Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
De l'autre côté du miroir d'Alice

L'homme de la montagne, de Joyce Maynard

14 Février 2015, 06:45am

Publié par Alice

Quatrième de couverture : Eté 1979, Californie du Nord. Rachel, treize ans, et sa soeur Patty, onze ans, se préparent à passer leurs vacances à vagabonder dans la montagne comme d'habitude. Echappant à la surveillance d'une mère aimante mais neurasthénique depuis son divorce, et d'un père amoureux de toutes les femmes, le flamboyant inspecteur de police Torricelli, elles se cachent dans les arrière-cours pour regarder la télé par la fenêtre des voisins, inventent blagues et jeux à n'en plus finir, rêvant de l'inattendu qui pimenterait leur existence. Et l'inattendu arrive. Cauchemardesque, une succession de meurtres de jeunes femmes, tuées dans la montagne selon un même mode opératoire : la chasse à l'Etrangleur du crépuscule commence, menée par l'inspecteur Torricelli. Trente ans plus tard, Rachel, devenue une célèbre romancière, raconte cette quête épuisante. Après quinze meurtres, le tueur de la montagne a disparu. Un jour, pourtant, les deux soeurs s'étaient trouvées face à lui. Fantasme de gamines hystériques, avaient déclaré les autorités. Depuis lors, Rachel s'est donné pour mission de retrouver cet homme. Et le dénouement, le lecteur le vivra en direct, de surprises en retournements. Joyce Maynard a écrit une belle et lyrique histoire d'amours rythmée par les tubes des années soixante-dix : celui qui règne entre le père et ses filles, celui qui unit à jamais les deux soeurs.

Rachel est une adolescente qui se languit de voir son corps changer. Eprise de liberté et d'aventure, livrée à elle-même avec sa soeur si différente et si complémentaire, leur imagination font d'elles des héroïnes que l'on suit avec bonheur.

Cet été, celui où un tueur en série s'en prend aux jeunes femmes qui s'aventurent dans la montagne adossée à la maison des adolescentes, c'est celui au cours duquel leur rapport aux hommes va changer.

Il s'agit du regard qu'elles portent sur leur père, séduisant inspecteur faisant honneur à la réputation de ses origines italiennes, mais aussi du regard porté sur les relations sentimentales, et sexuelles entre les hommes et les femmes, par le biais des viols commis sur les jeunes femmes . Il s'agit aussi du “petit ami” de Rachel sans consistance, qui se complait à lui tripoter les seins sans existence.

C'est un beau roman, plein de pudeur, de douceur et d'intelligence sur un passage de la vie, sur l'énergie des histoires qu'on se raconte quand on a un 15 ans. Joyce Maynard a su raconter avec brio ces rêves, cette inconscience que l'on a quand on a peur de rien, de personne et qu'on se croit immortelle.

C'est la nostalgie de cette liberté qu'évoque le roman, cette fougue faite de gravité car, à cet âge, tout est important, et tout prend une dimension dramatique, les ideaux auxquels ont croit comme les renoncements qui s'imposent.

Pour les RV lecture du samedi de VirginieB

L'homme de la montagne, de Joyce Maynard

Commenter cet article

MHF 14/02/2015 21:57

Ce n'est pas trop angoissant ?

Alice 15/02/2015 18:21

Pas du tout !
L'histoire du serial killer n'est pas ce que j'en ai retenu.

virginie B 14/02/2015 18:05

ça a l'air intrigant ! je note !

swettylux 14/02/2015 08:56

il a lair bien ce livre mercii !!
des bisouss

Alice 15/02/2015 18:22

Oui, à lire !