Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Comment je me suis allégée ma vie avec mon corps

5 Janvier 2016, 17:07pm

Publié par Alice

Comment je me suis allégée ma vie avec mon corps

(ou le pourquoi du comment de la perte de poids)

Chaque fois que je l'évoque ici, vous êtes nombreuses à me demander ensuite mes "trucs" pour que ça fonctionne, malgré le fait que je sois une terrible gourmande.

Bon, déjà, évidemment, la clé c'est la nourriture et le "moins manger" ! et puis, aussi depuis que j'ai achevé mes soins parodontiques, je suis obsédée du brossage de dents. Je trimballe ma brosse et mon dentifrice partout avec moi, et n'ai pas vraiment envie de squatter les salles de bain de tous les copains, de tous les bars et brasseries. Donc je ne mange que 3 fois par jour.

Avant, le matin, j'étais incapable de mesurer ma sensation de satiété. Je pouvais dévorer une baguette saturée de beurre demi-sel de ferme sans éprouver de gêne ni honte. Je me suis rendue compte que finalement, si je n'arrivais pas à me sentir repue, je n'arrivais pas non plus à éprouver la faim le matin.

Je déjeune quand même parce que je ne pense pas tenir la matinée le ventre vide, mais très raisonnablement : une rondelle de pain (5 centimètres de large environ) et un bon morceau de fromage. Avant je déguste (j'adore ça depuis ma seconde grossesse) un citron pressé avec un fond d'eau tiède.

Je ne grignote pas. Ni le matin, ni l'après-midi.

En revanche le midi je suis affamée et très régulièrement, j'oublie le régime. En fait je ne mange pas de pain et s'il n'y a pas de gâteau (pas biscuits mais galette des rois, fondant au chocolat...) à la maison je ne prends pas de dessert. A moi les pâtes, riz. Je me sers généreusement.

Le sucre (artificiel) ne me convient plus. Je ne l'explique pas vraiment mais avoir arrêté d'en manger me rend moins fatiguée, moins "mal à l'aise" après le repas. Les envies de siester sont moins violentes malgré quelquefois le manque de sommeil. J'ai le sentiment de mieux respirer.

Le soir, la sensation d'avoir faim est rarement présente si je l'interroge. Soit je zappe le dîner et quand je commence à avoir faim vers 23h, j'ai la flemme de me cuisiner un truc (et me rebrosser les dents), soit je dîne mais un peu comme les enfants (pizza, féculents, céréales) mais je remplis plus généreusement mon assiette que la leur de légumes.

Et c'est tout.

Oui, un peu de sport, les deux séances (piscine le lundi, gym le jeudi) ont quasi disparu depuis un mois, faute de temps et de garde d'enfants; j'espère reprendre mes habitudes au printemps pour mieux anticiper et m'organiser.

Je continue à perdre du poids, tout doucement mais très sûrement. Un à deux kilos par mois. J'en avais besoin, ce n'est pas un régime de confort mais de santé. Je ne veux pas devenir mannequin (je suis trop vieille, mais pour tout vous avouer -hihihi- ce n'est pas l'unique raison !). Je veux me sentir plus jolie quand je me regarde dans le miroir et j'ai peur des pépins médicaux que mon poids pourrait engendrer.

Les 40 ans quoi... ne plus se lamenter mais prendre sa vie à bras le corps...

 

 

 

 

Commenter cet article

MHF 09/01/2016 08:52

Qu'appelles tu le sucre artificiel ?

MHF 09/01/2016 08:51

Merci de partager ton expérience.
Je te souhaite de continuer à garder ce bon rythme (en revenant aussi un peu au sport...)
Depuis lundi j'ai arrêté tout grignotage et superflu, ça porte ses fruits mais parce que c'est le début !
J'ai tendance à oublier le repas de midi.
Difficile pour moi le soir car je fais un repas familial et même si je privilégie viande grillée ou poisson et légumes, ce n'est pas possible tous les jours... Et il y a longtemps que je ne mange plus de dessert (sauf jour de fête !)....
Je reste motivée, le non grignotage est le clé pour moi je crois. Merci

Wondermômes 08/01/2016 09:20

Merci pour le partage de tes astuces ;-)

Laurence (Lolotte) 07/01/2016 17:08

Je te suis à fond sur ce coup là Alice et je me répète mais BRAVO car ce n'est pas facile de résister quand on cuisine pour les autres et vois bien toutes les pâtisseries dont tu régales ta petite famille ! L'essentiel est de se sentir bien et ça c'est la plus forte de motivations !!

swettylux 07/01/2016 09:14

oui manger mais pas toute la journée
faire attention aussi a ce qu'on mange !! des bisouss

flipperine 06/01/2016 17:37

il faut surveiller ce que l'on mange et manger équilibrer sans sauter de repas

Céline 06/01/2016 14:45

Des repas équilibrés, et à heure à peu près fixes, ainsi que pas de grignotage. Et surtout ne jamais blacklister le chocolat, les gâteaux, ou n'importe quel autre aliment que l'on adore mais que l'on jugerait trop calorique.
C'est effectivement la clé pour trouver ton juste poids, et en finir avec le rapport éventuellement conflictuel avec la nourriture.

Je n'ai jamais eu de problème de surpoids mais je traîne derrière moi de nombreuses années de rapport conflictuel avec la bouffe (anorexie boulimie). Ça n'a jamais été dramatique médicalement parlant mais j'avais cette crainte de grossir ancrée en moi, qui s'exprimait plus ou moins fortement suivant les périodes et l'alimentation était souvent problématique pour moi. "Conflictuelle". C'était tout à fait cela.

Avec le recul, je pense que le temps a bien fait son travail. La vie de couple avec le père de mes enfants, puis la venue des enfants, ont fait que je me suis "régulée" petit à petit. Bien obligée, quelque part, de faire des vrais repas ! :-)
J'ai donc pris le bon rythme, en arrêtant de me priver de telle ou telle chose. En donnant le bon exemple aux enfants pour les fameux "5 fruits et légumes par jour".
Et j'ai constaté que mon poids se stabilisait de lui-même, et que ce n'était pas parce que je mangeais régulièrement toute la journée (normalement finalement) que je grossissais.

Etre en paix avec son poids, et avec son corps, ça fait un bien fou. Je confirme. :-)

Ptisa 06/01/2016 09:42

je suis contente que ça marche pour toi, c'est encourageant, et rien que de se sentir mieux, c'est gagné !