, ce qui m''handicapait dans mon travail avec les autres adultes (pas du tout les enfants).

Je n'y suis allée que trois séances, et encore j'aurais pu me passer de la 3ème. la psy a réussi à me faire accepter que je ne devais pas essayer de comprendre pourquoi, mais plutôt comment gérer quand ça vient, savoir le sentir venir et m'en protéger. ça m'a beaucoup aidé, et je n'ai pas eu besoin d'y aller sur la durée! Le plus dur était de se dire "allez j'y vais!" et de trouver la bonne personne.

LesBlablasDeBouba 05/02/2016 09:02

(pardon pour la grosse faute!! = j'y allais...)
En tout cas, pour moi prendre conscience de ce qui me gênait ne suffisait pas sur le long terme, les séances avec la psy m'ont donc été hyper bénéfiques! C'était il y a plus de 3 ans, et je n'ai pas ressenti le besoin d'y retourner depuis.

Miss Zen 04/02/2016 22:07

Oui j'ai consulté deux fois. La première fois, je crois que j'avais juste besoin de parler, de vider des émotions, de dire des choses que je ne pouvais pas dire , que je n'osais pas dire à des proches. Ça m'a permis d'evacuer mais rien de plus.
La deuxième fois, j'ai consulté après la mort de mon père , j'ai été terrassée par des crises d'angoisse. Cette psy m'a beaucoup aidée et en peu de séance. Elle a ouvert des portes et ça m'a permis de comprendre, d'aller plus loin. Elle m'a donne les clés pour me libérer . Mes angoisses reviennent mais je sais les gérer, les minimiser .
Donc consulter oui surtout quand on a l'impression de se prendre toujours le même mur mais il faut vraiment bien choisir son psy, demander, se renseigner....

Lili et ses filles 04/02/2016 21:15

Ce sont des questions qui tournent en boucle dans ma tête. A quel moment doit-on se dire, que non, on n'y arrivera pas tout seul, que l'écoute bienveillante des proches ne suffit plus ? Ce pas semble très compliqué à franchir pour moi et pourtant parfois j'ai l'impression que j'en aurais besoin, que mon couple en aurait besoin, que mon chéri en aurait besoin pour se retrouver. Bref, pas de réponses à tes questions, mais beaucoup d'interrogations à ce sujet chez moi aussi ...

quibel magda 04/02/2016 20:29

coucou alice,

oui j'ai deja consulte si tu veux on en reparle samedi!!!! ça fait un bien fou