Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Le soir venu

30 Septembre 2015, 20:10pm

Publié par Alice

Le soir venu

Une fois qu'ils sont couchés, chacun dans leur lit de préférence, et que je ne suis plus censée monter, sauf pour gronder, j'écoute leurs petits silences.

Ces instants où la maison résonne du manque de bruit, où la vie de la rue est assourdie, mais où, surtout, je les entends, eux, mes Blonds, chanter, fredonner et se raconter des histoires sans pages.

Je tends l'oreille et je souris, seule, dans le silence de ma maison, je m'agace quand Jour 1, ou plutôt le refrain de la chanson de Louane tourne en boucle avec la voix d'Octave, quand Ernest fait ses vocalises.

Et puis, plus ou moins longtemps après, arrive le silence, le vrai.

Alors je monte un étage et replace les couettes, range les voitures qui pourraient griffer les joues durant la nuit, et j'admire.

La gorge nouée, comme tous les soirs depuis presque sept ans, j'observe mes fils dormir. Leurs visages reposés qui offrent la vision de ce qu'ils seront plus grands, dans 10 ans. Chaque soir, c'est le même rituel, je les regarde comme pour la première fois. J'hésite toujours un peu à les embrasser, parce que j'ai peur de les réveiller mais je ne peux pas résister à cette envie de sentir la douceur de leurs peaux sur mes lèvres.

Avant de franchir le seuil de notre palier, un étage plus haut, j'ai les larmes qui me montent aux yeux, toujours surprise et fière d'avoir réussi "ça", me sentant plus que jamais leur mère, celle qui les a abrités, qui les a fait grandir en moi. Est-ce que l'on se remet un jour de cette incroyable expérience d'avoir porté et donné la vie?

 

 

Commenter cet article
S
tres jolie billet !! l'amour de nos enfants sont le plus beau !!<br /> des bisouss
Répondre
F
ce doit être du bonheur
Répondre
F
ce doit être du bonheur
Répondre
S
magnifique billet ♥ empreint de tendresse
Répondre
E
Je crois que dans 30 ans on n'en reviendra toujours pas d'avoir mis au monde ces merveilles. Comme toi je passe dans la chambre de mon Lutin endormi, je l'embrasse, je le sniffe (ah oui je suis toxico à fond :)), je le regarde émerveillée et je pars me coucher sur mon petit nuage !
Répondre
P
non, je crois qu'on ne s'en remet pas ! Ici Violette s'endort à la minute et Nelly chouine un petit moment pour que j'aille la voir ce que je ne fais que rarement. J'adore voir Violette toute étalée, Nelly dort encore comme un bébé, la tête enfouie.
Répondre
A
comme je faisais cela souvent<br /> <br /> bises
Répondre
L
J' adore. Ça fait tellement écho en moi...<br /> Mais j' attends la suite de cet émouvant moment. Celui de l' effondrement de fatigue alors que la soirée ne fait que commencer!
Répondre