Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Le premier envol

26 Janvier 2016, 08:44am

Publié par Alice

Le premier envol

Nous sommes des parents poules, c'est indéniable.

Nous les aimons, "trop" comme on nous le fait remarquer. Nous savourons nos soirées en amoureux mais nous arrivons pourtant vite au constat qu'ils nous manquent rapidement. (L'ambivalence ne nous effraie pas).

Dans 10 jours Octave partira sans nous pour sa qualification au Championnat de Normandie d'échecs. 2 nuits à passer seul. Découcher, il a l'habitude, et il adore ça.

Mais voilà... à 7 ans, les garçons, enfin le mien, enfin lui, n'est pas très autonome : il peut oublier de mettre son caleçon, il peut garder son haut de pyjama, il peut mettre le pull avant le polo, il peut partir en chaussons, il faut lui demander s'il est allé aux toilettes, lui imposer, bien sûr, le lavage et brossage de dents.

L'encadrement ne sera pas scolaire ni professionnel, ce sont des animateurs du club et il sera avec d'autres enfants, souvent bien plus âgés.

Nous l'avons inscrit, nous avons payé pour, mais plus l'échéance aproche moins nous sommes rassurés. Et pourtant, nous ne lui montrons pas, le mettons un peu à l'épreuve en ne l'aidant plus le matin, le menaçant même de le faire partir à l'école tel qu'il sera prêt au moment où il sera l'heure. Rien n'y fait. 

Alors, finalement, au-delà du fait que nous risquons de modifier nos emplois du temps pour y passer chaque jour, cette expérience lui sera sans aucun doute profitable, un encadrement moins maternel et protecteur, avec des camarades plus autonomes, l'aidera peut-être à avoir envie de se dépatouiller enfin seul. Cette expérience nous aidera, très certainement, tous à grandir : nous en tant que parents, lui en tant que garçon et non plus "petit garçon".

Commenter cet article

stephie 27/01/2016 11:55

waww.. quel projet, en effet !
je comprends votre "appréhension". Moi aussi, j'ai du mal à lâcher du lest, dans tout ce qui est gestion de soi (habillage-douche-etc). Mais je suis persuadée qu'un petit séjour comme celui-là ne peut que faire grandir.

sophie bazar 27/01/2016 10:43

Ca va super bien se passer (oui, bon, c'est la méthode Coué de celle qui envoie ses enfants en colo pour la première fois en février ;-) ...) Et surtout, Félicitations pour cette qualification, Octave :-D

flipperine 26/01/2016 15:53

il va certainement comprendre en voyant les autres faire

Clélie 26/01/2016 12:49

On est souvent surpris par l'autonomie de nos petits... quand on n'est pas là ! ma seconde est partie en classe verte avec l'école en CP, je m'attendais à retrouver ses affaires en vrac en rentrant (voire les affaires des copines) et bien mademoiselle s'est révélée bien organisée, n'a rien perdu. Peut-être que les dents pendant quelques jours n'ont pas brillé mais le plaisir qu'ils prennent à se débrouiller sans nous et ces souvenirs qu'ils ramènent le valent bien je crois. Bon courage !!!

Emma June 26/01/2016 12:19

Comme je me retrouve ainsi que mon fiston dans tes mots!
et pourtant, j'ai l'impression comme dit julesetmoa que quand les enfants en ont besoin, qu'on est pas dans les parages, ils arrivent à faire tout ce pourquoi on les aide en temps normal!
Par exemple, quand je suis allée à l'école et que la maîtresse m'a dit que mon fils était super autonome (lui qui ne l'est pas du tout chez nous) j'étais scotchée.
Comme quoi, ça rentre, il faut avoir confiance.
Plein de bonnes ondes et de courage!
Un tournoi d'échecs à 7 ans, c'est super :-)

swettylux 26/01/2016 10:11

oui je pense que ca peut l'aider aussi mais c sur c pas toujours facile
allez courage des bisousss

Ptisa 26/01/2016 10:03

et c'est grave s'il a le haut du pyjama sous son pull et s'il s'est pas lavé les dents ? et les toilettes yen a pas dans la salle de compétition ? arrête de me faire rire et laisse lui faire sa vie et ses expériences ! :p

julesetmoa 26/01/2016 09:51

Les enfants ont tendance à être moins vigilant quand ils sont avec nous. A l'extérieur, leur concentration est plus grande et c'est souvent stupéfiant à quel point toutes ces choses qu'on leur rabâche le matin sont encrées dans leur tête.
Bon courage à vos cœurs de parents ... une maman protectrice ;)