Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Le privilège de l'âge

21 Avril 2015, 04:00am

Publié par Alice

Le privilège de l'âge

Le compte à rebours est lancé. Dans 4 mois et 2 jours, j'aurai 40 ans. Cela ne me cause ni plaisir ni déplaisir, juste le sentiment de prendre un tournant et d'avoir envie de l'anticiper.

Je ne cache pas mon âge, et quand je l'évoque avec d'autres femmes il est 9 fois sur 10 question de cap à franchir, de coup de blues à gérer, de remise en question. D'ailleurs, ces post -quarantenaires n'ont pas du tout l'air malheureuses, finalement.

A priori, tout laisse penser que ce qui leur est arrivé me pend au nez : je vais avoir 40 ans. Donc je tente déjà de dresser un bilan (forcément positif, je sais qu'il y a un boulot monstre question perfectibilité alors autant débuter par ce que j'ai réglé en partie, déjà), cela m'évitera que le constat sur ce que je suis/ ce que j'ai été/ce que je serai ne soit trop violent à la sortie de l'été :

Je sais refuser une proposition ou invitation sans raconter ma vie pour me justifier. Et là j'ai vraiment gagné en tranquilité, même si je me mords la langue pour ne rien dire.

Je sais dire "presque merde" à certaines personnes qui me rendent folle d'agacement par leur attitude. Et je tente de leur faire comprendre avant l'implosion (ou explosion) ce qui ne me parait pas audible. La petite remplaçante qui me demande de l'aide, je lui souffle mille idées à la minute et elle m'interrompt me prévenant, à 19h30 "Oui mais là, tu vois, je vais pas travailler ce soir, mais c'est pour demain 8 heures". Je lui ai donc clairement dit merde et bonsoir.

Le livre a repris une large place dans ma vie et le sport est mon objectif prochain (réparation de vélo prévue durant les vacances, cours d'aquabiking avec copine réservé). 

Je sens que le tournant que je veux donner à ma vieillesse se fait tous les jours, certes, mais psychologiquement, c'est maintenant que ça se joue, j'entame l'autre moitié de ma vie et la conscience aiguë que j'en ai m'oblige à me réveiller.

Il y aurait donc des caps à franchir, que certains ont déjà passé par le biais d'événements heureux ou tristes, et d'autres par le changement de décennie. Quoiqu'il en soit, j'ai le sentiment que ce qui nous fait grandir plus vite, ce sont ces virages que la vie nous fait prendre.

 

 

Commenter cet article

Myriam 23/04/2015 13:50

A 40 ans... j'ai vécu ma 1ère grossesse et à 46 ans, je suis une jeune maman pleine d'allant !!! ;-) Bizzz. Mymy & Co.

arlette 23/04/2015 00:09

on est toute jeune a 40 ans.... ah mes 40 ans!
bises Alice

Laurence (Lolotte) 22/04/2015 16:42

Moi je fais partie de 1 sur 10 ... 39, 40 ou 41, même combat ... enfin, pas de combat du tout !!

AnneLaureT 22/04/2015 13:02

Les caps ne sont que là où on veut bien les voir finalement ! ;-)
Quant au non et au merde, si tu envisages de donner des cours, je suis hyper preneuse !

Je t'embrasse.

*

flipperine 22/04/2015 00:15

et à 40 ans j'ai trouvé seulement l'amour

Despe 21/04/2015 16:18

T'inquiète ma Alice, tu les fais pas ;-)

Ptisa 21/04/2015 09:30

je ne sais pas vraiment si c'est ce chiffre 40 qui fait ça, je suis dans un tas de réflexions et d'évolution de ma vie, j'ai 40 ans cette année aussi et nous avons des enfants du même âge : je crois que c'est le fait d'être débarrassée de nos "bébés" qui nous permet de nous remettre à penser et de se recentrer sur soi. Je pense que chez certaines personnes c'est plus tôt, d'autres plus tard.

chocoladdict 21/04/2015 09:20

vieillesse comme tu y vas ! )
je ne me vois pas comme quelqu'un qui a 40 ans ...pour moi c'est un chiffre et je n'ai pas particulièrement envie de le fêter ..c'est plus le fait que les gens que j'aime vont disparaitre peu à peu qui me soucie que mon âge propre je crois
et pour le non, je suis beaucoup moins affirmée que toi, bravo !

swettylux 21/04/2015 09:17

oui j'aime bien :) et ta bien raison

anyuka 21/04/2015 09:16

Tu as tout à fait bien résumé ce fameux cap, à bien l'anticiper tu vas le passer avec brio, moi je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre :-)) !! je retiens surtout : "gagner en tranquillité", c'est du boulot mais c'est tout à fait ça ! A 40 ans, on commence à savoir ce qu'on veut.... et surtout ce qu'on ne veut plus !!!!!