Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

La patience d'apprendre

16 Juin 2015, 18:25pm

Publié par Alice

La patience d'apprendre

Pour le moment, et d'après ce que moi je vois '(mais je ne suis pas son maitre), Octave est un paresseux persévérant. Entendez par là qu'il n'a jamais envie de travailler mais quand il commence, on sent qu'il est bien là, dans son travail de réflexion (celui qu'il préfère), de création (qu'il fuit) ou d'apprentissage (qu'il exécute sans grande joie).

C'est un peu pénible de le voir faire, surtout quand il s'agit d'apprendre une poésie ou lire une page de Ratus, mais au moins, le résultat est là.

Et puis, il y a Ernest. Ernest et son caractère. L'indocile. Qui fait l'inverse de ce qu'on ;lui propose et qui refuse en bloc ce qu'on lui suggère. Il semblerait qu'il sache dessiner des bonshommes, d'après ce qui j'ai vu affiché sur la porte de sa classe. Quant à l'écriture, cela reste un mystère. Je précise que les Blonds ont 3 ans et 3 jours d'écart : ils se suivent dans la même école, avec la même maîtresse, et sont tous les deux de fin d'année.

La fête des mères est passée et je me souviens du premier vrai prénom "Octave" écrit sur mon cadeau. Prénom que je n'ai pas vu apparaitre sur celui d'Ernest. Je questionne, la maitresse me précise qu'en effet, ça l'étonne aussi mais que la classe est composée de petits et que l'apprentissage de l'écriture du prénom semble plus lent.

C'est pas grave, nous n'en faisons pas un drame : il saura l'écrire d'ici le BAC, nous en sommes certains. Mais, comme c'est une consigne qu'il connait, nous l'invitons depuis le début de la semaine à écrire son prénom. Et là... Ernest au fort caractère se fâche fort : "Mais non zécris pas mon prénom!" et évidemment nous ne pouvons nous empêcher de le taquiner et depuis il retourne la situation, hurlant: "Maman/Papa tu écris ton prénom."

Bon là on reste perplexes depuis le début de la semaine. Alors ce soir, on l'a aidé à écrire, faisant preuve de beaucoup de patience, d'encouragement et de diplomatie. Même quand son "N" ressemblait à un dos de chameau mou, nous faisions les émerveillés convaincus et convaincants. Mais non, le Ernest a le sens aigu de la critique, et de l'auto-critique et s'est énervé et a viré la feuille.

Et vous savez à quoi cela me faisait penser? A mes cours de maths où je me sentais mise en échec parce que je n'y arrivais pas, et que j'avais une envie furieuse de tout balancer, de brûler le cahier, de découper en mille morceaux le manuel.

Alors, oui, mon p'tit, faut persévérer si tu veux réussir, être patient et y croire : en soi et en sa réussite, voilà ce qu'il me semblait déjà être parvenue à comprendre avec le temps, reste à le transmettre !

 

La patience d'apprendre

Commenter cet article

swettylux 18/06/2015 10:31

oui les enfants ont toujours peur de pas y arriver !!
moi j'ai mi un moment avec mon fils e puis il a eu des difficultés avec les chiffres mais il faut du temps au temps !! couragd

Madame 17/06/2015 15:39

T as essayé dans de la farine? Du sable? Lui faire faire les formes avec son doigt? à la craie dehors? Bises

Heidi 17/06/2015 12:55

La peur de l'échec, on a connu ! Midinette ne parlait qu'en cachette, ne voulant offrir que la perfection et en attendant un beau mutisme sélectif.
Les lettres c'est son dada, il faut dire qu'on a un peu compenser l'écrit du coup. Pâtes alphabet, moules à sablés, jeux de plage en forme de lettres ... vous trouverez bien un support attractif.

Ptisa 17/06/2015 09:24

il me semble que Violette n'a écrit son nom qu'en GS, peut-être chez les moyens, mais rassure toi c'est pas au programme des petites sections, faut le laisser tranquille !

flipperine 16/06/2015 23:04

cela viendra il faut être patient