Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

L'apprentissage affectif

1 Juillet 2015, 09:16am

Publié par Alice

L'apprentissage affectif

Nous venons de traverser une période "compliquée" avec Ernest (Ho ho le bel euphémisme!) où la rébellion était à la hauteur de son prénom révolutionnaire.

Avec sa bouille d'ange que tout le quartier a pris pour mascotte, qui pourrait croire que cet enfant crache, insulte ("espèce de dinde/tête de mangue"...), frappe, hurle? Non mais qui (à part donc les voisins qui assistent auditivement à ses crises de nerfs)?

J'ai bien envie de parler au passé car nous venons de clôre le chapitre de ces "incivilités domestiques" : sa maîtresse est revenue d'un arrêt maladie (10 semaines) et la colère est partie comme par enchantement, à la grande surprise générale.

Si j'avais su, nous serions allés voir son instit, ma copine, chez elle, pour lui prouver qu'il n'avait pas été abandonné ! Le Blond a donc fait payer à la remplaçante, adorable au demeurant, sa présence, et l'absence de C. La régression était importante : refus de compter, de dessiner, bagarres... heureusement l'ATSEM témoignait de ses acquis qui ne pouvaient avoir disparu, et l'évaluation finale n'a pas été si mauvaise.

Donc, mon second est de ces enfants pour qui l'affect joue un rôle essentiel dans les apprentissages, que ce que je suis habituée à entendre "Oui mais il n'aimait pas l'instit/ le prof de maths", je vais devoir le gérer aussi à la maison et trouver des stratégies pour contourner ce qui peut vite devenir un souci...

Y'a quelqu'un qui connait ça aussi parmi vous?

 

Commenter cet article

stéphie 01/07/2015 19:25

ouhlà ! Oui, ici on connaît aussi !
Avec MissAndy-la-sauvage ! Elle ne fonctionne QU'A l'affectif, depuis toute petite. Elle n'aime pas les nouveautés, le changement, l'imprévu. Et avec chaque adulte il lui faut un looong temps d'adaptation. Il y a beaucoup d'angoisse à l'idée de changer de maîtresse, chaque année. Et si l'adulte-référant n'est pas à la hauteur de ses attentes, c'est fini ! Elle se braque.
Contrairement à ton Ernest, elle ne manifeste pas de colère. Elle, elle se ferme, comme une huître. Mutisme, tristesse, isolement.
Et c'est à toi d'aller lui tirer les vers du nez pour tenter de débloquer la situation !
On avait bien bien galéré au début de grande-section. Puis la perle de maîtresse de GS avait anticipé la passation en fin d'année avec l'instit' de CP, en prenant Andréa à part, pour lui expliquer et lui présenter la future maîtresse !
Du coup, en début de CP, le relationnel s'est plus vite mis en place entre elles...
Mais autant, en début d'année elle ne veut jamais avoir une "nouvelle maîtresse", quand la fin approche elle pleure des soirs-durant dans son lit parce qu'elle ne veut plus la quitter !!
Bref... bon courage ;)

Alice 08/07/2015 22:41

HO lala oui pas simple du tout, tu as un exemplaire hors norme chez toi...
là je craignais le centre de loisirs car déjà à l'école c'étaient des pleurs, mais rien de rien, il est heureux, me dit au revoir avec le sourire et tout
bzarre ce blondin !

Ptisa 01/07/2015 11:29

Nelly a arrêté de mordre mais elle pince toujours, tape et tire les cheveux ... mais tout le monde la trouve adorable, comme pour toi ... rentrée scolaire en septembre, nous allons rire (non, être convoqués). Elle répète les gros mots de sa soeur aussi ...

Alice 08/07/2015 22:42

HAHHAHA sacrés numéros tes pépettes
elles valent mes Blonds, j'imagine bien la rencontre!