Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

Les activités extra-scolaires en question

18 Mars 2015, 20:49pm

Publié par Alice

Les activités extra-scolaires en question

Quand Octave est entré à l'école,il y a 3 ans, nous nous sommes demandés s'il fallait l’inscrire à une activité extra-scolaire.

Il avait 3 ans donc et découvrait le rythme régulier mais chargé de l'école. Un vaste choix s'offrait à nous : sport, musique, gymnastique, danse...

Finalement nous avons renoncé.

A 4 ans, voyant que beaucoup d'enfants étaient inscrits à une activité, je me suis lancée. Octave a donc rejoint un groupe pratiquant les arts du cirque. C'était le plus jeune, le plus dissipé. 

L'année suivante j'ai renoncé. Pourtant, constatant son plaisir à taper dans la balle, nous l'avons inscrit au tennis et il s'y éclate tous les samedis matins depuis 2 ans, avec un tout petit groupe de copains.

Tant qu'il s'y plait...

Aujourd'hui avec l'histoire des rythmes scolaires et de la mise en place (réussie) dans notre ville des activités : il a deux après-midis consacrées à l'escrime, au judo,  rugby, football, aux échecs, à la lecture, au théâtre... et encadrées par des professinnels. C'est une chance oui.

Dans ces conditions, vouloir les occuper à tout prix les soirs et les mercredis me semble être trop ambitieux et même contre-productif.

A part pour les échecs, Octave n'a jamais manifesté un réel désir de pratiquer un sport, un instrument. Deviendra-t-il un virtuose? que cherche-t-on à obtenir de lui? qu'il s'amuse? ou qu'il excelle?

Nous avons choisi notre camp. Je préfère faire naitre un désir avant de tenter de le nourrir ?

(Et je n'évoque même pas l'aspect financier des activités extra-scolaires dont le coût des inscriptions se fait inévitablement au détriment d'autres loisirs familiaux ou parentaux ! Payer le prix fort pour que mes gosses s'ennuient, non merci !)

 

Je serais curieuse de recueillir vos témoignages à ce sujet...

Commenter cet article

Ysaline 23/03/2015 10:54

Bonjour,

Je partage complètement votre avis. Cela ne sert à rien de submerger les enfants avec des tonnes d'activités extra-scolaires surtout s'ils ne sont pas demandeurs. Certains enfants ont des emplois du temps de ministres ! Les spécialistes de l'enfance disent d'ailleurs qu'il faut laisser aux enfants du temps pour s'ennuyer. Car ce temps est utilisé pour rêver..., pour réfléchir comment il peut s'occuper, c'est aussi du temps qui peut être utilisé pour inventer un jeu, pour créer...
On impose une certain nombre de choses aux enfants (lever plus ou moins tôt selon les familles, temps scolaire, heure des repas, etc..) mais laissons-leur le choix de leurs loisirs !
Ne changez rien ! Votre choix est le meilleur !

Cordialement.

arlette 21/03/2015 22:34

en belgique on n'est pas passé a ce système mais tu as entierement raison...mais moi aussi j'avais inscrit ma fille ainée a la danse...alors qu'elle est raide comme un piquet et préferait le foot!! lol
bises

LMO 19/03/2015 14:23

Ici, Mouflette a commencé le tennis à 4 ans, elle en a fait 2 ans (elle était objectivement très mauvaise et a fini par se lasser de ne pas progresser). Et elle a commencé l'éveil musical à 4 ans aussi, puis chorale, puis a enchaîné avec la Clarinette à 9 ans, elle en a fait jusqu'à l'an dernier, au conservatoire (donc élite/excellence, tout ça) Elle a craqué face à la pression et a foiré son examen de fin d'année l'an dernier et a été virée du Conservatoire...
Depuis elle ne veut plus rien faire. Malgré tout je ne regrette pas ces années d'activités extra-scolaires (même si la Clarinette, avec ses 5 heures par semaine, c'était tout de même assez prenant) qui ont apporté beaucoup à Mouflette.
MC a fait de l'éveil musical l'an dernier, elle adorait! Mais sa prof est partie, on l'a inscrite à l'éveil musical du conservatoire occitan (juste à côté de son école occitane) et malgré la présence de ses copines, elle déteste. Elle n'apprend rien, s'ennuie, et est traumatisée depuis qu'un rétroprojecteur est tombé sur les mômes, en blessant deux qui pissaient le sang... :-/
Du coup je ne l'y emmène plus, la légéreté avec laquelle ils ont pris cet accident (ils n'ont même pas appelé le SAMU alors qu'une môme s'est pris le truc sur le coin de la tête) me fait un peu paniquer...
Enfin bref, tout ça pour dire que je trouve les activités extra-scolaires c'est top, mais il aut trouver la bonne... :-) Et puis à 4 ans ils sont petits encore, alors mon adage "année commencée - année terminée", je ne l'applique pas trop...

Emilie 19/03/2015 13:32

Hector est entré en maternelle cette année.
Quelle ne fut pas ma surprise d'apprendre que plusieurs de ses copains de classe pratiquaient baby-gym, jardin aquatique, éveil musical... à tout juste 3 ans.
Quand je vois le degré de fatigue de nos bouchons après une journée complète à l’école (classe, cantine, sieste, TAP et garderie) je m’imagine mal ajouter quoi que ce soit d’autre à ce planning.
Surtout qu’à cet âge il est encore difficile de cerner leurs centres d’intérêt.
Pour le moment je préfère lui offrir du temps et surtout mon temps.
J’attache une grande importance à la nécessité de le laisser rêver, penser, aller à son rythme pour découvrir (ou pas) ses passions. Actuellement ce sont les ponts, les pylônes et les voies ferrées !
Dès l’âge de 4 ans j’ai été inscrite à tout un tas d’activités : danse, gym, natation, solfège, flûte à bec, catéchisme et j’en garde un souvenir de trop plein.
Et pour quoi au final ? 20 ans plus tard je ne pratique plus ni musique ni sport et conserve un souvenir un peu amer de ces années sans temps morts.

Lily croque la vie 19/03/2015 11:18

Coucou Alice, ton billet raisonne de mon côté. En effet, mêmes questions ici très tôt après l'arrivée de Poupinette. J'ai grandi en pratiquant 3 activités extra scolaires en moyenne par semaine (sportive / culturelle). J'ai bien vécu ces années même si le rythme était soutenu.
Pour ma miss, nous avons opté pour 1 activité : à 2 ans et demi, alors que nous n'y avions pas songé si tôt, on nous a proposé de lui faire intégrer le club baby draisienne de notre ville. Je ne savais pas quoi en penser mais après 2 séances d'essai concluantes, elle a pratiqué pendant 6 mois 1 séance par semaine pour son plus grand plaisir ! Elle n'allait encore pas à l''école.
Pour sa première année d'école maternelle, le bilan des TAP étant plus mitigé (pas la chance d'avoir un réel programme), nous avons hésité entre 2 activités : éveil musical à l'école de musique ou karaté (pour le côté apprentissage de la rigueur, respect des autres et canalisation de 200% d'énergie on m'a dit que ça avait fait ces preuves !). Problème : elle a adoré les 2 tests, du coup on a tranché : toutes les semaines c'est 1h de musique ! Nous faisons pas mal de sports en famille, le côté culturel est bien complémentaire et nous ne regrettons pas.
A suivre !
Bises à toi et tes blonds ;)

swettylux 19/03/2015 11:18

alors pour te repondre le mien a commencer le sport y a deux ans maintenat , avant il n'avais aucun interet a quoi que ce soit !!
et l'année derniere il a voulu commencer le foot , et il s'eclate depuis !
mais c vrai que j'ai attendu que ca soit lui qui me dise maman je veux faire ca !! je ne l'ai jamais forcer et c lui qui as choisi !! il adore maintenant le foot et s'eclate car pour moi ce n'est pas de la competitions mais du plaisir !!
des bisouss

Cleophis 19/03/2015 11:16

Aucune activité pour l'instant, l'école la fatigue déjà bien suffisamment (elle est en moyenne section de maternelle). On y repensera quand elle aura 6 ans.

Ptisa 19/03/2015 08:46

Violette : 2 ans d'éveil musical où elle regardait les autres + 2 ans de judo où elle essaie de nous faire croire qu'elle veut pas y aller, alors que quand on regarde par la fenêtre elle s'éclate. Elle a refusé de combattre à la dernière compétition, mais je m'en fous, elle a 6 ans, tant qu'elle s'amuse, on verra pour le reste. Sinon, je refuse d'être le taxi de mes enfants pour les amener aux activités. Ma collègue, sa fille vient d'avoir 18 ans et depuis toujours elle l'emmène tous les mercredi, samedi voire dimanche au cheval à 20 km, sérieux, c'est quoi cette vie ? Pendant les vacances scolaires, c'est très bien organisé aussi au centre de loisirs et même après l'école, j'ai pas à me plaindre, elle fait plein de choses. J'ai payé également quelques heures d'art plastique dans une boutique en ville, elle en raffole, mais là j'ai plus les sous. Là c'est à la carte, c'est un atelier on s'inscrit si on en a envie. On voulait faire faire un trimestre d'éveil musical à Nelly mais le temps à passer et maintenant c'est fini. On verra pour septembre. C'est le samedi de 11h à 11h30 environ et pas loin de la maison. SI c'était parfois galère pour emmener Violette quand Nelly était bébé, maintenant c'est plus pareil !

monica 19/03/2015 07:40

Jen suis loin encore mais lorsque lopportunité se presentera je linscrirai a ce quelle voudra par contre pas plus qune activité par semaine autant pour mon budget que pour sa fatigue. Pareil que toi il faudra que ce soit du plaisir et surement pas une quete dexcellence!

Cécé from Aix 18/03/2015 23:22

Ma fille a commencé par les bébés nageurs à 6 mois, puis depuis son entrée à la maternelle elle fait de la baby gym. Mais pour l'instant, on voit cela plutôt comme une activité de famille (ça se passe le samedi matin avec les parents) que comme une activité extra-scolaire. L'année prochaine, elle aura 4 ans et je lui laisserai le choix de continuer la gym (mais sans nous aux séances), de faire une autre activité ou de ne rien faire de spécial, mais de se prévoir au moins une petite sortie en famille chaque week-end.
Bonne soirée

lizagrèce 18/03/2015 22:29

Je pense aussi qu'il ne faut pas que les activités extra scolaires soit un nouveau marathon. Certains enfants ont des emplois du temps de ministre. Pour quoi faire ? Les faire rentrer dans le moule de la performance ?... Il est préférable de les guider vers le chemin de l"équilibre personnel. Et s'ils ne deviennent, plus tard, ni"trader" ni"footballeur" je pense que c'est plutôt bon signe !

sylvie 05/04/2015 01:55

Ici, pour le moment, seuls mes deux aînés font des activités extra-scolaires.
Ma fille, en CM1, a commencé par la gym en GS de maternelle et a fait en parallèle deux ans et demi de natation (pour moi, c'était primordial, pour apprendre à nager). Elle a voulu arrêter, elle se débrouillait plutôt bien dans l'eau, j'ai dit ok.
Cette année, elle continue la gym (2 fois par semaine) + arts plastiques. L'an prochain, elle troquera l'art plastique, à sa demande, pour un cours de poterie.

Mon fils de CE1 a commencé en MS par la baby gym et fait, depuis la GS, de la natation et depuis le CP, du judo. Il veut continuer la natation, mais n'est pas fan du judo. Il essaierait bien le tennis. Pourquoi pas. Il n'est pas créatif comme sa sœur par contre, a énormément besoin de bouger et est infatigable. Il a besoin d'espaces pour canaliser son énergie.

Mon dernier, en MS, ne fait rien cette année(je le trouvais trop jeune, il a eu 4 ans en Décembre, et je cours déjà beaucoup avec les activités des deux grands) mais il réclame la piscine, le foot, la gym, la musique, le cirque, le judo,.....
Il faudra bien faire des choix lol
Mais je lui ai promis la piscine, avec son frère, dès la prochaine rentrée + peut-être un autre sport, on verra...

C'est vrai que ça me fait courir, mais je trouve qu'il est important de les habituer dès leur enfance à faire du sport, et de leur permettre de découvrir tout un tas d'activités sportives ou autres (je les inscris aussi à des stages sportifs pendant les vacances scolaires, multisports, basket,...).
Je n'ai pas eu cette chance étant enfant, et j'aurais bien aimé.
Je me souviens avoir demandé plusieurs activités à mes parents, toutes refusées (trop cher, trop loin,...).
Je les sens épanouis dans ce qu'ils font, ils découvrent plein de choses, ils font du sport, ils se dépensent (et ils en ont énormément besoin, surtout mes garçons), ils ont d'autres groupes de copains que ceux de l'école, ça leur permet d'avoir une grande capacité d'adaptation et d'intégration dans de nouveaux groupes, d'être face à d'autres adultes que ceux de l'école,...
Et puis, il y a une vie associative (goûter de Noël, loto, petites compétitions, gala de fin d'année,...) qui est assez sympa.

C'est sûr, c'est du temps, et c'est un budget, mais je préfère faire plus attention sur d'autres choses et pouvoir leur offrir ça (surtout que dans leur école, le sport ne tient pas beaucoup de place).

Pour moi, une année commencée est une année à terminer, mais si l'année d'après, ils veulent changer d'activité, on peut en discuter, le principal étant qu'ils fassent quelque chose.
Pour eux, ils ne le vivent pas comme une contrainte. Ils sont tellement habitués, depuis petits, que c'est "normal", comme l'école.
Et ils ont toujours du temps pour jouer avec les petits voisins, faire des sorties en famille, se reposer devant la télé ou autre.