Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Etre fille, être garçon ou vivre ensemble

26 Mai 2015, 05:17am

Publié par Alice

Etre fille, être garçon ou vivre ensemble

On a beau lutter, il y a des idées profondément ancrées.

"Octave, aide nous à mettre la table" "Mais je ne suis pas ton serviteur" (et moi j'suis quoi?)

Alors qu'ils regardent au moins 4 fois par semaine la Reine des Neiges : "Hein non ce n'est pas que pour les filles?".

Les Blonds portent du rose, adorent quand je leur vernis un ongle (ou plus) en rouge, aiment être bien coiffés chantent des chansons de fille (Louanne c'est girly hein?).

Je n'ai pas le droit de leur demander s'ils ont une amoureuse, le mot est tabou, même si Ernest saute sur toutes les petites filles de la classe pour les serrer dans ses bras.

Dans la tête d'Octave il y a des tâches féminines et d'autres masculines, pourtant à la maison, on se partage les corvées. La dernière fois qu'il a voulu m'aider, il y a fait tomber mes deux jolies lampes en verre avec le fil de l'aspirater, j'ai peut-être été trop ambitieuse.

 

Je lutte contre la discrimination et l'éducation sexiste. Je répète plusieurs fois par jour que les filles et les garçons c'est pareil, que nous sommes avant tout des humains: Ernest a un poupon que l'on couche le soir (bon, je n'ai pas le droit d'embrasser le bébé, jalousie quand tu nous tiens...) et il porte volontiers mes bracelets.

Si au sein de notre foyer, l'égalité est plutôt respectée, je suis étonnée de voir à quel point certains schémas sont ancrés dans leurs esprits, les Blonds sont deux petits coqs qu'ils faut régulièrement recadrer. L'école, les copains, les adultes qui parent leurs pleurs en disant : "Ho arrête de pleurer comme une fille!"

Et puis moi, la seule fille avec trois garçons à la maison qui suit souvent l'empêcheuse de tourner en rond un peu plus rigoureuse: pas d'écrans, pas de bagarre, attention au ballon...

Mais je maintiens le cap et ici, on débarrasse son assiette (et on tente de manger avec ses couverts), on range après avoir joué (Octave ne joue jamais), on cuisine avec Maman (quand on a le temps), on met son linge sale dans le panier et on plie le propre, trie ses chaussettes (même si je dois le répéter tous les jours).

Bref, rien n'est parfait, mais garçon ou fille, l'essentiel est de savoir vivre en communauté, en se respectant les uns les autres, non?

 

Commenter cet article

MHF 29/05/2015 22:23

Tout pareil avec mes 4 gars à la maison.... Mais j'ai pas mal réussi, je crois ...

stephie et les Cacahuètes 27/05/2015 07:50

Ah oui ! L'essentiel, je suis bien d'accord ! en tous cas, pour moi, les "former" à ces petites tâches du quotidien, ça me semble être de l'éducation ordinaire, que l'on soit fille ou garçon.
ici, aussi, bizarrement, alors que le fiston a l'esprit parfois très "féminin" ... Poète et fleur-bleu, il rechigne plus que les frangines à venir mettre la table. (alors que les 2 Miss, elles, se disputeraient pour ça ! Et adorent pouvoir choisir la couleur des couverts / sets de table de chacun... assortirent les serviettes, et remplir les verres d'eau ;) )

flipperine 26/05/2015 16:15

tu as bien raison d'apprendre tes deux garçons ainsi dans une maison filles ou garçons tout le monde doit participer

PetitDiable 26/05/2015 16:01

C'est terrible ces trucs qui nous formatent malgré la meilleure volonté du monde, ici c'est la voiture: naturellement, quand on est deux, c'est monsieur qui conduit, on y a même réfléchi mais ça se fait tout seul c'est dingue!

LMO 26/05/2015 12:03

C'est marrant j'ai un article prévu un peu sur ce thème très d'actualité je crois!
Je pensais qu'avec des filles, lutter contre le sexisme ambiant serait plus facile.
Ca l'est avec Mouflette qui, du haut de ses 14 ans, est devenue plus "féministe" que moi (plus égalitariste plutôt).
Pour MissCouette, j'ignore pour quelle raison, c'est plus compliqué. Elle est ancrée dans les clichés depuis qu'elle va à l'école "les tracteurs c'est pour les garçons, le rose c'est pour les filles" ect, etc... Et ça me fait peur autant que ça me rend triste, qu'elle ait acquis de tellement fausses opinions sur elle-même et qu'elle se mette ainsi des barrières juste parce qu'elle est une fille...
Pourtant à la maison on est comme toi, on lutte contre les clichés, et mon mari occupe un plan principal à la maison, fait la cuisine, borde les filles, surveille les devoirs (on se demande à quoi je sers des fois! ^^). Mais pour MC, il y a des "tâches de filles" et des "tâches de garçon"... Même si ça va à l'inverse des clichés établis (elle veut devenir un papa parce qu'elle aimerait apprendre à cuisiner, par exemple), elle segmente un peu trop à mon goût les rôles attribués à chacun...

Emma / Despe 26/05/2015 11:09

Tu as raison, ce n'est pas une question de genre le partage des tâches et l'égalité des sexes ! Si on pensait un peu plus à ça, à être à l'écoute tout en ne lâchant pas sur ces principes on n'aurait pas de dérive du type ABCD de l'égalité ! Je n'ai jamais compris cette histoire de stéréotypes. C'est à cause de ce carcan qu'on essaye de nous faire des enfants transgenres. Mais il ne faut pas oublier qu'on se construit aussi par rapport à son sexe, un garçon et une fille ce n'est pas la même chose, et je ne vois pas où est le problème. Chez nous c'est bébé, dînette, Reine des Neiges mais aussi foot, petites voitures et bagarre. Et on ne joue pas à la maman mais au papa ! On ne va pas les forcer à jouer plus à l'un ou à l'autre pour qu'ils ne deviennent pas machos plus tard, non, on leur apprend juste le partage des tâches. Après qu'ils jouent à ce dont ils ont envie !

swettylux 26/05/2015 09:49

oui tout a fais ! le respect est le plus important

anyuka 26/05/2015 09:15

Respect, c'est le maître mot ! il y a du boulot, surtout quand les garçons chopent des stéréotypes dans la cour d'école, surtout au centre de loisirs....Faut pas lâcher !!