Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Hey Frangin !

11 Mai 2015, 19:59pm

Publié par Alice

Hey Frangin !

Le cap des demis est passé : 3 ans (et demi), 6 ans (et demi).

Chaque jour ils s'éloignent de l'état de tout petits et deviennent des petits mecs, des petits frangins, dont la personnalité se construit avec l'autre, en opposition à l'autre, en réponse à l'autre.

Octave le docile, l'impressionnable, celui dont les gros yeux suffisent dans le plupart des cas pour le faire renoncer ou s'excuser, et Ernest la tête dure, qui refuse la mise au coin, gère mal (euphémisme) les interdictions. Mais Ernest le sensible, pour qui une privation de câlins est la plus grosse punition au monde.

Les Blonds sont allés pour la première fois au centre de loisirs ensemble; Octave, fier de protéger son petit frère, de le rassurer, quelquefois agacé parce que former une équipe avec un poussin et son super copain poussin aussi, Marcel, c'est forcément partir perdant pour la partie de cache-cache.

Bien sûr les coups pleuvent souvent, dès le réveil, parce que l'un a pris la place de l'autre, parce que la jalousie est inévitable : l'aîné voit sa place unique chipée, le second se doit de se différencier pour exister, ce même second qui adorerait rester un bébé pour se faire toujours un peu plus protéger ou même excuser.

C'est fascinant de constater que le lien qui les unit se construit jour après jour un peu plus profondément, qu'Octave s'émeut de voir ce petit frère qui aime aussi des choses de "grand" qui parle et tient des discussions de petit mec. Qu'un plaisir découvert sans son frère est amoindri, mais que paradoxalement, ce serait chouette qu'il soit le privilégié.

Mais comme ils sont pourtant précieux ces moments où l'un des deux Blonds se sent unique, seul avec ses parents.

S'il y avait eu un troisième enfant, Octave en aurait été ravi, à condition que ce soit un garçon et que celui-ci ne soit pas chouineur. Pour Ernest, hors de question de laisser une millimètre de place à un bébé, et pour nous impossible d'imaginer nous diviser en trois, d'y mettre l'énergie et ce coeur, toujours débordant d'amour, prêt à exploser d'être toujours trop plein et trop anxieux.

Commenter cet article

Bouchine 16/05/2015 10:01

Je découvre ton blog via celui de Virginie ! Je lirai plus tard à tête reposée mais juste un petit commentaire qui m'est venu à l'esprit en voyant cette photo: "Mais qu'ils sont chous tes deux poussins !!! " À très bientôt !

cha 16/05/2015 01:07

oh la la, chez nous c'est pareil mais en plus petit puisque la grande à l'age de ton ernest (à quelques mois pres) et que le petit à deux ans de moins... dur d'etre la grande et de partager, dur d'etre le petit et de "subir" la grande qui sait. je me dis qu'avec le temps ça va aller mieux et qu'ils vont s'entendre comme larrons en foire (enfin pas trop quand même)
tes enfants sont tres mimi

Heidi 12/05/2015 20:51

Les beaux blonds ! par deux et seulement deux !

Wondermômes 12/05/2015 10:12

Trop mignons tes blonds !

swettylux 12/05/2015 09:33

ils sont super mignons tes petit mecs !
des bisouss

arlette 12/05/2015 01:32

de beaux enfants mais moi je regrette de n'en avoir eu que trois
bises

flipperine 11/05/2015 23:28

qu'ils sont beaux ces deux enfants pétillants de vie

AnneLaureT 11/05/2015 23:07

Ce sont deux amours de petits garçons, tes Blondinets.
Je revois encore Octave, si petit, si coquin, quand nous nous étions rencontrées pour la première fois, tu étais enceinte d'Ernest... Ernest si malicieux qui a, à son tour, ravi nos cœurs en décembre.
Que le temps passe vite !

Et que cette photo est belle... <3

*